Quand la classe est amorphe...

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Quand la classe est amorphe...

Message par Dwarf le Mer 16 Sep 2009 - 0:33

L'an dernier : la pire classe dans le genre que j'aie jamais eu. Une année de perdu, potentiellement. J'ai eu beau TOUT essayer, que dalle.

Deux conseils:
- interroger les élèves directement
- ne pas accepter leur "je ne sais pas" qui sont en fait des "je ne veux pas savoir"

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la classe est amorphe...

Message par Daphné le Mer 16 Sep 2009 - 8:06

Je vous laisse imaginer le bonheur quand on a ça en LV !!
Une année j'ai eu une classe dont je n'ai pu sortir ni yes ni no, brillants à l'écrit mais impossible de leur faire sortir un mot !!

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la classe est amorphe...

Message par Mermoz le Mer 16 Sep 2009 - 9:31

@Dwarf a écrit:L'an dernier : la pire classe dans le genre que j'aie jamais eu. Une année de perdu, potentiellement. J'ai eu beau TOUT essayer, que dalle.

Deux conseils:
- interroger les élèves directement
- ne pas accepter leur "je ne sais pas" qui sont en fait des "je ne veux pas savoir"
Oui, dès le début d'année et tout au long de l'année, quand je pose une question vraiment facile, je ne lâche pas le gamin à qui je la pose et qui baisse juste la tête en attendant que je passe à une autre victime (je sais, je l'ai fait en allemand dans ma jeunesse)... En règle général, j'annonce à ceux qui lèvent la main de façon désespérée "je suis comme le vautour, une fois que j'ai repéré une proie, je ne la lâche plus" (bon, je n'entre pas dans les détails comme quoi c'est juste une réputation pour les vautours qui ne sont en fait que des charognards)... du coup, c'est tjs une épreuve de force, entre le gamin choisi et moi, je le titille jusqu'à ce qu'il finisse par chercher (ce qu'il fait au bout d'un moment quand il voit que les autres finissent par s'énerver et que je leur colle des punitions) et qu'il trouve... En règle général, un coup ou deux suffit, une fois que certains sont passés par là (ils ont quand même la honte auprès des autres à ne pas répondre pour un truc évident), les autres évitent de se retrouver à leur place... Donc ils répondent trèèèèès vite après!

_________________
De même que Louis Pasteur inventa la pasteurisation, c'est à Jean-Pierre Démoral que nous devons la démoralisation, et je dis bravo. Jean-Pierre Démoral commença humblement ses expériences sur sa logeuse, Mme Brouchard, qu'il démoralisa le 12 Septembre 1847.
Concierge : Y fait beau.
Démoral : Ca va pas durer.
Concierge : Je suis démoralisée.

Mermoz
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la classe est amorphe...

Message par Dwarf le Mer 16 Sep 2009 - 10:08

CQFD! Mais on peut aussi tomber sur des champions du monde quand la mauvais alchimie d'une classe rend tout cela vain (rare mais possible)

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la classe est amorphe...

Message par Adri le Mer 16 Sep 2009 - 11:19

Tu annonces que tu donnes une note d'oral, que tout le monde doit participer (tu mets des petits bâtons), et tu leur suggères qu'il vaut mieux qu'ils lèvent la main pour répondre à une question très facile à laquelle ils savent répondre (où qu'ils se portent volontaires pour lire) que de se faire interroger et de rester sec.
Si leur cas n'est pas complètement désespéré, certains vont lever la main pour les trucs faciles, pour gagner des bâtons et la dynamique sera lancée ...
Après, tu mets un petit coef à la note...

Les bâtons, c'est fastidieux, mais avec certains ça marche.

Adri
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la classe est amorphe...

Message par Esméralda le Mer 16 Sep 2009 - 16:04

Et que fais-tu Dwarf de ceux qui, comme tu dis lâchent des " je sais pas" qui sonnent comme " je ne veux pas savoir" ( ou m'en fous...) ? J'ai râlé sur mes petits 6ème parce que j'avais entendu un "je sais pas" hier quand j'ai posé une question trèèès simple qui sentait la mauvaise foi ...

Esméralda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la classe est amorphe...

Message par Dwarf le Mer 16 Sep 2009 - 16:27

Comme toujours : je leur donne les enjeux du savoir dans le monde moderne. S'ils veulent être les suiveurs ou les décideurs!

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la classe est amorphe...

Message par doctor who le Mer 16 Sep 2009 - 16:35

Et bien, Dwarf, c'est raide comme philosophie !

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la classe est amorphe...

Message par Sylvia le Mer 16 Sep 2009 - 16:37

@Dwarf a écrit:Comme toujours : je leur donne les enjeux du savoir dans le monde moderne. S'ils veulent être les suiveurs ou les décideurs!
Ce que je fais également, mais cela reste vide de sens pour certains...

Sylvia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la classe est amorphe...

Message par Dwarf le Mer 16 Sep 2009 - 21:01

@doctor who a écrit:Et bien, Dwarf, c'est raide comme philosophie !

Personnellement je suis humaniste et récuse ce modèle de société, mais va parler de la gratuité du savoir à des élèves qui ne marchent - ainsi que leurs parents - qu'à la carotte et au bâton! Cette dialectique effectivement simpliste (et libérale dans l'âme, quand on y songe un peu) a au moins l'avantage de les secouer un minimum alors que mes anciens beaux discours d'héritier de la Renaissance ne marchaient qu'avec les élèves qui y étaient DEJA sensibles à l'origine. Je fais preuve de pragmatisme, c'est tout.

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum