Moi et la vie scolaire... Une journée pénible !

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Moi et la vie scolaire... Une journée pénible !

Message par Hope le Mar 17 Nov 2009 - 0:12

Encore une journée qui me fait douter de mon envie de continuer longtemps à être prof...

Ce matin... J'oublie pour la deuxième fois depuis la rentrée d'aller chercher la feuille de présence pour mon heure d'accompagnement éducatif. J'envoie donc tout de suite un élève la récupérer à la vie scolaire. Elle revient toute ennuyée (mais avec la feuille), et me dit que "la dame a dit que la prochaine fois, elle le dit à la CPE, parce qu'ils n'ont pas que ça à faire [NB : eux]".

Une demi-heure plus tard, j'exclus de l'accompagnement éducatif un élève qui ne tient pas en place depuis 3 semaines, et n'a visiblement pas envie d'être là. Je remplis le papier dans le carnet de l'enfant, sans donner de rendez-vous (mea culpa : je pensais que comme je ne l'avais qu'en accompagnement, il allait simplement, comme on avait prévu en début d'année, être éliminé du dispositif). Retour de ma messagère : "la dame dit que si vous ne donnez pas de rendez-vous, elle refuse de l'exclure" (ben voyons). Je donne un rendez-vous, auquel je sais bien que la maman ne viendra pas (ça doit arriver une fois sur 20 qu'un parent vienne pour ce genre de chose)

Après-midi. Un énorme orage sur notre vieux collège de préfabriqués modèle 1975, faits pour durer 10 ans. La salle prend l'eau. Beaucoup. Ca coule sur tout le mur du fond, descend sur les fils électriques et envahit le sol d'un quart de la pièce. L'une des dalles polystyrène du plafond commence à dégouliner aussi, il pleut sur les tables. J'envoie encore, naïve, un élève à la vie scolaire, pour signaler le problème, dangereux du fait de l'installation électrique approximative. Il revient : "ils ont dit qu'ils étaient désolés mais ils ne peuvent rien faire pour vous".

Voilà. No comment. On en fait de plus en plus, eux aussi, on essaie de travailler ensemble et ça mène à ça, trois conflits ridicules sur une journée banale de cours. Je suis passée à la vie scolaire, je me suis platement excusée pour l'oubli de la feuille de présence, j'ai vérifié que le rendez-vous était ok pour la maman, je suis allée directement voir l'intendante pour l'inondation, et ce soir, je me sens juste solitaire dans mon boulot. J'ai le sentiment que c'est chacun pour soi dans cet établissement, dans beaucoup, et qu'il faut tout gérer seul. Je n'aime pas l'impression que ça me donne.

Bref. Juste envie de l'écrire.

Mfff...

_________________
Omnia mutantur nihil interit (Ovide)

Hope
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi et la vie scolaire... Une journée pénible !

Message par John le Mar 17 Nov 2009 - 0:18

Et la vie sco n'aurait pas pu transmettre directement à l'intendante ?

Pfff.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi et la vie scolaire... Une journée pénible !

Message par ysabel le Mar 17 Nov 2009 - 0:19

@Hope a écrit:Encore une journée qui me fait douter de mon envie de continuer longtemps à être prof...

Ce matin... J'oublie pour la deuxième fois depuis la rentrée d'aller chercher la feuille de présence pour mon heure d'accompagnement éducatif. J'envoie donc tout de suite un élève la récupérer à la vie scolaire. Elle revient toute ennuyée (mais avec la feuille), et me dit que "la dame a dit que la prochaine fois, elle le dit à la CPE, parce qu'ils n'ont pas que ça à faire [NB : eux]".

Une demi-heure plus tard, j'exclus de l'accompagnement éducatif un élève qui ne tient pas en place depuis 3 semaines, et n'a visiblement pas envie d'être là. Je remplis le papier dans le carnet de l'enfant, sans donner de rendez-vous (mea culpa : je pensais que comme je ne l'avais qu'en accompagnement, il allait simplement, comme on avait prévu en début d'année, être éliminé du dispositif). Retour de ma messagère : "la dame dit que si vous ne donnez pas de rendez-vous, elle refuse de l'exclure" (ben voyons). Je donne un rendez-vous, auquel je sais bien que la maman ne viendra pas (ça doit arriver une fois sur 20 qu'un parent vienne pour ce genre de chose)

Après-midi. Un énorme orage sur notre vieux collège de préfabriqués modèle 1975, faits pour durer 10 ans. La salle prend l'eau. Beaucoup. Ca coule sur tout le mur du fond, descend sur les fils électriques et envahit le sol d'un quart de la pièce. L'une des dalles polystyrène du plafond commence à dégouliner aussi, il pleut sur les tables. J'envoie encore, naïve, un élève à la vie scolaire, pour signaler le problème, dangereux du fait de l'installation électrique approximative. Il revient : "ils ont dit qu'ils étaient désolés mais ils ne peuvent rien faire pour vous".

Voilà. No comment. On en fait de plus en plus, eux aussi, on essaie de travailler ensemble et ça mène à ça, trois conflits ridicules sur une journée banale de cours. Je suis passée à la vie scolaire, je me suis platement excusée pour l'oubli de la feuille de présence, j'ai vérifié que le rendez-vous était ok pour la maman, je suis allée directement voir l'intendante pour l'inondation, et ce soir, je me sens juste solitaire dans mon boulot. J'ai le sentiment que c'est chacun pour soi dans cet établissement, dans beaucoup, et qu'il faut tout gérer seul. Je n'aime pas l'impression que ça me donne.

Bref. Juste envie de l'écrire.

Mfff...

Heu... s'excuser ? et puis quoi encore ? ils m'auraient entendu en vie scolaire... quant au rdv, ils auraient pu se le mettre où ils veulent.

Il ne faut pas être gentil au boulot sinon on se fait bouffer.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi et la vie scolaire... Une journée pénible !

Message par John le Mar 17 Nov 2009 - 0:24

Il ne faut pas être gentil au boulot sinon on se fait bouffer.

Oué, j'suis d'accord.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi et la vie scolaire... Une journée pénible !

Message par Hope le Mar 17 Nov 2009 - 0:41

Bien d'accord avec vous, mais déjà tellement de soucis débiles avec le principal adjoint... Profil bas...

_________________
Omnia mutantur nihil interit (Ovide)

Hope
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi et la vie scolaire... Une journée pénible !

Message par MS le Mar 17 Nov 2009 - 6:27

Chez nous c 'est le contraire, des profs hautains et très méprisants envers le travail de la vie scolaire, des assistants d'éducation qui se font ridiculiser devant les élèves parce qu'ils font leur travai: juste passer un coup de fil pour connaître les absents car le prof a oublié, ce qui peut arriver, mais dans ce cas-là moi je présente platement mes excuses, alors que les collègues, arrogants, répondent tout haut qu'ils ne veulent pas qu'on les dérange dans leurs cours pour ce genre de bêtises.

_________________
Pas de deuxième année d'IUFM!

MS
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi et la vie scolaire... Une journée pénible !

Message par Daphné le Mar 17 Nov 2009 - 6:38

On les a peut-être pas mal gavés pour ce genre de broutilles alors ils se protègent un peu non ?????????

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi et la vie scolaire... Une journée pénible !

Message par Majunga le Mar 17 Nov 2009 - 7:40

@Daphné a écrit:On les a peut-être pas mal gavés pour ce genre de broutilles alors ils se protègent un peu non ?????????

broutille = noter les absents ?!!!!

Majunga
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi et la vie scolaire... Une journée pénible !

Message par Daphné le Mar 17 Nov 2009 - 8:28

Non, pas noter les absents mais tout ce qu'on peut exiger de nous quand par exemple on exclut on élève - ce qui se fait toujoiurs dans l'urgence car il pollue la classe - on exige de nous un billet écrit en précisant tout ce qui justifie l'exclusion, un travail à faire en étude, comment peut-on faire tout cela quand on fait cours ?? On arrête tout pour tout le monde ??

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi et la vie scolaire... Une journée pénible !

Message par nenou555 le Mar 17 Nov 2009 - 11:50

bonjour,
je comprends vos réticences mais faut-il nécessairement fustiger ces assistants d'éducation? j'imagine bien que vous avez vos soucis mais reconnaissez qu'au final, à chaque fois qu'il y a quelque chose, c'est la "vie scolaire". ce travail n'est pas simple dans le sens où l'ensemble administratif n'est pas coopératif...à moins d'avoir un surveillant électricien, que peut-il faire? prévenir l'intendance et voir le proviseur adjoint. (j'en conviens, il y a le moyen de le dire)
pour les feuilles d'absence, imaginez que vous êtes le 5ème dans l'heure...comme cet élève (le 5ème) qui lui aussi a oublié de faire ses devoirs...
j'ai le double statut: je suis assistante d'éducation (depuis 3 ans) et prof (depuis la rentrée) dans ce même établissement,je vois bien le problème.
par exemple, les professeurs discutent avec moi, me demande de les tutoyer, m'offre un café et en 3 ans, c'est la première fois. On en rigole avec mes collègues pions (je suis passée du côté obscur!!!) mais ce que je veux dire c'est qu'un peu de gentillesse et de reconnaissance pour tout le travail accompli aide bien souvent à ne pas générer d'autres conflits...

nenou555
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi et la vie scolaire... Une journée pénible !

Message par Cath le Mar 17 Nov 2009 - 12:03

N'empêche que toute question de politesse mise à part (parce que ça me paraît aller de soi), ce n'est pas à la vie scolaire de décider si on a le droit ou pas d'exclure un élève...
Quant à dire "la prochaine fois, on le dit à la CPE"... Rolling Eyes ...La cpr n'est pas notre supérieure hiérarchique, qu'est-ce qu'elle va nous faire!

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi et la vie scolaire... Une journée pénible !

Message par John le Mar 17 Nov 2009 - 12:05

à moins d'avoir un surveillant électricien, que peut-il faire? prévenir l'intendance et voir le proviseur adjoint.

Ben oui, c'est ce qu'il aurait dû faire.

J'ai connu des AE sympas, des AE pas sympas, des profs sympas, des profs pas sympas... Bref... Rolling Eyes

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi et la vie scolaire... Une journée pénible !

Message par MS le Mar 17 Nov 2009 - 12:09

Qu'on soit CPE, AE ou enseignants, il se semble qu'on ne doit pas face aux élèves dire quoi que ce soit qui montrerait qu'on est en mésentente avec l'un ou l'autre. Si on a un problème avec un AE, on va le voir, on discute, mais jamais on ne le montre aux élèves, et vice-versa bien sûr.

_________________
Pas de deuxième année d'IUFM!

MS
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi et la vie scolaire... Une journée pénible !

Message par Maissa le Mar 17 Nov 2009 - 12:09

@Hope a écrit:Encore une journée qui me fait douter de mon envie de continuer longtemps à être prof...

Ce matin... J'oublie pour la deuxième fois depuis la rentrée d'aller chercher la feuille de présence pour mon heure d'accompagnement éducatif. J'envoie donc tout de suite un élève la récupérer à la vie scolaire. Elle revient toute ennuyée (mais avec la feuille), et me dit que "la dame a dit que la prochaine fois, elle le dit à la CPE, parce qu'ils n'ont pas que ça à faire [NB : eux]".

Une demi-heure plus tard, j'exclus de l'accompagnement éducatif un élève qui ne tient pas en place depuis 3 semaines, et n'a visiblement pas envie d'être là. Je remplis le papier dans le carnet de l'enfant, sans donner de rendez-vous (mea culpa : je pensais que comme je ne l'avais qu'en accompagnement, il allait simplement, comme on avait prévu en début d'année, être éliminé du dispositif). Retour de ma messagère : "la dame dit que si vous ne donnez pas de rendez-vous, elle refuse de l'exclure" (ben voyons). Je donne un rendez-vous, auquel je sais bien que la maman ne viendra pas (ça doit arriver une fois sur 20 qu'un parent vienne pour ce genre de chose)

Après-midi. Un énorme orage sur notre vieux collège de préfabriqués modèle 1975, faits pour durer 10 ans. La salle prend l'eau. Beaucoup. Ca coule sur tout le mur du fond, descend sur les fils électriques et envahit le sol d'un quart de la pièce. L'une des dalles polystyrène du plafond commence à dégouliner aussi, il pleut sur les tables. J'envoie encore, naïve, un élève à la vie scolaire, pour signaler le problème, dangereux du fait de l'installation électrique approximative. Il revient : "ils ont dit qu'ils étaient désolés mais ils ne peuvent rien faire pour vous".

Voilà. No comment. On en fait de plus en plus, eux aussi, on essaie de travailler ensemble et ça mène à ça, trois conflits ridicules sur une journée banale de cours. Je suis passée à la vie scolaire, je me suis platement excusée pour l'oubli de la feuille de présence, j'ai vérifié que le rendez-vous était ok pour la maman, je suis allée directement voir l'intendante pour l'inondation, et ce soir, je me sens juste solitaire dans mon boulot. J'ai le sentiment que c'est chacun pour soi dans cet établissement, dans beaucoup, et qu'il faut tout gérer seul. Je n'aime pas l'impression que ça me donne.

Bref. Juste envie de l'écrire.

Mfff...


1) Si tu oublies la feuille, note les absents sur une feuille quelconque. C'est ce que nous faisons en cas d'oubli.

2) Cette "dame" n'a pas à t'imposer une procédure quelconque : si rien n'a été écrit sur l'accompagnement éducatif, tu fais comme tu veux. Le plus souvent, mot dans le carnet pour prévenir les parents que leur enfant n'est plus inscrit et copie à l'adjoint pour qu'il le retire des listes et en informe la vie scolaire.

3) Si la vie scolaire ne se préoccupe pas des risques éventuels, tu envoies l'élève avec un mot dans le bureau administratif (adjoint ou intendant).

Le fonctionnement de la vie scolaire dépend du CPE. C'est lui qui donne (ou ne donne pas) des directives à l'équipe. Tu peux aller le voir pour protester énergiquement, en disant que cette "dame" n'a pas à critiquer un professeur devant un élève.

J'en profite pour évoquer tous les dérangements pendant les cours : les surveillants se présentent sans même s'excuser et certains interpellent quelques élèves (remise de documents, par exemple) sans même vérifier si un contrôle est en cours. Les élèves se lèvent, ce qui fait du bruit, retarde le devoir et favorise la fraude....
Mais, encore une fois, tout cela relève de la responsabilité du CPE.

Maissa
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi et la vie scolaire... Une journée pénible !

Message par nenou555 le Mar 17 Nov 2009 - 19:17

le monde est aussi fait d'idiots: AED incompétents, profs incompétents (et oui osi)
l'important, c'est d'être bien où l'on est...
c k'une mauvaise journée!ça ira mieux demain!

nenou555
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi et la vie scolaire... Une journée pénible !

Message par nad' le Mar 17 Nov 2009 - 19:24

@nenou555 a écrit:le monde est aussi fait d'idiots: AED incompétents, profs incompétents (et oui osi)
l'important, c'est d'être bien où l'on est...
c k'une mauvaise journée!ça ira mieux demain!

Il y a certaines règles à respecter sur le forum. Écrire en français fait partie de ces règles. Merci.

nad'
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi et la vie scolaire... Une journée pénible !

Message par Hope le Mar 17 Nov 2009 - 23:36

Pour moi, effectivement, la première chose, c'est de faire corps : profs et vie scolaire travaillent ensemble, dans le même but, et si on a des différends à régler, on le fait hors de portée des oreilles des élèves - c'est déjà assez difficile comme ça d'être crédibles.

Ensuite, je comprends très bien le ras-le-bol des surveillants, qui font face aux mille et un problèmes techinques d'une journée de cours, mais nous sommes aussi débordés qu'eux, nous essayons d'enseigner quand même, le mieux possible pour le plus d'élèves possible, et lorsqu'on me traite comme une mauvaise élève qui oublie ses affaires parce que je ne suis pas allée, exceptionnellement, chercher une n-ième feuille de présence que les élèves ne présentent pas directement au début du cours, j'enrage, quand même. "Je vais le dire", c'est une réponse de gamin, non ?

Moi aussi, je pourrais "aller dire" plein de choses à plein de gens pas concernés. Que les heures de permanence dans la salle à côté m'empêchent de travailler parce qu'elles sont l'occasion d'un bordel systématique. Que je n'ai toujours pas de salle un mardi sur deux de 10 à 11 et que c'est à moi d'en trouver une parce que personne ne sait laquelle sera libre cette semaine là. Que le tableau de la salle 13 n'a pas été nettoyé depuis la rentrée et qu'on a du mal à lire quoi que ce soit dessus. Que la porte de la salle 9 est toujours fermée à clé quand le cours devrait commencer le mardi matin et que mes élèves patientent avec moi chaque semaine pendant qu'on cherche le responsable des clés...

J'en parle directement avec les gens concernés, quand je les trouve. Pour le reste, je fais contre mauvaise fortune bon coeur et je patiente, et je gère de mon mieux. Pourquoi ces conflits internes qui nous décrédibilisent aux yeux des élèves ?

_________________
Omnia mutantur nihil interit (Ovide)

Hope
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi et la vie scolaire... Une journée pénible !

Message par nenou555 le Ven 20 Nov 2009 - 20:59

Merci Basm,
j'avoue honnêtement que je l'ignorais.
je ferais attention à l'avenir..cependant, puisque je suis prise à partie sans ménagement (le ras-le bol doit jouer en ma défaveur, je l'entends bien) "n-ième", est-ce français?
une boutade je m'en excuse!
courage à tous, dans tous les cas, travailler et s'entendre n'est pas toujours simple!!!

nenou555
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi et la vie scolaire... Une journée pénible !

Message par nad' le Ven 20 Nov 2009 - 21:11

@nenou555 a écrit:Merci Basm,
j'avoue honnêtement que je l'ignorais.
je ferais attention à l'avenir..cependant, puisque je suis prise à partie sans ménagement (le ras-le bol doit jouer en ma défaveur, je l'entends bien) "n-ième", est-ce français?
une boutade je m'en excuse!
courage à tous, dans tous les cas, travailler et s'entendre n'est pas toujours simple!!!

Comme je te l'ai dit par MP, il ne faut pas y voir une atteinte ou quoi que ce soit d'autre. Il s'agit juste d'un rappel de règles. Wink
Je te prie de m'excuser si cela t'a blessée. fleurs

nad'
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi et la vie scolaire... Une journée pénible !

Message par ISLINGTON le Ven 20 Nov 2009 - 22:06

- pour un malheureux "ossi" et "c'kune" ...

J'adore ce forum, mais quelquefois je vous trouve à la limite de l'intégrisme orthographique.

(mais bon puisque ce sont les règles ici appliquées, il faut les suivre! D'accord!)

Le forum ou tu l'aimes ou tu le......


En ce qui me concerne, soit, car il est vrai que j'ai tendance à prendre des licences quelquefois (comme G = j'ai ou C = c'est) même s'il ne viendrait jamais à l'esprit d'oser mettre des é partout!

Mais pour nenou555 qui vient d'arriver et qui en plus essayait de dire que les profs méprisaient (certains profs) pas mal les "pions"... je trouve que l'accueil n'est pas des plus chaleureux.

nah! Restons !

SW5 / Islington

ISLINGTON
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi et la vie scolaire... Une journée pénible !

Message par neo le Ven 20 Nov 2009 - 22:25

@Daphné a écrit:Non, pas noter les absents mais tout ce qu'on peut exiger de nous quand par exemple on exclut on élève - ce qui se fait toujoiurs dans l'urgence car il pollue la classe - on exige de nous un billet écrit en précisant tout ce qui justifie l'exclusion, un travail à faire en étude, comment peut-on faire tout cela quand on fait cours ?? On arrête tout pour tout le monde ??
+1 !
Une fois, une surveillante est venue dans ma salle suite à une exclusion, en me disant que le CPE demandait non pas un mot dans le carnet, mais une fiche bien spécifique pour les exclusions, avec 36.000 trucs à remplir. J'ai répondu, devant la classe, que je changeais de salle après chaque récréation et que "je ne pouvais pas venir faire cours avec un camion" (cest sorti spontanément) , donc impossible d'apporter ces fiches d'exclusion en plus de tout le reste.
Déjà en temps normal, je ne remplis pas le cahier d'absences du prof, tout simplement parce que je n'ai que 2 mains, mon sac à transporter + du matériel (magnéto, etc).
J'ai de plus en plus l'impression que mon travail (enseigner l'anglais) devient annexe et passe après un tas de choses périphériques... L'administration doit oublier que nous sommes des professeurs, en classe avec 25 gamins de ZEP, quand elle nous demande de "respecter le protocole" (à savoir passer x minutes à remplir un tas de papiers) avant d'exclure un élève...

Ah, sinon une fois, un élève est arrivé au collège et en cours sans cartable !! Sur le mot d'exclusion, j'ai écrit : "travail à faire : aucun, puisqu'il n'a pas de cartable ! Le cours d'anglais n'est pas une garderie".

En effet, il ne faut pas se montrer trop conciliant je crois, dans ce métier, sinon on se fait vite bouffer !

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi et la vie scolaire... Une journée pénible !

Message par Hope le Ven 20 Nov 2009 - 23:22

+1 aussi, marre d'être interrompue tout le temps pour de la paperasse. Il m'est arrivé d'être coupée jusqu'à 4 fois sur un cours par les surveillants qui voulaient faire inscrire un message dans le carnet (à renvoyer ensuite à la vie scolaire qui tamponne et retourne le tout via les délégués un quart d'heure après, d'où nouvelle perturbation).

Le papier pour les exclusions de cours, je pense qu'il est conçu pour être tellement lourd qu'on hésite à exclure alors qu'il y aurait parfois besoin. Pour les retenues, chez nous, non seulement il faut remplir le carnet, mais il faut encore aller reporter la retenue sur le cahier de la vie scolaire (ce que j'oublie parfois de faire).

_________________
Omnia mutantur nihil interit (Ovide)

Hope
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi et la vie scolaire... Une journée pénible !

Message par Celeborn le Sam 21 Nov 2009 - 1:02

Avec ma super CPE trop sympa (oui, je sais, j'ai de la chance ^^), j'ai trouvé un système pas fatigant pour les exclusions de cours : je griffonne le motif et le travail à faire vite fait sur papier libre, et elle me fait remonter par le gentil délégué un papier d'exclusion de cours que je remplis plus tard, à la récré. Efficace, pas prise de tête ni bouffeur de temps.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi et la vie scolaire... Une journée pénible !

Message par Hope le Sam 21 Nov 2009 - 1:14

D'où l'avantage d'avoir une CPE efficace et compréhensive ! (entre parenthèses, je ne ferais ce boulot pour rien au monde)

_________________
Omnia mutantur nihil interit (Ovide)

Hope
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi et la vie scolaire... Une journée pénible !

Message par John le Sam 21 Nov 2009 - 1:36

puisque je suis prise à partie sans ménagement

Pour cette partie, je dirais même prise à parti, mais sans parti pris :



PS : C'est une boutade pour énième, hein !

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum