Comment trouver du plaisir et de la motivation à enseigner quand...

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Comment trouver du plaisir et de la motivation à enseigner quand...

Message par roxanne le Dim 15 Nov 2009 - 20:21

Ceci dit je crois qu'il va flloir qu'on fasse avec ce genre de gamins .L'autre jour , on est allé avec mon copain chez des connaissances à lui qui ont trois enfants , un garçon de 9 ans et des jumelles de 6 ans .La mère est assez stricte avec eux , les reprend , mais ce qui m'a frappée , c'est que ces gamins qui ne me connaissaient pas du tout et à peine mon copain , étaient comment dire très à l'aise , décontractés , interrompant la conversation , nous tapant dans le dos ...et les parents ne laissaient pas faire...La maman m'a dit qu'ils étaient comme ça à l'école ret que ça la consternait...et ça m'a été confirmé par des amis PE et m^me en zone rurale...

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment trouver du plaisir et de la motivation à enseigner quand...

Message par Invité14 le Dim 15 Nov 2009 - 20:24

Eh oui ! les jeunes ne sont plus ce qu'ils ( on ) étaient.

Bon, il va falloir , alors ,que je me dise et me persuade , que s'ils bavardent ce n'est pas entièrement de ma faute et que je ne me remette pas constamment en question.Mais c'est pas facile

Invité14
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment trouver du plaisir et de la motivation à enseigner quand...

Message par Reine Margot le Dim 15 Nov 2009 - 20:26

OUi c'est de cette attitude que je parle et qui me semble rendre notre métier de plus en plus difficile. les gamins se mettent sur un pied d'égalité avec le prof et contestent tout, donnent leur avis, etc. En fait chaque heure de cours devient matière à négociation, tout se négocie selon eux, et c'est ça qui m'épuise personnellement. J'ai une heure de cours à assurer et autre chose à f... que de devoir faire cesser ces tentatives de "négociation".


Dernière édition par marquisedemerteuil le Dim 15 Nov 2009 - 20:27, édité 1 fois

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment trouver du plaisir et de la motivation à enseigner quand...

Message par roxanne le Dim 15 Nov 2009 - 20:26

Ben disons que moi à 9 ans devant des adultes inconnus (et même devant des amis à mes parents ) on m'entendait pas....

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment trouver du plaisir et de la motivation à enseigner quand...

Message par thrasybule le Dim 15 Nov 2009 - 20:38

marquisedemerteuil a écrit:OUi c'est de cette attitude que je parle et qui me semble rendre notre métier de plus en plus difficile. les gamins se mettent sur un pied d'égalité avec le prof et contestent tout, donnent leur avis, etc. En fait chaque heure de cours devient matière à négociation, tout se négocie selon eux, et c'est ça qui m'épuise personnellement. J'ai une heure de cours à assurer et autre chose à f... que de devoir faire cesser ces tentatives de "négociation".
Je compatis, Marquise, même au lycée c'est parfois comme cela, mais je me souviens de l'année où j'ai enseigné au collège, c'etait vraiment lourd, le pire c'est de penser que c'est surtout contre-productif pour eux, et pour nous, franchement, ça fait chier, c'est ininteressant, c'est le vide absolu du relationnel...et j'aime bien le terme négociation(ce n'est pas une critique Marquise, bien sûr, on l'utilise tous et moi en premier, sans doute reprenant sans le savoir la novlangue pédagogique, enfin bref...) qui me fait toujours penser à une prise d'otage!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment trouver du plaisir et de la motivation à enseigner quand...

Message par pallas le Dim 15 Nov 2009 - 20:40

Je suis d'accord avec tout ce que vous dites, je trouve les élèves extrêmement familiers, et ça fait partie des choses qui me gênent. Je suis obligée de les "casser" méchamment très vite, de les remettre très très souvent à leur place de "gamins" "d'enfants" (et ça les choque, mais pourtant ce sont des enfants) car sinon ils se permettent tout et n'importe quoi.
Dans la série "trucs qui m'énervent", "madame vous auriez pas un mouchoir ? blanco ? crayon ? règle ?", moi aussi j'ai droit à "ben quoi pourquoi elle me regarde là ?" quand je les regarde parce qu'ils parlent, la tendance à parler du prof à la 3e personne aussi (la madame elle est pas contente, vas-y, "putain" (ça c'est la touche zep), elle ne me répond pas/elle n'a pas corrigé les copies).
Le célèbre "il est quelle heure" bien sûr.
La tendance à raconter leurs vies, y compris leurs "coucheries" en 3e en plein cours (si si !! en latin ils sont détendus me disent-ils). Bref j'en ai à la pelle.
Le problème je trouve c'est qu'ils recommencent tout le temps même si tu passes du temps à leur expliquer que non, mais je ne lâcherai pas, je les aurai à l'usure.
Donc la seule arme contre tout ça, la casse, l'humiliation quand on sait qui on vise, à petites doses, l'ironie parfois (pas avec les petites classes et ceux qui ne comprennent rien à rien), la remise en place sèche et froide (tais-toi) bref ce genre de panoplie usante.
Il est difficile de totalement l'empêcher, puisqu'on demande aussi à ce qu'ils participent, réfléchissent au texte, écrivent etc et et qu'on a besoin d'un minimum de communication avec eux, mais ils dérapent trop souvent (contestation, négociation).
Et bien sûr, ne comptons pas le temps perdu à faire ça, et pas à faire cours.

pallas
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment trouver du plaisir et de la motivation à enseigner quand...

Message par Reine Margot le Dim 15 Nov 2009 - 21:05

"Dans la série "trucs qui m'énervent", "madame vous auriez pas un mouchoir ? blanco ? crayon ? règle ?","

+ 1!!! je l'avais oublié celui-là! je réponds toujours que je ne suis pas là pour les fournir, assez séchement.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment trouver du plaisir et de la motivation à enseigner quand...

Message par Viou le Dim 15 Nov 2009 - 21:55

Ca me rassure un peu de vous lire. En ce moment c'est la déprime. Je me dis que je n'apprendrai jamais de mes erreurs. J'ai deux classes sur 4 qui bavardent, les élèves peuvent être infects entre eux. Je n' y arrive pas. Pourtant l'année dernière j'ai eu trois classes, 3ème y compris, formidables. Mais là... La prof principale des 3èmes m'a, sincèrement très gentiment et avec du tact, suggéré de changer mes pratiques de cours pour ne pas passer une année pourrie. Qui va un jour suggéré aux élèves de changer? Pourquoi certaines choses élémentaires semblent-elles devenir un luxe inaccessible de nos jours?

Viou
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment trouver du plaisir et de la motivation à enseigner quand...

Message par ISLINGTON le Dim 15 Nov 2009 - 21:59

Comme quoi, dans mon armoire / mes tiroirs, j'ai une boîte de kleenex de chez LIDL, j'ai aussi mon thermos et des gobelets en plastiques vous sur qui toussent....

Je collecte aussi des poignées de sopalin dans les WCs prof. car je sais ce que les petits ont tendances à essuyer leur ardoise véléda avec leur manche (merci maman!)

"Ma" salle n'est pas n'importe quel lieu! J'achète même même du "pschitt-sent-bon" pour les jours à 7 heures de cours! (après tout j'y passe 20 heures par semaine!!!)

Intéressant de vous lire, mesdames!

ISLINGTON
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment trouver du plaisir et de la motivation à enseigner quand...

Message par Marianne le Dim 15 Nov 2009 - 22:25

Viou, avez-vous demandé à votre collègue ce qu'elle voulait dire par "changer vos pratiques de cours" ?

Marianne
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment trouver du plaisir et de la motivation à enseigner quand...

Message par Viou le Dim 15 Nov 2009 - 22:37

Elle m'a donnée plusieurs exemples effectivement: multiplier le travail de groupes, ce que j'hésite plus à faire, il est vrai avec les classes qui posent des pb de discipline. Faire des travaux de groupes notés même pour les expressions écrites de 3ème... J'avoue que passé la 5ème, je n'envisageais pas de faire ça. En même temps, je ne suis pas sûre d'être complètement d'accord avec cette démarche: il faut aussi leur montrer qu'ils peuvent faire les choses par eux-mêmes même s'ils ne s'en sentent pas capables. Sur la rédaction en classe que je viens de corriger, les 3èmes ne s'en sortent pas mal du tout. On m'a aussi suggéré de fractionner les lectures (pour l'instant une nouvelle de trois pages lue en classe, je pensais qu'ils pouvaient survivre...),créer plus de liens avec eux, c'est sûr que ça faciliterait les choses mais le facteur humain n'est pas toujours simple à gérer. Il ya des classes avec lesquelles ça passe et d'autres avec lesquelles c'est moins évident. Je reconnais que j'ai tellement peur de me faire déborder que je n'arrive pas à être à l'aise avec eux et c'est un cercle vicieux.

Viou
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment trouver du plaisir et de la motivation à enseigner quand...

Message par Viou le Dim 15 Nov 2009 - 22:39

Tous les conseils étaient bien intentionnés et bien amenés. Elle m'a rassurée en me disant que personne n'avait le silence avec ces classes et que je ne devais pas en faire un cheval de bataille car j'allais y laisser ma santé et braquer les élèves. Comme je doute énormément de moi ça me renvoie quand même à un fort sentiment d'incompétence.


Dernière édition par Viou le Dim 15 Nov 2009 - 22:41, édité 1 fois (Raison : Oubli)

Viou
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment trouver du plaisir et de la motivation à enseigner quand...

Message par Celeborn le Dim 15 Nov 2009 - 22:45

@Viou a écrit:multiplier le travail de groupes, ce que j'hésite plus à faire, il est vrai avec les classes qui posent des pb de discipline.

Tu m'étonnes... Le cours le plus fatigant de ma vie, c'est celui où j'ai tenté d'organiser un travail de rédaction par groupes. Je me suis bien juré de ne plus jamais recommencer ça !

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment trouver du plaisir et de la motivation à enseigner quand...

Message par cora le Dim 15 Nov 2009 - 22:54

J'ai fait beaucoup de travaux de groupes, mais pour ce qui est des travaux d'écriture en eux-mêmes, je ne suis pas persuadée que ce soit bénéfique. ça me semble difficile d'écrire, d'améliorer une phrase, quand on est plus de deux. Ou alors il n'y en a qu'un qui écrira, les autres attendront.
Cela me semble aussi étrange qu'elle t'ait donné ce conseil là, car les travaux de groupe avec une classe bruyante, c'est mal de crâne assuré (j'ai beaucoup de mal à crier "baissez d'un ton" tous les 5 minutes).
En nommer un responsable du volume sonore n'a jamais rien trop arrangé non plus dans les classes pénibles.
Pour moi, plus la classe est pénible, plus c'est cadré et donc scolaire.

Cela dépend combien ils sont aussi. S'ils sont nombreux, les travaux de groupe, c'est fatigant.
Pourquoi t'a-t-elle dit cela? Est-ce les élèves qui ont fait la suggestion?

cora
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment trouver du plaisir et de la motivation à enseigner quand...

Message par Viou le Dim 15 Nov 2009 - 22:57

Certains collègues travaillent comme ça et apparemment ça peut fonctionner.

Viou
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment trouver du plaisir et de la motivation à enseigner quand...

Message par Reine Margot le Lun 16 Nov 2009 - 7:08

les travaux de groupe c'est du bruit même avec une classe calme. Mais surtout ça évite la confrontation "frontale" prof/élèves.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment trouver du plaisir et de la motivation à enseigner quand...

Message par mélie le Lun 16 Nov 2009 - 8:18

Eh ben moi, je menais la politique de la terreur!!!!! Ils me détestaient sans doute mais au moins on a travaillé pour de vrai! Ceux qui ne voulaient rien faire n'avaient qu'à bien se tenir et surtout se faire les plus discrets possible! Bref, je ne laissais rien passer. Cela demandait beaucoup d'énergie, je reconnais...

mélie
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment trouver du plaisir et de la motivation à enseigner quand...

Message par Invité14 le Lun 16 Nov 2009 - 15:15

@mélie a écrit:Eh ben moi, je menais la politique de la terreur!!!!! Ils me détestaient sans doute mais au moins on a travaillé pour de vrai! Ceux qui ne voulaient rien faire n'avaient qu'à bien se tenir et surtout se faire les plus discrets possible! Bref, je ne laissais rien passer. Cela demandait beaucoup d'énergie, je reconnais...

cela peut marcher avec des collégiens et certains lycées.Mais être autoritaire ne fonctionne pas avec tous les types d'élèves.
Ce n'est pas dans ma nature d'être "une terreur". Je sais que je ne le peux pas car mon caractère est à l'opposé. Je ne peux pas jouer un rôle pendant un an . Le naturel revient au galop.

Invité14
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment trouver du plaisir et de la motivation à enseigner quand...

Message par Emeraldia le Lun 16 Nov 2009 - 18:17

chanig a écrit:
@mélie a écrit:Eh ben moi, je menais la politique de la terreur!!!!! Ils me détestaient sans doute mais au moins on a travaillé pour de vrai! Ceux qui ne voulaient rien faire n'avaient qu'à bien se tenir et surtout se faire les plus discrets possible! Bref, je ne laissais rien passer. Cela demandait beaucoup d'énergie, je reconnais...

cela peut marcher avec des collégiens et certains lycées.Mais être autoritaire ne fonctionne pas avec tous les types d'élèves.
Ce n'est pas dans ma nature d'être "une terreur". Je sais que je ne le peux pas car mon caractère est à l'opposé. Je ne peux pas jouer un rôle pendant un an . Le naturel revient au galop.

J'ai ouvert un post pour ça avec mes 3è hyper bavards. J'ai déjà essayé la gueulante. Ca ne marche pas bcp, ça ouvre même des conflits. Ca n'est pas q ça me fait peur mais, c'est stérile, je les braque et je perds encore + de temps...

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment trouver du plaisir et de la motivation à enseigner quand...

Message par Haruki le Lun 16 Nov 2009 - 18:53

Pour avoir eu des publics très différents, je dirais qu'il y a deux boulot de prof. Le boulot VDM, avec des élèves difficiles et le boulot supportable, avec des élèves dits "normaux".
Cette année, c'est la première fois que j'ai en face de moi des élèves qui ne passent pas leur temps à contester, c'est beaucoup plus agréable... Je comprends tout à fait ceux qui en ont assez. J'ai été dans le même cas qu'eux.
Ma philosophie du boulot de prof rejoint ceux qui disent qu'être un bon prof c'est avant tout être devant les élèves. Je refuse maintenant de me prendre la tête, de revenir chez moi avec un sentiment d'échec.
Le cours s'est bien passé...Tant mieux. Ils ne sont pas intéressés...Tant pis. Et je refuse aussi catégoriquement de me transformer en ce que je ne suis pas.
Je prépare mes cours correctement, corrige mes copies dans les délais, suis à l'écoute. Et je ne me demande pas plus.

Haruki
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment trouver du plaisir et de la motivation à enseigner quand...

Message par Reine Margot le Lun 16 Nov 2009 - 18:56

Moi ils ne contestent pas mais un rien les amuse, un qui fait tomber sa trousse et c'est l'ensemble de la classe qui passe 2 mn à rigoler, et ça reprend systématiquement, il faut recadrer, tout le temps, tout le temps...le cours se déroule, certes, mais avec combien d'interruptions pour jouer au gendarme...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment trouver du plaisir et de la motivation à enseigner quand...

Message par Emeraldia le Lun 16 Nov 2009 - 19:20

@Haruki a écrit:Pour avoir eu des publics très différents, je dirais qu'il y a deux boulot de prof. Le boulot VDM, avec des élèves difficiles et le boulot supportable, avec des élèves dits "normaux".
Cette année, c'est la première fois que j'ai en face de moi des élèves qui ne passent pas leur temps à contester, c'est beaucoup plus agréable... Je comprends tout à fait ceux qui en ont assez. J'ai été dans le même cas qu'eux.
Ma philosophie du boulot de prof rejoint ceux qui disent qu'être un bon prof c'est avant tout être devant les élèves. Je refuse maintenant de me prendre la tête, de revenir chez moi avec un sentiment d'échec.
Le cours s'est bien passé...Tant mieux. Ils ne sont pas intéressés...Tant pis.
Et je refuse aussi catégoriquement de me transformer en ce que je ne suis pas.
Je prépare mes cours correctement, corrige mes copies dans les délais, suis à l'écoute. Et je ne me demande pas plus.

Tu as bien raison, il faut savoir se protéger aussi. Ils ont leur part de responsabilité. Assez de cette société qui culpabilise les victimes : quand tu as des problèmes de nos jours, c'est de ta faute, si on te manque de respect, c'est que tu ne sais pas t'imposer etc.

C'est surtt q bien des jeunes ont été bercés par une critique systématique des profs et n'ont pas appris à respecter les adultes, ni à avoir le comportement de base dans un cours. Partant de là, c'est la catastrophe.

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment trouver du plaisir et de la motivation à enseigner quand...

Message par Invité14 le Lun 16 Nov 2009 - 22:22

@Haruki a écrit:
Je refuse maintenant de me prendre la tête, de revenir chez moi avec un sentiment d'échec.
Le cours s'est bien passé...Tant mieux. Ils ne sont pas intéressés...Tant pis. Et je refuse aussi catégoriquement de me transformer en ce que je ne suis pas.
Je prépare mes cours correctement, corrige mes copies dans les délais, suis à l'écoute. Et je ne me demande pas plus.

Tu as surement raison. C'est vers quoi il faut que je tende.Car sinon, je ne tiendrai pas encore 25 ans.

Mais j'aurai toujours en tête les réflexions de collègues ou d'élèves que j'ai eu il y a presque 10 ans et qui me disaient que je n'avais pas d'autorité. Bon, c'était il y a 10 ans , à mes débuts et les élèves ont beaucoup changé depuis!

Invité14
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment trouver du plaisir et de la motivation à enseigner quand...

Message par adamleborgne le Lun 13 Sep 2010 - 19:32

Bonsoir,
pour faire court, j'ai fait mon année de stage dans un collège difficile, j'ai eu un peu de mal et une motivation en dent de scie mais j'ai quand même apprécié cette année et avec le recul je m'étais un tout petit peu attaché à mes élèves.
Cette année je suis TZR à une h de route de chez moi jusqu'au 23 octobre. Le début d'année a été catastrophique à cause de la réforme et de la mise en place.
J'ai commencé jeudi 9 dernier en fin d'après midi. J'ai fait connaissance avec toutes mes classes. Pas de gros souci majeur de discipline, juste un peu car c'est un collège ZEP. Cependant je n'arrive pas à me motiver. Je ne suis pas dedans, j'ai eu l'impression de m'ennuyer toute la journée. Alors ce n'est que le premier vrai jour de cours que je fais mais je commence à me poser des questions sur ma motivation et sur mon désir de faire ce métier. Peut être que ça va passer, le temps que ça se mette en place ou peut être que c'est simplement le contexte qui me contrarie (route, tzr pour quelques semaines, début d'année chaotique, ...).
J'aurais besoin de discuter un peu de ça avec des collègues dans le même état d'esprit, ainsi que ceux qui seraient passés par là voire même d'autres personnes qui sauraient trouver les mots pour m'aider.
Merci !!!

(Je voulais créer un sujet mais ça refuse de le prendre ça m'écrit : "le titre de votre sujet doit être compris entre 5 et 255 caractères". C'est normal ???"

_________________
"From beneath you it devores"

adamleborgne
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment trouver du plaisir et de la motivation à enseigner quand...

Message par Pernette le Lun 13 Sep 2010 - 21:02

Excuse moi de ce manque de politesse, mais je voulais dire que moi aussi :

J'ai une 5e atroce.
Je suis à mon bureau, statique au possible et je ne les lâche pas des yeux.
Au premier frémissement, je gueule : "X tais-toi!"Y retourne-toi"
Ca dure toute l'heure.... mais j'arrive péniblement à faire un semblant de cours parce que je tue les agitations dans l'oeuf.
Pas trouvé mieux pour le moment.
Usant
Desespérant.

Sauf que je suis debout. Stagiaire en situation je les déteste. Je suis sortie de mes gongs, moi qui ne m'énerve jamais. Des punitions non faites, ils se f. ouvertement de moi. Quand ma tutrice est là ils sont des anges.
Je n'ai pas les techniques c'est vrai, je ne suis peut-être pas faite pour ça. Mais pourquoi se donner de la peine pour eux ?
Finalement je prends du temps sur ma préparation pour les gentilles autres classes.
Faut-il que je laisse les ennuyeux ne rien faire et me laisser en paix, plutôt que d'aller les chercher ? Ceux qui voudraient bosser je les délaisse du coup.
haaaaaaaaaaa.

Tenir jusqu'à Toussaint, ne pas faire payer les autres classes... et dormir de temps en temps.
Ne pas commencer à boire.


_________________
""je respecte les camardes"

Pernette
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment trouver du plaisir et de la motivation à enseigner quand...

Message par Pernette le Lun 13 Sep 2010 - 21:06

Adamleborgne, moi je profite de la route pour me détendre complètement, puis mettre au point quelques stratégies, et si je ne suis pas d'humeur j'écoute de la bonne musique un peu fort. J'essaie d'en faire un moment de plaisir pour arriver au collège / chez moi de bonne humeur.

Et je mange pour gagner du temps (mais attention hein, ça je ne te le conseille pas)...

_________________
""je respecte les camardes"

Pernette
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum