Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Lody
Habitué du forum

ETYMOLOGIE, du latin au français.

par Lody le Lun 5 Oct 2009 - 10:19
Bonjour tout le monde !

Je suis loin de mes livres d'ancien français, abandonnés en France pour me soumettre aux cruelles exigences de l'aéronautique moderne... Bref, je ne me souviens plus comment nous sommes passés du latin sumus au français sommes (pourquoi les deux m ?) et du latin habui, habuisti... au français j'eus, tu eus...

Une bonne âme pour aider une néoprofette en détresse ?
avatar
SW5 n roos' valley
Niveau 5

Re: ETYMOLOGIE, du latin au français.

par SW5 n roos' valley le Lun 5 Oct 2009 - 13:45
Bonjour,

Sans être spécialiste, j'imagine que pour habui, le b s'est amuï. (passage à -v- intermédiaire?) a dû s'en suivre une réorganisaton des diphtongues qui se sont réduites à un seul son...

Désolé mai c'est tout ce qui me vient!
avatar
Lody
Habitué du forum

Re: ETYMOLOGIE, du latin au français.

par Lody le Lun 5 Oct 2009 - 22:27
Merci !

Et les autres ? Personne n'a des infos plus précises ? Vous avez tous brûlé les livres de Joly et compagnie ???
avatar
Dwarf
Grand Maître

Re: ETYMOLOGIE, du latin au français.

par Dwarf le Lun 5 Oct 2009 - 22:51
Là, il faudrait que je ressorte mes cours de Roussineau... enterrés.

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu
avatar
Mermoz
Neoprof expérimenté

Re: ETYMOLOGIE, du latin au français.

par Mermoz le Mar 6 Oct 2009 - 8:40
@Dwarf a écrit:Là, il faudrait que je ressorte mes cours de Roussineau... enterrés.
Avec quel cadavre?

_________________
De même que Louis Pasteur inventa la pasteurisation, c'est à Jean-Pierre Démoral que nous devons la démoralisation, et je dis bravo. Jean-Pierre Démoral commença humblement ses expériences sur sa logeuse, Mme Brouchard, qu'il démoralisa le 12 Septembre 1847.
Concierge : Y fait beau.
Démoral : Ca va pas durer.
Concierge : Je suis démoralisée.
avatar
Leil
Sage

Re: ETYMOLOGIE, du latin au français.

par Leil le Mar 6 Oct 2009 - 8:51
Outch' !
Moi il faudrait que je remonte le cadavre de la cave.

_________________
http://www.bricabook.fr/
avatar
Dwarf
Grand Maître

Re: ETYMOLOGIE, du latin au français.

par Dwarf le Mar 6 Oct 2009 - 21:43
choupinette a écrit:
@Dwarf a écrit:Là, il faudrait que je ressorte mes cours de Roussineau... enterrés.
Avec quel cadavre?

Ben, celui dont tu parlais cet été, bien sûr...

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu
avatar
Nell
Bon génie

Re: ETYMOLOGIE, du latin au français.

par Nell le Mar 6 Oct 2009 - 21:46
Lody, c'est comme les autres...

pourtant, je l'ai su par coeur.
mais voilà...

et dans mon précis de phonétique ben y'a pas ces deux-là
avatar
Lody
Habitué du forum

Re: ETYMOLOGIE, du latin au français.

par Lody le Mer 7 Oct 2009 - 23:37
Merci pour vos réponses. Je verrai ça quand je rentrerai en France à la Toussaint. Merci quand même !
crépuscule
Niveau 2

Re: ETYMOLOGIE, du latin au français.

par crépuscule le Dim 11 Oct 2009 - 18:50
Je vous réponds en mp.
avatar
Lody
Habitué du forum

Re: ETYMOLOGIE, du latin au français.

par Lody le Dim 11 Oct 2009 - 22:03
MERCI, Crépuscule !!!
avatar
John
Médiateur

Re: ETYMOLOGIE, du latin au français.

par John le Dim 11 Oct 2009 - 22:15
Oh, et nous nous n'avons pas l'explication... 😢 ... que j'ai sue par coeur il y a encore quelques années Embarassed

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Violet
Bon génie

Re: ETYMOLOGIE, du latin au français.

par Violet le Lun 12 Oct 2009 - 13:25
Moi aussi, j'aimerais bien l'avoir !
Pourquoi envoyer en MP une réponse qui peut intéresser tout le monde ? (c'est pas vraiment perso ou secret, non ? :shock: )
avatar
Lody
Habitué du forum

Re: ETYMOLOGIE, du latin au français.

par Lody le Lun 12 Oct 2009 - 13:31
Crépuscule est peut être timide ; il (ou elle) est tout nouveau sur le forum !

J'espère qu'il (ou elle) ne m'en voudra pas de copier/coller son message ici.
avatar
Lody
Habitué du forum

Re: ETYMOLOGIE, du latin au français.

par Lody le Lun 12 Oct 2009 - 13:32
Bonjour,
Voici ma fiche sur habuisti et quelques remarques sur sumus. J'espère que cela va vous aider.
Bonne soirée.
Crépuscule.


Habuisti > eus

- h initial chute au Ier siècle : [abuisti]

- le b intervocalique se spirantise : [aßuisti]

- le u devient w :[ aßwisti]

-le w assimile la lettre ß, ce qui provoque une géminée : [awwisti]

-ce w a un second effet : le i passe à ü : [awwüsti]

- troisième effet du w : a initial se labialise en o : [owwüsti]

- le premier w se vocalise en u et forme avec le o une diphtongue de coalescence : [ouwüst]

-le u assimile le w : [ouüst]

-le tout se simplifie : [oüst]

-à date prélittéraire : o>e (deux hypothèses :1)par analogie avec le participe passé habutu qui a donné eü

2) le ü palatalisé entraîne l’antériorisation de o qui passe à e

=> on obtient : [eüst]

- chute du t parce que le t n’est pas senti comme étant la marque désinentielle de P2 : [eüs]

-simplification : eu > u

è [u]



habutu > autu > audo > eü∂o > eüӨ > eü > ü

b> ß>W>Ø Vème VI ème VIII ème MF

Ier IIIème d> t chute voy finale

entraîne

la palatalisation en ü







Pour sommes < sumus, ce n’est pas très clair :

Le u bref à l’intérieur d’un mot passe à o au IVème siècle (changement vocalique)

La désinence de sommes est une désinence atone, le maintien de la voyelle finale s’explique assez mal. Joly propose l’explication suivante : il s’agit peut-être d’un phénomène de phonétique syntaxique : dans les syntagmes comportant le verbe sumus suivi d’un participe débutant par une consonne (exemple : sumus venuti), le [u] désinentiel devient prétonique entravé et comme toute voyelle de ce type, il s’affaiblit en [e] mais se conserve.



Pourquoi deux [m] ?peut-être est à cause de la nasalisation : redoublement du m pour marquer cette nasalisation, comme pour homme :les copistes marquaient la nasalisation en redoublant la consonne intervocalique pour remplacer le tilde phonétique [hỡm]
avatar
Mermoz
Neoprof expérimenté

Re: ETYMOLOGIE, du latin au français.

par Mermoz le Lun 12 Oct 2009 - 13:45
merci crépuscule pour ces rappels, qui nous font du bien à tous!

_________________
De même que Louis Pasteur inventa la pasteurisation, c'est à Jean-Pierre Démoral que nous devons la démoralisation, et je dis bravo. Jean-Pierre Démoral commença humblement ses expériences sur sa logeuse, Mme Brouchard, qu'il démoralisa le 12 Septembre 1847.
Concierge : Y fait beau.
Démoral : Ca va pas durer.
Concierge : Je suis démoralisée.
avatar
Violet
Bon génie

Re: ETYMOLOGIE, du latin au français.

par Violet le Lun 12 Oct 2009 - 13:50
Merci !
avatar
Abraxas
Doyen

Re: ETYMOLOGIE, du latin au français.

par Abraxas le Lun 12 Oct 2009 - 15:37
Par ailleurs, l'accent tonique en latin est sur la première syllabe de "sumus" — le doublement du m doit être la marque ancienne de l'accent, qui allonge le u initialement bref.
crépuscule
Niveau 2

Re: ETYMOLOGIE, du latin au français.

par crépuscule le Lun 12 Oct 2009 - 18:12
Violet: non ce n'est pas secret, mais la fiche était assez longue et là, dans ce petit cadre, je ne visualisais pas tout ce que j'écrivais.

Lody: Il n'y a aucun problème!
avatar
Circé
Expert spécialisé

Re: ETYMOLOGIE, du latin au français.

par Circé le Lun 12 Oct 2009 - 18:13
Question !

Je souhaiterais investir dans un bon dictionnaire étymologique...
Une référence à me conseiller?
avatar
Dwarf
Grand Maître

Re: ETYMOLOGIE, du latin au français.

par Dwarf le Lun 12 Oct 2009 - 18:55
Ben, le Robert historique de la langue française en version brochée (trois volumes rouges en coffret) est peu onéreux et constitue une remarquable somme!

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu
avatar
Circé
Expert spécialisé

Re: ETYMOLOGIE, du latin au français.

par Circé le Lun 12 Oct 2009 - 19:08
@Dwarf a écrit:Ben, le Robert historique de la langue française en version brochée (trois volumes rouges en coffret) est peu onéreux et constitue une remarquable somme!

Ben moi qui met des sous de côté pour m'acheter Baudelaire en La Pléiade, je crois que je vais devoir attendre un peu...mais c'est pour la bonne cause.
Merci Dwarf!
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum