Victor hugo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Victor hugo

Message par marininha le 13/10/2009, 19:22

Bonsoir. Question culturelle, je n'ai pas franchement le temps de chercher là tout de suite (un peu débordée), qui connait les croyances religieuses de V. Hugo? J'étudie en ce moment avec mes 4e un extrait de ses Chants du Crépuscule et je sais déjà que les élèves vont m'interroger.

Alors comment expliquer cette strophe?


"Mais c’est Dieu qui le veut ! Tout en brûlant des villes,
En comblant les vallons, en effaçant les îles,
En charriant les tours sur son flot en courroux,
Tout en bouleversant les ondes et la terre,
Toujours Vésuve épargne, en son propre cratère,
L’humble ermitage, ou prie un vieux prêtre à genoux."


Merci de votre aide...


Dernière édition par marininha le 13/10/2009, 20:24, édité 1 fois (Raison : mise en page)

marininha
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor hugo

Message par Dwarf le 13/10/2009, 22:49

Tu sais, avec Hugo, c'est avant tout question d'année...

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor hugo

Message par Abraxas le 14/10/2009, 06:17

Hugo est déiste à sa manière — un "grand architecte", mais qui opère dans le bruit et la fureur. Reste qu'il se réfère sans cesse au dieu biblique, qui a la main assez lourde (voir "Sonnez, sonnez toujours, clairons de la pensée" dans les Châtiments).
Par ailleurs, s'il tape comme tous ses contemporains sur les Jésuites et leurs affidés, il révère les croyants, qu'ils soient humbles ou archevêques (voir les Misérables — Jean Valjean et Myriel, l'évêque de Digne). Donc, dans le texte susdit, il y a une opposition simple entre les bouleversements — incompréhensibles à l'homme — que Dieu tolère dans la nature, et la façon dont il épargne les humbles qui l'honorent.
Dans l'ensemble, c'est tout à fait conforme à ce que pensaient les trois quarts de ses contemporains : il y a chez Hugo un conformisme systématique (et évolutif, comme dit Dwarf) qu'a souligné Laforgue dans le petit pamphlet (disponible en édition à 2 €) intitulé La Légende de Victor Hugo.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor hugo

Message par marininha le 14/10/2009, 08:33

Merci beaucoup! Je vais me documenter là-dessus dès que possible mais au moins, j'ai de quoi parer aux premières questions.

marininha
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum