Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
aposiopèse
Érudit

pourrais-je avoir votre avis sur mon ébauche de séquence (le Malade imaginaire, première STI)

par aposiopèse le Dim 15 Nov 2009 - 20:30
Bonsoir,

je m'arrache les cheveux depuis un moment sur ma séquence consacrée au Malade imaginaire.
je voudrais en gros :
- montrer à mes élèves que derrière le comique du bas corporel (la seule chose qu'ils risquent de retenir de la pièce), on peut distinguer différents niveaux de lecture : critique de la médecine, mais aussi de la religion et de l'hypocrisie ("raideur" des Diafoirus, intrigues de Béline,, entêtement de Purgon, etc). Bref, la comédie au service du rire, mais aussi de la dénonciation.
- revoir avec eux les différentes formes de comique, et la façon dont la mise en scène peut en tirer parti
- étudier comment certaines mises en scène (Stratz surtout) accentuent le côté morbide, voire tragique, de la pièce. Bref, comment un même texte peut être tiré vers la farce ou quelque chose de sombre.


problèmes :
- je ne suis pas satisfaite de mon titre de séquence. je le trouve vraiment nul, je prends toutes vos propositions ! J'avais aussi pensé à quelque chose comme : "comédie farcesque, morbide, philosophique ? " mais ce n'est guère mieux !
- j'ai 3 LA dans l'acte III et aucune dans l'acte I, cela se fait ? ça a l'air disproportionné mais j'essaie de prendre des scènes en rapport avec ma problématique comme on nous le rabâche à l'IUFM, et je n'en trouve pas dans l'acte I.
- je ne sais pas quoi donner comme cursive : une autre comédie de Molière sur la médecine ? Ce sont des STI pas très forts et j'ai peur qu'une pièce difficile les rebute, de même qu'un texte théorique...
- que donner en textes complémentaires ? je voulais faire un GT sur le rôle de la représentation, est-ce suffisant ? Je n'avance vraiment pas vite avec mes 2 classes, je ne sais même pas si je vais faire 4 lectures analytiques sur le Malade, peut-être réduire à 3...

C'est la première fois que j'envoie des élèves passer le bac, j'angoisse de mal les préparer. Déjà qu'ils ne foutent rien et n'écoutent pas grand-chose, si en plus mon cours est nul, ils seront incapables de tenir 10mn à l'oral !


Pour info, voici mon ébauche de séquence... Si vous avez le courage de tout parcourir et de me donner votre avis, je vous en serai infiniment reconnaissante !!! Je compte aussi poser des questions à ma tutrice IUFM mercredi mais, d'ici là, j'aimerais avoir déjà choisi mon titre de séquence pour le donner à mes élèves. Demain, je fais simplement un cours sur le contexte d'écriture + visionnage-commentaire de la scène d'ouverture.

*****






Séquence 2 : le Malade imaginaire : rire pour guérir ?
OE : le théâtre, texte et représentation.



Problématique :le Malade imaginaire a tout d’une comédie légère : déguisements farcesques, plaisanteries scatologiques, intermèdes musicaux... Mais le rire possède surtout un pouvoir satirique non négligeable : Molière prétend ainsi « jouer le ridicule de la médecine » (Béralde, III,3).
-Comment le rire peut-il ici servir à la fois à critiquer la médecine et à faire l’apologie du jeu théâtral, plaisant remède à la folie des hommes ?
-Comment l’omniprésence de la maladie et de la mort peut-elle être traitée par le metteur en scène, selon qu’il souhaitera égayer la pièce ou bien la tirer du côté du tragique de l’existence ?



Séances préliminaires :

- Révisions autour du vocabulaire de l’analyse
théâtrale.

- Molière : vie, œuvre, contexte d’écriture du
Malade. Fiche à trous.



Accompagnement de la lecture : un acte à lire par semaine, avec un questionnaire.




Mises en scène (extraits) : Le Poulain, Cochet, Stratz.



Lectures analytiques :


- II, 5 de « madame, c’est avec justice que le ciel » à « et je vous trouve bien heureux de vous voir un garçon
comme cela ».
Discours artificiel du benêt, mauvais acteur qui veut endosser le rôle du galant. (NB : à
opposer à la spontanéité des deux amoureux qui improvisent le « petit
impromptu », apologie d’un autre type de théâtre) La satire s’exerce d’abord
« en actes » par le biais de ce médecin ridicule à tous points de vue.



- III,5 : le raisonnement de Béralde : première leçon d’incrédulité. (NB :étudier les arguments à double sens : derrière la satire de la médecine, nous pouvons lire une leçon d’athéisme. Le théâtre devient le lieu d’une
réflexion sur le sens de la vie et de la mort, on sort de la farce.)


- III, 10
[ à découper. Garder « le poumon » ?] : Le déguisement de Toinette : deuxième leçon d’incrédulité. ( un procédé
farcesque : comique de situation ; une manière de faire la satire de la médecine. le théâtre dans le théâtre :
rôle salvateur de la comédie, remède à la folie des hommes)



+ selon le temps restant : groupement de textes tiré des annales du bac technologique (4 scènes du Malade
imaginaire
. Commentaire de texte sur III, 12 : le détour par la feinte théâtrale (Argan mort), meilleur
remède pour découvrir la vérité ?Argan n’est pas guéri de « la maladie des médecins », mais il est au moins dessillé sur les intentions de Béline !


+ Recherches d’idées pour le sujet d’invention sur
le rôle de la représentation + lecture du corrigé de la dissertation)




Modules et
activités complémentaires:


- comparaisons de mises en scène (après avoir
demandé aux élèves de proposer une mise en scène, par groupe, pour une scène ? + entraînement à la lecture expressive en vue de l’oral) NB : faire des captures d’écran pour insérer
des images dans le descriptif pour l’oral.

- Groupement de textes sur la représentation :
primauté du texte, de la mise en scène, de l’acteur ?
+ évoquer les deux conceptions de l’acteur chez
Diderot par exemple (le Paradoxe sur le comédien)


- bac blanc sur le théâtre : sujet àdéterminer avec mes collègues.


-trouver un autre groupement de textes ? (sur la
mort par exemple ? ou des scènes sur les médecins dans l’Amour médecin ou
M. de Pourceaugnac, le Médecin malgré lui ? )





[méthodo]- Exercices d’analyse autour du passage du
texte à la représentation (module, divers textes pris dans le manuel :
Ionesco, Musset, Molière...)


- rédiger l’intro et la conclusion du commentaire. apprendre à contextualiser un passage.




Lecture cursive : le médecin malgré lui ? M. de Pourceaugnac ? l'amour médecin ?
avatar
aposiopèse
Érudit

Re: pourrais-je avoir votre avis sur mon ébauche de séquence (le Malade imaginaire, première STI)

par aposiopèse le Dim 15 Nov 2009 - 21:31
20 lectures et pas de réponse...
Personne n'a eu le courage d'aller jusqu'au bout ? je sais que mon message est très long mais vous pouvez le parcourir en diagonale, je ne vous en voudrais pas. Ou alors, c'est tellement nul que personne n'ose m'en parler ?
avatar
John
Médiateur

Re: pourrais-je avoir votre avis sur mon ébauche de séquence (le Malade imaginaire, première STI)

par John le Dim 15 Nov 2009 - 21:36
problèmes :
- je ne suis pas satisfaite de mon titre de séquence.
"Malade imaginaire et rire médecin" ?

- j'ai 3 LA dans l'acte III et aucune dans l'acte I, cela se fait ?
Franchement, je ne pense pas que ça perturbera la vie quotidienne des élèves Wink

- je ne sais pas quoi donner comme cursive : une autre comédie de Molière sur la médecine ?
Le médecin malgré lui ? Knock ?

- que donner en textes complémentaires ? je voulais faire un GT sur le rôle de la représentation, est-ce suffisant ?
Une OI + un GT, c'est déjà pas mal. Tu peux utiliser le manuel pour leur culture théâtrale.

C'est la première fois que j'envoie des élèves passer le bac, j'angoisse de mal les préparer. Déjà qu'ils ne foutent rien et n'écoutent pas grand-chose, si en plus mon cours est nul, ils seront incapables de tenir 10mn à l'oral !
Ben, dans ces conditions, tu sais, même si ton cours est génial... Suspect

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
aposiopèse
Érudit

Re: pourrais-je avoir votre avis sur mon ébauche de séquence (le Malade imaginaire, première STI)

par aposiopèse le Dim 15 Nov 2009 - 21:43
merci de ta réponse. J'aime beaucoup ton titre de séquence, je crois que je vais te le piquer


Je panique en ce moment car mes élèves ont un bac blanc commun la veille des vacances de Noël, sur le théâtre, et j'ai à peine commencé...
Avec seulement 3h/semaine je n'avance pas, d'autant que je passe une bonne partie du cours à faire de la discipline, remplir les formulaires d'exclusion, revoir des notions de base qu'ils ont oubliées depuis le collège... un de mes élèves a 0.92 de moyenne en français (et aux alentours de 3 dans les autres matières ) Bref, plus je réfléchis à l'oeuvre, plus je trouve de trucs à dire, et j'ai du mal à faire du tri pour garder ce qui leur sera le plus profitable pour le bac. J'ai besoin de prendre du recul et ce forum m'aide beaucoup !
avatar
Circé
Expert spécialisé

Re: pourrais-je avoir votre avis sur mon ébauche de séquence (le Malade imaginaire, première STI)

par Circé le Lun 16 Nov 2009 - 19:09
Je trouvais ton titre de séquence pas mal mais celui de John l'est aussi.

Pour la lecture cursive, j'allais aussi proposer Knock (très facile et drôle), j'éviterais une autre pièce de Molière, faut varier les plaisirs.

Por l'acte I, tu ne comptais pas faire la scène d'expo? Ce n'est pas une obligation mais y'a toujours beaucoup à en dire.

Un GT sur la représentation c'est déjà pas mal. L'essentiel est qu'ils assimilent bien la séquence donc ne pas voulir faire de la quantité à tout prix, surtout avecune classe poussive.

Voilà ! Je suis désolée, je n'ai pas trop le courage de décortiquer ta séquence mais à vue de nez, elle me semble bien. Je pense surtout que tu te mets la pression, et c'est bien normal.
Courage!
avatar
aposiopèse
Érudit

Re: pourrais-je avoir votre avis sur mon ébauche de séquence (le Malade imaginaire, première STI)

par aposiopèse le Lun 16 Nov 2009 - 19:12
merci !
je vais lire Knock alors et le leur proposer.

Pour l'acte I, la scène d'expo est un peu rébarbative à cause de l'accumulation des termes techniques médicaux... Du coup, on l'a juste commentée oralement ce matin en l'espace d'une demi-heure pour voir un peu comment ils s'imaginaient le personnage, les différentes indications qu'ils donneraient à l'acteur, etc. Puis on a comparé rapidement deux mises en scène opposées.
avatar
Circé
Expert spécialisé

Re: pourrais-je avoir votre avis sur mon ébauche de séquence (le Malade imaginaire, première STI)

par Circé le Lun 16 Nov 2009 - 19:17
Avons-nous répondu à tes attentes ou as-tu encore des zones d'ombre?
avatar
aposiopèse
Érudit

Re: pourrais-je avoir votre avis sur mon ébauche de séquence (le Malade imaginaire, première STI)

par aposiopèse le Lun 16 Nov 2009 - 19:19
pour le moment ça va, je suis un peu rassurée.

Maintenant, je suis confrontée à des problèmes plus matériels au niveau de la mise en oeuvre : élèves qui n'ont toujours pas acheté le bouquin, ne font pas les questionnaires de lecture parce qu'ils s'en foutent d'avoir un zéro de plus, remarques très constructives du genre "cette mise en scène pue la merde", etc.
Contenu sponsorisé

Re: pourrais-je avoir votre avis sur mon ébauche de séquence (le Malade imaginaire, première STI)

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum