Répliques du 12 septembre avec danièle Sallenave

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Répliques du 12 septembre avec danièle Sallenave

Message par Thalie le Sam 19 Sep 2009 - 9:22

Je n'arrive pas encore à l'écouter mais pour ceux qui sont intéressés, l'émission répliques de la semaine dernière proposait un débat autour du thème "faire aimer la littérature".
Danièle Sallenave

Nous, on n'aime pas lire
Je me suis rendue à plusieurs reprises en 2008
dans un collège « ambition réussite », pour voir comment je pourrais
aider les professeurs à donner aux élèves le goût des livres et de la
lecture.
Je ne sais pas ce que je leur aurai apporté. Mais en regardant
travailler deux classes de troisième, j'ai constaté que l'école reste
un havre de paix, au sein de la vie difficile des villes et des
banlieues. Malgré sa décadence, son essoufflement, parfois même son
effondrement. Le niveau y baisse plutôt qu'il ne monte, mais elle
résiste tant bien que mal. Elle demeure un barrage contre les modèles
destructeurs qu'imposent le marché du divertissement, le règne de
l'argent et la frénésie de consommer. Ce barrage a un nom : les livres.
À l'école, au moins, il y a encore des livres. L'école ne peut pas tout
? Assurément non. Mais si elle cède, alors tout est perdu.
Un lycée de banlieue, l'un des pires, si l'on en
croit les statistiques. Contourner la carte scolaire est une nécessité
pour les familles, qui veulent à tout prix éviter cet établissement.

Augustin d'Humières et Marion Van Renterghem

Homère et Shakespeare en banlieue
Hiver 2003 : Augustin d'Humières et six anciens élèves décident de
créer un réseau de solidarité avec les lycéens, avec un premier
objectif : assurer la survie du latin et du grec. Chaque année, répéter
le même leitmotiv : le grec et le latin sont les meilleurs vecteurs de
l'égalité des chances !.
Quatre ans plus tard : 250 élèves recrutés, des anciens élèves devenus
professeurs de lettres classiques, avocats, élèves de grandes écoles,
médecins, et qui réussissent à faire de ce lycée déshérité une
citadelle des langues anciennes.
Deuxième objectif d'Augustin d'Humières : un groupe de 20 élèves
recrutés au hasard des couloirs et quelques professionnels du théâtre
qui vont les aider à préparer un spectacle. Pas un simple atelier, mais
des répétitions, trois ou quatre fois par semaine, tous les jours
durant les vacances, dans le centre social de la cité où le théâtre
s'invite dans le quotidien de ces élèves.
Une série de portraits réalisés par Marion Van Renterghem met en relief
quelques uns des acteurs de cette expérience extraordinaire.

http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/repliques/fiche.php?diffusion_id=76591






Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Répliques du 12 septembre avec danièle Sallenave

Message par MS le Sam 19 Sep 2009 - 10:42

J'ai écouté l'émission et ai été un peu déçue car il y avait pas mal de HS, et D Sallenave n'a pas assez témoigné de son expérience. A écouter malgré tout.

_________________
Pas de deuxième année d'IUFM!

MS
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum