Un extrait du livre à paraître de Cécile Reveret : "La sagesse du professeur de français".

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Un extrait du livre à paraître de Cécile Reveret : "La sagesse du professeur de français".

Message par V.Marchais le Mar 3 Nov 2009 - 7:41

MS, pour le vocabulaire, si déjà tu travailles systématiquement celui des textes, ça fait une bonne base. Au moins, c'est régulier (pas trop d'un coup). Pas besoin d'aller chercher midi à quatorze heures.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un extrait du livre à paraître de Cécile Reveret : "La sagesse du professeur de français".

Message par MS le Mar 3 Nov 2009 - 8:04

Cette année j'ai décidé de faire à chaque séquence un contrôle que j'appelle de langue française, dans lequel je vais grosso modo poser les mêmes questions : analyse des temps verbaux, natures et fonctions... Je viens de corriger le premier, il est catastrophique, mais tant pis, je continue et j'espère que le deuxième sera meilleur.
Et je profite de chaque moment ( 10 minutes en fin d'heure parce qu'on a fini plus tôt) pour faire de l'analyse grammaticale. Il faut juste que j'aie sous la main une batterie de phrases car j'ai du mal à les improviser. On verra en fin d'année ce qu'il en est.

_________________
Pas de deuxième année d'IUFM!

MS
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un extrait du livre à paraître de Cécile Reveret : "La sagesse du professeur de français".

Message par Reine Margot le Mar 3 Nov 2009 - 8:31

Je rejoins ce qui est dit. Je fais le même constat de notions grammaticales pas acquises car pas revues régulièrement. cependant je ne suis pas passée au cloisonnement pour une raison: je ne vois pas comment faire une progression grammaticale séparée sans faire des cours de grammaire spécifiques : par exemple grammaire le lundi, lecture le mardi...et je serais incapable de m'y tenir.

Comment refaire des notions grammaticales en soi sans compétement les détacher du reste?

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un extrait du livre à paraître de Cécile Reveret : "La sagesse du professeur de français".

Message par Abraxas le Mar 3 Nov 2009 - 8:39

Marquise, dans mes années de collège, je prenais un texte de dictée assez complexe (celle de Mérimée, par exemple) que je gardais comme fil conducteur des mois durant, analysant chacun des problèmes grammaticaux qu'il posait (et une bonne dictée les pose à peu près tous). Jusqu'à ce qu'il le sahe par cœur — et les problèmes adjacents itou.
Ridicule pour ridicule, mon modèle mental, c'était un film de guerre intitulé "les douze salopards", où l'instructeur (Lee Marvin) fait avaler par cœur à ses hommes (plutôt sous-doués), avec multiples répétitions et exercices sur le terrain, le déroulement très complexe d'une opération. La métaphore vaut ce qu'elle vaut, mais nos élèves sont dans la même situation : nous sommes les instructeurs, ils n'ont pas le choix, et nous devons les préparer à être lâchés sur le terrain, en sachant que ceux qui n'auront pas assimilé la leçon seront éliminés tout de suite. Et sans offrir de garantie que ceux qui l'auront intégrée ne seront pas éliminés aussi.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un extrait du livre à paraître de Cécile Reveret : "La sagesse du professeur de français".

Message par Reine Margot le Mar 3 Nov 2009 - 8:42

Pendant des mois? Déja qu'ils râlent quand on étudie une oeuvre pendant 3 semaines...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un extrait du livre à paraître de Cécile Reveret : "La sagesse du professeur de français".

Message par Abraxas le Mar 3 Nov 2009 - 9:32

Jusqu'à ce qu'ils la sachent par cœur (je la connais bien par cœur moi-même…).

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un extrait du livre à paraître de Cécile Reveret : "La sagesse du professeur de français".

Message par Thalie le Mar 3 Nov 2009 - 9:32

@V.Marchais a écrit:Mais Thalie, tous les professeurs qui travaillent en "grammaire décrochée" se réjouissent comme toi des liens qu'ils peuvent établir entre leurs deux progressions, et ces liens sont d'ailleurs incessants. Il ne faut pas tomber dans la caricature du cours cloisonné : cela n'existe pas. Refuser le dogme de la séquence, ce n'est pas s'interdire ces liens, tout naturels, c'est refuser d'en faire une obligation immédiate (on peut faire un cours décroché sur le COD et réinvestir cette notion dans les texte peu après), c'est refuser de faire prévaloir le lien entre les cours sur les cours eux-mêmes. Tu dis : "cette année mes deux progressions parallèles me ravissent et quand
elles se croisent, j'en suis enchantée mais je ne cours pas après." Mais justement, ce que je reproche aux programmes de 1996, c'est qu'ils nous obligeaient à courir après. Ca, c'est intolérable.

Par contre, je suis d'accord avec toi sur la critique du remaniement de la chronologie. Le programme de 5e est devenu beaucoup trop lourd eu égard à nos pauvres 4 heures officielles, quant à celui de 3e, je me demande bien quelles oeuvres patrimoniales du XXIe siècle je vais pouvoir proposer à mes élèves. Vous en connaissez beaucoup, vous ? Mais justement, ce remaniement a été fait pour coller davantage au programme d'Histoire : le siècle de Louis XIV est passé en 5e et le programme de 4e commence désormais avec "les révolutions en Europe au XVIIIe et au XIXe siècle" (sic); par ailleurs, le XIXe, qui était au programme de 3e en Français (et c'est chouette de pouvoir étudier Balzac ou Zola avec des élèves un peu matures) n'a jamais été au programme d'Histoire, lequel commençait avec la première Guerre Mondiale. Là encore, on prouve qu'à vouloir trop systématiser le décloisonnement (Français / Histoire), on fait des bêtises.

Les nouveaux programmes ne sont pas parfaits, ce n'est pas mon propos. Je ne me remets pas de la disparition des Lumières. Et si on se penche de près sur les progressions grammaticales, il y a beaucoup à redire (il y en a beaucoup parmi vous qui étudient la proposition subordonnée interrogative avant le discours indirect ?). Mais ceux qui critiquent ces nouveaux programmes en se proclamant "Résistants" (voir l'article d'Abraxas sur le sujet) ont pour projet de les faire disparaître purement et simplement pour retourner aux programmes de 1996. Il faut être prudent, travailler à améliorer ce qui peut l'être, mais ne pas donner de grain à moudre à ces individus.

Je me suis peut-être mal exprimé car je suis en tous points d'accord avec toi.
Je suis d'ailleurs très heureuse d'apprendre que ton manuel va être complété par une partie grammaire car ce n'est vraiment pas facile de travailler seul cette progression grammaticale logique, nous ne savons plus faire... Véronique, pourquoi ne pas investir les IUFM ou ce qu'il en reste et faire des vidéos, des DVD tout comme Sébastien Clerc, cela serait abracadrabantesque, n'est-ce pas ? yesyes

(dernière question : Nathan ne va-t-il pas réduire la part des textes pour faire un manuel unique ? pale )

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un extrait du livre à paraître de Cécile Reveret : "La sagesse du professeur de français".

Message par V.Marchais le Mar 3 Nov 2009 - 9:40

Thalie, les IUFM, c'est la chasse-gardée des IPR et autres formateurs : on n'y entre que par cooptation et là, c'est sûr, j'ai pas la cote. Mais je ne suis pas sûre de le regretter...

Pour les textes, la tentation première de l'éditeur, c'était de réduire la partie texte pour produire un manuel unique à coût constant. Bien sûr, nous, auteurs, avons argumenté en sens inverse. Finalement, nous avons trouvé un modus vivendi dans la suppression d'une petite dizaine de pages de textes - il faut bien faire des concessions - pour avoir une partie grammaire suffisamment substantielle sans déshabiller totalement l'anthologie.

Pour la vidéo, je laisse cette partie du combat à Abraxas qui fait ça comme personne.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un extrait du livre à paraître de Cécile Reveret : "La sagesse du professeur de français".

Message par Thalie le Mar 3 Nov 2009 - 9:50

Oui, c'était bien ce que je pensais pour la partie grammaire.
Quant aux IUFM, ma foi, on peut toujours rêver !
Pour la vidéo, je ne suis pas d'accord, tout le monde s'accorde à dire que tu étais très convaincante dans la vidéo qui présentait ton manuel.

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un extrait du livre à paraître de Cécile Reveret : "La sagesse du professeur de français".

Message par Aëmiel le Mar 3 Nov 2009 - 10:13

Comme bp, j'ai choisi depuis deux ans l'enseignement cloisonné et progressif de la grammaire (Thalie, Véronique, je souscris à tout ce que vous dites, comme d'habitude sur ce sujet).

marquisedemerteuil a écrit:cependant je ne suis pas passée au cloisonnement pour une raison: je ne vois pas comment faire une progression grammaticale séparée sans faire des cours de grammaire spécifiques : par exemple grammaire le lundi, lecture le mardi...et je serais incapable de m'y tenir.

Justement Marquise, je suis passée cette année au cloisonnement de ma semaine, et c'est étrange, je me bp plus libre, à l'aise, j'ai l'impression d'avoir plus de temps, je traite enfin mes leçons à fond, j'ai le temps de faire des textes, de la grammaire, du voc, ... C'est bp plus confortable pour moi (je sais chaque jour ce que je fais), et pour les élèves. Ca permet aussi de donner les devoirs d'une semaine sur l'autre. Je pensais cette façon de faire archaïque, j'en suis ravie !

_________________
Auteur jeunesse
le site : http://www.anne-ferrier.fr
le blog : http://anne-ferrier.blogspot.fr/

Aëmiel
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un extrait du livre à paraître de Cécile Reveret : "La sagesse du professeur de français".

Message par Thalie le Mar 3 Nov 2009 - 10:24

Coucou Sérafina, je te suis en tous points. Tu te souviens que cet été, j'hésitais moi aussi, Marquise, comme toi, à programmer ma semaine car je pensais ne jamais m'y tenir.
Hé bien, comme le dit Sérafina, on se sent finalement beaucoup plus libre et j'ai l'impression d'avoir fait beaucoup plus de choses (des révisions surtout pour mes 3e).
Pour l'instant, je tâtonne et je ne voulais pas imposer un emploi du temps à mes élèves sans le suivre par la suite donc je fais du cloisonné/semaine à l'insu de leur plein gré.
En fait, j'ai fait un cours de conjugaison par semaine voire deux et un petit contrôle de conjugaison tous les mercredis quasiment depuis le début de l'année, ce qui permet en effet de donner des devoirs avec une semaine de délai.
Ensuite, quand je commence une lecture, je suis plus souple, je peux faire deux h. à la suite sur un texte.

Disons que pour l'instant, je m'astreins à faire chaque semaine de la lecture, de la grammaire/conjugaison. J'y arrive et cela me convient bien.

C'est plus difficile, pour moi, comme d'hab de faire de l'écriture chaque semaine, j'imagine à chaque fois que c'est la grande artillerie à présenter et je ne le fais pas souvent. Comment faites-vous pour les rédactions ?

Pour le vocabulaire, à part celui du textes, c'est plus difficile. Je ne me force pas à leur demander un réinvestissement.
Quoiqu'avec les 3e, j'ai réussi à leur demander d'intégrer le vocabulaire vu lors des séances de lecture dans leur rédaction.


Dernière édition par Thalie le Mar 3 Nov 2009 - 10:32, édité 1 fois

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un extrait du livre à paraître de Cécile Reveret : "La sagesse du professeur de français".

Message par Celeborn le Mar 3 Nov 2009 - 10:29

sérafina a écrit:
Justement Marquise, je suis passée cette année au cloisonnement de ma semaine, et c'est étrange, je me bp plus libre, à l'aise, j'ai l'impression d'avoir plus de temps, je traite enfin mes leçons à fond, j'ai le temps de faire des textes, de la grammaire, du voc, ... C'est bp plus confortable pour moi (je sais chaque jour ce que je fais), et pour les élèves. Ca permet aussi de donner les devoirs d'une semaine sur l'autre. Je pensais cette façon de faire archaïque, j'en suis ravie !

Je n'ai jamais fait autrement (comprendre que j'étais hors-la-loi jusqu'à cette année), et c'est fou comme c'est plus clair... Les élèves s'y retrouvent nettement mieux, aussi.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un extrait du livre à paraître de Cécile Reveret : "La sagesse du professeur de français".

Message par Aëmiel le Mar 3 Nov 2009 - 10:40

Je n'étais pas assez sûre de moi pour fonctionner comme ça avant, Celeborn. Bravo à toi !

Thalie :
Tu sais, j'ai pour chaque classe un bloc de 2h par semaine : c'est là que je fais lecture/écriture. En gros, 1h40 de texte, et 20 mn d'écriture, des petits exercices d'imitation, des paragraphes uniques, du réinvestissement du vocabulaire,... Et à la fin de ma séquence (oui, j'appelle encore ça séquence, ça me convient), une grande rédaction. J'ai décidé, par contre, que je n'étais pas une machine à corriger, j'impose le format brevet, pour la durée (1h30) et la longueur du texte. Exit, donc, les 4 feuilles doubles remplies à la maison avec papa/maman.

_________________
Auteur jeunesse
le site : http://www.anne-ferrier.fr
le blog : http://anne-ferrier.blogspot.fr/

Aëmiel
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un extrait du livre à paraître de Cécile Reveret : "La sagesse du professeur de français".

Message par MS le Mar 3 Nov 2009 - 11:05

Un jour précis pour chaque activité, j'ai essayé il y a trois ans et je ne me suis absolument pas sentie à l'aise. En revanche, comme Thalie, je m'efforce de faire deux heures de lecture et deux heures de langue par semaine. Quant aux rédactions, une par séquence, faite en classe avec la correction faite en classe, je ne peux pas faire mieux.

_________________
Pas de deuxième année d'IUFM!

MS
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un extrait du livre à paraître de Cécile Reveret : "La sagesse du professeur de français".

Message par Thalie le Mar 3 Nov 2009 - 11:30

sérafina a écrit:Je n'étais pas assez sûre de moi pour fonctionner comme ça avant, Celeborn. Bravo à toi !

Thalie :
Tu sais, j'ai pour chaque classe un bloc de 2h par semaine : c'est là que je fais lecture/écriture. En gros, 1h40 de texte, et 20 mn d'écriture, des petits exercices d'imitation, des paragraphes uniques, du réinvestissement du vocabulaire,... Et à la fin de ma séquence (oui, j'appelle encore ça séquence, ça me convient), une grande rédaction. J'ai décidé, par contre, que je n'étais pas une machine à corriger, j'impose le format brevet, pour la durée (1h30) et la longueur du texte. Exit, donc, les 4 feuilles doubles remplies à la maison avec papa/maman.
Oui, je devrai en prendre de la graine, c'est tout à fait ce qu'il faut que je m'impose.
  • de petits exercices d'écriture liés au texte ;
  • une rédac en classe en une heure trente

Je vais essayer...
Merci Sérafina.

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un extrait du livre à paraître de Cécile Reveret : "La sagesse du professeur de français".

Message par Celeborn le Mer 16 Déc 2009 - 23:29

Je remonte le sujet pour signaler que j'ai fait un petit article sur ce livre sur mon blog. Un vrai plaisir à lire, d'ailleurs ! (le livre, j'entends )

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un extrait du livre à paraître de Cécile Reveret : "La sagesse du professeur de français".

Message par V.Marchais le Jeu 17 Déc 2009 - 6:38

Un plaisir à lire aussi, ton blogue. Je le découvre à l'occasion de ce post. Bravo pour la qualité de vivacité du ton avec lequel tu conduis tes articles.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un extrait du livre à paraître de Cécile Reveret : "La sagesse du professeur de français".

Message par Thalie le Jeu 11 Fév 2010 - 10:09

Je viens de finir le livre enchanteur de Cécile Revéret, (que j'ai enfin reçu au bout de 3 tentatives d'Amazon !) il fait du bien sans taire les écueils récents de notre métier (Enfin, cela commence à faire trente ans de pédagogisme, tout de même)
Il m'a appris des choses aussi sur la lecture, la notation et je vais m'en inspirer pour mes prochains cours.
J'ai été très intéressée par ce qu'elle écrit sur les séances de lecture qui l'ont souvent laissée dubitatives ; ce qui est mon cas, je suis très mauvaise, pour l'instant, lors de ces séances.
J'ai ri aux éclats quand elle évoque ses élèves et les autres, les ennemis qu'elle ne connaît pas, je m'interrogeais souvent sur ce sentiment que j'éprouvais me trouvant très bizarre...
Merci Cécile, je vais faire passer le livre auprès de mes collègues de Lettres désormais, notamment mon amie que je vais aller retrouver dans quelques minutes pour préparer au coeur des vacances une "séquence" sur les figures féminines chez Racine et qui part à la retraite dans un ou deux ans. Je pense aussi à ma collègue de Lettres Classiques qui souffre beaucoup sans trop le dire et qui ne cesse de demander ce que font les autres collègues en Latin, ne sachant plus que faire...
Merci ! fleurs2

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un extrait du livre à paraître de Cécile Reveret : "La sagesse du professeur de français".

Message par Violet le Jeu 11 Fév 2010 - 10:18

Thalie, ta collègue de lettres classiques devrait s'inscrire à un stage, sur l'enseignement du latin. C'est sans doute trop tard pour cette année, mais l'année prochaine. Cela permet d'avoir des façons de fonctionner un peu différentes, attrayantes et d'échanger avec des collègues motivées et motivantes. Je sais que ces dernières années, le stage était bien. Je t'en dirai plus si tu veux le 18 !

Quant au livre de Cécile Reveret, j'ai beaucoup aimé mais je l'ai trouvé trop court !

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un extrait du livre à paraître de Cécile Reveret : "La sagesse du professeur de français".

Message par retraitée le Jeu 11 Fév 2010 - 10:27

@John a écrit:Et des formatrices IUFM qui disent que c'est une honte de faire un cours de grammaire, conjugaison ou orthographe en primaire, et qu'il faut à la place faire un cours d'"Observation Réfléchie de la Langue" avec les compléments circonstanciels dès le CE1... Rolling Eyes

Et des IPR qui déchirent devant les élèves les pages de classeur réservées à la grammaire!
Cela, c'était avant 96!

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un extrait du livre à paraître de Cécile Reveret : "La sagesse du professeur de français".

Message par Thalie le Jeu 11 Fév 2010 - 10:33

Merci Violet. Je le lui dirai. De bons stages, c'est rare ! Laughing

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un extrait du livre à paraître de Cécile Reveret : "La sagesse du professeur de français".

Message par retraitée le Jeu 11 Fév 2010 - 10:34

@V.Marchais a écrit:Vous lui avez répondu, j'espère, que c'était faux et que les documents d'accompagnement n'ont aucune valeur officielle ?

RESISTEZ !
Où est-il, le temps où des collègues refusaient l'inspection?

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un extrait du livre à paraître de Cécile Reveret : "La sagesse du professeur de français".

Message par V.Marchais le Jeu 11 Fév 2010 - 10:38

@retraitée a écrit:
@John a écrit:Et des formatrices IUFM qui disent que c'est une honte de faire un cours de grammaire, conjugaison ou orthographe en primaire, et qu'il faut à la place faire un cours d'"Observation Réfléchie de la Langue" avec les compléments circonstanciels dès le CE1... Rolling Eyes

Et des IPR qui déchirent devant les élèves les pages de classeur réservées à la grammaire!
Cela, c'était avant 96!

On croit rêver (ou plutôt cauchemarder) : que diraient ces dames-patronnesses de la pédagogie si nous nous permettions des attitudes équivalentes envers les élèves ? Et ce sont elles qui nous font la leçon !

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un extrait du livre à paraître de Cécile Reveret : "La sagesse du professeur de français".

Message par retraitée le Jeu 11 Fév 2010 - 10:39

@MS a écrit:Un jour précis pour chaque activité, j'ai essayé il y a trois ans et je ne me suis absolument pas sentie à l'aise. En revanche, comme Thalie, je m'efforce de faire deux heures de lecture et deux heures de langue par semaine. Quant aux rédactions, une par séquence, faite en classe avec la correction faite en classe, je ne peux pas faire mieux.

Au début de ma carrière, c'était une tous les 15 jours, et en fin d'année, on en avait fait 15 à 17.
Il faut préciser qu'on n'avait que 3 classes dans le pire des cas. En 70 : 6 heures élèves/9 heures prof en 6e. 6 heures en demi-groupe, cela laissait du temps pour les corrections et le suivi individuel.
Pour mon premier poste : deux classes de 6e, soit 18 heures, dont 12 en demi-groupe. Cela laisse songeur!

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un extrait du livre à paraître de Cécile Reveret : "La sagesse du professeur de français".

Message par Clarianz le Jeu 11 Fév 2010 - 13:41

rêveuse même, cela me laise...

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un extrait du livre à paraître de Cécile Reveret : "La sagesse du professeur de français".

Message par Y@nn le Jeu 11 Fév 2010 - 14:04

Pareil !!!

Il faudrait créer une série du type Life on Mars, dans laquelle un enseignant - et non plus un policier - serait "catapulté" dans les années soixante-dix :-) Ce serait l'émerveillement à vous écouter.

Y@nn
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum