Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Violet
Esprit sacré

je suis une prof nulle

par Violet le Sam 12 Sep 2009 - 14:47
Bon, cela fait une semaine que j'essaye d'être prof en lycée...
Je craignais la gestion d'un effectif d'élèves beaucoup plus important qu'en collège; de ce côté-là, pas de souci. Pour l'instant. Hormis avec une seconde mais qui donne du fil à retordre à tout le monde.
J'ai deux problèmes :
- les cours avancent beaucoup plus vite que ce que j'avais prévu... sans doute parce que j'en reste trop à des généralités sans aller dans le détail suffisamment, notamment pour la lecture des textes.
- mon deuxième souci se pose avec les premières.
J'aimerais savoir comment se déroulent vos séances, le plus concrètement possible.
Vous enchaînez les LA ?
Concrètement, comme se déroule une heure de LA ?
Parce que, pour l'instant, j'essaye de leur donner le texte à lire à l'avance, avec des questions, puis nous corrigeons et nous essayons de voir quels seraient les axes d'une LA mais j'ai l'impression de survoler le texte, je vais très vite, sans doute trop vite, je m'en rends bien compte,mais je ne sais pas comment faire. De plus, même si je pose des questions, j'ai l'impression de passer à l'oral du CAPES devant eux en permanence. J'ai tendance à transformer le cours en cours magistral et je sens que je suis mauvaise en plus.
Je me sens très mal. Je bosse beaucoup chez moi pour être à niveau sur le "fond" de ma préparation mais je ne sais pas comment conduire mes séances.
Dernière question : quand vous devez faire une synthèse, comment faites-vous pour que cela ne tourne pas au cours magistral ?
J'ai failli poser mes questions à un prof du lycée ce matin mais je ne veux pas être cataloguée comme la prof qui n'y connaît rien.
Avec vous, j'ose... Embarassed
Help me ! j'aimerais bien que les profs expérimentés de lycée m'expliquent concrètement comment ils conduisent leurs séances car j'ai tellement peur de mal préparer mes élèves. Je précise qu'ils ont l'air très bons...
avatar
ysabel
Devin

Re: je suis une prof nulle

par ysabel le Sam 12 Sep 2009 - 15:07
@violet a écrit:Bon, cela fait une semaine que j'essaye d'être prof en lycée...
Je craignais la gestion d'un effectif d'élèves beaucoup plus important qu'en collège; de ce côté-là, pas de souci. Pour l'instant. Hormis avec une seconde mais qui donne du fil à retordre à tout le monde.
J'ai deux problèmes :
- les cours avancent beaucoup plus vite que ce que j'avais prévu... sans doute parce que j'en reste trop à des généralités sans aller dans le détail suffisamment, notamment pour la lecture des textes.
- mon deuxième souci se pose avec les premières.
J'aimerais savoir comment se déroulent vos séances, le plus concrètement possible.
Vous enchaînez les LA ?
Concrètement, comme se déroule une heure de LA ?
Parce que, pour l'instant, j'essaye de leur donner le texte à lire à l'avance, avec des questions, puis nous corrigeons et nous essayons de voir quels seraient les axes d'une LA mais j'ai l'impression de survoler le texte, je vais très vite, sans doute trop vite, je m'en rends bien compte,mais je ne sais pas comment faire. De plus, même si je pose des questions, j'ai l'impression de passer à l'oral du CAPES devant eux en permanence. J'ai tendance à transformer le cours en cours magistral et je sens que je suis mauvaise en plus.
Je me sens très mal. Je bosse beaucoup chez moi pour être à niveau sur le "fond" de ma préparation mais je ne sais pas comment conduire mes séances.
Dernière question : quand vous devez faire une synthèse, comment faites-vous pour que cela ne tourne pas au cours magistral ?
J'ai failli poser mes questions à un prof du lycée ce matin mais je ne veux pas être cataloguée comme la prof qui n'y connaît rien.
Avec vous, j'ose... Embarassed
Help me ! j'aimerais bien que les profs expérimentés de lycée m'expliquent concrètement comment ils conduisent leurs séances car j'ai tellement peur de mal préparer mes élèves. Je précise qu'ils ont l'air très bons...

mais ce n'est pas une tare... Il faut bien leur apporter des connaissances à ces petits.

Déjà, mes LA durent plus d'une heure : 2 heures minimum parois 3 ou 4, selon les textes et les élèves. Je déteste survoler un texte. Si nous-mêmes nous les survolons comment les élèves pourront-ils en tirer qqch ?

Je n'enchaîne pas les LA, on finirait par s'ennuyer à mourir...
Avec mes 1ères - que j'ai eu 4 heures - je commence par la poésie.
- on a revu- enfin plutôt vu - les règles de métrique française (cours distribué, lu avec les élèves + éléments supplémentaires) puis avec le sujet EAF donné en dm, ils ont mis en application ces règles + les figures [il s'agissait de montrer qu'avant même de parler du sens il y avait bcp d'éléments à trouver]. Ensuite cours sur le lyrisme avec des exemples dans différents poèmes.

pour les 4 heures de la semaine prochaine on va tout d'abord s'intéresser à la poésie galante avec Ronsard puis seulement nous feront une 1ère LA sur un sonnet de Ronsard. Etude linéaire d'abord et seulement ensuite ils chercheront des plans à partir de pbq que je vais leur offrir.

En 2de, j'entamerai ma 1ère sq la semaine à venir (seulement des révisions sur la langue cette semaine). Nous ne ferons pas de LA cette semaine mais je vais leur apporter de la matière culturelle et des textes. Pour les 2des, je ne prends pas de gants, les 1ères LA sont presque du magistral - je leur pose quand même des questions - mais je veux qu'ils voient à quoi ressemble une vraie explication pour qu'ensuite ils puissent tendre vers cela... Qu'ils voient qu'une LA ou commentaire n'est pas un simple alignement d'impressions sur le texte.

Un conseil : prends ton temps, c'est cela le plus important. Va en profondeur dans les textes : n'oublie pas que la forme fait sens. Si tu te contentes des apports des élèves tu va rester au niveau de la paraphrase.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
nuages
Doyen

Re: je suis une prof nulle

par nuages le Sam 12 Sep 2009 - 15:11
je trouve que tu procèdes très bien , en particulier en leur faisant préparer les textes, chercher des axes.... Si tu as l'impression (subjective) d'aller trop vite c'est peut-être parce que tu ne leur laisses pas assez de temps pour prendre des notes quand vous avez mis au point ensemble des axes...? A ce moment il convient peut-être qu'ils notent quelques remarques précises à mettre en valeur dans l'axe, des expressions importantes du texte à ne pas oublier, des figures de style qui renforcent le contenu de cet axe...mais tu le fais sûrement! Personnellement je ne vois pas trop le cours magistral comme un épouvantail de temps à autre, car il y a bien des notions qu'ils ignorent et qu'il convient d'indiquer clairement pour qu'ils s'en souviennent au bac. Comme Ysabel je passe au moins deux heures sur une LA car il y a des notions à revoir au passage.
Aie confiance, tes élèves ont de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi consciencieux que toi
avatar
Violet
Esprit sacré

Re: je suis une prof nulle

par Violet le Sam 12 Sep 2009 - 15:24
Oh la la ce que vous dites continue à m'affoler.
Je vais beaucoup, beaucoup trop vite, je crois...
Est-ce que tout le monde fait une explication linéaire avant de travailler sur les axes ?
j'ai enchaîné deux LA et quand j'ai l'impression que je les ennuie, j'accélère...je suis sûre qu'il ne leur en restera pas assez pour le bac.

Comment faites-vous une fois que vous avez défini vos deux ou trois axes ? vous faites un plan détaillé que vous écrivez au tableau ? qui donne les réponses : vous ou les élèves ? vous leur donnez plusieurs exemples avec plusieurs problématiques ou une seule ?
avatar
nuages
Doyen

Re: je suis une prof nulle

par nuages le Sam 12 Sep 2009 - 15:49
Déjà je fais plus d'une demi-heure d'introduction pour présenter l'auteur !Comme Ysabel j'examine le nouveau texte de façon linéaire en leur demandant de prendre des surligneurs de couleurs différentes pour repérer ce qu'il faudra regrouper dans un même axe , ils doivent entourer des expressions significatives du texte, repérer des figures de style...
Oui je fais un plan très détaillé des axes que j'écris au tableau ou que je reprends en polycopié le cours suivant si on se trouve en fin d'heure . Je note au tableau les expressions importantes du texte à citer dans les axes et surtout leur commentaire stylistique. Pour un texte en vers il faut parfois une demi-heure pour reprendre les notions de versification , toujours un peu confuses pour certains même en 1èreS . Si les élèves répondent aux questions c'est bien, sinon j'explique moi-même! Il faut qu'ils notent (ou que tu notes) beaucoup d'éléments car à l'oral du bac, peu d'élèves utilisent les 10 minutes de LA - c' est long pour eux- (et cette année nos examinateurs les ont sanctionnés en écrivant sur le bordereau: LA terminée au bout de 5 minutes)
avatar
ysabel
Devin

Re: je suis une prof nulle

par ysabel le Sam 12 Sep 2009 - 16:14
@violet a écrit:Oh la la ce que vous dites continue à m'affoler.
Je vais beaucoup, beaucoup trop vite, je crois...
Est-ce que tout le monde fait une explication linéaire avant de travailler sur les axes ?
j'ai enchaîné deux LA et quand j'ai l'impression que je les ennuie, j'accélère...je suis sûre qu'il ne leur en restera pas assez pour le bac.

Comment faites-vous une fois que vous avez défini vos deux ou trois axes ? vous faites un plan détaillé que vous écrivez au tableau ? qui donne les réponses : vous ou les élèves ? vous leur donnez plusieurs exemples avec plusieurs problématiques ou une seule ?

ça, c'est le cadet de tes soucis l'ennui des élèves : tu les prépares à un examen.

oui

Les élèves s'ils y arrivent mais d'une manière ou d'une autre je complète.

ça dépend des textes, pour ceux qui sont très riches, je balaie au maximum les pbq pour qu'ils ne se trouvent pas démunis le jour de l'oral.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
ysabel
Devin

Re: je suis une prof nulle

par ysabel le Sam 12 Sep 2009 - 16:17
Au fait, tu n'es pas nulle ; tu redémarres au lycée, la nuance est de taille. Tu vas tâtonner qq temps et puis ça va rouler.

Si demain tu me balances au collège

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Violet
Esprit sacré

Re: je suis une prof nulle

par Violet le Sam 12 Sep 2009 - 17:15
Merci pour ces renseignements, ô combien précieux pour moi ! Vous n'imaginez pas à quel point je bois vos paroles. Elles sont d'une aide capitale pour moi. Je me rends compte que ce que je fais ne convient pas du tout. Merci, merci, merci ! veneration
avatar
Violet
Esprit sacré

Re: je suis une prof nulle

par Violet le Sam 12 Sep 2009 - 17:17
Vous leur donnez les axes.
A partir de quand peut-on exiger qu'ils les trouve d'eux-même ? (je parle des 1°)
avatar
Violet
Esprit sacré

Re: je suis une prof nulle

par Violet le Sam 12 Sep 2009 - 17:20
Donc si je résume,
1. présentation de l'auteur
2. explication linéaire avec repérages d'éléments "remarquables"
3. on fournit les axes ou on leur fait trouver.
4. on élabore au tableau un plan détaillé en citant à chaque fois les éléments sur lesquels on s'appuie + les exemples ?

J'ai bon ? Embarassed
avatar
nuages
Doyen

Re: je suis une prof nulle

par nuages le Sam 12 Sep 2009 - 17:33
mais oui tu as tout bon!

yesyes

j'ajouterais juste la conclusion: en fin de conclusion , les élèves peuvent faire un rapprochement (ou une opposition) avec un autre texte étudié dans ton OE , ce qui prélude à la question d'entretien de l'oral qui suit la LA où l'examinateur va les inviter à élargir leur réflexion à l'OE dans son ensemble en comparant les textes vus en classe (LA et textes complémentaires)
Attention aussi: à l'oral certains examinateurs veulent absolument que le candidat rattache le texte à un mouvement culturel (en parler dans l'intro) et à un registre (plutôt conclusion car cela permet de faire un bilan des procédés employés)

je souhaite seulement te rendre service, ce que je t'écris n'a rien d'exemplaire et des collègues procèdent sans doute différemment
avatar
Violet
Esprit sacré

Re: je suis une prof nulle

par Violet le Sam 12 Sep 2009 - 18:52
Merci de ton aide.
Tu es plus aguerrie que moi, plus expérimentée que moi et tes infos me font gagner du temps. En effet, je trouve qu'en enseignant, au début, on commet des erreurs, on tâtonne et l'expérience nous enrichit si on parvient à se remettre en question. En me faisant profiter de ton expérience, tu me fais gagner du temps.
Je connais ainsi une méthode efficace.
J'ai bien conscience que d'autres pourraient procéder différemment mais j'avais besoin d'un exemple.
Si d'autres veulent m'expliquer leur manière de faire, n'hésitez pas !!
avatar
syrinxx
Niveau 9

Re: je suis une prof nulle

par syrinxx le Sam 12 Sep 2009 - 19:08
et en 2nde pour les LA, tu procèdes à peu près de la même manière, nuages? parce que moi aussi je suis perdue.... et tes conseils adressés à Violet me sont très profitables.
avatar
nuages
Doyen

Re: je suis une prof nulle

par nuages le Sam 12 Sep 2009 - 19:33
pour syrinxx:
non en 2nde je vais beaucoup plus lentement et je ne prépare pas du tout les élèves à une LA orale mais au commentaire composé de l'écrit . Le professeur de 1ère leur apprendra la LA de l'oral du bac mais à l'entrée en 1ère ils doivent savoir rédiger un commentaire composé . Je commence par l'OE "le récit" et je suis en train de leur expliquer comment élaborer un commentaire en annonçant et développant des axes dans un texte. J'en suis toujours au même texte depuis la rentrée: l'incipit de "La métamorphose" de Kafka car je trouve qu'il permet d'aborder la question des focalisations externes et internes et je leur apprends à regrouper tout ce qui sera classé dans l'axe "le cadre spatio-temporel" (avec sous-parties: temps-lieu), puis "le personnage" (aspect extérieur et discours intérieur) etc... J'ai passé un temps fou sur les deux premiers mots "un matin" pour qu'ils cherchent ce que l'on pouvait écrire pour commenter (en comparant avec l'incipit de La Peste "le matin du 16 avril"etc...) - a priori ils me disent qu'il n'y a absolument rien à ajouter pour "un matin" donc on a réfléchi là-dessus- Bref en seconde je vais très lentement alors qu'en 1ère il ne faut pas traîner avec la liste de textes ! Je suis aussi en train de leur apprendre peu à peu comment intégrer élégamment et logiquement des citations du texte dans la rédaction de leur commentaire alors que ce doit être acquis en 1ère.
je serais contente moi aussi de voir comment font les collègues de néoprofs...
avatar
Mimicracra
Fidèle du forum

Re: je suis une prof nulle

par Mimicracra le Sam 12 Sep 2009 - 19:49
Je fais comme les collègues -qui sont vraiment de bons conseils!-. Je me permets de rajouter qq trucs :

1/ pour les LA
Garde à l'esprit que les inspecteurs eux-mêmes n'exigent pas qu'une LA dure 1h! Selon ta 1ère, tu dois présenter environ 25 textes étudiés en LA, c'est pourquoi, ce n'est pas la peine d'aller trop vite sur les textes. Il vaut mieux que les él aient un max de choses à dire sur le texte d'où l'intéret d'une LA en 3 axes, ou des pistes d'étude pour différentes pbmatiq

2/ ne néglige pas les lectures cursives ni les docs complémentaires qui sont au coeur de l'entretien. J'interroge ainsi systématiquemt les él sur les txt compl vus ds la séq (rapprochemt avec l'OE, avec l'OI, avec la pbmatiq de la séq...) et je fais de même avec les lectures cursives que tu dois absolumt "reprendre" avec eux (controle de lecture, synthèse en 1h, piste d'analyse, etc). Ils ne doivent surtout pas se présenter à l'oral en n'ayant rien à dire sur les LC.

3/ c'est ainsi que tu peux varier les cours : 2-3h une LA, puis 1h sur un GT de txt compl, puis une synthèse (fiche lue et complétée avec les él ou cours magistral) que tu indiqueras dans "les études d'ensemble" (par ex, évolution des formes poétiques, les fonctions du poète,...)

Bon courage et si tu as des questions n'hésite pas

PS : pense aussi aux analyses d'images qui figureront dans les prologemts et qui "rapportent" des pts à l'oral car les él aiment bien et arrivent facilemt à "recracher" ce que le prof a dit....
avatar
Circé
Expert spécialisé

Re: je suis une prof nulle

par Circé le Sam 12 Sep 2009 - 19:58
Violet, je prends à connaissance à l'instant de ton message et je suis à peu près dans le même état d'esprit que toi.
J'ai l'impression de faire de la merde, de survoler le seul texte que j'ai étudié avec les élèves (et j'y ai passé trois heures) et je suis terrorisée à l'idée de ne pas bien les préparer pour le bac...mais bon, on n'a pas le choix!!
Je lis aussi beaucoup les réponses des uns et des autres. Je ne t'aide pas beaucoup dans tes interrogations mais sache que je partage tes doutes.
avatar
Mimicracra
Fidèle du forum

Re: je suis une prof nulle

par Mimicracra le Sam 12 Sep 2009 - 20:04
Violet, tu devrais éditer le titre de ton message pour qu'il soit plus lisible. eX [Lycée] je suis débutante et non ton titre trop vague et faux. Tu n'es pas nulle et tout ceux qui te répondent ont surement aussi eu des débuts cahotiques en lycée. C'est mon cas et la prof que j'étais il y a 7 ans n'est plus du tout celle qui a fait cours ce matin à ses 2ndes...
avatar
Odalisq
Neoprof expérimenté

Re: je suis une prof nulle

par Odalisq le Sam 12 Sep 2009 - 20:31
Merci Violet d'avoir pris l'initiative de ce post!
Moi aussi je débute et commençant mon 1er OE la semaine prochaine tous ces conseils se révèlent être très précieux!

_________________
"There is nothing like staying at home for real comfort." Jane Austen
avatar
Violet
Esprit sacré

Re: je suis une prof nulle

par Violet le Sam 12 Sep 2009 - 20:44
Je reviendrai un peu plus tard car ce soir, je suis bien perdue et démoralisée. Je ne me sens pas du tout à la hauteur.
Mon post porte bien son titre.
avatar
saramea
Habitué du forum

Re: je suis une prof nulle

par saramea le Sam 12 Sep 2009 - 20:47
Nulle? Ben non, tu débarques, c'est tout... J'ai fait ma 1ère rentrée au lycée en septembre 2008, et moi aussi j'ai tâtonné. Et je suis encore à l'affût des conseils et autres petits trucs.
Quand je démarre une LA, on lit ensemble et on définit le texte, on le résume pour se mettre à l'abri des contresens. Ensuite, je leur demande de remplir un tableau en 3 colonnes: citation / procédé / effet, interprétation (peu importe l'ordre dans lequel ils le remplissent).
Ensuite, je leur demande de rassembler les idées qui se rejoignent et qui figurent dans la 3ème colonne. On fait apparaître ainsi le plan de l'analyse.
Pour la problématique:
- on en pose une quand on a défini le texte et en réfléchissant à l'objet d'étude concerné
- si elle ne vient pas, on la formule quand le tableau est terminé.
On met un peu le texte "dans des boîtes", mais ils ont besoin, pour démarrer, d'une méthode claire et précise.
Au début, une LA me prend facilement 3h minimum voire 4. Ensuite, on va plus vite.
Comme Ysabel, je démarre par un cours magistral qui doit leur donner de la matière à réflexion.
Il y a aussi d'éventuels exposés qui peuvent nourrir la séquence, des analyses d'images...
avatar
saramea
Habitué du forum

Re: je suis une prof nulle

par saramea le Sam 12 Sep 2009 - 20:50
Ah j'oubliais! Quand ils passent à l'oral, je leur demande de jouer avec les couleurs (une couleur par idée)pour qu'ils puissent citer sans perdre de temps.
Une même couleur doit relier la citation du texte et l'idée. Ils peuvent noter sur le texte le nom du procédé qu'illustre la citation qu'ils ont soulignée.
avatar
Violet
Esprit sacré

Re: je suis une prof nulle

par Violet le Sam 12 Sep 2009 - 23:32
Merci pour vos réponses.
Mais je me sens toujours aussi nulle ce soir.
Je vais aller dormir en espérant que la nuit porte conseil...
avatar
Audrey
Oracle

Re: je suis une prof nulle

par Audrey le Sam 12 Sep 2009 - 23:43
Violet..prends confiance en toi...quelqu'un qui continue à essayer de se perfectionner ne sera jamais nul. ok?

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
Dwarf
Grand Maître

Re: je suis une prof nulle

par Dwarf le Dim 13 Sep 2009 - 0:02
C'est en forgeant qu'on devient forgeron : tu te perfectionneras à l'usage, voilà tout! Patience et persévérance.

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu
Hamlette
Neoprof expérimenté

Re: je suis une prof nulle

par Hamlette le Dim 13 Sep 2009 - 0:05
Tu vas vite voir que tu peux varier les activités. Parfois tu peux commencer par les axes pour ensuite analyser le texte, parfois tu peux commencer par l'analyse linéaire pour ensuite leur faire dégager des axes, ou partir de questions à travailler chez soi et en classe, à l'écrit et à l'oral, seul ou par groupes...

Et puis n'oublie pas que tu vas devoir bosser la méthode avec eux, et là encore des tas de possibilités s'ouvriront à toi pour qu'ils s'exercent : trouver un plan de dissert, proposer une intro de commentaire, chercher des questions qui pourraient être posées à l'oral sur ce texte...

Et enfin comme ça a été mentionné, il y a les docs complémentaires, les analyses d'image...

Très concrètement voilà où j'en suis après une semaine :

- En première S : j'ai démarré la séquence à partir d'une question générale, puis j'ai introduit la problématique ; lecture du texte en classe et questions du manuel (puisqu'elles sont bien faites pour ce texte), en classe et à la maison. J'ai rappelé le principe des axes de lecture, et je leur ai demandé de me bâtir un plan de commentaire pour lundi. Une fois que nous nous serons mis d'accord, nous complèterons l'analyse faite avec les questions du manuel en nous attardant sur chaque sous-partie. Enfin, exercice de rédaction, pour qu'ils me rendent l'intro et la première partie rédigée, à partir des notes prises en classe (eh ouais, c'est long ! )

Avec les STI : j'ai distribué les trois textes de la séquence, lecture, compréhension (y a du boulot !), comparaison, émergence de la problématique. Puis 1er texte : deux ou trois questions comme point de départ, et ensuite nous travaillerons sur un tableau à trous détaillant toute l'analyse du texte (tableau à trois colonnes, "je relève", "j'identifie", "je commente").


Ne t'inquiète pas, les idées vont te venir vite ! N'hésite pas à t'inspirer de la variété du collège, les collégiens et les lycéens ont beaucoup de points communs !
Contenu sponsorisé

Re: je suis une prof nulle

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum