mais à quoi sert-on?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

mais à quoi sert-on?

Message par marininha le Mer 21 Oct 2009 - 23:40

Je suis dans ma soirée "rien ne va, je ne sera à rien, mes élèves n'apprendront rien de moi" (sympa hein?)
J'ai eu cette semaine des élèves impossibles, récalcitrants, de mauvaise foi, qui n'écoutaient aucune remarque à partir du moment où ça concernait le cours. J'ai eu, en vrac:
-une élève qui demande d'annuler un contrôle de lecture parce que d'habitude elle a de bonnes notes, mais pas là
-cette même élève qui a fait la correction du contrôle de lecture, sans que j'ai demandé quoi que ce soit. Moi, ravie, je la félicite, mais elle me demande de compter cette correction à la place du contrôle. J'ai bien entendu refusé, elle s'est fâchée ("ça se fait pas", "j'ai travaillé moi pour ça"... oui, ben merci, bravo... bref)
-l'élève qui refuse de travailler parce que lui, il avait prévu de faire un contrôle que j'ai finalement décidé de reporter, et ça ne plaisait pas à monsieur.
-ceux qui m'envoient balader quand je demande le silence
-celui qui reprend sa conversation comme si de rien n'était juste après mon sermon pour qu'il se taise
-et le must: l'élève qui ne fiche rien, bavarde/papote avec ses voisines et qui, quand je lui râle dessus: "tu n'as même pas lu le texte", affirme (pendant 5 bonnes minutes) "mais si j'l'ai lu, et je le sais d'abord parce que (et là on s'attend à ce qu'elle raconte ce dont le texte parle, et bien non) j'ai regardé dedans, et j'ai essayé de répondre aux questions mais je comprends pas, mais le texte j'l'ai lu, d'abord heu.... alors vous faisez (sic) pas d'idée heu" bref, je tente de garder mon calme et lui demande de se mettre au travail en lui assurant que je répondrais à la moindre de ses questions, et deux minutes après, elle papote à nouveau. Je lui demande donc posément "que veux-tu faire dans la vie?" et elle me répond, ravie "avocate". Alors j'ai craqué: "tu ne seras pas avocate. On ne devient pas avocat par hasard, ça demande du travail, de savoir un minimum s'exprimer en français (j'ai recité son "vous faisez") et qu'on sache argumenter un minimum". Problème, ces lèves, quand on leur dit la vérité me disent soit: -vous n'avez pas le droit de briser mes rêves ou -mais si bien sûr, si je veux, j'ai des bonnes notes (et on n'en voit jamais la couleur, mais c'est un détail ça)....

Et je désespère de leur faire comprendre que c'est maintenant qu'ils doivent saisir leur chance (encore que vu le niveau médiocre de certains...).
Je n'ai pas l'impression d'être défaitiste en temps normal mais là, je sature. Je fais des cours plus élaboré à mes 6e qu'à mes 4e, ces derniers n'ont aucune capacité de réflexion, le moindre texte, même limité au niveau du vocabulaire, est un obstacle qui semble infranchissable...

Comment retrouver un peu de motivation??? Bon, je précise que c'est seulement avec une classe que j'ai cette impression, et que même dans cette classe, il y a quelques très rares bons élèves qui rattrapent le tout, mais bon...

aaahhh, ben pour une fois c'est moi qui me défoule, ça fait du bien. Et merci de m'avoir lue...

marininha
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: mais à quoi sert-on?

Message par Isia le Mer 21 Oct 2009 - 23:48

Ce sont des 4°.... et toi tu es l'adulte "qui ne comprend rien à la vie des 4° ... "
Tout est normal là-dedans, somme toute ! Evidemment on voudrait qu'ils comprennent qu'il faut bosser un minimum... que non, on ne devient pas avocate comme ça, pas plus que "milliardaire" n'est un métier....
Le manque de maturité et les boutons, c'est propre (mais pas réservé, hein...) à cet âge-là, non ?

Isia
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: mais à quoi sert-on?

Message par harry james le Mer 21 Oct 2009 - 23:51

tu connais la pub : "jeunes et limités"?

bah ce n'est pas que du second degré quand il s'agit de 4emes Laughing
On a beau le savoir....ça surprend toujours....
j'suis désolé, j'ai les mêmes et pas de solutions....alors je me moque angedemon

_________________
Merdre lachez tout! Partez sur les routes!


Out of sorrow entire worlds have been built
Out of longing great wonders have been willed
[...]
Outside my window, the world has gone to war
Are you the one that I've been waiting for?

harry james
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: mais à quoi sert-on?

Message par harry james le Mer 21 Oct 2009 - 23:52


_________________
Merdre lachez tout! Partez sur les routes!


Out of sorrow entire worlds have been built
Out of longing great wonders have been willed
[...]
Outside my window, the world has gone to war
Are you the one that I've been waiting for?

harry james
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: mais à quoi sert-on?

Message par ysabel le Mer 21 Oct 2009 - 23:54

tu sers à garder les gamins pour qu'ils n'aillent pas brûler des voitures dans la journée


_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: mais à quoi sert-on?

Message par Daphné le Jeu 22 Oct 2009 - 0:03

+1

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: mais à quoi sert-on?

Message par Chocolat le Jeu 22 Oct 2009 - 0:19

Tiens, et moi disais à une gamine hier que je n'étais pas nounou agrée!
Vous me cassez toute ma logique, les filles, spa sympa!

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: mais à quoi sert-on?

Message par Reine Margot le Jeu 22 Oct 2009 - 7:03

Je serais toi je n'hésiterais pas à punir plus rapidement, car là tu risques de rentrer dans des discussions sans fin. De toute façon ce sont des 4e, en pleine phase d'opposition, d'argumentation sur tout...quoi que tu dises ça ne marchera pas car leur but est de "prendre le pouvoir", de t'amener justement à négocier avec eux.

Le gamin à qui tu dis "tu n'as pas lu le texte", s'il répond c'est "tais-toi!"

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: mais à quoi sert-on?

Message par marininha le Jeu 22 Oct 2009 - 8:23

Oh le "tais-toi" deviens la seule chose que je sais dire, j'ai modifié le plan de classe, puni à tour de bras... Mais ce matin ça va mieux , j'ai eu un petit coup de désespoir en pensant à eux, mais bon, je ne les revois qu'à la rentrée alors j'ai le temps de me préparer psychologiquement à les revoir (et à voir une jolie 4e cracher son chewing gum par la fenêtre plutôt que de se déplacer )

Merci!

marininha
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: mais à quoi sert-on?

Message par Mermoz le Jeu 22 Oct 2009 - 8:55

@harry james a écrit:tu connais la pub : "jeunes et limités"?

bah ce n'est pas que du second degré quand il s'agit de 4emes
On a beau le savoir....ça surprend toujours....
j'suis désolé, j'ai les mêmes et pas de solutions....alors je me moque
On attendait qu'un élève nous la sorte (pas juste! on est limité), moi j'ai pas eu, mais mon compagnon a pu s'en donner à coeur joie (pour une fois qu'il était d'accord avec un élève )... D'ailleurs, ils ont dû se rendre compte que leur pub pouvait vexer les jeunes: ils ne la passent plus... Dommage, j'étais fan (pour une fois qu'on voyait des gamins avouer leurs limites )

_________________
De même que Louis Pasteur inventa la pasteurisation, c'est à Jean-Pierre Démoral que nous devons la démoralisation, et je dis bravo. Jean-Pierre Démoral commença humblement ses expériences sur sa logeuse, Mme Brouchard, qu'il démoralisa le 12 Septembre 1847.
Concierge : Y fait beau.
Démoral : Ca va pas durer.
Concierge : Je suis démoralisée.

Mermoz
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: mais à quoi sert-on?

Message par Mina le Jeu 22 Oct 2009 - 10:25

@ysabel a écrit:tu sers à garder les gamins pour qu'ils n'aillent pas brûler des voitures dans la journée


On en rigole, mais dans mon bahut de banlieue, on nous a dit ça à la fin d'une année scolaire quand la plupart des élèves désertaient les salles de classes... Fallait les "forcer" à rester le plus possible dans le collège pour éviter qu'ils ne fassent n'importe quoi dans la cité.

Mina
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: mais à quoi sert-on?

Message par Daphné le Jeu 22 Oct 2009 - 11:34

Ben oui, ça t'étonne

Nous on ne pouvait pas exclure un élève deux ou trois jours au motif que "vous comprenez, les parents ne veulent pas qu'il reste seul à la maison, il va tout casser - tout brûler - s'affaler devant la télé toute la journée avec son pop corn coca - piquer dans les magasins, etc............

Seule solution, on a répondu au CDE qu'il n'avait qu'à les garder dans son bureau : du coup, exclusion définitive vers un autre établissement, à charge de revanche bien entendu, on devait récupérer un de leur gugusse pas triste non plus.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum