Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Violet
Bon génie

héroïcomique et burlesque

par Violet le Mar 6 Oct 2009 - 21:29
S'agit-il de deux registres ou de deux "sous-types" du comique ?
Les rattachez-vous au comique ou à l'épique ?
avatar
Violet
Bon génie

Re: héroïcomique et burlesque

par Violet le Mar 6 Oct 2009 - 21:35
Ok, j'ai trouvé.
avatar
Violet
Bon génie

Re: héroïcomique et burlesque

par Violet le Mar 6 Oct 2009 - 21:36
La pauvre fille ! qui pose les questions et qui se répond... je suis une no life.
avatar
lilith888
Esprit éclairé

Re: héroïcomique et burlesque

par lilith888 le Mer 7 Oct 2009 - 10:14
trop fort ce sujet !
avatar
Violet
Bon génie

Re: héroïcomique et burlesque

par Violet le Mer 7 Oct 2009 - 12:52
pathétique, hein ? Wink
avatar
Carabas
Vénérable

Re: héroïcomique et burlesque

par Carabas le Mer 7 Oct 2009 - 13:06
@violet a écrit:pathétique, hein ?
Non, héroïcomique et burlesque.

Du coup, tu peux nous faire part de ce que tu as trouvé?
avatar
Violet
Bon génie

Re: héroïcomique et burlesque

par Violet le Mer 7 Oct 2009 - 13:19
Alors ce sont deux formes de comique.

Le burlesque consiste à évoquer un sujet noble de manière vulgaire, triviale. Exemple : ubu roi ou la série Kameloot

L'héroïcomique, c'est l'inverse, c'est -à-dire évoquer un sujet anodin d'une manière élevée, soutenue. Exemple : Les deux coqs de La Fontaine (querelle de poulailler traitée comme la guerre de Troie) Si j'ai bien compris, c'est quand on utilise le registre épique pour des sujets qui n'en valent pas la peine, à des fins comiques.

J'espère ne pas m'être trompée. (là, c'est sans mes notes !)

Par contre, dans certains livres, ils appellent burlesque les deux... et j'avoue que du coup, je suis embêtée pour le dire aux élèves...
avatar
Circé
Expert spécialisé

Re: héroïcomique et burlesque

par Circé le Mer 7 Oct 2009 - 19:30
Ben ce que j'ai appris l'an dernier (et je m'en souviens bien car ma tutrice m'a bien dit que ma définition du burlesque était incomplète) c'est que le burlesque recoupe les 2 notions que tu viens de dire: le haut par le bas et le bas par le haut.
Je n'évoque jamais l'héroïcomique avec les secondes.

J'ajouterai que selon moi, l'héroïcomique est une variante burlesque de l'épopée...cela relèverait de la parodie. Mais là, dans cette définition, cela serait davantage un genre qu'un registre.

Je t'embrouille là???
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: héroïcomique et burlesque

par liliepingouin le Mer 7 Oct 2009 - 19:53
@violet a écrit:Alors ce sont deux formes de comique.

Le burlesque consiste à évoquer un sujet noble de manière vulgaire, triviale. Exemple : ubu roi ou la série Kameloot

L'héroïcomique, c'est l'inverse, c'est -à-dire évoquer un sujet anodin d'une manière élevée, soutenue. Exemple : Les deux coqs de La Fontaine (querelle de poulailler traitée comme la guerre de Troie) Si j'ai bien compris, c'est quand on utilise le registre épique pour des sujets qui n'en valent pas la peine, à des fins comiques.


Moi j'ai toujours appris comme toi: le burlesque c'est faire parler les dieux / héros comme des "harengères et des crocheteurs" (je sais plus de qui est la formule) et l'héroï-comique, beaucoup moins courant, c'est faire parler harengères et crocheteurs comme des êtres de la plus haute noblesse.
avatar
Violet
Bon génie

Re: héroïcomique et burlesque

par Violet le Mer 7 Oct 2009 - 22:12
oui Circé...tu m'as embrouillée... oh la la... Embarassed
avatar
Circé
Expert spécialisé

Re: héroïcomique et burlesque

par Circé le Sam 10 Oct 2009 - 13:07
Il me semble qu'il faut dire aux lycéens ce que t'as dit Liliepingouin...elle est plus dans le vrai que moi.
Contenu sponsorisé

Re: héroïcomique et burlesque

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum