Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Chocolat
Guide spirituel

Re: SNALC...

par Chocolat le Dim 20 Mai 2018 - 22:30
@Not a Panda a écrit:
@Chocolat a écrit:Merci les filles !

(ils n'avaient donc signé que le décret métiers de 2014)

De rien !

Oups... et le garçon. Pardon 
archeboc
Esprit éclairé

Re: SNALC...

par archeboc le Lun 21 Mai 2018 - 11:02

@Paleoprof a écrit:Tous ces échanges m'ont amenée à relire la lettre d'adieu de Pierre Jacque, que j'avais déjà lue il y a quelques temps, mais aujourd'hui je le refais à la lumière de ce que seront les futures réforme du baccalauréat et du lycée (puisqu'il faudrait distinguer deux axes dans cette fichue réforme).
Un réel choc. Relisez sa lettre d'adieu; quelles différences entre ce qu'il dénonçait en 2013 et ce qui se profile dans les mois à venir?
Combien de syndicats ont alors exhibé cette lettre en criant au scandale des réformes? Et ces mêmes syndicats peuvent adhérer à ne serait-ce que quelques idées fumeuses de la prochaine réforme... Je me sens impuissante et je ne trouve ni collègue dans mon établissement, ni structure locale ou nationale pour partager toutes mes craintes sans exception.  

Il est impossible de trouver une organisation qui reflète la totalité des sensibilités d'un individu. Il faut choisir, si l'on veut peser.

Ensuite, la situation est tellement dégradée qu'il est difficile de savoir par quel bout la prendre, et en ce sens, la position du SNALC est compréhensible. Le bac est en train de se transformer en brevet des lycées. C'est explicitement écrit par des gens comme Prost, qui parle même de certificat de fin d'étude secondaire, ou Dubet qui n'est pas loin de dire que refuser le bac à un élève est une violation de ses droits fondamentaux. La position du SNALC procède d'une volonté de prendre acte que le système est à bout de souffle. Créer des épreuves intermédiaires permettraient de remettre du sens au bac en le faisant compter dans la sélection pour Parcoursup.

Je pense que c'est un pari vain : c'est aujourd'hui, mécaniquement, toute la structure qui travaille à la dégradation de la qualité de la certification. Tant que le bac reste sous la coupe du ministère de l'Education Nationale, il ne peut qu'être tiré vers le bas. L'idée qu'en sacrifiant l'épreuve terminale on sauvera le plus important me semble fausse. Les causes premières de l'effondrement seront toujours là. Il y a pourtant des alternatives : pour sauver le bac, le confier à l'INSEE, ou à n'importe qui, en fait, mais en tout cas séparer fermement les gens qui font le travail et ceux qui l'évaluent. Sinon, pour jeter les dernières pelletées de terre, trouver les outils de sélection efficace pour le supérieur : demander des certifications privées disciplinaires aux élèves (TOEIC, Voltaire, il faudrait créer quelque chose en math), créer l'équivalent français du SAT, mettre en place une plate-forme de recommandation des élèves par les enseignants, avec ranking des "bons recommandeurs".

Par ailleurs, le problème a été évoqué plus haut, des épreuves nationales intermédiaires vont désorganiser tous les autres enseignements sur des périodes beaucoup plus étendues que le bac actuel. Cela se fera, on peut en être sûr, sans la rémunération correspondante - puisque le bac actuel est trop cher. Les enseignants seront éventuellement mobilisés pour ces épreuves durant les congés.

C'est cette ignorance des contraintes logistiques que je trouve dommage de la part du SNALC dans sa position sur le bac, car c'est presque le seul syndicat chez qui on voyait, jusqu'à présent, une vraie conscience politique combinée à la prise en compte des contraintes matérielles de l'acte d'enseignement.


PS : "corner lose", quelqu'un veut bien m'expliquer l'allusion ? J'ai fait un coup de google, mais je ne trouve pas la clef.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
V.Marchais
Enchanteur

Re: SNALC...

par V.Marchais le Lun 21 Mai 2018 - 11:11
@archeboc a écrit:L'idée qu'en sacrifiant l'épreuve terminale on sauvera le plus important me semble fausse.

C'est même contraire à ce qu'on observe sur le terrain (ce grand méconnu des décideurs), puisque la nature des épreuves finit toujours par déterminer à rebours le contenu dispensé. Voir tous les profs de français de collège qui ont renoncé peu ou prou à enseigner la grammaire sous prétexte que "y en plus au brevet". L'examen devient toujours, et très vite, l'aune à laquelle on mesure les contenus à donner aux élèves, quels que soient les programmes. Si on diminue les exigences à l'examen, on va de fait abaisser le niveau des contenus enseignés.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Rendash
Bon génie

Re: SNALC...

par Rendash le Lun 21 Mai 2018 - 11:12
@archeboc a écrit:
PS : "corner lose", quelqu'un veut bien m'expliquer l'allusion ? J'ai fait un coup de google, mais je ne trouve pas la clef.

David Ricardo s'est élevé contre les Corn Laws, estimant qu'elles nuisaient à l'économie dans son ensemble.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Chocolat
Guide spirituel

Re: SNALC...

par Chocolat le Lun 21 Mai 2018 - 12:20
OCeleborn a écrit:
@Chocolat a écrit:Merci les filles !

(ils n'avaient donc signé que le décret métiers de 2014)

On ne l'avait pas signé : on n'était pas au comité technique ministériel à l'époque.

Juste soutenu et valorisé, dans ce cas.
Je me souviens très bien d'une discussion contradictoire que nous avions eue sur la question ici, sur Neo. 

Félicitations pour ta nouvelle fonction, j'espère que sur les questions pédagogiques tu resteras mon lapin préféré.

Je te souhaite de pouvoir concilier convictions personnelles et choix concrets collectifs.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: SNALC...

par trompettemarine le Mar 29 Mai 2018 - 6:41
Félicitations Celeborn !

Cela commence fort pour toi :
Seront affichés dès aujourd'hui en sdp les deux derniers communiqués qui sont, on ne peut plus clairs, sur la fin de notre statut et sur ce qui se prépare en lycée professsionnel !
Merci !

https://www.snalc.fr/national/article/3845/

https://www.snalc.fr/national/article/3852/

_________________
"Il y a des oubliés au souvenir du monde. Il faut céder un peu d'eau pure, c'est-à-dire un peu de langue écrite, aux vieux noms qu'on ne prononce plus."(P. Quignard)
avatar
V.Marchais
Enchanteur

Re: SNALC...

par V.Marchais le Mar 29 Mai 2018 - 6:45
On retrouve notre lapin de combat ! cheers

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
GaliNéo
Habitué du forum

Re: SNALC...

par GaliNéo le Mar 29 Mai 2018 - 8:11
Je viens d'apprendre que le SNALC, dans sa lettre d'information n°10 datée de mai 2018, se vante que NOUS, les contractuels, passions désormais par le Pôle Emploi pour les ARE : donc merci au SNALC de nous avoir bien foutu dans la merde ! Avant c'était le rectorat qui nous gérait, au travail ou non : il y avait de quoi râler, le système n'était pas parfait, mais au moins nous n'avions qu'un seul interlocuteur dans le même bâtiment. Désormais nos dossiers sont coupés en 2 : le travail au rectorat, le chômage au Pôle Emploi. Ceci veut dire plus de délais dans le traitement des dossiers (à condition bien sûr qu'ils soient complets sinon c'est RolanD Garros chacun se renvoie la balle de la responsabilité), plus d'attente dans le basculement traitement/ARE, et donc plus de précarité !

MERCI LE SNALC !

_________________
¡ Hermano ! Dale gracias a Dios, que lo que tienes en la mano, no lo tienes por todo el año... veneration
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: SNALC...

par Iphigénie le Mar 29 Mai 2018 - 8:32




OCeleborn a écrit:

@Chocolat a écrit:Merci les filles !

(ils n'avaient donc signé que le décret métiers de 2014)



Hs
OCeleborn: j'ai pas tout suivi, le  lapin est devenu irlandais?
Fin hs
avatar
Mathador
Niveau 9

Re: SNALC...

par Mathador le Mar 29 Mai 2018 - 20:01
@GaliNéo a écrit:Je viens d'apprendre que le SNALC, dans sa lettre d'information n°10 datée de mai 2018, se vante que NOUS, les contractuels, passions désormais par le Pôle Emploi pour les ARE : donc merci au SNALC de nous avoir bien foutu dans la merde ! Avant c'était le rectorat qui nous gérait, au travail ou non : il y avait de quoi râler, le système n'était pas parfait, mais au moins nous n'avions qu'un seul interlocuteur dans le même bâtiment. Désormais nos dossiers sont coupés en 2 : le travail au rectorat, le chômage au Pôle Emploi. Ceci veut dire plus de délais dans le traitement des dossiers (à condition bien sûr qu'ils soient complets sinon c'est RolanD Garros chacun se renvoie la balle de la responsabilité), plus d'attente dans le basculement traitement/ARE, et donc plus de précarité !

MERCI LE SNALC !

Mon expérience personnelle (pendant la transition) me ferait plutôt conclure que Pôle Emploi est plus efficace que le rectorat sur ce sujet. Après, c'est peut-être différent pour ceux qui font beaucoup d'allers-retours…
(et pour améliorer les choses, le rectorat pourrait déjà commencer par envoyer les attestations Pôle Emploi dans des délais raisonnables)

_________________
« Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès !
Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile ! » (Cyrano de Bergerac)
« Un mathématicien est une machine à transformer le café en théorème. » (Alfréd Rényi)
avatar
ZeSandman
Habitué du forum

Re: SNALC...

par ZeSandman le Mar 29 Mai 2018 - 20:51
@GaliNéo a écrit:Je viens d'apprendre que le SNALC, dans sa lettre d'information n°10 datée de mai 2018, se vante que NOUS, les contractuels, passions désormais par le Pôle Emploi pour les ARE : donc merci au SNALC de nous avoir bien foutu dans la merde ! Avant c'était le rectorat qui nous gérait, au travail ou non : il y avait de quoi râler, le système n'était pas parfait, mais au moins nous n'avions qu'un seul interlocuteur dans le même bâtiment. Désormais nos dossiers sont coupés en 2 : le travail au rectorat, le chômage au Pôle Emploi. Ceci veut dire plus de délais dans le traitement des dossiers (à condition bien sûr qu'ils soient complets sinon c'est RolanD Garros chacun se renvoie la balle de la responsabilité), plus d'attente dans le basculement traitement/ARE, et donc plus de précarité !

MERCI LE SNALC !

Je suis très surpris par ton post, car de mon point de vue le SNALC a toujours soutenu les collègues contractuels et se bat pour qu'ils aient de meilleures conditions d'exercice.
@GaliNéo Pourrais-tu mettre un lien vers cette lettre d'information que je parviens pas à retrouver ?

_________________
Ce sont les rêves qui donnent au monde sa forme.
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: SNALC...

par Gryphe le Mar 29 Mai 2018 - 20:56
Voici les derniers articles du SNALC parus dans la rubrique "non titulaires", pour vous faire une idée : https://www.snalc.fr/national/menu/176/page/1/page/1/

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;

Certaines rubriques de Neoprofs.org sont en accès restreint. Pour en savoir plus, c'est par ici : http://www.neoprofs.org/t48247-topics-en-acces-restreint-forum-accessible-uniquement-sur-demande-edition-2017
avatar
GaliNéo
Habitué du forum

Re: SNALC...

par GaliNéo le Mer 30 Mai 2018 - 9:26
L'article :
https://www.snalc.fr/national/article/3837/

Et le copié-collé que j'ai reçu dans ma boîte mail académique :

"ALLOCATION CHÔMAGE : EN CONNAISSEZ-VOUS BIEN LES RÈGLES ?

Depuis le 1er janvier 2018, dans toutes les académies, ce n’est plus l’Éducation nationale mais Pôle emploi qui assure la gestion et le paiement des indemnités chômage, appelées allocation d’Aide au Retour à l’Emploi (ARE) pour les contractuels enseignants, CPE, Psychologues sans contrat de l’Éducation nationale. D’ailleurs, ce transfert de compétences de l’indemnisation du chômage des agents publics de l’État à Pôle emploi était une revendication majeure du SNALC depuis de nombreuses années, notamment pour simplifier la procédure de prise en charge des dossiers et réduire les délais de versement de l’ARE. [...]"

Donc MERCI encore au SNALC !

_________________
¡ Hermano ! Dale gracias a Dios, que lo que tienes en la mano, no lo tienes por todo el año... veneration
avatar
ZeSandman
Habitué du forum

Re: SNALC...

par ZeSandman le Mer 30 Mai 2018 - 11:24
Merci GaliNéo.
Je comprends donc que là où le SNALC espère que le délai de versement des ares sera raccourci, tu penses toi le contraire.
J'espère pour les contractuels que ça ne se passera pas comme tu le penses.

_________________
Ce sont les rêves qui donnent au monde sa forme.
avatar
GaliNéo
Habitué du forum

Re: SNALC...

par GaliNéo le Mer 30 Mai 2018 - 12:27
Je ne le pense pas, je l'ai vécu : un délai de 3 mois. Merci le SNALC

_________________
¡ Hermano ! Dale gracias a Dios, que lo que tienes en la mano, no lo tienes por todo el año... veneration
avatar
Honchamp
Expert

Re: SNALC...

par Honchamp le Mer 30 Mai 2018 - 13:58
@ZeSandman a écrit:Merci GaliNéo.
Je comprends donc que là où le SNALC espère que le délai de versement des ares sera raccourci, tu penses toi le contraire.
J'espère pour les contractuels que ça ne se passera pas comme tu le penses.

Si, si...
Mon fils attend depuis mi-février le document de fin de contrat du rectorat de Créteil.

Il ne peut donc pas déclencher ses droits chez Pôle Emploi.

J'en ai parlé sur un autre fil, où on lui a conseillé d'envoyer une lettre recommandée avec AR.
Il ne veut pas le faire car il a peur d'être black-listé. J'ai beau lui dire que ce ne sont pas les mêmes qui recrutent et les mêmes qui font les certificats (encore que je ne sais pas).

Bref, je n'accuse pas le SNALC de ce retard, mais le fait est que la jonction rectorat/Pôle emploi fonctionne mal !

(Fiston a le service au téléphone de temps en temps, on lui dit qu'il y a d'autres personnes à traiter avant lui. Il a évoqué le fait de venir chercher le cerificat  en main propre, "pour arranger". Hauts cris de la personne ! )
Il était contractuel dans le privé, peut-être que cela rend "encore moins urgent" son cas. Je ne sais pas.

(Si le SNALC veut aider sur cette affaire, je suis preneuse).

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
avatar
Mathador
Niveau 9

Re: SNALC...

par Mathador le Mer 30 Mai 2018 - 14:09
Je rappelle à tout hasard que l'attestation Pôle Emploi était déjà nécessaire dans l'ancien système, au moins pour la première période de chômage, afin d'obtenir le refus de prise en charge de l'ARE par Pôle Emploi.
Le vrai problème est que le rectorat fait à la main ces attestations et traîne pour les délivrer, ce qui est contraire à la réglementation.

_________________
« Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès !
Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile ! » (Cyrano de Bergerac)
« Un mathématicien est une machine à transformer le café en théorème. » (Alfréd Rényi)
avatar
Honchamp
Expert

Re: SNALC...

par Honchamp le Mer 30 Mai 2018 - 18:51
Merci pour le lien Mathador !
Je transmets à mon fils, s'il se décide à faire une lettre recommandée vers le rectorat de Créteil, il pourra citer ce texte.

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
Contenu sponsorisé

Re: SNALC...

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum