De notre usage identitaire du net

Page 2 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Audrey le Mer 7 Oct - 21:34

Non, internet a aussi ce rôle de miroir de soi-même...

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Reine Margot le Mer 7 Oct - 21:36

Je crois que tu fais surtout allusion au fait d'avoir ou pas considéré le forum comme une bulle, où on peut être soi sans être jugé. Certains ici se sont bcp livrés, et craignent maintenant d'être jugés, comme dans la vraie vie.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Passerose le Mer 7 Oct - 21:49

marquisedemerteuil a écrit:Je crois que tu fais surtout allusion au fait d'avoir ou pas considéré le forum comme une bulle, où on peut être soi sans être jugé. Certains ici se sont bcp livrés, et craignent maintenant d'être jugés, comme dans la vraie vie.

Il y a de cela, mais je crois que ne n'est pas que ça non plus : la question est "est-ce que nous venons ici pour jouer, papillonner de HS en HS, ou est-ce que nous venons ici pour parler des choses essentielles, du sens de l'enseignement, du sens tout court ?"
C'est cette même impression parfois en salle des profs qu'on peut, qu'il faut parler de tout sauf du boulot, et surtout ne rien dire de plus grave que le rhume du petit dernier. Quand tu en es vraiment passé(e) par de vraies épreuves, c'est dur de rester encore et toujours seul(e). Je le fais, je l'accepte, mais j'espérerais, comme Hamlette qu'ici le paraître ne compte pas autant, et que nous puissions être.
Je dis ça, mais d'autres personnes peuvent dire que qaund elles se sentent mal, elles préfèrent donner le change qu'imposer ça aux autres, mais ici, on n'est pas dans sa famille ou avec ses collègues. Pourquoi faudrait-il toujours peaufiner, astiquer une belle image de soi ?

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Reine Margot le Mer 7 Oct - 21:54

oui, c'est vrai que les HS prennent de plus en plus de place...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Audrey le Mer 7 Oct - 22:00

@Passerose a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:Je crois que tu fais surtout allusion au fait d'avoir ou pas considéré le forum comme une bulle, où on peut être soi sans être jugé. Certains ici se sont bcp livrés, et craignent maintenant d'être jugés, comme dans la vraie vie.

Il y a de cela, mais je crois que ne n'est pas que ça non plus : la question est "est-ce que nous venons ici pour jouer, papillonner de HS en HS, ou est-ce que nous venons ici pour parler des choses essentielles, du sens de l'enseignement, du sens tout court ?"
C'est cette même impression parfois en salle des profs qu'on peut, qu'il faut parler de tout sauf du boulot, et surtout ne rien dire de plus grave que le rhume du petit dernier. Quand tu en es vraiment passé(e) par de vraies épreuves, c'est dur de rester encore et toujours seul(e). Je le fais, je l'accepte, mais j'espérerais, comme Hamlette qu'ici le paraître ne compte pas autant, et que nous puissions être.
Je dis ça, mais d'autres personnes peuvent dire que qaund elles se sentent mal, elles préfèrent donner le change qu'imposer ça aux autres, mais ici, on n'est pas dans sa famille ou avec ses collègues. Pourquoi faudrait-il toujours peaufiner, astiquer une belle image de soi ?

Beh dans ma salle des profs, on parle boulot, et problèmes de boulot tous les jours......

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Angua le Mer 7 Oct - 22:07

Je rejoins beaucoup l'analyse de Passerose, même si je ne suis pas d'accord sur tous les points.
Certes, les HS sont souvent les sujets les plus vivants, mais je n'ai pas (pas encore? heu ) ce sentiment qu'il faut éviter de parler boulot, et heureusement! Même si je dois admettre que pour ma part, ce n'est plus la raison qui fait que je me connecte sur Néo.

Je ne suis pas sûre non plus que tant de membres que ça soient sur du paraître. Certes, il y a des joutes, des private jokes qui font qu'on est en droit de se poser la question, mais au final... comment savoir? J'avoue que tout le côté vie "off" (ie par MP par exemple), me laisse assez indifférente quand elle ne me concerne pas directement. Je n'éprouve pas ce sentiment d'exclusion qui est parfois formulé... comme dans la vraie vie en fait! Quand les gens parlent de choses qu'ils font sans moi, je ne me sens pas exclue, de même, j'ai des activités sans eux, et cela n'empêche pas les moments où on se retrouve!

Après, l'effet miroir... est-ce qu'on e regarde construire une image de soi, est-ce qu'on y réfléchit... honnêtement, je n'en sais rien.
Hamlette disait (décidément, elle m'inspire ce soir! Razz ) qu'elle était de plus en plus Hamlette sur ce forum. J'ai l'impression que c'est la même chose pour moi: Angua est purement moi-même, mais je ne le vispas comme ça puisque ce n'est pas mon nom, tout en l'étant... exemple concret: à la rencontre IRL parisienne, des forumeuses m'ont appelée Angua, ce qui m'était déjà arrivé après avoir franchi la barrière du virtuelle, et j'avoue qu'à chaque fois... ça me surprend. Je me demande presque de qui il s'agit, cette espèce d'autre moi...
Bref, je ne regrette pas d'avoir lancé le sujet!

_________________
journalsemilitteraire.over-blog.com

Angua
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Violet le Mer 7 Oct - 22:30

Très intéressant ce post...

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Libé-Ration le Mer 7 Oct - 22:32

Il y a quelques années, il y avait peu de HS, et je n'y participais pas tellement, car cela ne m'intéressais pas.
Et depuis la dernière version de Néo, les choses ont changé. On s'est retrouvés, on a accueilli des p'tits nouveaux, et on a eu une partie HS, classée en plus en différents catégories. Bref, différentes cours de récréation.
Je me rappelle un post qui disait "mais pourquoi avec le temps mes amies et moi nous éloignons-nous ?" Et pour ma part, exilée en RP où j'ai du mal à me faire des copines, et bien j'ai l'impression de m'en faire ici. J'apprécie de retrouver telle et telle, c'est réconfortant, comme un point de repère.

Effet miroir ?
Il y a eu un post "comment avez-vous choisi votre pseudo et votre avatar ?" J'ai pris mon prénom pour y coller un mot qui ne correspond pas du tout à mon caractère (je ne suis pas dans la lune...), et mon avatar ? Il date du premier Néo, je l'avas choisi parmi ceux proposés par Fabienne...
Je dirais donc non... au départ.
Aujourd'hui... je mets en scène certains aspects de ma vie, avec mes personnages, je devrais peut-être faire ça sur un blog ? ca me permet de discuter, de réfléchir, d'échanger.
Je n'attends pas l'unanimité.
Mais je n'attends pas non plus des termes négatifs et violents comme "tu es machiavélique"...
Dans la vraie vie, même si on n'est pas d'accord, on met les formes pour le dire, on ne balance pas n'importe quoi à la figure des gens.

Et dans la vraie vie, je ne suis pas blonde, rêveuse, avec un tablier bleu ! (même si je m'habille beaucoup en bleu...)

Libé-Ration
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par charlottofraise le Mer 7 Oct - 22:33

J'utilise essentiellement deux pseudos sur le net, l'un est en relation avec le travail et l'autre me sert dans des espaces de discussions concernant mes autres centres d'intérêt. J'essaie autant possible de conserver cette dichotomie, comme dans la vraie vie j'essaie de préserver une (mince) frontière entre vie professionnelle et vie privée.

Je tiens à préserver au maximum mon anonymat parce que je ne sais pas qui me lit et que tout ce que j'écris ne disparaît pas magiquement dans les limbes du net. Donc je me préserve.

Quant aux questions de transparence et de représentation, je ne m'en fais pas. De toute façon, qu'on le veuille ou non, j'estime que nous sommes toujours en représentation : à la boulangerie, devant les élèves, avec les amis et la famille. Pourquoi pas ici ? Et puis cette idée de transparence me gêne presque : serions-nous obligés de tout dire, de ne rien filtrer ? On est déjà bien assez fliqués comme ça, non ? Et puis de toute façon, j'ai une personnalité assez secrète et c'est comme ça, je n'aime pas me confier en paroles, seulement en action (ce qui limite donc les possibilités sur un forum).

Enfin, je l'ai déjà dit d'ailleurs, je ne m'investis pas émotionnellement dans un forum. Déjà vu, déjà fait, déjà souffert. Les relations humaines sont suffisamment compliquées avec les gens qu'on fréquente en vrai pour ne pas en rajouter... Ça ne veut pas dire pour autant que certaines identités virtuelles hantant ces lieux ne me plaisent pas, mais voilà : j'apprécie discuter ici, échanger des points de vue et j'en reste là.

charlottofraise
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par charlottofraise le Mer 7 Oct - 22:36

Sinon Angua, je partage parfois ta fascination pour certaines discussions, je suis toujours étonnée de constater à quel point nos attentes vis-à-vis de Néoprofs sont différentes (d'où ma réponse à ce sujet).

charlottofraise
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Violet le Mer 7 Oct - 22:39

Moi aussi, j'ai l'impression de me faire des amis ici. C'est pour cela que je ne joue pas à être une autre. Je suis moi.
J'essaye juste d'être discrète car d'autres peuvent nous lire et je n'ai pas envie d'être identifiée.
Les Mp entre autres membres ne me dérangent pas. Je ne me sens pas exclue et pour ma part, j'adore en recevoir.
Il y a de plus en plus de HS car nous nous retrouvons de plus en plus entre membres "connus" même si nous ne nous connaissons pas dans la vraie vie et nous tissons des liens petit à petit. C'es amusant de voir qu'on peut avoir des néoprofs chouchous ou d'autres dont on n'apprécie pas les réactions... c'est le reflet de la vraie vie.
Je vois cet espace comme une bulle de liberté où je peux poser mes questions sans être jugée comme en salle des profs mais je n'oublie pas que notre bulle est transparente et visible par les vrais gens de la vraie vie.
c'est pour cela que mes questions ne concernent que le travail.

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Passerose le Mer 7 Oct - 22:42

Je ne voulais pas dire qu'on est obligé de ne parler que boulot, mais parfois, j'ai l'impression que si on parle d'autre chose, il faut obligatoirement que ce soit léger. J'ai l'impression de devoir parfois me censurer, comme s'il fallait que les choses soient lisses, égales. Mais je n'ai pas la prétention de vouloir changer le forum, je me dis que c'est moi qui ne suis pas à ma place, ou qui n'ai pas un usage correct d'internet. Les mots ne sont pas neutres, je ne peux pas ne pas ressentir d'émotion en lisant des posts, sauf s'il s'agit des onglets dans les classeurs, à la limite.

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Violet le Mer 7 Oct - 22:45

Pourquoi as-tu l'impression de devoir te censurer Passerose ?
Pour ma part, j'ai choisi de ne pas parler de ma vie privée mais je ne l'impose pas aux autres...
Pourquoi disais-tu aussi avoir une mauvaise image ? je trouve au contraire que la tienne est très positive ! mais je te trouvais plus glamour avec ton avatar précédent, je veux bien l'admettre.

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Violet le Mer 7 Oct - 22:46

j'ai relu ton post : une image "trop looser" ? Shocked quelle drôle d'idée !

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Violet le Mer 7 Oct - 22:47

Et puis j'insiste, on peut être réservée sans pour autant être fausse.

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Passerose le Mer 7 Oct - 22:53

Oui, ça c'est vrai : j'ai toujours l'impression que tout ne peut pas aller toujours merveilleusement bien dans une vie, et que quand on ne parle que du positif on a forcément une partie de soi qui ne s'exprime pas. Mais on a le droit. On a le droit aussi de n'avoir rien vécu de dramatique. Je mets trop sur un piédestal "les gens qui ont souffert", persuadée que cela leur donne un surplus d'humanité et la capacité de mieux comprendre les autres, la vie...
Je ne dis pas cela pour toi, violet (j'ai été touchée bien des fois par tes posts), ni pour personne en particulier, je pense à des manières de voir la vie en général.

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par charlottofraise le Mer 7 Oct - 23:13

Hum, effectivement, je ne crois pas que la souffrance ouvre l'esprit : certaines personnes "ayant souffert" sont incapables de prendre en compte la situation des autres…

charlottofraise
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par ysabel le Mer 7 Oct - 23:38

Dites voir, ça philosophe dur ce soir !

j'utilise toujours le même pseudo... trop fatiguant autrement !

Je pense qu'au début, on a tendance à se cacher, à se préserver mais plus le temps passe et plus on se livre (je fréquente néo depuis sa création et d'autre forums aussi depuis aussi longtemps) - d'ailleurs c'est bien ce qu'il se passe ici avec la multiplication des HS.

Alors oui, on peut toujours se dissimuler mais je crois que le forum supprime surtout une part de spontanéité puisqu'on a toujours la possibilité de réléchir, de se poser avant de répondre ou de créer un fil.

En virtuel, je suis bien plus calme et réfléchie que dans la "réalité" où je suis d'une nature explosive et où je m'emballe plus vite qu'il ne le faudrait bien souvent...

Par contre je m'épanche peu sur mes états d'âme peu importe l'endroit.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par mel93 le Jeu 8 Oct - 0:01

"Mel93" ne me sert que pour Néo. Ensuite, quelques réactions en vrac :
-J'ai fait deux rencontres Néo (bientôt celle de Lyon cheers ), et j'ai chaque fois trouvé les gens fidèles à leur image sur le forum.
-Aux rencontres, j'appelle souvent les gens par leur pseudo, parce-que je les connais depuis des années sous cette identité, alors c'est ce qui me vient spontanément.
-Evidemment, parfois, certains "se la pète un peu", comme dans la vraie vie, il y a des "moi,je", inévitable.
-Je ne me livre pas trop personnellement sur le forum, je n'ai pas envie de recevoir des leçons de vie de gens qui ne me connaissent pas ; et je suis étonnée des certitudes qu'assènent parfois les néoprofs en matière d'amour, de maternité...sans connaître pour de vrai les gens à qui ils s'adressent.
-J'interviens donc peu sur les HS d'une certaine gravité, sauf quand je considère avoir une réelle légitimité sur le sujet et dans ce cas je préfère le MP.
Bref, pour moi, le forum c'est un lieu sympa, où je peux lire des expériences très différentes et enrichissantes, où j'essaie d'être sincère mais sans trop me mouiller.

mel93
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Raph le Jeu 8 Oct - 0:28

Mon pseudo est mon diminutif, des néoprofs ont vu ma tête (enfin celle de mon jumeau donc...) et si sur certains posts je plaisante - et parfois bien lourdement, mea culpa, mais au moins il n'y a pas d'équivoque - je suis moi sur tous les autres.
Je participe essentiellement aux HS car je ne suis pas prof de lettres, ça limite ma participation et ma légitimité. Pour autant je n'ai pas le sentiment de papillonner ou de "jouer" sur cette partie-là la plupart du temps, car des sujets sérieux y sont abordés et certains me touchent.
Je parle plus facilement de moi ici qu'en dehors du net. Les circonstances ont fait qu'à peine arrivé, j'ai partagé ici des choses très intimes et douloureuses. Mais depuis, j'évite si possible de parler de ma situation actuelle, par pudeur et parce que j'ai assez plombé le forum, d'autant plus que je suis un membre récent. Mais je te comprends Passerose, ce n'est pas toujours facile de s'être exposé sur un pan intime de sa vie.
Je trouve ici un "espace" et c'est déjà pas mal. Je sais que je peux y avoir quelques oreilles attentives si besoin, parler de choses légères quand ça n'est possible qu'ici ou parler de choses sérieuses mais différentes de celles que je gère en dehors de Néo. Bref avoir un espace presque préservé où être un peu soi, quelle que soit l'humeur ou l'envie, sans avoir à (trop) prendre sur soi. "Presque préservé" parce que comme je suis moi ici, certains sujets ou certaines réactions me font réagir (trop) vivement.

Raph
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Clarianz le Jeu 8 Oct - 7:32

J'utilise ce pseudo/avatar partout sur le net, il est un peu mon 2ème prénom! Je me retournerai en l'entendant dans la rue, c'est sûr! D'ailleurs, ça ne me pose pas de pb quand on m'appelle ainsi, cela me semble plutôt naturel, en fait, puisque c'est le nom que j'ai choisi et sous lequel on peut me connaître ici ou ailleurs...
Quant à l'avatar lui-même, d'après ce que je comprends de la lecture du post, il doit faire un peu poseuse...
Il est stt là pour afficher mon goût pour les années 50 et 60, et les pin-up!
Je suis devenue plus prolixe sur Néo quand cette version a été créee, je venais d'avoir un bébé, c'était sympa de pouvoir échanger ici, vu que je suis loin de ma famille et mes amis. C'est d'ailleurs l'une des raisons qui me poussent à discuter ici. J'aime rencontrer de nouvelles personnes (mais les rencontres de groupes sont frustrantes, parce qu'on n'a pas le temps de vraiment parler, d'avoir une activité commune le temps d'un après-midi) et je souffre de mon isolement multiplié par 100 depuis le congé parental.
J'ai bien dû réaliser que cette version-là du forum ne comblerai pas du tout du tout le vivier à copains/copines! J'ai l'impression qu'il est plus difficile de passer le cap virtuel/réel. Où alors c'est moi, ce qui est bien possible...
Je ne fais pas de différence entre les gens rencontrés via le Net et d'autres moyens plus concret, c'est devenu qq chose de très banal aujourd'hui. Et j'aime passer à la vie réelle assez rapidement, c'est tellement plus agréable de discuter en live autour d'un thé que chacun chez soi!
Après, en ce qui concerne les post récents où l'on s'écharpe... ça m'échappe... je trouve qu'il y a une agressivité larvée dont je ne comprends pas les origines. J'ai parfois l'impression bizarre que l'on se colle des étiquettes: la mère possessive, la pauvre amoureuse perdue, la lointaine froide, la célib', la mère qui bosse trop et qui perd les pédales... on sent ce genre de jugement suinter parfois, ainsi qu'un peu d'agecement à voir les mêmes personnes dire les mêmes choses, d'où cet apétence pour la chair fraîche, et si la chair fraîche est mâle... là c'est l'explosion d'enthousiasme!

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Hamlette le Jeu 8 Oct - 9:37

.


Dernière édition par Hamlette le Jeu 17 Fév - 14:35, édité 1 fois

Hamlette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Audrey le Jeu 8 Oct - 11:53

@Hamlette a écrit:
@Audrey a écrit:
C'est aussi le "refuge" de personnalités fragiles, qui s'y sentent sécurisées par l'anonymat, libre d'exposer leurs douleurs, leurs angoisses, leurs réactions exacerbées, sans craindre les "retombées" dans leur vie réelle.... je dis ça d'autant mieux que ma mère, souffrant de divers graves problèmes psychologiques (pour ne pas dire psychiatriques) dont une dépression sévère, fait partie de ces accros pathologiques du net.

Je ne pense pas que c'était une démarche pathologique pour autant... A voir.


Je n'ai pas compris le sens de ta remarque Hamlette....aurais-je dû préciser "ces accros du net" dont on parle sur les médias..?

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par roxanne le Jeu 8 Oct - 12:12

Peut-être aussi (et c'est une supposition ) , neoprofs sous sa forme actuelle a-t-il vécu , on est arrivé au bout d'une histoire..c'est comme ça ..

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par kimy le Jeu 8 Oct - 12:15

Pourquoi dis-tu cela roxanne ??
Je trouve justement qu'on peut y parler de tout.

kimy
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Audrey le Jeu 8 Oct - 12:16

@Audrey a écrit:
@Hamlette a écrit:
@Audrey a écrit:
C'est aussi le "refuge" de personnalités fragiles, qui s'y sentent sécurisées par l'anonymat, libre d'exposer leurs douleurs, leurs angoisses, leurs réactions exacerbées, sans craindre les "retombées" dans leur vie réelle.... je dis ça d'autant mieux que ma mère, souffrant de divers graves problèmes psychologiques (pour ne pas dire psychiatriques) dont une dépression sévère, fait partie de ces accros pathologiques du net.

Je ne pense pas que c'était une démarche pathologique pour autant... A voir.


Je n'ai pas compris le sens de ta remarque Hamlette....aurais-je dû préciser "ces accros du net" dont on parle sur les médias..?

Euh..j'ai peut-être compris..et non, ce paragraphe ne te concernait pas!!! Diantre, ..

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum