De notre usage identitaire du net

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Audrey le Jeu 8 Oct 2009 - 12:16

@Audrey a écrit:
@Hamlette a écrit:
@Audrey a écrit:
C'est aussi le "refuge" de personnalités fragiles, qui s'y sentent sécurisées par l'anonymat, libre d'exposer leurs douleurs, leurs angoisses, leurs réactions exacerbées, sans craindre les "retombées" dans leur vie réelle.... je dis ça d'autant mieux que ma mère, souffrant de divers graves problèmes psychologiques (pour ne pas dire psychiatriques) dont une dépression sévère, fait partie de ces accros pathologiques du net.

Je ne pense pas que c'était une démarche pathologique pour autant... A voir.


Je n'ai pas compris le sens de ta remarque Hamlette....aurais-je dû préciser "ces accros du net" dont on parle sur les médias..?

Euh..j'ai peut-être compris..et non, ce paragraphe ne te concernait pas!!! Diantre, ..

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Hamlette le Jeu 8 Oct 2009 - 12:35

@roxanne a écrit:Peut-être aussi (et c'est une supposition ) , neoprofs sous sa forme actuelle a-t-il vécu , on est arrivé au bout d'une histoire..c'est comme ça ..

Oui, encore une fois, complètement d'accord.

@Audrey a écrit:
@Audrey a écrit:
@Hamlette a écrit:
@Audrey a écrit:
C'est aussi le "refuge" de personnalités fragiles, qui s'y sentent sécurisées par l'anonymat, libre d'exposer leurs douleurs, leurs angoisses, leurs réactions exacerbées, sans craindre les "retombées" dans leur vie réelle.... je dis ça d'autant mieux que ma mère, souffrant de divers graves problèmes psychologiques (pour ne pas dire psychiatriques) dont une dépression sévère, fait partie de ces accros pathologiques du net.

Je ne pense pas que c'était une démarche pathologique pour autant... A voir.


Je n'ai pas compris le sens de ta remarque Hamlette....aurais-je dû préciser "ces accros du net" dont on parle sur les médias..?

Euh..j'ai peut-être compris..et non, ce paragraphe ne te concernait pas!!! Diantre, ..

Bah diantre, diantre, oui, tu dresses le portrait de personnalités qui recherchent la sécurisation par l'anonymat, et ensuite tu utilises le démonstratif "ces". Ouais ouais ouais je coupe les cheveux en quatre, mais une phrase est une phrase.

Hamlette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Angua le Jeu 8 Oct 2009 - 13:16

@roxanne a écrit:Peut-être aussi (et c'est une supposition ) , neoprofs sous sa forme actuelle a-t-il vécu , on est arrivé au bout d'une histoire..c'est comme ça ..

Pour ma part, j'ai plutôt l'impression que c'est une étape... la prise de conscience de la maturité de ce forum? Où on s'aperçoit que finalement, on est entre nous? peut-être est-ce un sentiment subjectif, mais j'ai l'impression d'avoir finalement peu de nouveaux débarquer, moins en tous cas que lors des autres rentrées scolaires. Peut-être me trompé-je, j'avoue que je ne suis pas allée voir les stats!
Plus j'y réfléchis, plus j'ai l'impression que Néo passe une étape nécessaire dans la vie d'un groupe: au début, tout le monde s'observe, est plus ou moins sur de la séduction (sans que ce soit péjoratif, c'est la nature humaine), puis on commence à laisser de côté les apparences et c'est là qu'arrivent les empoignades. Et c'est quand elles sont dépassées (quand on oublie cette histoire d'étiquette ou de jugement) qu'on peut recommencer à discuter posément.
Donc non, pas la fin d'une histoire, le début de la suite!

_________________
journalsemilitteraire.over-blog.com

Angua
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Nell le Jeu 8 Oct 2009 - 13:28

@Angua a écrit:
Donc non, pas la fin d'une histoire, le début de la suite!

La fin de chaque chose est le début d'une autre, encore plus belle (c'était ma minute positive du jour )

Nell
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Hamlette le Jeu 8 Oct 2009 - 13:39

.


Dernière édition par Hamlette le Jeu 17 Fév 2011 - 14:39, édité 1 fois

Hamlette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Nell le Jeu 8 Oct 2009 - 13:46

Hamlette, rappelle-toi aussi que s'il y avait moins de Hs sur le violet, ce n'est pas parce qu'on avait une tendance moindre mais parce que la question avait déjà porté débat/polémique et si je me souviens bien, sondage...

Je pense que si aujourd'hui il y a plus de HS, c'est que nous nous sentons plus libérés dans/par cette section.

je pense aussi que cela nous permet de nous dévoiler davantage/ Nous ne sommes pas que profs mais aussi hommes (enfin surtout femmes ).

c'est étrange que ce topic vire comme cela, non?
Me trompé-je ou est-ce que ce n'est pas tout à fait le sujet initial?

Nell
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Hamlette le Jeu 8 Oct 2009 - 13:50

.


Dernière édition par Hamlette le Jeu 17 Fév 2011 - 14:39, édité 1 fois

Hamlette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Nell le Jeu 8 Oct 2009 - 13:58

et je n'ai jamais prétendu l'inverse Miss!
attention, je débarque avec candeur hein...hors de question que
je rebondissais juste innocemment (les souvenirs du "vieux" néo sont chers à mon coeur ).

je file en cours, je suis en retard

Nell
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Raph le Jeu 8 Oct 2009 - 14:10

Pour certains, vous vous suivez depuis des années, donc même en gardant un certain anonymat, des personnalités se dessinent et des affinités se créent. Plus on avance ses opinions (des pbs d'éducation aux sujets persos), plus on se dévoile, c'est ainsi.
Par rapport à ce que dit Roxane sur la fin d'une histoire: j'imagine que l'évolution vient aussi de l'évolution dans la profession et la vie en générale - pas qu'on soit tous vieux mais presque Wink . Si vous avez commencé ensemble votre vie de néotit, après quelques années, les besoins et les discussions sont logiquement différents: vous n'êtes plus les mêmes "profs". Les premières années, tout est centré sur notre découverte du métier, avec tous les questionnements et besoins que cela suppose (et l'urgence!). Tout est à créer. Si j'avais débarqué ici au début de ma carrière, je n'aurais même pas eu le temps de lire la section HS. Pour certains, c'est peut-être la fin d'une "ère" parce que l'expérience est là, que les envies et besoins sont différents, un peu comme en salle des profs, où les jeunes courent partout avec comme seule idée d'apprendre à faire leur travail correctement pendant que les moins jeunes prennent tranquillement le café en discutant de tout et de rien.

Raph
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Reine Margot le Jeu 8 Oct 2009 - 14:55

je crois en effet que la majorité féminine n'y est pas pour rien.
Un mec ne posterait pas de sujets type "ma BM est ch... que faire?", ou "mon mec est infidèle, dois-je pardonner?" ou encore "crise avec ma mailleure copine"

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Nell le Jeu 8 Oct 2009 - 15:06

@Raph a écrit:Pour certains, vous vous suivez depuis des années, donc même en gardant un certain anonymat, des personnalités se dessinent et des affinités se créent. Plus on avance ses opinions (des pbs d'éducation aux sujets persos), plus on se dévoile, c'est ainsi.
Par rapport à ce que dit Roxane sur la fin d'une histoire: j'imagine que l'évolution vient aussi de l'évolution dans la profession et la vie en générale - pas qu'on soit tous vieux mais presque . Si vous avez commencé ensemble votre vie de néotit, après quelques années, les besoins et les discussions sont logiquement différents: vous n'êtes plus les mêmes "profs". Les premières années, tout est centré sur notre découverte du métier, avec tous les questionnements et besoins que cela suppose (et l'urgence!). Tout est à créer. Si j'avais débarqué ici au début de ma carrière, je n'aurais même pas eu le temps de lire la section HS. Pour certains, c'est peut-être la fin d'une "ère" parce que l'expérience est là, que les envies et besoins sont différents, un peu comme en salle des profs, où les jeunes courent partout avec comme seule idée d'apprendre à faire leur travail correctement pendant que les moins jeunes prennent tranquillement le café en discutant de tout et de rien.

hey!


Trêve de plaisanteries: ce que tu dit est juste raph mais je crois aussi que cela vient de la période: nous avons vécu (angoissés ou non, en fonction de la motivation) l'effervescence avant la rentrée (en réalité durant juillet et août) où vraiment, pas de doutes: nous étions sur un forum de profs de lettres. et de profs de lettres courageux qui bossent pendant leurs vacances (ceux dont on ne parle jamais).
Là, nous sommes fatigués, on part vite sur autre chose, fuyant volontairement ou non le travail (et les copies qui s'accumulent).
En ce qui concerne les HS en tout cas, je trouve sincèrement que leur importance fluctue en fonction du moral des troupes.

Nell
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Hamlette le Jeu 8 Oct 2009 - 15:27

C'est vrai qu'à l'époque où j'étais néotit... je n'avais même pas de belle-mère !

Hamlette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Libé-Ration le Jeu 8 Oct 2009 - 17:40

Ah oui, moi, à l'époque, on s'entendait bien avec ma belle-mère et on n'avait presque aucun contact avec la belle-soeur.
C'était le bon temps !

Libé-Ration
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Aëmiel le Jeu 8 Oct 2009 - 18:19

Mon pseudo est le même dans tous les lieux virtuels que je fréquente, j'y suis très attachée, ce qui n'a toutefois rigoureusement aucune importance, puisque je ne suis pas anonyme.


Dernière édition par sérafina le Mar 15 Mar 2011 - 13:40, édité 1 fois

Aëmiel
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Passerose le Jeu 8 Oct 2009 - 18:28

sérafina a écrit:Mon pseudo est le même dans tous les lieux virtuels que je fréquente, j'y suis très attachée, ce qui n'a toutefois rigoureusement aucune importance, puisque je ne suis pas anonyme.
Et ce qui me semblait être un handicap au départ m'arrange drôlement finalement : cela m'oblige à modérer mes propos, à ne pas trop me livrer, à être sûre d'assumer ce que j'écris.
Alors bien sûr, du coup, je noue peut être moins de liens que les autres (quand on participe peu aux HS, les autres forumeurs ont peut être du mal à vous cerner, et donc à partager), mais il y a énormément de gens que je respecte ici, dont l'avis m'est précieux, dont je partage les vues.
Et si je ne participe pas aux HS, je les lis pourtant souvent assidûment.

C'est drôlement vrai ce que tu écris, mais pour autant, j'ai du mal à faire ça ; non que je ne veuille assumer, mais j'ai toujours l'idée qu'en changeant de pseudo, je reviens différente, je peux me recréer, meilleure que je ne suis, plus ouverte aux autres, moins centrée sur moi-même... D'une certaine manière, j'ai régulièrement envie de "suicider" mes avatars (le mot est fort, mais croyez-moi, c'est tout à fait dans ma problématique, et tant que je ne fais de mal qu'à un avatar...) pour reparaître, tel le phénix renaissant de ses cendres. C'est le mal que me fait internet, je n'arrive pas à en sortir.

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Aëmiel le Jeu 8 Oct 2009 - 18:37

@Passerose a écrit:

C'est drôlement vrai ce que tu écris, mais pour autant, j'ai du mal à faire ça .

Sauf que je n'ai pas le choix du tout : on connait ton pseudo, mais j'imagine que peu te connaissent dans la réalité. Alors quand tu suicides ton pseudo, c'est vrai qu'on fait le lien avec ton ancien toi, mais pas avec ta vie réelle.
Moi si. Et c'est finalement tant mieux.

_________________
Auteur jeunesse
le site : http://www.anne-ferrier.fr
le blog : http://anne-ferrier.blogspot.fr/

Aëmiel
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Pseudo le Jeu 8 Oct 2009 - 18:55

J'ai deux pseudo "principaux". "Pseudo", ici et sur d'autres sites, et un autre, plus glamour, pour les sites de cul rencontres. Mais comme j'aime jouer, et que je ne confonds pas vraiment mes pseudos et ma personne (ou peut-être au contraire, qui sait...), le "glamour" est également bien décalé.

Contrairement à certains qui se sont exprimés sur le post, je ne vois pas le net, ou le forum, comme une bulle loin de ma vie quotidienne. Pour moi, le net est un outil pour entrer en contact, échanger, et plus cela se rapproche de la vie, plus j'apprécie. D'ailleurs, je saute sur toutes les occasions de rencontrer les gens en vrai. Il m'est arrivé de "rencontrer" quelqu'un sur le net et de le voir en vrai quelques heures après. Si c'est possible, pourquoi ne pas poursuivre la discussion en réel ?

Comme certaines ici (Lunelaure, Clarianz...) je n'ai presque pas d'ami(e)s où je vis. J'ai déménagé souvent, et depuis ma séparation d'avec mon mari, c'est pire : j'ai gardé l'appart et lui a gardé les amis. Le forum néo (et d'autres, mais neo a ma préférence) est un lien social important pour moi.

Je parle ici de sujets que je ne risque pas d'aborder dans une salle des profs. Et même si je trouve certaines réactions blessantes, voire agressives, je préfère celà aux réponses vides, redondantes, ou uniquement compationnelles.

Enfin, je trouve que nombre de personnes ici se confient, se livent pas mal, et je trouve souvent celà émouvant. Je ne me souviens pas d'un post que j'ai trouvé trop impudique (à part certains des miens, mais ça me regarde lol).

Et non, je ne crois pas que le forum soit arrivé à bout de souffle. Qu'il ait beaucoup changé, surement. Que certains n'y trouvent pas ce qu'ils en attendaient, surement aussi (mais le trouveraient-ils ailleurs ?). Mais un forum à bout de souffle meurt de sa belle mort. On est loin du compte, me semble-t-il !

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Passerose le Jeu 8 Oct 2009 - 19:53

sérafina a écrit:
@Passerose a écrit:

C'est drôlement vrai ce que tu écris, mais pour autant, j'ai du mal à faire ça .

Sauf que je n'ai pas le choix du tout : on connait ton pseudo, mais j'imagine que peu te connaissent dans la réalité. Alors quand tu suicides ton pseudo, c'est vrai qu'on fait le lien avec ton ancien toi, mais pas avec ta vie réelle.
Moi si. Et c'est finalement tant mieux.

Je devrais peut-être songer à mettre mon vrai nom comme pseudo.

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Passerose le Jeu 8 Oct 2009 - 21:39

Hamlette, viens conclure ! Ne me laissez pas finir toute seule. Ce n'est même pas mon post en plus !

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Audrey le Jeu 8 Oct 2009 - 22:34

@Hamlette a écrit:
@roxanne a écrit:Peut-être aussi (et c'est une supposition ) , neoprofs sous sa forme actuelle a-t-il vécu , on est arrivé au bout d'une histoire..c'est comme ça ..

Oui, encore une fois, complètement d'accord.

@Audrey a écrit:
@Audrey a écrit:
@Hamlette a écrit:
@Audrey a écrit:
C'est aussi le "refuge" de personnalités fragiles, qui s'y sentent sécurisées par l'anonymat, libre d'exposer leurs douleurs, leurs angoisses, leurs réactions exacerbées, sans craindre les "retombées" dans leur vie réelle.... je dis ça d'autant mieux que ma mère, souffrant de divers graves problèmes psychologiques (pour ne pas dire psychiatriques) dont une dépression sévère, fait partie de ces accros pathologiques du net.

Je ne pense pas que c'était une démarche pathologique pour autant... A voir.


Je n'ai pas compris le sens de ta remarque Hamlette....aurais-je dû préciser "ces accros du net" dont on parle sur les médias..?

Euh..j'ai peut-être compris..et non, ce paragraphe ne te concernait pas!!! Diantre, ..

Bah diantre, diantre, oui, tu dresses le portrait de personnalités qui recherchent la sécurisation par l'anonymat, et ensuite tu utilises le démonstratif "ces". Ouais ouais ouais je coupe les cheveux en quatre, mais une phrase est une phrase.

Beh j'ai vraiment du mal à comprendre ton agressivité... qu'as-tu à me reprocher pour ne même pas avoir daigné mon mp d'ailleurs, qui n'était en rien polémique, bien au contraire? franchement, Hamlette, je ne comprends pas....c'est dommage de réagir comme ça.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Aëmiel le Ven 9 Oct 2009 - 8:21

@Passerose a écrit:Hamlette, viens conclure ! Ne me laissez pas finir toute seule. Ce n'est même pas mon post en plus !

Mais non, t'es pas toute seule, je suis là !

_________________
Auteur jeunesse
le site : http://www.anne-ferrier.fr
le blog : http://anne-ferrier.blogspot.fr/

Aëmiel
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Abraxas le Ven 9 Oct 2009 - 8:46

Abraxas, je l'avais déjà comme pseudo avant l'invention du Net… Ça vient des Mouches…
Et de plus, tout le monde sait qui je suis. Il y en a certain(e)s qui m'ont rencontré. Alors, tu parles d'un anonymat…
Et je me fiche pas mal que d'aucuns passant ici fassent des commentaires dans leur barbe (le ministère, mon ex, les 2 376 899 ennemis directs, etc.).
Quant à la Vieille Néotit, qui passe aussi à la télé et depuis des années, c'est à peu près pareil.
Maintenant, de là à tout dire… Après tout, dans la "vraie" vie, je ne dis pas tout non plus.
Mais je ne mens pas. Dans la vraie vie non plus, d'ailleurs. Anti-pédago, libertin, parfois fat, souvent désespéré de ne pas trouver le mot juste, doutznt de tout et d emoi d'abord, obsédé de littérature au point de confondre les personnages de roman et ceux que je rencontre (je suis un peu comme Wilde — "la mort de Lucien de Rubempré fut le grand drame de ma vie" — sauf que moi, ce fut plutôt Julien Sorel — ou Cyrano). Bref, tout ce que l'on peut me reprocher est vrai — et le reste aussi.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Violet le Ven 9 Oct 2009 - 9:09

Oh... moi non plus, je ne me remets pas de la mort de Julien Sorel. topela

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par miss terious le Ven 9 Oct 2009 - 15:58

@Abraxas a écrit:Abraxas, je l'avais déjà comme pseudo avant l'invention du Net… Ça vient des Mouches…
Et de plus, tout le monde sait qui je suis. Il y en a certain(e)s qui m'ont rencontré. Alors, tu parles d'un anonymat…
J'ai regardé, il y a quelques jours, (nostalgie ?) la bibliographie de mon mémoire de maîtrise et y ai vu JPB... Le monde est petit !
@Abraxas a écrit: [...] obsédé de littérature au point de confondre les personnages de roman et ceux que je rencontre (je suis un peu comme Wilde — "la mort de Lucien de Rubempré fut le grand drame de ma vie" — sauf que moi, ce fut plutôt Julien Sorel — ou Cyrano).
Quant à moi - c'est un peu idiot à avouer - ce fut celle d'Athos dans Vingt ans après.

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS

miss terious
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Pseudo le Ven 9 Oct 2009 - 16:43

Moi c'est la mort d'Emma Bovary dont je ne me remets pas.

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: De notre usage identitaire du net

Message par Reine Margot le Ven 9 Oct 2009 - 17:57

celle de Roméo et Juliette, c'est pas juuuuste! Ils sont jeunes et tout, et puis...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum