inspection prochaine

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: inspection prochaine

Message par V.Marchais le Mar 17 Nov 2009 - 20:05

Pour être honnête, Moi, je trouve ce travail extrêmement formel. Mais ce n'est qu'un avis personnel et un inspecteur serait assez malvenu de te le reprocher, attendu que c'est ce qu'on nous incite à faire depuis des années.
Les contes, ce sont d'abord des histoires, avec des personnages, un parcours. Cette scie du schéma narratif vient occulter bien des choses plus importantes, à commencer par le sens de ces textes. Prends-tu un moment pour réfléchir avec les élèves sur ce que ces histoires nous disent ? La Princesse au petit pois, avec ce minuscule machin enfoui qui empêche de dormir, c'est tout de même un belle métaphore du refoulé... Le Petit Poucet, Jeannot et Margot, des mises en récit des ressources que peuvent déployer les faibles pour s'en sortir. Quel est le rôles des fées ? Que représentent ces personnages ? ce sont des questions transversales qui permettent d'élever un peu le débat et qui passionnent les élèves. La littérature nous bouleverse parce qu'elle permet mieux que nulle autre forme d'art des projection imaginaires qui aident à vivre. Si nous permettons aux élèves de parler des personnages, de leurs émotions, de leur trajectoire, des valeurs qu'ils incarnent, nous leur permettons d'éprouver cette puissance cathartique de la littérature. Alors, ils prennent du goût pour ces histoires qui, in fine, leurs parlent d'eux, de leur expérience d'êtres humains.
Le travail aride sur le schéma narratif (utile pour l'écriture mais insuffisant en termes d'interprétation) nous a bien éloigné de cette expérience des textes.

J'hésite beaucoup à poster ce message. Il n'est pas question de te casser le moral à deux jours d'une inspection. D'ailleurs, je le répète, ta séquence est assez caractéristique du travail en séquences en général, il est tout à fait conforme à ce qui se fait en général (tu t'appuies d'ailleurs sur un manuel) : tout devrait bien se passer.

Mais peut-être y a-t-il une réflexion à mener sur le but d'une étude de texte, et la place accordée, dans cette étude, au sens et à la portée du texte.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: inspection prochaine

Message par Anacyclique le Mar 17 Nov 2009 - 21:19

C'est bien ce qu'attend un inspectueur, je pense. Clair, carré, varié.
Tranquillise-toi.

Juste une question:
pour ta séance 3,

Séance 3
: Au fil des siècles Lecture images/textes


Objectif : - mettre en parallèle différentes versions et observer similitudes et différences

- les éléments merveilleux d’un conte

Supports : - « Cendrillon » de Perrault et Grimm (p.16 à18)

- étude de 4 représentations de « La Belle au Bois Dormant » (p. 26 à 27)

Il y a deux objectifs ou... je suis mal réveillée (je dis ça car on m'a fait remarquer, quand j'ai débarqué du lycée, qu'en collège, il n'en fallait qu'un par séance).

Tu te sens d'attaque en une heure de faire :
- de la lecture comparée (évolution du genre)
- de définir le merveilleux
- de faire de la lecture de l'image fixe

Ouahou ! Chapeau bas !

Pour la séance 7, tu as deux objectifs et deux supports aussi. (?)
Peut-être qu'un objectif principal (NIVEAUX de langue à travailler par l'écriture) serait moins périlleux... Tu définis juste la parodie avec eux en intro, non ? Travailler sur l'un des supports en classe et donner l'autre en travail maison peut être une solution.

@ V.Marchais : entièrement d'accord, je rêve d'avoir le temps de faire de la littérature dès que je sors un texte de mon sac... ce serait le paradis !

Anacyclique
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: inspection prochaine

Message par pallas le Mar 17 Nov 2009 - 21:21

Je ne vais pas t'aider, mais je viens d'être inspectée aujourd'hui et je me suis fait laminer parce que je ne respecte pas les préceptes d'en haut alors bon si tu ne veux "pas de problème", je te conseille de faire quelque chose d'assez tendance (lecture d'image, écriture) ce qu'ont fait mes collègues pour qui cela s'est bien passé.
J'ai fait une étude de texte en centrant sur les personnages, l'histoire, le sens du texte, les élèves ont participé, et on notait au fur et à mesure ce que l'on trouvait (mon tort c'est de les avoir trop cadrés je le reconnais) et on m'a dit qu'il fallait que je change totalement de pratiques,
- qu'il était hors de question de les laisser seuls lire le texte, que ça plombait le cours, que ça ne servait à rien (mais comment font-ils quand ils sont seuls justement ? et en évaluation ?), je précise que j'ai ensuite fait lire le texte et que moi-même je l'ai relu un peu plus tard dans la séance.
- qu'il était hors de question de noter des mots de vocabulaire (que ça ne servait à rien non plus parce qu'ils ne les retiendront pas ou alors qu'il faut tout de suite les faire écrire, du style tiens "inventez une histoire à partir de ces mots fétide, physionomie, proéminente" et que là ça aurait été plus rigolo)
- qu'il était hors de question de terminer le cours sur une leçon (une synthèse), qu'ils étaient là pour être en activité et que c'est seulement par l'activité qu'ils apprendront des choses et pas en les copiant.
- donc ce qui compte c'est l'interaction lecture/écriture, on donne le début et hop ils doivent écrire la suite et hop on donne la suite et puis voilà, ils font la synthèse eux-mêmes.
Bref mon cours était bien trop structuré, chiant et il faut absolument faire de l'écriture à tous les cours.
Quand il a vu que je faisais de la conjugaison, horreur ô horreur et surtout des exercices, non il faut faire écrire.
De même, pas besoin de connaître les natures de mots ! Mon dieu ! Ecrire et ça viendra les natures ensuite.
Bref, l'inspection je pense était jouée d'avance, je n'ai jamais pu me justifier, proposer, expliquer, montrer quoi que ce soit d'autre, muselée quand il s'agissait d'évoquer les conditions de travail, alors que je pensais pouvoir exposer mon point de vue. Il a fallu que je dise oui oui je suis la petite jeune, je n'y connais rien, oui vous avez raison. Mais il ne faut pas se décourager ma p'tite dame.
Enfin, tout ça pour te dire d'être plus maline que moi, et ce jour-là de faire ce qui plaît, et en ce sens ta séance 3 me paraît très bien.
Désolée d'avoir été longue et d'avoir un peu dévié, j'espère que tu auras des avis plus concrets pour t'aider à construire ta séance.

pallas
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: inspection prochaine

Message par V.Marchais le Mar 17 Nov 2009 - 21:22

J'espère que mon message ne t'a pas jetée dans un complet désarroi, Moi. Ce sont juste des pistes que je livre à ta réflexion pour plus tard, si tu veux. Mais pour vendredi, fais ce que tu as prévu. D'abord parce que c'est ton boulot, tu y as réfléchi, tu l'as préparé comme ça pour certaines raisons, ça se défend sûrement, tu ne vas pas tout changer maintenant. Et puis, de nous deux, c'est moi qui ne suis pas dans le moule. Fais consciencieusement ce que tu avais prévu de faire, et ne t'inquiète pas outre mesure.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: inspection prochaine

Message par V.Marchais le Mar 17 Nov 2009 - 21:26

Nellen a écrit:
@ V.Marchais : entièrement d'accord, je rêve d'avoir le temps de faire de la littérature dès que je sors un texte de mon sac... ce serait le paradis !

Pourquoi "je rêve" ? Il y a quelque chose qui vous en empêche ?

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: inspection prochaine

Message par V.Marchais le Mar 17 Nov 2009 - 21:39

Message à Pallas.

Je suis désolée pour ton inspection. Ca fait toujours mal ce genre de chose. Non mais quel connard, ton ayatollah ! Pas de grammaire de phrase ? pas de conjugaisons ? Ben voyons, laissons-les écrire en charabia et tout s'arrangera par la vertu du Saint-Esprit. Au fait, il a lu les nouveaux programmes, ton IPR ?
p. 2 "La leçon de grammaire est fondamentale : elle permet d'acquérir une conscience des faits de langue indispensable aux élèves [...] ; elle participe pleinement à la construction de la pensée."
p. 3 "Les approches de l'analyse du lexique seront diversifiée" et pas seulement écrire, écrire, écrire
Programme de conjugaison de 6e (p. 10) : l'indicatif (temps simples et temps composés, y compris le conditionnel) : étude systématique avec décomposition des formes en éléments.

Les filles (et les gars si y en a), il est indispensable de connaître les textes officiels pour se défendre face à ces manipulateurs d'IPR qui prétendent les interpréter à notre place (voyez la vaste campagne de désinformation lancée par les IPR dans toutes les académies pour tenter d'empêcher la mise en oeuvre effective de ces programmes : rien ne change, continuez comme avant, faites de la séquence...).

Ne t'en fais pas, Pallas. Ce type est un idéologue borné. Il est passé, il t'a fait du mal, il est reparti, et il ne viendra plus te faire chier de sitôt. Même pas dit qu'il ne te monte pas ta note, tant il est vrai que tout est désormais affaire de grilles de références et de commissions paritaires. Alors ne te mine pas avec ça, continue d'enseigner la grammaire, le vocabulaire - et fais-le apprendre, sinon, ça ne sert à rien, non mais quelle andouille cet IPR ! C'est toi qui as raison, et c'est toi qui te retrouves tous les jours devant tes élèves, qui sais ce qui les fait avancer, toi qui te regardes dans ta glace tous les soirs en te brossant les dents.
C'est bien de faire écrire un peu, souvent, c'est vrai. Il y a plein de petits exercices courts à utiliser à la suite d'un texte, ou même d'une leçon de grammaire (exercice de réemploi, d'imitation d'une phrase, d'une structure...). Mais tu es jeune, tu as bien le temps de le découvrir. Et puis ça n'a aucun rapport avec tes leçons de grammaire et ton travail du voca, ou plutôt si : ce que tu fais aide n'importe quel élève normal à mieux s'exprimer. Alors ne te laisse pas démolir. Hélas, le monde des IPR est plein de ces roquets hargneux avides de nous faire sentir leur petit pouvoir. La meilleure parade : s'en foutre.

De tout coeur avec toi,
V.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: inspection prochaine

Message par Anacyclique le Mar 17 Nov 2009 - 21:54

Un petit peu, oui... Le retour aux horaires plancher, la pression pour remettre à flot les perdus de la grammaire, de l'orthographe et de la conjugaison (discours de l'institution, discours parental et social : nous sommes des incapables, le niveau baisse et j'en passe), etc.

La priorité n'est plus vraiment à la littérature au collège. Priorité de la langue, du zéro fautes. Beaucoup de professeurs ne reviennent-il pas au cloisonnement (pour se rassurer) ? j'en vois beaucoup se mettre à faire 1H de voc, 1H de grammaire, 1h d'orthographe par semaine (ce qui me paraît assez effrayant je dois dire), faire des progressions de grammaire indépendantes de la séquence (encore plus effrayant ). Je précise que je mets beaucoup de langue dans mes séquences (et de plus en plus de langue, d'ailleurs : gram., orth. comme vocabulaire).

Comment puis-je faire de la littérature lorsque je dispose de 4h de cours par semaine ? En 4ème, par exemple, ce n'est pas toujours faisable. Oui, il nous faut plus de temps pour ne pas massacrer une OI qu'on va devoir travailler en 3 semaines environ... mais on doit présenter une progression annuelle de 10 séquence maintenant (mais où est la baguette magique livrée avec le Capes et l'Agreg ?)

Heureusement (ça n'engage bien entendu que moi) je m'applique à leur raconter moult anecdotes, à relier systématiquement la littérature à l'histoire et à la vie de tous les jours, quand j'ai le temps de me le permettre. Quelques minutes de littérature-réalité dans une école qui veut du rendement et de bons chiffres.

Je suis en colère contre les moyens dont on dispose en fait.
Je dois voir un inspecteur dans ma classe d'ici peu. La dernière fois qu'il est venu pour mes collègues, il a insisté pour effectivement faire bcp plus de langue et les faire écrire. Pour faire d'une heure de cours, une série de "micro-activités" : culture du zapping, quand tu nous tiens...

Anacyclique
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: inspection prochaine

Message par pallas le Mar 17 Nov 2009 - 22:21

Merci beaucoup Véronique, ton message me fait vraiment chaud au coeur, crois-moi. Je suis tout à fait d'accord pour dire que l'écriture je n'en fais pas assez, surtout des petites écritures, j'ai encore du mal là-dessus, maintenant il te juge sur une séance, jamais dit que je n'en faisais jamais. Malheureusement pour moi ce n'était pas un ipr mais un prof chargé d'inspection, donc qui a des élèves et qui les intéressent lui, et ce qui n'est pas facile c'est que mes collègues ont été très étonnées que ça se passe "mal" avec moi, car avec elles il a été charmant. D'ailleurs il n'a pas été désagréable, mais borné oui. Ce qui m'a le plus fait mal c'est l'impossibilité de s'exprimer et de donner son point de vue, j'aurai pu lui sortir tout ce que je voulais, je l'ai fait d'ailleurs, lui montrer d'autres séances (je ne veux pas le savoir m'a-t-il dit), que je ne pratiquais pas que ceci ou cela. Mais non, rien à foutre, avec ça j'aurai fait ça et rien d'autre n'est possible que ce que je dis, il avait son a priori quasiment dès le départ (a priori suggéré par la direction, avec qui mes relations ne sont pas faciles, car je "l'ouvre trop"), c'est mon impression.
Merci encore, ça fait du bien de ne pas se sentir seule et je lis avec attention ici toutes les suggestions des collègues, y compris les tiennes très très précieuses.
De toute façon je vais continuer dans ma lignée, en faisant tout pour m'améliorer mais devenir "animatrice"(c'est ce que voudrait la direction qui n'est pas contente que je ne fasse pas de projets, et que je dise haut et fort que le tableau de compétences est totalement inutile et dangereux) , je ne pourrai jamais le faire.
Donc je vais suivre ton conseil ; la camomille, je m'en fous de ce qu'il pense et demain je recommence mes horribles leçons de grammaire rétrogrades, mes études de texte chiantes, et mon apprentissage de vocabulaire.
Encore merci (et désolée d'avoir pollué le post de notre collègue "moi")

pallas
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: inspection prochaine

Message par V.Marchais le Mar 17 Nov 2009 - 22:25

Nellen a écrit:
Beaucoup de professeurs ne reviennent-il pas au cloisonnement (pour se rassurer) ? j'en vois beaucoup se mettre à faire 1H de voc, 1H de grammaire, 1h d'orthographe par semaine (ce qui me paraît assez effrayant je dois dire), faire des progressions de grammaire indépendantes de la séquence (encore plus effrayant ).

Je ne comprends pas. Pouvez-vous argumenter ? Si j'en crois la petite icône que vous avez collée à la fin de votre phrase, vous trouvez effrayant qu'on puisse concevoir une progression de grammaire indépendante d'une progression littéraire. Pourquoi ? Moi, je trouve effrayant qu'on n'ait pas sa progression de grammaire clairement établie. On pourrait discuter ?

Beaucoup de professeurs reviennent au cloisonnement, certes, mais au nom de quoi affirmer que ce serait pour se rassurer ? Et si c'était tout simplement pour faire progresser leurs élèves parce qu'ils auraient constaté que leurs cours seraient plus efficaces ainsi ? Cette possibilité n'a pas l'air de vous effleurer... Tenez, jetez un coup d'oeil ici, par exemple :
http://www.neoprofs.org/le-francais-et-les-lettres-au-college-f29/premier-bilan-des-nouveaux-programmes-t14866.htm?highlight=bilan

Je "cloisonne" depuis très longtemps - je mets des guillemets parce que, contrairement aux idées reçues, mes progressions séparées ne m'empêchent pas de convoquer systématiquement la langue pour éclairer un texte (seulement, au moment de l'étude de texte, c'est la langue qui est au service du texte et non l'inverse, ce qui permet, Nellen, de faire cette littérature qui vous paraît si irréalisable au collège, mais ce qui exclut de considérer ce moment comme une leçon de grammaire inscrite dans une progression méthodique), de terminer chaque leçon de langue par un exercice d'écriture, etc. Je l'ai fait parce que j'ai remarqué que mes élèves, surtout les plus fragiles, s'y retrouvaient mieux ainsi. Si le "cloisonnement" (relire la parenthèse ci-dessus) rassure quelqu'un, c'est les élèves. Par ailleurs, cette organisation permet de ne pas se laisser déborder. Presque tous ceux qui l'ont testée admettent qu'ils parviennent à faire plus de choses dans le même temps : on perd beaucoup de temps, à s'éparpiller, à passer d'un point à un autre, à chercher toujours à coincer un pauvre exercice entre la lecture d'un texte, une leçon à construire et un paragraphe à rédiger...

Et en lecture, on peut vraiment s'adonner au plaisir de lire, de se plonger dans l'histoire, son sens, ses émotions, sans s'embarrasser de faire encore et encore de la grammaire ou des conjugaisons. Cela change complètement le rapport des élèves à la lecture : ils redécouvrent que la littérature fait rêver. Parce que vous admettrez que si tout ce qu'on a à leur dire sur un texte, c'est schéma narratif et temps du récit, c'est pas très excitant...

Néanmoins d'accord avec vous sur l'indigence de nos horaires.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: inspection prochaine

Message par henriette le Mar 17 Nov 2009 - 22:34

@pallas a écrit:il avait son a priori quasiment dès le départ (a priori suggéré par la direction, avec qui mes relations ne sont pas faciles, car je "l'ouvre trop"), c'est mon impression.

Tu as parfaitement bien senti les choses : j'ai eu depuis 16 ans que j'enseigne la preuve maintes et maintes fois que ces inspections étaient largement orientée par l'opinion (bonne ou mauvaise) de la direction - et j'en ai été malheureusement victime une fois : après une inspection super avec un IG, l'année d'après dans un autre bahut une catastrophique par une IPR...)
Donc ne te bile pas, tu en auras d'autres de toute façon, et ce type m'a l'air d'un foutu c**.
Gros bisous, et

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: inspection prochaine

Message par Anacyclique le Mar 17 Nov 2009 - 22:37

Je crois que nous sommes globalement d'accord.
Je précise que mes heures de langue partent en général d'extraits de textes que l'on étudie, pour la déduction. Après, c'est leçon et exercices d'application = de la langue pure pdt une heure, en fait.
Lorsque je parle de progressions de grammaire, j'entends progressions de grammaire indépendantes des séquences, qui ne vont pas forcément être reliées aux points de grammaire qui collent à la séquence (voir les expansions du nom dans une séquence autre que celle du portrait, par exemple).
Le fonctionnement en séquence est intelligent, il me semble, car il permet de travailler toutes les dominantes qui se raccrochent naturellement aux objets d'étude. Cela aide même à rendre les cours de langue "opérants". Une progression grammaticale décrochée de cela, je ne vois pas...

il faut voir ce que l'on entend par progression grammaticale en définitive...

Anacyclique
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: inspection prochaine

Message par pallas le Mar 17 Nov 2009 - 22:41

Pour répondre à Henriette
Ah, on n'est pas tous d'accord en salle des profs là-dessus, c'est un peu tabou de dire que la direction décide de l'inspection, certains m'ont dit que non non c'était juste pas possible, que tout le monde s'aime, que le directeur n'a rien contre moi, mais d'autres étaient d'accord avec moi, que ça leur était arrivé à eux aussi, ici ou dans d'autres établissements.
Je suis contente d'avoir ton avis extérieur, de voir que ce n'est pas une légende, que ça peut arriver.
Merci de ton soutien en ton cas, ça me remonte le moral !

pallas
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: inspection prochaine

Message par V.Marchais le Mar 17 Nov 2009 - 22:54

Non, Nellen, nous ne sommes pas d'accord.
Je crois que nous n'avons pas les mêmes "objets d'étude". Voyez-vous, quand j'étudie un texte, mon "objet d'étude", c'est le texte et rien d'autre, ni telle "forme de discours (y a pas une icône qui vomit, dans le lot ?), ni "les expansions du nom", ni rien de tel. Le texte, vous dis-je, avec, en perspective, une problématique littéraire.
Ma progression de grammaire est forcément indépendante des séquences puisque je ne travaille pas en séquences. Je n'imagine pas de faire le COD avant le sujet, les circonstanciels avant d'avoir posé clairement sujet / objet / attribut et travaillé sur la construction de la phrase élémentaire. Je n'imagine pas de balancer "les expansions du nom" avec la relative avant un travail méthodique, soigné, sur la phrase complexe. Alors ma progression de grammaire, elle est établie une bonne fois pour toutes, susceptible d'améliorations à l'aune de mon expérience, mais pas de bouleversements au gré de "séquences". Par contre, ma progression littéraire varie un peu, selon le degré de difficulté des oeuvres que je choisis, ou l'orientation de ma problématique.

Je trouve, expérience à l'appui, que le fonctionnement en séquences rend le travail sur la langue inopérant, justement, parce qu'il segmente l'apprentissage de la langue entre les séquences et empêche la fixation des notions par leur réinvestissement permanent : les élèves oublient tout d'une année sur l'autre et on recommence chaque année à zéro. Je constate, encore sur ce fil, que le fonctionnement en séquence instrumentalise les textes et tue leur intérêt. Je lis que des professeurs de français "rêvent" de faire de la littérature.

C'est très facile : il suffit d'arrêter la séquence.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: inspection prochaine

Message par doctor who le Mar 17 Nov 2009 - 23:47

Personellement, en prévision de ma future inspection, je me forme pour pouvoir répondre à des conneries du genre de celles qu'a sorties cet IPR.
Je lis des bouquins (L'Emile, Propos sur l'éducation de Alain, Crise dans la culture de Arendt...), je fréquente les sites internets qui proposent des textes de pédagogues (même celui de Meirieu, où il y a des textes intéressants, mais pas de lui).
Bref, je me donne toutes les armes intellectuelles auxquelles je puis penser pour que, le jour venu, je puisse me défendre et défendre le type d'enseignement du français que V. Marchais défend, avec d'autres (je pense au GRIP, aux écoles SLECC, à certains profs de Sauvez les lettres, à Reconstruire l'école...).
Un IPR de ce type pourra m'incendier, me foutre une sale note, m'avoir dans le collimateur, mais je ferai tout pour qu'il ne me prenne pas de haut. Qu'il sache que je ne pense pas comme lui, que je suis un adversaire idéologique, mais qu'il ne puisse pas me prendre pour un con.
Bref, IL FAUT LIIIIIRE!!!, comme dirait l'autre.


Dernière édition par doctor who le Mer 18 Nov 2009 - 15:06, édité 1 fois

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: inspection prochaine

Message par Chocolat le Mer 18 Nov 2009 - 0:07

@doctor who a écrit:Personellement, en prévision de ma future inspection, je me forme pour pouvoir répondre à des conneries du genre de celles qu'a sorties cet IPR.
Je lis des bouquins (L'Emile, Propos sur l'éducation de Alain, Crise dans la culture de Arendt...), je fréquente les sites internets qui proposent des textes de pédagogues (même celui de Meirieu, où il y a des textes intéressants, mais pas de lui).
Bref, je me donne toutes les armes intellectuelles auquelles je puis penser pour que, le jour venu, je puisse me défendre et défendre le type d'enseignement du français que V. Marchais défend, avec d'autres (je pense au GRIP, aux écoles SLECC, à certains profs de Sauvez les lettres, à Reconstruire l'école...).
Un IPR de ce type pourra m'incendier, me foutre une sale note, m'avoir dans le collimateur, mais je ferai tout pour qu'il ne me prenne pas de haut. Qu'il sache que je ne pense pas comme lui, que je suis un adversaire idéologique, mais qu'il ne puisse pas me prendre pour un con.
Bref, IL FAUT LIIIIIRE!!!, comme dirait l'autre.

Excellent! Laughing

In fine, quel est le risque concret de la "sale note"?
L'avancement à l'ancienneté ad vitam aeternam? Very Happy

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: inspection prochaine

Message par V.Marchais le Mer 18 Nov 2009 - 7:17

@Chocolat a écrit:
In fine, quel est le risque concret de la "sale note"?
L'avancement à l'ancienneté ad vitam aeternam? Very Happy

Et encore même pas. J'ai longtemps cru, étant donné mon talent inégalé (inégalable ?) pour attirer les inspecteurs et les mettre en rage que j'étais condamnée à l'avancement à l'ancienneté. Je m'y étais résignée.

Mais voyez-vous, une partie de notre note est fixée par le chef d'établissement, lequel est souvent soucieux avant tout de la "vitrine" de son établissement et de l'opinion des parents. J'ai longtemps cru que cela aussi jouerait continuellement en ma défaveur, que ma préférence affichée pour les leçons de grammaires plutôt que pour les sorties tous azimuts me vaudrait un jugement défavorable de la part de la direction. Mais les parents s'en sont mêlés (ceux qui se mêlent de quelque chose : ceux qui sont toujours présents aux CA, aux réunions, les autres, la majorité, n'ayant jamais d'opinion sur rien) et ont plébiscité mon travail. Ils ont collé une telle pression à ma précédente chef, pourtant mérieuiste convaincue que mes leçons de grammaire faisaient hurler, qu'elle a fini par reconnaître mon travail et augmenter ma note. Elle est partie, et la chef suivante ne voyait qu'une chose : dans mes classes, ça roulait et les parents étaient contents (rassurés eux aussi par des méthodes qui ne leur paraissent pas complètement absconses et leur permettent de suivre la scolarité de leur enfant) : elle m'a filé un coup d'ascenceur tel que, si ça continue, je vais finir au grand choix...

Je sais qu'il y a de nombreux contre-exemples, de petits chefs qui règlent leurs comptent en toute subjectivité au moment de la note administrative. Mais de toute façon, nous sommes là dans l'arbitraire, on n'y peut rien, alors autant ne pas se rendre malade avec ça.

Moralité, c'est vraiment pas la peine de se compromettre à fayoter ou à enseigner contre ses convictions.

Pour finir sur le sujet, je vous copie une anecdote rapportée par un collègue. A savourer et à méditer...
Saviez-vous que quand on stagne à l'ancienneté et que le salaire ne progresse
pas sur quatre ou cinq années, un dispositif gouvernemental vous fait toucher
une aumône substantielle ? C'est arrivé à mon copain Jean-Luc, agrégé de maths
en guerre ouverte avec l'inspection (il fait encore écrire des raisonnements,
vous vous rendez compte ?? En T S !! facho !)qui, grâce à cela, a gagné
davantage que s'il était passé au 11e échelon au petit choix. Et depuis
vendredi, on le voit déambuler en salle des profs avec un gros badge "sucer
moins pour gagner plus".

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: inspection prochaine

Message par minnie le Mer 18 Nov 2009 - 9:36

V.Marchais, à part vos manuels, avez-vous l'intention de publier un ouvrage de pédagogie dans lequel vous expliqueriez en détail votre manière de travailler?
Je suis toujours très intéressée par vos messages, très clairs et emplis de bon sens.
Mais j'ai rarement de quoi prendre des notes sur le forum et nombre de vos judicieux conseils passent à l'as.

Prévenez-nous si jamais vous avez des projets de la sorte.

minnie
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: inspection prochaine

Message par leyade le Mer 18 Nov 2009 - 9:41

@minnie a écrit:V.Marchais, à part vos manuels, avez-vous l'intention de publier un ouvrage de pédagogie dans lequel vous expliqueriez en détail votre manière de travailler?
Je suis toujours très intéressée par vos messages, très clairs et emplis de bon sens.
Mais j'ai rarement de quoi prendre des notes sur le forum et nombre de vos judicieux conseils passent à l'as.

Prévenez-nous si jamais vous avez des projets de la sorte.

+ 1 !

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: inspection prochaine

Message par Passerose le Mer 18 Nov 2009 - 12:52

+ 1 !

_________________
Si tes paroles ne valent pas mieux que le silence, alors mieux vaut le silence.
(Kwai Chang Caine)

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: inspection prochaine

Message par V.Marchais le Mer 18 Nov 2009 - 14:18

Noooooooooooooooooon !
Défendre certains principes est une chose. Ecrire des ouvrages de pédagogie en est une autre. Sur quelle base ? Au nom de quelle légitimité ? Définir une méthode valide une bonne fois pour toutes, pour tout le monde et en tout lieu ? Merci bien, l'expérience de la Sainte-Séquence m'a servi de leçon !
Continuons de discuter, de confronter nos idées et de tirer parti de notre expérience : c'est le meilleur manuel de pédagogie que je connaisse !

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: inspection prochaine

Message par moi le Mer 18 Nov 2009 - 14:18

Bon ben.......... je vais faire comme d'habitude!

La présentation de ma séquence sous forme de conducteur n'est qu'une mise en mots, une formalité... Il est évident que je vais partir de leurs réflexions sur le texte que je ne connais pas d'avance, que je ne vais peut être pas faire ce que j'ai inscrit sur mon papier (et oui, je sais largement m'en détacher), que je négocie avec eux le sens du texte ainsi que les synthèses à inscrire sur leur cahier... mais tout cela, je ne sais pas l'inscrire dans mon conducteur...

_________________
"Il existe un autre monde mais il est dans celui-ci." (W.B. Yeats)

moi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: inspection prochaine

Message par doctor who le Mer 18 Nov 2009 - 14:34

Urgh! "Négocier" le sens du texte?

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: inspection prochaine

Message par V.Marchais le Mer 18 Nov 2009 - 14:35

Tu as raison, Moi. De toute façon, faire semblant, adopter une méthode à laquelle nous ne croyons pas profondément, dont nous ne possédons pas pleinement les tenants et aboutissants, je crois que ça n'a pas beaucoup de sens et que ce n'est pas très efficace.
Nous avons tous des choses à améliorer dans nos pratiques, mais cela ne peut se faire que dans le cadre d'une réflexion calme et sereine, construite dans la durée, avec du recul, pas dans la précipitation et l'angoisse d'une inspection.
Bonne chance à toi pour demain.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: inspection prochaine

Message par moi le Mer 18 Nov 2009 - 14:39

Désolée doctor who pour ma formulation maladroite, ce que je voulais dire c'est que l'on réfléchit ensemble au sens du texte et que si l'on n'est pas tous d'accord, on mène de vrais débats avec le texte sous les yeux, ses informations explicites ou non...

_________________
"Il existe un autre monde mais il est dans celui-ci." (W.B. Yeats)

moi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: inspection prochaine

Message par V.Marchais le Mer 18 Nov 2009 - 14:43

@doctor who a écrit:(je pense au GRIP, aux écoles SLECC, à certains profs de Sauvez les lettres, à Reconstruire l'école...).

Eh ! Eh ! Eh ! Vous avez de bonnes fréquentations, Dr Who...

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: inspection prochaine

Message par doctor who le Mer 18 Nov 2009 - 15:05

@moi a écrit:Désolée doctor who pour ma formulation maladroite, ce que je voulais dire c'est que l'on réfléchit ensemble au sens du texte et que si l'on n'est pas tous d'accord, on mène de vrais débats avec le texte sous les yeux, ses informations explicites ou non...

Tu n'as pas à être désolée. C'est moi qui pinaille beaucoup sur les mots. Je peut être très chiant.
C'est tout à fait normal de faire s'exprimer les élèves quant au sens d'un texte, de prendre en compte les intuitions qui sont les leurs (quand ils savent lire), et d'en tirer des conclusions communes.
Je n'aime pas le terme "négocier", utilisé par certains pédagogues, car il suppose le relativisme et l'absence d'une vérité objective du texte.
Or pour moi, un texte n'a pas une infinité de sens (comme le disait Barthes), mais un sens complexe, fait de multiples facettes, qu'il est en théorie possible d'articulerde manière rationnelle. La vérité du texte existe, c'est simpement qu'elle n'est pas accessible dans son intégrité et sa subtilité pour nous, pauvres mortels que nous sommes.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum