Que penser d'une telle décision?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Que penser d'une telle décision?

Message par zabou le Lun 16 Nov 2009 - 20:09

Bonsoir,

Avant les vacances, j'ai eu un clash avec une élève qui a été descolarisée pendant quelques mois et qui est revenu au collège. Elle m'a insultée, tutoyée, claqué la porte de ma salle, jeté un livre à la figure etc...Pour couronner le tout les médiateurs étaient choqués car j'ai dit "qu'on faisait mieux cours sans elle qu'avec elle". Ce qui m'agacçait et agace le plus c'est que la môme a un contrat d'engagement qu'elle ne respecte pas, vient quand elle veut etc....Tout le monde -administration + collègues- a bien compris que j'en avais plus qu'assez que mademoiselle jouisse de privilèges. Le pp de la classe était à 100% avec moi.
Aujourd'hui, le cde me convoque dans son bureau pour me dire si j'acceptais qu'elle n'assiste plus à mes cours afin de "préserver ma dignité d'enseignante: psychologique, physique et de ne pas pousser à bout cette situation qui risquerait de dégnérer tant pour moi que pour elle." il ne m'oblige pas à faire des cours à part pour elle ni de corriger les contrôles. Alors vous me direz où est le problème? J'ai juste un sentiment d'échec: n'avoir pas su gérer la situation. Par ailleurs, que dois penser de moi le cde: c'est une incompétente, elle est fragile....Je me pose sans doute trop de questions. Je n'ai pas refusé la proposition du cde, je n'ai pas accepté en poussant un soupir de soulagement ni en frappant des mains...Je ne sais pas trop...

zabou
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser d'une telle décision?

Message par Nestya le Lun 16 Nov 2009 - 20:15

C'est fréquent chez nous. On a beaucoup de "cas" et mon CDE (qui est super) n'hésite pas à nous retirer un élève pendant quelques jours/semaines pour nous laisser souffler. ça m'est arrivé l'an dernier avec un élève. Je ne vois pas ça comme un échec. Il faut admettre qu'il y a des élèves pour qui on ne peut rien.

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser d'une telle décision?

Message par paffutella le Lun 16 Nov 2009 - 20:16

L'année dernière, on a fait cela dans mon collège pour un élève qui était particulièrement pénible en anglais. Franchement, cela avait soulagé tout le monde: les autres élèves comme le prof. Je ne crois pas que les compétences du professeur aient été mises en cause par qui que ce soit.

paffutella
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser d'une telle décision?

Message par frimoussette77 le Lun 16 Nov 2009 - 20:59

@zabou a écrit:Bonsoir,

Avant les vacances, j'ai eu un clash avec une élève qui a été descolarisée pendant quelques mois et qui est revenu au collège. Elle m'a insultée, tutoyée, claqué la porte de ma salle, jeté un livre à la figure etc...Pour couronner le tout les médiateurs étaient choqués car j'ai dit "qu'on faisait mieux cours sans elle qu'avec elle". Ce qui m'agacçait et agace le plus c'est que la môme a un contrat d'engagement qu'elle ne respecte pas, vient quand elle veut etc....Tout le monde -administration + collègues- a bien compris que j'en avais plus qu'assez que mademoiselle jouisse de privilèges. Le pp de la classe était à 100% avec moi.
Aujourd'hui, le cde me convoque dans son bureau pour me dire si j'acceptais qu'elle n'assiste plus à mes cours afin de "préserver ma dignité d'enseignante: psychologique, physique et de ne pas pousser à bout cette situation qui risquerait de dégnérer tant pour moi que pour elle." il ne m'oblige pas à faire des cours à part pour elle ni de corriger les contrôles. Alors vous me direz où est le problème? J'ai juste un sentiment d'échec: n'avoir pas su gérer la situation. Par ailleurs, que dois penser de moi le cde: c'est une incompétente, elle est fragile....Je me pose sans doute trop de questions. Je n'ai pas refusé la proposition du cde, je n'ai pas accepté en poussant un soupir de soulagement ni en frappant des mains...Je ne sais pas trop...
C'est tellement rare un cde qui fasse ce type de démarche.
Et oui tu te poses trop des questions

frimoussette77
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser d'une telle décision?

Message par Libé-Ration le Lun 16 Nov 2009 - 21:10

J'ai déjà vécu ça : un affreux de 1ère STg qui m'avait traitée de menteuse en classe...ben, puisque je mens, jeune homme, n'écoutez surtout pas mes LA pour le bac, elles pourraient vous induire en erreur.

J'ai vraiment apprécié que l'administration me soutienne !

Libé-Ration
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser d'une telle décision?

Message par Reine Margot le Lun 16 Nov 2009 - 21:14

Tu n'as pas à te sentir mal: elle est pareille avec les collègues, ne te pose pas tant de questions.
C'est une gamine qui ne relève pas d'une structure classique.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser d'une telle décision?

Message par zabou le Lun 16 Nov 2009 - 21:23

Oh! comme tu as raison Marquise mais vois-tu les médiateurs ont décidé du contraire.
Vous avez raison, j'ai fréquenté pas mal de bahuts où les cde ne prenaient pas leurs responsabilités. Il a également avancé l'argument que cela n'était plus vivable pour le groupe et c'est vrai. Au départ, ça les amusait de la voir se donner en spectacle mais après c'était "c'est bon! virez la Madame!"
Merci pour vos réponses!

zabou
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser d'une telle décision?

Message par Reine Margot le Lun 16 Nov 2009 - 21:27

oui, enfin...quand elle se sera fait virer de tous les cours comme ça les médiateurs seront bien obligés de la mettre ailleurs... Rolling Eyes
marre de ces gens qui croient qu'on peut enseigner et éduquer à la fois!

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser d'une telle décision?

Message par zabou le Lun 16 Nov 2009 - 21:36

On est d'accord!

zabou
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser d'une telle décision?

Message par Angua le Lun 16 Nov 2009 - 21:48

Ne culpabilise pas!!!!!!!!

Il y a des élèves, comme ça, avec qui ça ne passe pas. Sans qu'on puisse rien y faire, malgré tous les efforts et l'énergie qu'on peut déployer, et qui sont en plus, capables de miner une classe.
J'ai eu le cas l'an dernier, pour la première fois avec une élève (collège ZEP, RAR et Cie en plus), avec qui tout ou presque a été tenté. Bordélisante partout, elle l'était particulièrement avec moi, la seule explication qu'elle avançait avec sa tutrice, en vie sco, avec sa PP ou la médiateurs était toujours les mêmes: elle était persuadée que je ne l'aimais pas. Pourquoi, comment? Incapable de nommer quelque chose concret. Mais cours impossible aussi.
On a beau avoir un rôle d'éducateur, on n'a pas la clef pour toutes les situations, surtout les extrêmes de ce type.
Et finalement, si elle n'assiste plus à tes cours, c'est plutôt une bonne chose! Ne le prends pas comme un échec, mais comme l'occasion de reprendre un boulot correct avec les autres qui, eux, n'y sont pour rien!

_________________
journalsemilitteraire.over-blog.com

Angua
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser d'une telle décision?

Message par Marianne le Lun 16 Nov 2009 - 21:56

Angua a raison. Moi aussi j'ai connu le cas d'une élève qui avait des problèmes. Elle n'hésitait pas à se lever pour venir au bureau ou regarder par la fenêtre sans autorisation. Lorsqu'elle demandait à sortir et que je lui disais non et bien elle y allait quand même. Elle n'avait pas de limites. J'ai évité toute confrontation avec elle. A la fin de l'année, c'était devenu tellement ingérable, qu'on a fait pression sur la direction pour qu'elle ne vienne plus à l'école (oui, je sais, c'est triste). Tout cela pour te dire Zabou que ton chef a pris la bonne décision parce que là où j'enseignais, l'absence de réactions immédiates de la part de la direction a entraîné un pourrissement dans la classe et bien des élèves sont devenus insolents à cause d'elle. Quelque part, il vaut mieux sauver toute une classe même si on doit predre un élève en route que l'inverse. Oui, je sais, c'est horrible ce que je dis ; mais l'impression d'échec, c'est quand tu vois qu'une classe quasi toute entière est partie à la dérive à cause d'une seule élève !

Marianne
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum