Elèves feignants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Elèves feignants

Message par Reine Margot le Jeu 24 Sep 2009 - 12:57

dans une classe de 4e j'ai des élèves qui ne fichent rien pendant le cours: je donne souvent un texte, qu'on lit, avec des questions, du repérage à faire, etc. J'indique les questions auxquelles répondre, j'explique les questions, je reformule, puis je les laisse travailler. Mais une bonne partie de la classe reste devant sa feuille avec son stylo à soupirer, je passe donc les voir, je fais en sorte de les remettre au boulot par des questions, et le résultat "j'sais paaaaaaaaaaasss"
Ils ne veulent rien faire. Je passe mon temps à les surveiller pour éviter bavardages et débordements, je punis ceux qui bavardent, et j'ai globalement le silence, mais on fait cours à 2 ou 3 sur 28...que faire????

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves feignants

Message par loute le Jeu 24 Sep 2009 - 13:03

Noter les réponses? mettre une note d'oral?
laisse les reformuler eux même... tu leur maches pe trop le travail?

_________________

loute
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves feignants

Message par Reine Margot le Jeu 24 Sep 2009 - 13:04

La note d'oral peut être une bonne idée, tiens. il m'en manque une justement pour le 1er relevé...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves feignants

Message par loute le Jeu 24 Sep 2009 - 13:16

ça peut etre galère à mettre en place, un truc avec des croix, des barres, ou que sais-je, mais ça peut les forcer à participer. ensuite, quand le pli sera pris, ce sera bon!

_________________

loute
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves feignants

Message par roxanne le Jeu 24 Sep 2009 - 16:39

Dans ma 3° spécifique , j'ai mis au point un truc qui marche pas mal .Je mets une note d'oral (qui est aussi officieusement une note de participation et de comportement).Je pars de 10 pour tout le monde et si ils participent , répondent correctement sur des questions un peu difficiles , travaillent pendant le cours .A l'inverse , discussions , bavardages et paresse pendant le cours font perdre des points.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves feignants

Message par zabou le Jeu 24 Sep 2009 - 21:54

marquisedemerteuil a écrit:dans une classe de 4e j'ai des élèves qui ne fichent rien pendant le cours: je donne souvent un texte, qu'on lit, avec des questions, du repérage à faire, etc. J'indique les questions auxquelles répondre, j'explique les questions, je reformule, puis je les laisse travailler. Mais une bonne partie de la classe reste devant sa feuille avec son stylo à soupirer, je passe donc les voir, je fais en sorte de les remettre au boulot par des questions, et le résultat "j'sais paaaaaaaaaaasss"
Ils ne veulent rien faire. Je passe mon temps à les surveiller pour éviter bavardages et débordements, je punis ceux qui bavardent, et j'ai globalement le silence, mais on fait cours à 2 ou 3 sur 28...que faire????

J'ai les mêmes mais version 3ème! En fait les miens ou plutôt les miennes jouent la comédie, les idiotes pour ne pas bosser. J'ai fini par leur dire que si elles avaient tant de difficultés, je pourrais les aider en dehors des heures de frçs afin de voir si les exos les motiveraient plus. C'était sous-entendu l'heure de colle...ca a fait son tout tout petit effet....

zabou
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves feignants

Message par MS le Ven 25 Sep 2009 - 6:21

A peu près pareil pour mes 5°, mais par manque de concentration, j'ai la faiblesse d'attribuer ça au beau temps et j'attends avec impatience l'arrivée des jours gris, ils comprendront alors qu'ils ne sont plus en vacances.

_________________
Pas de deuxième année d'IUFM!

MS
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves feignants

Message par Albertine le Ven 25 Sep 2009 - 6:39

Je ramasse quelques copies en fin d'heure, "au hasard", ça les force à travailler.

Albertine
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves feignants

Message par Bérilune le Ven 25 Sep 2009 - 18:43

Je ramasse les cahiers des élèves que je vois ne rien faire (je préviens la première fois, ensuite je me contente de faire mon ramassage en fin d'heure).

Bérilune
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves feignants

Message par V.Marchais le Dim 27 Sep 2009 - 14:28

Tu peux essayer la note d'oral, ramasser de temps à autres les exercices que tu donnes : si tu as des élèves scolaires, ça les fera réagir. Pour les autres... ??? Je trouve beaucoup plus difficile de faire parler ceux qui ne desserrent pas les mâchoires de l'heure que de faire taire ceux qui la ramènent à tout bout de champ.
Tu peux aussi tenter une incursion du côté de textes qui prennent aux tripes, donnent vraiment envie de réagir, quitte à t'écarter un peu de ce que tu as prévu. Certains réagissent enfin et s'exclament en fin d'heure : "déjà ?" On fait alors observer que ça passe beaucoup plus vite quand on est actif, c'est tout bénef. Parfois, ça suffit à créer une dynamique nouvelle.
Mais parfois, rien, que dalle. La classe est, globalement, amorphe. Dans ces cas-là, je pousse un coup de gueule de temps en temps ("Si c'est le seul moyen de vous mettre au travail, je transforme le cours en contrôle, je ramasse et je note.") mais il faut bien admettre que, face à de tels élèves, nous dépensons une énergie folle à tirer, pousser, motiver... pour avancer à une allure de limaces. C'est dur.

Bon courage, Marquise.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum