Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Pépigom
Niveau 4

La Fontaine, "Les deux coqs" : burlesque ou héroï-comique ?

par Pépigom le Dim 8 Nov 2009 - 15:11
Tout est dans le titre !
Je penchais plutôt pour le registre héroï-comique : sujet trivial (deux coqs se battant pour une poule) et parodie d'un récit épique (style noble), mais je m'aperçois qu'on peut aussi voir les choses dans l'autre sens : sujet noble (évocations de la guerre de Troie) et style bas (si l'on entend par style la manière qu'a La Fontaine de traiter le sujet : deux coqs)
Qu'en pensez-vous ? La distinction entre le burlesque et l'héroï-comique n'est pas évidente et je ne voudrais pas perdre les élèves...
avatar
Carabas
Vénérable

Re: La Fontaine, "Les deux coqs" : burlesque ou héroï-comique ?

par Carabas le Dim 8 Nov 2009 - 15:25
Pour moi, c'est plutôt le 1er, mais la distinction n'est pas évidente et je me posais la même question il y a quelque temps. C'est maintenant en la voyant formulée que je pencherais pour la 1er réponse.

J'adore cette fable. Razz
avatar
Violet
Bon génie

Re: La Fontaine, "Les deux coqs" : burlesque ou héroï-comique ?

par Violet le Dim 8 Nov 2009 - 15:49
héroï-comique.
Récemment, j'avais cherché des éléments sur le registre comique et cette fable était toujours donnée en exemple pour l'héroï comique.
avatar
Pépigom
Niveau 4

Re: La Fontaine, "Les deux coqs" : burlesque ou héroï-comique ?

par Pépigom le Dim 8 Nov 2009 - 15:52
Merci pour vos réponses qui confirment ce que je pensais.
Violet : justement, c'est en faisant des recherches pour peaufiner ma lecture analytique que j'ai trouvé des analyses penchant pour le burlesque...
avatar
Abraxas
Doyen

Re: La Fontaine, "Les deux coqs" : burlesque ou héroï-comique ?

par Abraxas le Dim 8 Nov 2009 - 17:43
Les deux pourraient se justifier.
Mais disons que je garderais héroï-comique pour des sujets où le modèle est plus directement visible, et révéré quoique malmené (l'Iliade travestie de Marivaux par exemple), et burlesque pour des sujets où le trivial est plus sensible, et la parodie plus farcesque (la fable de La Fontaine, ou le Roman comique de Scarron).

Et Carabas a raison : "Un poule survint" — non seulement c'est à hurler de rire, mais c'est à garder pour la prochaine explication des différences imparfait / Passé simple.
avatar
Violet
Bon génie

Re: La Fontaine, "Les deux coqs" : burlesque ou héroï-comique ?

par Violet le Dim 8 Nov 2009 - 19:43
Merci pour cette distinction.
C'est enfin clair pour moi.
Contenu sponsorisé

Re: La Fontaine, "Les deux coqs" : burlesque ou héroï-comique ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum