Ecoeurement total de ce métier pourri trop souvent...

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ecoeurement total de ce métier pourri trop souvent...

Message par papillonbleu le 18/11/2009, 12:36

67000 par an je voulais dire !!!!
Ceci dit, ce ne serait pas de refus, hein ! Laughing

papillonbleu
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecoeurement total de ce métier pourri trop souvent...

Message par CarmenLR le 18/11/2009, 13:09

Question naïve, myfarenier : est-il possible de devenir analyste financier quand on est littéraire ? Il y a des formations pour ça ?

Je pense qu'il me manquerait un supplément d'âme si je faisais ça, mais ne préjugeons de rien !

CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecoeurement total de ce métier pourri trop souvent...

Message par John le 18/11/2009, 13:10

Je pense qu'il faut surtout refaire des maths de très haut niveau.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecoeurement total de ce métier pourri trop souvent...

Message par CarmenLR le 18/11/2009, 13:16

Oui, c'est logique. (Quoique, est-ce que la finance est logique ?)

CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecoeurement total de ce métier pourri trop souvent...

Message par papillonbleu le 18/11/2009, 13:23

Je ne sais pas trop... faudra que je demande à mon mari.

papillonbleu
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecoeurement total de ce métier pourri trop souvent...

Message par Daphné le 18/11/2009, 13:32

Je connais quelqu'un qui l'a fait, il était agrégé de maths.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecoeurement total de ce métier pourri trop souvent...

Message par Leclochard le 18/11/2009, 17:45

@John a écrit:
myfarenier a écrit:Mon mari (qui travaille dans la banque) a un salaire deux fois plus gros que moi, un 13ème mois, un bonus de 15000 euros par an, un CE d'enfer et des privilèges qu'on n'imagine pas.
Mais ce n'est pas ce que je lui envie.
C'est plutôt son cadre de travail (avenue de l'Opéra), la bonne ambiance qui règne dans son équipe, la reconnaissance de ses supérieurs et la stabilité professionnelle dont il jouit.
Ce que je ne lui envie pas, en revanche, ce sont ses horaires de travail : départ de la maison à 8H, retour à 20H30, quand ce n'est pas 21H ou 21H30.

@John a écrit:67000 euros par mois + beau cadre de travail + bonne ambiance... Tout ça en échange d'horaires 8h - 21h... Il a combien de jours de vacances dans l'année, et il a ces horaires combien de jours par semaine ?

myfarenier a écrit:Il ne gagne pas 67000 euros par mois !!! pas même 6700 !!! Car je gagne 2200 euros par mois. Faites le calcul (faut multiplier par deux).
Je ne sais pas exactement combien il a de vacances (5 semaines, peut-être), mais je sais que cette année, il n'a pas pris ses jours de RTT, il a préféré se les faire payer (grrr).
Il a ces horaires 5 jours par semaine.

Non non, 67000 par an je voulais dire !!!! Et encore, je me suis basé sur un salaire de 4000 euros par an. Si c'est 4400, il a donc : 4400 x 12 : 52800 + 4400 + 15000 = 69200 par an

Bon enfin il a bien choisi en tous les cas Smile

C'est exceptionnellement élevé.
J'ai l'impression que le problème vient du fait que les avantages des profs ne sont pas d'ordre financier (vacances, égalité de salaire entre les hommes et les femmes, emploi du temps sympa, emploi garanti, plaisir de se cultiver...) et qu'on a tendance à les oublier quand on les compare aux avantages financiers, -éventuellement élevés Rolling Eyes - du privé.

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecoeurement total de ce métier pourri trop souvent...

Message par papillonbleu le 18/11/2009, 17:53

Tu as raison, leclochard ; si j'avais de meilleures conditions de travail (un poste fixe, par exemple), je n'envierai pas mon mari.
D'ailleurs il songe parfois à passer le capes de physique (si, si).

papillonbleu
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecoeurement total de ce métier pourri trop souvent...

Message par Leclochard le 18/11/2009, 17:56

myfarenier a écrit:Tu as raison, leclochard ; si j'avais de meilleures conditions de travail (un poste fixe, par exemple), je n'envierai pas mon mari.
D'ailleurs il songe parfois à passer le capes de physique (si, si).

Etre TZR, c'est clair que ce n'est pas un petit inconvénient. Ca ira mieux quand tu seras installée quelque part. Tu pourras te projeter et faire des projets.

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecoeurement total de ce métier pourri trop souvent...

Message par Mina le 18/11/2009, 18:01

myfarenier a écrit:
D'ailleurs il songe parfois à passer le capes de physique (si, si).
C 'est vrai? Même en connaissant "le côté obscur" de l'Educ'NAt'? Cela ne le rebuterait pas?

Mina
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecoeurement total de ce métier pourri trop souvent...

Message par paffutella le 18/11/2009, 18:04

je suis d'accord avec toi Leclochard.
Beaucoup de mes ami(e)s qui ont fait des études littéraires comme moi ( prépa+ maîtrise+ spécialisations diverses/concours) ne sont pas payées tellement plus ( certaines même un peu moins). Il ne faut pas croire que le privé, pour être plus calme en apparence, est dépourvu de stress ou de pressions diverses ni que l'on peut y prendre des RTT ou des congés parentaux quand on veut sans contre-parties désagréables sur la carrière...
Par contre, je crois que les inconvénients du métier de prof deviennent vite insupportables/intolérables à la moindre crise de motivation. Tant qu'on sait pour qui on travaille, tant qu'on saisit une lueur dans le regard des élèves qui se trouvent en face de nous, même brève, on surmonte toutes les contraintes ( le travail 6 jours sur 7 que beaucoup ne soupçonnent même pas tellement persuadés que les profs ont un boulot de planqués, les HS non rémunérées: qui ne surveille pas les heures de colle dans son bahut sans être payé? ou donne des cours de soutien par ci par là sur ses heures de trous?...) mais dès que les élèves ne nous motivent plus, alors toutes les contraintes sont ressenties comme un signe manifeste de mépris pour notre travail et donc pour nous.

paffutella
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecoeurement total de ce métier pourri trop souvent...

Message par papillonbleu le 18/11/2009, 18:06

C 'est vrai? Même en connaissant "le côté obscur" de l'Educ'NAt'? Cela ne le rebuterait pas?
Si, ça le refroidit, mais le monde du privé n'est pas tendre non plus (comme le rappelle paffutella), mon mari a connu des passages difficiles dans sa carrière (le chômage en particulier), et l'emploi assuré, ça n'a pas de prix...

papillonbleu
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecoeurement total de ce métier pourri trop souvent...

Message par CarmenLR le 18/11/2009, 18:54

Bien sûr, je suis d'accord, il ne faut pas perdre tout cela de vue (pour le bon emploi du temps (celui qui n'est pas sur 5 jours), vu les contraintes qui pèsent sur les CDE, on repassera pour beaucoup d'entre nous), sauf quand le méteir devient insupportable et quand l'emploi assuré a le prix de sa santé...
Je ne crois pas que les gens qui ont des envies de reconversion parce qu'ils n'en peuvent plus ou qui se disent "partir avant d'être un mauvais prof" s'illusionnent complètement sur le monde du privé... Pour ma part, c'est un choix que je respecte.

CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecoeurement total de ce métier pourri trop souvent...

Message par Pierre_au_carré le 18/11/2009, 19:08

@CarmenLR a écrit:Question naïve, myfarenier : est-il possible de devenir analyste financier quand on est littéraire ? Il y a des formations pour ça ?

Je pense qu'il me manquerait un supplément d'âme si je faisais ça, mais ne préjugeons de rien !

Maths financières (DEA probabilités), je pense.

Je ne comprenais que quelqu'un qui était en maîtrise avec moi partait en DEA de probabilités.
J'ai compris 10 ans après... $$$$

Avant la crise, certains commençaient à 6 000 € par mois à la sortie d'un DEA de probas particulier à Paris et pouvaient atteindre quasiment 10 000 €/mois à Londres ou NY.

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecoeurement total de ce métier pourri trop souvent...

Message par CarmenLR le 18/11/2009, 19:23

Ah là, là; et dire que je n'ai pas vu une équation depuis plus de 15 ans. Pourtant, je vois dans les maths une forme de poésie... Ils ont eu du flair tes amis, en tout cas, dans le choix d'une branche qui permet de multiples réorientations, je suppose.

CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecoeurement total de ce métier pourri trop souvent...

Message par Leclochard le 18/11/2009, 19:46

@CarmenLR a écrit:Ah là, là; et dire que je n'ai pas vu une équation depuis plus de 15 ans. Pourtant, je vois dans les maths une forme de poésie... Ils ont eu du flair tes amis, en tout cas, dans le choix d'une branche qui permet de multiples réorientations, je suppose.

Surtout qu'avec la crise financière, quelques uns -surtout dans les pays anglo-saxons- se sont retrouvés sur la paille et ont dû se reconvertir.

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecoeurement total de ce métier pourri trop souvent...

Message par CarmenLR le 18/11/2009, 19:49

D'où l'idée intéressante d'avoir choisi à la fois une voie très théorique (les maths) et assez professionnalisante (les probas).

CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecoeurement total de ce métier pourri trop souvent...

Message par papillonbleu le 18/11/2009, 21:07

les gens qui ont des envies de reconversion parce qu'ils n'en peuvent plus ou qui se disent "partir avant d'être un mauvais prof" s'illusionnent complètement sur le monde du privé...
Et réciproquement... Pensez à tous ces gens du privé qui nous voient comme des privilégiés !

papillonbleu
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecoeurement total de ce métier pourri trop souvent...

Message par CarmenLR le 18/11/2009, 21:21

(Oups, Myfa, attention à la citation tronquée, :-).

Je trouve que cette idée de formation double, à la fois très théorique et très pratique est vraiment intéressante ! Ca donne une belle polyvalence, qui, vue de loin, n'empêche pas une formation théorique très pointue. Je crois toutefois qu'elle est plus applicable en sciences dures. Ah, là, là, débat sans fin que celui de la formation et des fameuses compétences transférables...


Dernière édition par CarmenLR le 18/11/2009, 21:41, édité 1 fois

CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecoeurement total de ce métier pourri trop souvent...

Message par Pierre_au_carré le 18/11/2009, 21:37

@Leclochard a écrit:
@CarmenLR a écrit:Ah là, là; et dire que je n'ai pas vu une équation depuis plus de 15 ans. Pourtant, je vois dans les maths une forme de poésie... Ils ont eu du flair tes amis, en tout cas, dans le choix d'une branche qui permet de multiples réorientations, je suppose.

Surtout qu'avec la crise financière, quelques uns -surtout dans les pays anglo-saxons- se sont retrouvés sur la paille et ont dû se reconvertir.

Ceux-là, ils gagnaient 5 fois plus !!

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecoeurement total de ce métier pourri trop souvent...

Message par papillonbleu le 18/11/2009, 22:02

Ah oui, Carmen, je t'ai lu trop vite, mea culpa ! Embarassed

papillonbleu
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum