6ème : cherche conte très bref

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

6ème : cherche conte très bref

Message par Floflo le Dim 18 Oct 2009 - 15:27

Coucou tout le monde !
J'avais prévu de faire une évaluation finale avec "La princesse sur le pois" mais c'est impossible puisque finalement je l'utilise dans ma séquence. Mais je dois donc trouver un autre conte très court pour cette éval, c'est une séquence sur les contes européens, je précise ! Si vous avez des idées ou des textes, merci de m'aider !!
En plus, je reprends le 5/11 après mon congé maternité et c'est un peu la panique là !!! affraid

_________________
Les mots sont
La voix de l'émotion
Grand Corps Malade

Floflo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 6ème : cherche conte très bref

Message par Poups le Dim 18 Oct 2009 - 15:34

Hello ! Les fées !

Poups
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: 6ème : cherche conte très bref

Message par Nell le Dim 18 Oct 2009 - 15:36

si tu me donnes ton mail, je peux te trouver ça

Nell
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: 6ème : cherche conte très bref

Message par Poups le Dim 18 Oct 2009 - 15:37


« Les fées » extrait des Contes de ma mère l’oie (1697)




Il était une fois une veuve qui avait deux filles : l'aînée lui ressemblait si fort d'humeur et de visage, que, qui la voyait, voyait la mère. Elles étaient toutes deux si désagréables et si orgueilleuses, qu'on ne pouvait vivre avec elles. La cadette, qui était le vrai portrait de son père pour la douceur et l'honnêteté, était avec cela une des plus belles filles qu'on eût su voir. Comme on aime naturellement son semblable, cette mère était folle de sa fille aînée, et, en même temps avait une aversion effroyable pour la cadette. Elle la faisait manger à la cuisine et travailler sans cesse.

Il fallait, entre autres choses, que cette pauvre enfant allât, deux fois le jour, puiser de l'eau à une grande demi lieue du logis, et qu'elle rapportât plein une grande cruche. Un jour qu'elle était à cette fontaine, il vint à elle une pauvre femme qui lui pria de lui donner à boire.


-" Oui, ma bonne mère, " dit cette belle fille. Et, rinçant aussitôt sa cruche, elle puisa de l'eau au plus bel endroit de la fontaine et la lui présenta, soutenant toujours la cruche, afin qu'elle bût plus aisément. La bonne femme, ayant bu, lui dit : " Vous êtes si belle, si bonne et si honnête, que je ne puis m'empêcher de vous faire un don. Car c'était une fée qui avait pris la forme d'une pauvre femme de village, pour voir jusqu'où irait l'honnêteté de cette jeune fille. Je vous donne pour don, poursuivit la fée, qu'à chaque parole que vous direz, il vous sortira de la bouche ou une fleur, ou une pierre précieuse."



Lorsque cette belle fille arriva au logis, sa mère la gronda de revenir si tard de la fontaine. " Je vous demande pardon, ma mère, dit cette pauvre fille, d'avoir tardé si longtemps " ; et, en disant ces mots, il lui sortit de la bouche deux roses, deux perles et deux gros diamants. " Que vois-je là ! dit sa mère toute étonnée ; je crois qu'il lui sort de la bouche des perles et des diamants. D'où vient cela, ma fille ? (Ce fut là la première fois qu'elle l'appela sa fille.) La pauvre enfant lui raconta naïvement tout ce qui lui était arrivé, non sans jeter une infinité de diamants. " Vraiment, dit la mère, il faut que j'y envoie ma fille. Tenez, Fanchon, voyez ce qui sort de la bouche de votre sœur quand elle parle ; ne seriez-vous pas bien aise d'avoir le même don ? Vous n'avez qu'à aller puiser de l'eau à la fontaine, et, quand une pauvre femme vous demandera à boire, lui en donner bien honnêtement. - Il me ferait beau voir, répondit la brutale, aller à la fontaine ! - Je veux que vous y alliez, reprit la mère, et tout à l'heure. "



Elle y alla, mais toujours en grondant. Elle prit le plus beau flacon d'argent qui fut au logis. Elle ne fut pas plus tôt arrivée à la fontaine, qu'elle vit sortir du bois une dame magnifiquement vêtue, qui vint lui demander à boire. C'était la même fée qui avait apparu à sa sœur, mais qui avait pris l'air et les habits d'une princesse, pour voir jusqu'où irait la malhonnêteté de cette fille. " Est-ce que je suis ici venue, lui dit cette brutale orgueilleuse, pour vous donner à boire ? Justement j'ai apporté un flacon d'argent tout exprès pour donner à boire à Madame ! J'en suis d’avis : buvez à même si vous voulez. - Vous n'êtes guère honnête, reprit la fée, sans se mettre en colère. Eh bien ! puisque vous êtes si peu obligeante, je vous donne pour don qu'à chaque parole que vous direz, il vous sortira de la bouche ou un serpent, ou un crapaud. "



D'abord que sa mère l'aperçut, elle lui cria : " Eh bien ! ma fille ! - Eh bien ! ma mère ! lui répondit la brutale, en jetant deux vipères et deux crapauds. - O ciel, s'écria la mère, que vois-je là ? C'est sa sœur qui est en cause : elle me le paiera " ; et aussitôt elle courut pour la battre. La pauvre enfant s'enfuit et alla se sauver dans la forêt prochaine. Le fils du roi, qui revenait de la chasse, al rencontra et, la voyant si belle, lui demanda ce qu'elle faisait là toute seule et ce qu'elle avait à pleurer ! " Hélas, Monsieur, c'est ma mère qui m'a chassée du logis. " Le fils du roi, qui vit sortir de sa bouche cinq ou six perles et autant de diamants, lui pria de lui dire d'où cela lui venait. Elle lui conta toute son aventure. Le fils du roi en devint amoureux ; et, considérant qu'un tel don valait mieux que tout ce qu'on pouvait donner en mariage à une autre, l'emmena au palais du roi son père, où il l'épousa.



Pour sa sœur, elle se fit tant haïr, que sa propre mère la chassa de chez elle ; et la malheureuse, après avoir bien couru sans trouver personne qui voulut la recevoir, alla mourir au coin d'un bois.


Poups
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: 6ème : cherche conte très bref

Message par kimy le Dim 18 Oct 2009 - 15:38

La Princesse au petit pois aurait été parfait.
Mais, il y aussi La clé d'or de Grimm.
Je l'ai moi-même prévu pour l'éval car j'ai donné La Princesse ... l'an dernier.

kimy
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: 6ème : cherche conte très bref

Message par Eole le Dim 18 Oct 2009 - 15:40

ça dépend... quel genre de contes ?

En voici un :
▪ Le vieux grand-père et son petit-fils (Grimm)
Il était une fois à très, très vieil homme, si vieux que ses yeux n’y voyaient plus guère tant ils étaient troubles, que ses oreilles n’entendaient plus du tout et que ses pauvre vieux genoux tremblaient sous lui. Ses mains aussi tremblaient, et il tenait si mal sa cuillère quand il était à table, qu’il renversait souvent de la soupe devant lui, et même parfois manquait sa bouche. Son fils et la femme de celui-ci en étaient dégoûtés, qu’ils finirent par obliger le vieux grand-père à manger dans un coin, derrière le poêle, où ils le servirent dans une grossière écuelle de terre, ne lui donnant que tout juste de quoi ne pas mourir de faim. Jamais il ne mangeait à sa faim. Et puis un jour, ses pauvres vieilles mains tremblantes laissèrent échapper la malheureuse écuelle qui se cassa. La jeune femme le gronda, mais il ne répondit rien : il soupira seulement. Elle alla lui acheter une écuelle de quatre sous, en bois, dans laquelle il dut manger désormais.
Devant le vieux grand-père assis, comme toujours, dans son coin à l’écart, son petit-fils âgé de quatre ans se mit à assembler quelques planchettes de bois qu’il s’efforçait de faire tenir ensemble.
- Que fais-tu là ? lui demanda son père.
- C’est une petite auge que je fabrique, répondit l’enfant, pour faire manger papa et maman quand je serai grand.
Le mari et la femme échangèrent un long regard, puis commencèrent à pleurer. Ils firent revenir le vieux grand-père à leur table et mangèrent toujours avec lui depuis lors, sans gronder jamais, quand il lui arrivait de se tacher ou de répandre un peu de soupe sur la table.

ou bien un conte des pourquoi assez facile :

Pourquoi la mer est salée
Il était une fois, un pauvre bûcheron. Un soir, alors qu'il préparait son dîner, un tout petit homme apparut et lui dit :
« Je suis le nain Flic-Floc, j'ai faim.
- Assieds-toi à côté de moi, répondit le bûcheron, nous allons partager mon repas. »
Ils se mirent à table et vidèrent ensemble une marmite de soupe de légumes bien chaude avec quelques saucisses grillées.
A la fin du repas, le nain Flic-Floc dit au bûcheron :
« Tu es généreux. Alors, je vais te faire un cadeau. Voici pour toi un moulin magique. Il suffit de dire : Petit moulin, il faut me moudre ceci et le moudre bien vite pour qu’il se mette à moudre tout ce que tu désires. Pour l’arrêter, tu n’auras qu’à dire marala-matata-maliba. » Et le nain disparut très vite.
Le bûcheron posa le moulin devant sa vieille cabane et lui dit : « Petit moulin, il faut me moudre une belle maison et la moudre bien vite. » Et le petit moulin se mit à moudre la plus jolie des maisons. Comme le moulin finissait de moudre la dernière tuile du toit, le bûcheron s’écria : « Marala-matata-maliba ! » et le moulin s’arrêta. Emerveillé, le bûcheron porta le moulin dans le pré et lui dit : « Petit moulin, il faut me moudre des animaux et les moudre bien vite. » Et le moulin se mit à moudre des moutons, des chevaux et des cochons.
Comme le petit moulin finissait de moudre la queue du dernier petit cochon, le bûcheron s’écria : « Marala-matata-maliba ! » et le moulin s’arrêta. Ensuite, le bûcheron fit la même chose avec les vêtements : chaussettes, pantalons, tricots, bonnets…Si bien qu’à la fin, il eut tout ce qu’il lui fallait. Alors, il rangea le moulin magique et n’y pensa plus.
Bien plus tard, le capitaine d’un grand bateau de pêche arriva chez le bûcheron. Il venait acheter le plus beau des arbres de la forêt pour remplacer le mât de son bateau cassé par la tempête. Il voulait aussi de belles planches bien solides pour réparer la coque de son bateau qui s’était percée sur des rochers. Le bûcheron l’écouta et lui dit : « Ne vous inquiétez pas. Dès demain tout sera prêt ! » Alors, il alla chercher le moulin magique et dit : « Petit moulin, il faut me moudre de belles planches et les moudre bien vite. » Et le moulin se mit à moudre les planches sous les yeux émerveillés du capitaine.
Le lendemain matin, le capitaine vint récupérer les planches et pendant que le bûcheron avait le dos tourné, il vola le moulin et courut jusqu’à son bateau. Dès qu’il fut en mer, le capitaine appela les matelots : « Allez chercher les tonneaux de sel, nous allons les remplir ! » Puis il prit le petit moulin et lui dit : « Petit moulin, il faut me moudre du sel et le moudre bien vite. » Et le moulin se mit à moudre, à moudre du sel, du beau sel blanc tout en poudre fine.
Quand les tonneaux furent pleins, le cupide capitaine lui dit : « En voilà assez, petit moulin, nous avons de quoi saler toutes les morues et tous les harengs que nous pêcherons. » Mais le moulin continuait de moudre du beau sel blanc tout en poudre fine. Et le sel s’amassait sur le pont du bateau.
« Assez, criait le capitaine furieux, assez ! » Mais le moulin ne voulait rien savoir. Et le sel commençait à remplir les cales du bateau. A la fin, comme le bateau trop chargé allait couler, le capitaine prit le moulin et le jeta par-dessus bord. Le moulin tomba au fond de la mer.
Et le moulin continua à moudre du beau sel blanc tout en poudre fine… Voilà pourquoi l'eau de la mer est salée.

Eole
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: 6ème : cherche conte très bref

Message par Poups le Dim 18 Oct 2009 - 15:42

A propos des contes ,est- ce que l'on peut étudier des contes populaires , comme les contes chinois, russes ou japonais ? ou c'est interdit ...

Poups
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: 6ème : cherche conte très bref

Message par Esméralda le Dim 18 Oct 2009 - 15:47

Kimy, la clé d'or, tu l'aurais ?

Esméralda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: 6ème : cherche conte très bref

Message par kimy le Dim 18 Oct 2009 - 15:50

Oui, je te l'envoie par mail.

kimy
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: 6ème : cherche conte très bref

Message par paffutella le Dim 18 Oct 2009 - 16:37

peux-tu me l'envoyer aussi, s'il te plaît?

paffutella
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: 6ème : cherche conte très bref

Message par kimy le Dim 18 Oct 2009 - 16:46

C'est envoyé Paffutella !
;-)

kimy
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: 6ème : cherche conte très bref

Message par Floflo le Dim 18 Oct 2009 - 18:28

Merci beaucoup !!
Je veux bien la clé d'or aussi !!
Les fées, je m'en sers aussi !!

Et merci Eole pour le conte de Grimm !!

Nell, voici mon mail, merci pour ta proposition !

ibanezf@free.fr

_________________
Les mots sont
La voix de l'émotion
Grand Corps Malade

Floflo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

est-ce que l'on peut étudier des contes populaires

Message par contes-et-merveilles.com le Mar 14 Déc 2010 - 12:44

@Poups a écrit:A propos des contes ,est- ce que l'on peut étudier des contes populaires , comme les contes chinois, russes ou japonais ? ou c'est interdit ...

j'espère OUI que vous pouvez !
Je trouve même que c'est trop peu fait... alors que c'est une très belle manière de relier le travail littéraire au contexte de vie des élèves, oui ? ? ?

_________________
--
cordialement
Jean-Pierre MATHIAS
Conteur ... "J'ai des merveilles à vous dire"
- présentation rapide : http://www.bretagne-web.net/Jean-Pierre_MATHIAS.html
- vidéo d'une contée au collège, séquence 2 : http://www.youtube.com/watch?v=Cb0Mxeuf5-Q
- j'ai ouvert une page sur Facebook, soyez fans ! ! !... http://www.facebook.com/pages/contes-et-merveillescom-Jean-Pierre-Mathias/117426114976943
- mes "prestations passées" (du moins depuis septembre 2007) : http://www.contes-et-merveilles.com/conteur/references.php
- je tiens aussi un blog : http://contes-et-merveilles.over-blog.com/

contes-et-merveilles.com
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: 6ème : cherche conte très bref

Message par Kiki le Mer 29 Déc 2010 - 17:39

Les petits noeuds de Grimm c'est court et cela reprend toutes les caractéristiques du conte.

Kiki
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 6ème : cherche conte très bref

Message par littlemary le Mer 29 Déc 2010 - 17:46

J'avais demandé la même chose il y a qqs temps, voici ce que Sand m'avait envoyé :




Le grand-père et le petit-fils

Il était une fois un homme vieux, vieux, comme les pierres. Ses yeux voyaient à peine, ses oreilles n’entendaient guère et ses genoux chancelaient.

Un jour, à table, ne pouvant plus tenir sa cuillère, il répandit de la soupe sur la nappe et même un peu sur sa barbe.

Son fils et sa belle-fille en prirent du dégoût et désormais le vieillard mangea seul derrière le poêle, dans un petit plat de terre à peine rempli. Aussi regardait-il tristement du côté de la table et des larmes roulaient sous ses paupières. Un autre jour que ses mains tremblantes ne pouvaient tenir le plat, celui-ci tomba sur le sol et se brisa. Le vieillard ne dit rien et se contenta de pousser un soupir. Alors les jeunes gens achetèrent pour quelques sous une écuelle de bois dans laquelle ils lui donnèrent désormais à manger.

Or, un soir, pendant que les jeunes gens soupaient à table, tandis que le bonhomme était assis dans son coin, ils virent leur fils, âgé de quatre ans, assembler par terre de petites planches.

« Que fais-tu là ? lui demanda le père.

- Une petite écuelle, répondit le garçon, pour faire manger papa et maman quand je serai grand. »

L’homme et la femme se regardèrent en silence… ils rappelèrent l’aïeul à leur table et ne dirent plus rien quand il renversait un peu de soupe. Grimm, Contes


Dernière édition par littlemary le Mer 29 Déc 2010 - 17:47, édité 1 fois (Raison : oups...il a déjà été posté ! Désolée !)

littlemary
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: 6ème : cherche conte très bref

Message par hermione le Mer 29 Déc 2010 - 18:13

Les lutins

III



Une mère avait eu son enfant enlevé du berceau par les lutins qui, qui avaient mis à sa place un petit monstre à grosse tête avec le regard fixe, occupé seulement de boire et de manger. Dans sa détresse, elle alla demander conseil à sa voisine, qui lui dit de porter le petit monstre à la cuisine, de l'installer devant la cheminée et d'allumer le feu pour faire bouillir de l'eau dans deux coquilles d’œuf : « Le monstre ne pourra pas s'empêcher de rire, lui dit-elle, et dès l'instant qu'il rit, c'en est fini de lui. »
La
femme fit tout ce que sa voisine lui avait dit de faire, et Grosse-Tête, en la voyant mettre l'eau à bouillir dans des coquilles d’œufs, parla :

Moi qui suis vieux pourtant

Comme les bois de Prusse,
Je n'avais jamais vu cuisiner et dans un œuf !



Et le voilà qui éclate de rire, et il riait encore quand déjà surgissaient toute une foule de lutins qui rapportèrent le véritable enfant, l’installèrent devant le feu et emportèrent avec eux le monstre à grosse tête.

_________________
Il faut toujours un coup de folie pour bâtir un destin.
Marguerite Yourcenar

hermione
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 6ème : cherche conte très bref

Message par mat77 le Ven 14 Jan 2011 - 21:49

Le joueur de flûte de Hamelin!

mat77
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum