Se défendre face aux IPR

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Se défendre face aux IPR

Message par Chocolat le Mar 21 Déc 2010 - 19:51

@John a écrit:
Les syndicats calculent 150 000 euros entre l'ancienneté et le grand choix + la hors classe.

Légende urbaine - ces différences astronomiques n'existent pas dans la réalité.
Il y a des matheux qui ont fait des calculs sur neo, il n'y a pas si longtemps; il suffit de retrouver le fil.

Et n'oublions pas que tout le monde n'accède pas à la hors-classe.

Le point positif: cela ne vaut pas de se laisser enfermer dans la logique de l'avancement, donc accepter de faire tout et n'importe quoi par peur d'une mauvaise notation. Smile

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se défendre face aux IPR

Message par Celeborn le Mar 21 Déc 2010 - 19:56

Lorica a écrit:moi, j'ai calculé aussi: 100 euros/ échelon x nbe de mois d'avance au grand choix par rapport à l'ancienneté et je tombe sur 10.000 euros à l'échelon 11

10 ans d'avance il paraît: soit 10 x 12 mois à 100 euros de + = 12.000 euros.

C'est + puisque l'échelon vaut rapidement + de 100 euros, et qu'à partir d'un moment, tu vas avoir non pas 1 mais 2 échelons d'avance sur celui qui avance à l'ancienneté (voire 3 échelons quand tu arrives au dernier)

Ensuite, si on rentre la hors-classe dans le calcul, ça doit vraiment chiffrer.

Si on pouvait retrouver le vrai calcul, ce serait chouette ! Very Happy

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se défendre face aux IPR

Message par Chocolat le Mar 21 Déc 2010 - 20:01


_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se défendre face aux IPR

Message par Invité le Mar 21 Déc 2010 - 22:53

Merci Chocolat!
il doit y en avoir un autre, parce que moi aussi j'avais fait des comptes d'apothicaire, mais sans l'hypothèse de la personne qui passe direct à la hors classe au 7e échelon!

Bref, ce sont des maxima théoriques que personne n'atteint jamais. J'ai d'ailleurs un collègue qui a perdu la sienne, de HC. Il paraît qu'on ne laisse jamais les gens trop longtemps dans ce luxe inconvenant, surtout si jeune...

Je pense que le brave prof bien noté gagne au max 12.000 euros de + sur toute sa carrière. Mais là, c'est pas un calcul, c'est une opinion personnelle Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se défendre face aux IPR

Message par Karine B. le Mar 21 Déc 2010 - 23:10

Lorica a écrit:Merci Chocolat!
il doit y en avoir un autre, parce que moi aussi j'avais fait des comptes d'apothicaire, mais sans l'hypothèse de la personne qui passe direct à la hors classe au 7e échelon!

tu passes direct au 6ème échelon de la hors classe quand tu as 3 ans d'ancienneté dans le 11ème, ensuite tu n'as plus qu'à attendre le 7ème alors que ceux qui sont passés à l'ancienneté dans mon académie ont une pénalité en points qui leur barre l'accès à la hors classe, donc l'écart se creuse et dépasse les 80 000 (sur 28 ans, ça fait 66 000 euros, au bout de 32 ans, ça fait 86 000 : j'ai repris le calcul de Philip en ajoutant la hors classe et un prof de SES a mis sa griffe (euros constants, etc ...))

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se défendre face aux IPR

Message par Karine B. le Mar 21 Déc 2010 - 23:11

Lorica a écrit:J'ai d'ailleurs un collègue qui a perdu la sienne, de HC.

hein ????? A moins qu'il ne soit passé en disciplinaire, pas possible

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se défendre face aux IPR

Message par Leclochard le Mar 21 Déc 2010 - 23:32

Lorica a écrit:cool! mais je crois qu'on est bien seules... tu vas voir, c'est bientôt la campagne de notation des profs... ça va encore poster des pages et des pages sur les 0.1 qui manquent!


+1 Laughing

Je n'ai été inspecté qu'une fois en 9 ans d'enseignement. C'était l'an dernier. Pas franchement stressé, contrairement à d'autres. A vrai dire, je m'en foutais comme une autre collègue plus ancienne. Comme l'avait dit une autre: "au pire, il te dira des choses que tu n'aimeras entendre et le lendemain, tu continueras à faire cours." Finalement, il m'a reproché de ne pas faire plus de dialogue (genre l'élève fait une remarque sur n'importe quoi et on en fait un débat) et m'a augmenté de 3 points. Je ne sais pas si c'est bien ou mal. Rendez-vous dans 8 ou 9 ans pour une nouvelle visite. J'aurai alors atteint le 8ème ou le 9ème échelon. Elle sera peut-être la dernière avant la fin de carrière (le 11ème échelon). Very Happy

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se défendre face aux IPR

Message par Invité le Mar 21 Déc 2010 - 23:34

@Karine B. a écrit:
Lorica a écrit:J'ai d'ailleurs un collègue qui a perdu la sienne, de HC.

hein ????? A moins qu'il ne soit passé en disciplinaire, pas possible

je ne sais pas; c'est ce qu'il nous a dit. Il a peut-être confondu avec autre chose

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se défendre face aux IPR

Message par Leclochard le Mar 21 Déc 2010 - 23:38

Lorica a écrit:Merci Chocolat!
il doit y en avoir un autre, parce que moi aussi j'avais fait des comptes d'apothicaire, mais sans l'hypothèse de la personne qui passe direct à la hors classe au 7e échelon!

Bref, ce sont des maxima théoriques que personne n'atteint jamais. J'ai d'ailleurs un collègue qui a perdu la sienne, de HC. Il paraît qu'on ne laisse jamais les gens trop longtemps dans ce luxe inconvenant, surtout si jeune...

Je pense que le brave prof bien noté gagne au max 12.000 euros de + sur toute sa carrière. Mais là, c'est pas un calcul, c'est une opinion personnelle Wink

C'est beaucoup plus. Et ce n'est pas une opinion personnelle mais le résultats d'un calcul. Wink D'ailleurs, 12000 euros c'est très peu. Sur une carrière jusqu'au dernier échelon -30 ans-, c'est inférieur à l'équivalent de la prime ZEP (1000 euros/an, soit 30000 euros sur la période considérée).

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se défendre face aux IPR

Message par Invité le Mar 21 Déc 2010 - 23:42

on le saura jamais, alors!

je veux une enquête!!

0.002% des profs gagnent 85.000 euros de + que moi en fin de carrière
0.5% gagnent 56.000 en +
5% gagnent 30.000
10% gagnent 15.000

etc...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se défendre face aux IPR

Message par Leclochard le Mar 21 Déc 2010 - 23:48

Lorica a écrit:on le saura jamais, alors!

je veux une enquête!!

0.002% des profs gagnent 85.000 euros de + que moi en fin de carrière
0.5% gagnent 56.000 en +
5% gagnent 30.000
10% gagnent 15.000

etc...

Le problème, c'est qu'il y a d'autres paramètres que l'avancement qui déterminent ce qu'on gagne (les heures supp, les primes, l'indemnité de résidence). En fait, pour deux profs ayant commencé au moment, on peut avoir en cumulé un gros écart, si l'un ne fait aucune heure supp en province et que l'autre est en région parisienne, pp, travaille en zep et qu'il fait trois HSA. Vu comme les gens réclament les heures supp, ils l'ont bien compris.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se défendre face aux IPR

Message par Invité le Mar 21 Déc 2010 - 23:51

ce qui m'intéresse pour mon étude, c'est l'indice.

nan, parce que sinon, on n'a pas fini de comparer. Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se défendre face aux IPR

Message par Daphné le Mer 22 Déc 2010 - 0:06

Lorica a écrit:
@Karine B. a écrit:
Lorica a écrit:J'ai d'ailleurs un collègue qui a perdu la sienne, de HC.

hein ????? A moins qu'il ne soit passé en disciplinaire, pas possible

je ne sais pas; c'est ce qu'il nous a dit. Il a peut-être confondu avec autre chose

Probablement car comme le dit Karine B ce n'est pas possible. Encore heureux !
Il se dit vraiment n'importe quoi en salle des profs, et ça se répète Rolling Eyes

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se défendre face aux IPR

Message par Presse-purée le Mer 22 Déc 2010 - 1:38

Je prends ce fil très intéressant en cours de route; par avance mes excuses si je vous parais à côté de la plaque.

Pour le moment, j'ai été inspecté une seule fois il y a deux ou trois ans je crois, inspection qui s'est bien déroulée, je pense. Je n'ai pas eu affaire à la mauvaise foi ahurissante qui est décrite dans certains posts: par exemple, la scène de reconnaissance est théorisée au théâtre depuis un mec inutile nommé Aristote dans un bouquin qui ne sert à rien appelé la Poétique... passons.

Je voulais juste réagir au sujet de cela:

Contre la "mise en activité", je convoquerai volontiers Lev Vitgostki, qui différenciait les apprentissages primaires (la marche, la parole...) des ceux, spécifiques à l'humanité, de l'écriture, de la lecture...
Ce qui fait leur spécificité est qu'ils sont l'intégration, par l'esprit de l'enfant, de sortes de prothèses intellectuelles, artificielles.
Or, c'est la marche et la parole qu'on acquiert par immersion, par l'action qu'on imite. Les apprentissages secondaires, puisqu'ils ne sont pas le développement de capacités purement naturelles, nécessitent la réflexion. L'action seule ne peut rien.

Que vous me faites plaisir, Doctor Who, à citer Vygotski (je ne sais jamais combien de i, combien de y) ! Ce sont ses travaux sur la zone proximale de développement qui ont forcé Piaget à convenir que, tout compte fait, l'adulte était mieux placé que l'enfant pour guider un autre enfant dans l'apprentissage.

J'ai beaucoup entendu parler de Vitgosky en ces termes lors de ma formation à l'IUFM (mais j'ai cru comprendre à la lecture de certains autres fils que j'étais dans un IUFM spécial avec des formateurs bizarres...) mais j'ai perdu toutes les références livresques sur le sujet. Si vous aviez des cartouches à me fournir...

Toujours sur le sujet des références, pensez-vous qu'utiliser des ouvrages plus actuels, du type de celui de Willingham, peut être un argument?

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se défendre face aux IPR

Message par frankenstein le Mer 22 Déc 2010 - 2:00

Si, la différence est énorme...Rappel du tableau de Philip

Il ne compte pas la HC qui peut créer des écarts énormes... et peut-être les 150 000€. Voilà pourquoi ça râle pour les décimales dans la note d'inspection...(surtout que c'est en fin de carrière qu'elles jouent le plus Rolling Eyes )...Et c'est également pour cette raison qu'il est préférable d'avoir une bonne note et une appréciation médiocre de l'inspecteur plutôt que de recevoir des "louanges" et se faire avoir financièrement...

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se défendre face aux IPR

Message par Passerose le Mer 22 Déc 2010 - 8:52

Et bien, même pour ça, je ne mettrai pas le "costume-carpette" vu dans les Guignols !
J'ai deux collègues qui vont au Rectorat sur leur mercredi (à leur demande, pour ne pas manquer d'heure de cours). Le 15, ils y sont allés pour rien parce que personne ne s'est donné la peine de venir, ni même de prévenir. Ils se sont retrouvés seuls avec l'inspectrice, qui a pris note de leur travail pour son site. Le collègue disait "J'espère au moins qu'elle parlera pour nous à l'Inspecteur pour monter notre note." Il veut passer hors-classe.
Je ne peux pas dire à quel point cela m'est étranger, cette logique. J'ai demandé ma première inspection, parce que je n'avais rien eu en huit ans (même ma titularisation a été faite par un formateur IUFM). Je l'ai été en janvier 2009 une deuxième fois parce que ma collègue l'a demandé pour elle. Je ne compte pas redemander. Je crois que ça va pour un moment, là... Very Happy

_________________
Si tes paroles ne valent pas mieux que le silence, alors mieux vaut le silence.
(Kwai Chang Caine)

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se défendre face aux IPR

Message par Leclochard le Mer 22 Déc 2010 - 9:06

@frankenstein a écrit:Si, la différence est énorme...Rappel du tableau de Philip

Il ne compte pas la HC qui peut créer des écarts énormes... et peut-être les 150 000€. Voilà pourquoi ça râle pour les décimales dans la note d'inspection...(surtout que c'est en fin de carrière qu'elles jouent le plus Rolling Eyes )...Et c'est également pour cette raison qu'il est préférable d'avoir une bonne note et une appréciation médiocre de l'inspecteur plutôt que de recevoir des "louanges" et se faire avoir financièrement...

Ce tableau me paraît juste aussi. La HC, ça doit beaucoup jouer mais n'est-ce pas aléatoire de compter dessus ? Est-ce que tous ceux qui ont progressé au Grand Choix y accèdent ? Mieux vaut être PP ou faire des HSA pour gagner plus avec certitude.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se défendre face aux IPR

Message par Daphné le Mer 22 Déc 2010 - 9:37

@Leclochard a écrit:
Ce tableau me paraît juste aussi. La HC, ça doit beaucoup jouer mais n'est-ce pas aléatoire de compter dessus ? Est-ce que tous ceux qui ont progressé au Grand Choix y accèdent ? Mieux vaut être PP ou faire des HSA pour gagner plus avec certitude.

Pour la Hors-classe les choses sont un peu différentes, chaque académie a son barème d'ailleurs pour les corps à gestion déconcentrée. Seuls les agrégés ont un barème national.
La HCL prend généralement en compte et à part plus ou moins équivalente :
- La notation sur 100 points.
- Le parcours de carrière (échelon, mode d'accès, ancienneté dans le 11ème...........)
- L'évaluation du mérite (et c'est là que ça coince Twisted Evil ) par l'IPr et le CDE par des appérciations qui se traduisent en points ou en points qu'ils peuvent attribuer. Et c'est ce dernier élément qui fait qu'on peut espérer obtenir la HCL ou pas.

Quant au déroulement de la carrière, il est rare qu'on avance uniquement au GC ou uniquement à l'ancienneté, il y a souvent un peu des deux selon les rythmes d'inspection.
Ce qui fait que les calculs que vous énoncez........... scratch

Dans certaines académies le fait d'accéder aux deux derniers échelons à l'ancienneté peut vous bloquer définitivement l'accès à la HCL, dans d'autres non, tout dépend du barème académique.

Il sera plus difficile de bloquer l'accès à un collègue qui a avancé au GC, mais même avec le GC si un collègue n'a pas les points de l'IPR et du CDE il ne peut espérer bénéficier de la promotion de grade.

Ensuite il y a tellement peu de promos au regard du nombre de bénéficiaires que les barèmes font qu'il y a des ex aequo qu'il faut départager selon plusieurs critères, et donc des collègues attendent ou finissent pas se lasser et faire valoir leur droit à la retraite. D'autres patienteront un an ou deux en espérant l'avoir.


Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se défendre face aux IPR

Message par Leclochard le Mer 22 Déc 2010 - 9:55

@Daphné a écrit:
@Leclochard a écrit:
Ce tableau me paraît juste aussi. La HC, ça doit beaucoup jouer mais n'est-ce pas aléatoire de compter dessus ? Est-ce que tous ceux qui ont progressé au Grand Choix y accèdent ? Mieux vaut être PP ou faire des HSA pour gagner plus avec certitude.

Pour la Hors-classe les choses sont un peu différentes, chaque académie a son barème d'ailleurs pour les corps à gestion déconcentrée. Seuls les agrégés ont un barème national.
La HCL prend généralement en compte et à part plus ou moins équivalente :
- La notation sur 100 points.
- Le parcours de carrière (échelon, mode d'accès, ancienneté dans le 11ème...........)
- L'évaluation du mérite (et c'est là que ça coince Twisted Evil ) par l'IPr et le CDE par des appérciations qui se traduisent en points ou en points qu'ils peuvent attribuer. Et c'est ce dernier élément qui fait qu'on peut espérer obtenir la HCL ou pas.

Quant au déroulement de la carrière, il est rare qu'on avance uniquement au GC ou uniquement à l'ancienneté, il y a souvent un peu des deux selon les rythmes d'inspection.
Ce qui fait que les calculs que vous énoncez........... scratch

Dans certaines académies le fait d'accéder aux deux derniers échelons à l'ancienneté peut vous bloquer définitivement l'accès à la HCL, dans d'autres non, tout dépend du barème académique.

Il sera plus difficile de bloquer l'accès à un collègue qui a avancé au GC, mais même avec le GC si un collègue n'a pas les points de l'IPR et du CDE il ne peut espérer bénéficier de la promotion de grade.

Ensuite il y a tellement peu de promos au regard du nombre de bénéficiaires que les barèmes font qu'il y a des ex aequo qu'il faut départager selon plusieurs critères, et donc des collègues attendent ou finissent pas se lasser et faire valoir leur droit à la retraite. D'autres patienteront un an ou deux en espérant l'avoir.


Merci pour les explications. L'accès à la HC semble fort compliqué, aléatoire et injuste.
Je suis bien d'accord avec toi: les chiffres sont théoriques et on fait rarement toute sa carrière au Grand choix ou à l'ancienneté.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se défendre face aux IPR

Message par Daphné le Mer 22 Déc 2010 - 10:12

@Leclochard a écrit:
@Daphné a écrit:
@Leclochard a écrit:
Ce tableau me paraît juste aussi. La HC, ça doit beaucoup jouer mais n'est-ce pas aléatoire de compter dessus ? Est-ce que tous ceux qui ont progressé au Grand Choix y accèdent ? Mieux vaut être PP ou faire des HSA pour gagner plus avec certitude.

Pour la Hors-classe les choses sont un peu différentes, chaque académie a son barème d'ailleurs pour les corps à gestion déconcentrée. Seuls les agrégés ont un barème national.
La HCL prend généralement en compte et à part plus ou moins équivalente :
- La notation sur 100 points.
- Le parcours de carrière (échelon, mode d'accès, ancienneté dans le 11ème...........)
- L'évaluation du mérite (et c'est là que ça coince Twisted Evil ) par l'IPr et le CDE par des appérciations qui se traduisent en points ou en points qu'ils peuvent attribuer. Et c'est ce dernier élément qui fait qu'on peut espérer obtenir la HCL ou pas.

Quant au déroulement de la carrière, il est rare qu'on avance uniquement au GC ou uniquement à l'ancienneté, il y a souvent un peu des deux selon les rythmes d'inspection.
Ce qui fait que les calculs que vous énoncez........... scratch

Dans certaines académies le fait d'accéder aux deux derniers échelons à l'ancienneté peut vous bloquer définitivement l'accès à la HCL, dans d'autres non, tout dépend du barème académique.

Il sera plus difficile de bloquer l'accès à un collègue qui a avancé au GC, mais même avec le GC si un collègue n'a pas les points de l'IPR et du CDE il ne peut espérer bénéficier de la promotion de grade.

Ensuite il y a tellement peu de promos au regard du nombre de bénéficiaires que les barèmes font qu'il y a des ex aequo qu'il faut départager selon plusieurs critères, et donc des collègues attendent ou finissent pas se lasser et faire valoir leur droit à la retraite. D'autres patienteront un an ou deux en espérant l'avoir.


Merci pour les explications. L'accès à la HC semble fort compliqué, aléatoire et injuste.
Oui ! surtout si le barème est injuste au départ ! Ce qui peut arriver. Je suis bien d'accord avec toi: les chiffres sont théoriques et on fait rarement toute sa carrière au Grand choix ou à l'ancienneté.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se défendre face aux IPR

Message par stefane le Mar 26 Juin 2012 - 14:57

@DH a écrit:L'année dernière, j'ai été inspectée. Je suis dans l'académie de Lille.

Elle est venue dans ma classe de 1ère S. J'avais décidé de travailler la méthode de l'écriture d'invention, en rappelant les attentes des correcteurs. Nous avons analysé un sujet tombé au bac il y a quelques années.

Je souhaitais amener les élèves à identifier les contraintes implicites et explicites du libellé en dégageant le genre (un dialogue théâtral. Qu'entend-t-on alors par dialogue théâtral?), le registre dominant (polémique. donc quels procédés d'écriture sont attendus?) etc etc...

Après quoi, nous avons analysé une production d'élève et nous avons tenté de voir les défaillances de la copie et d'envisager les différents moyens pouvant améliorer cette dernière.

Bilan. L'IPR estime et affirme de façon péremptoire "qu'il n'y a pas à travailler la méthode et qu'il n' y a pas de méthode. Pas plus pour l'edi que pour la dissert ou le commentaire". c'est INNE Elle nous l'a redit lors de la réunion régroupant tous les collègues et, dans ses lettres annuelles, on voit bien le fait qu'on n'a plus rien à attendre/exiger des élèves. (John, je t'envoie le truc cette semaine!!!).

Pendant une heure, elle m'a démolie. De ses propos je retiendrai:

-avez-vous songé à travailler ces 5 dernières années? Comment? Vous travaillez? C'est encore plus grave que ce que je pensais.

- Si on devait vous reclasser, vous déplacer, je ne sais même pas où l'on pourrait vous mettre.

- Au regard de votre classement au concours,vous n'avez rien à dire.

- Vous pouvez remercier les collègues qui récupèrent vos élèves en première et ceux qui les préparent en seconde.

- Vous êtes très maligne. Vous savez que vous les menez droit dans le mur mais vous faites comme si de rien n'était.

- Je reviendrai vous voir. Parce que, là, c'est vraiment inquiétant.


je n'ai jamais été aussi humiliée de toute ma vie. Elle m'a clairement signifié que j'étais une fainéante, que je profitais du système, que j'avais eu mon concours on-ne-sait-comment, que j'tais vicieuse et j'en passe. J'ai mis trois mois pour m'en remettre..... vraiment. Avec une boule au ventre à l'idée d'affronter les élèves, de leur faire des cours de merde....

@Nestya a écrit:Docteur Housette, je sais qui est cette inspectrice, elle terrifie toute l'académie. Je ne comprends comment elle a pu en arriver là. Dès qu'elle vient voir un prof, c'est pour le casser, et pire pour l'humiler. Son but n'est absolument pas de conseiller. Elle est tout simplement monstrueuse. Ma grande frayeur (comme celle de tous les profs de Lettres de l'académie) est d'être un jour inspectée par elle. Vivement qu'elle prenne sa retraite et qu'on en soit débarrassé.


Comme c'est bizarre...
L'IA-IPR de "mon inspectrice s'est trompée de classe" était dans cette académie à cette époque...

stefane
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se défendre face aux IPR

Message par NELLARA le Ven 4 Nov 2016 - 6:06

bonjour je ne sais pas si vous pouvez m'aider mais ne sachant plus vers qui me tourner je lance "une bouteille à la mer" car je suis désespérée.
Voilà mon problème , je suis AE et je me suis inscrite il y 2 ans sur une liste d'aptitude pour devenir certifié.
(je tiens à préciser que je suis prof d'italien et qu'il n'y qu'une inspectrice pour le rhone et clermont ferrand)
cette inspectrice est venu m'inspecter plusieurs fois en me donnant des avis positifs à chaque fois mais lorsque j'ai demandé ma certification son discours à changer et je suis devenu "nulle" d'un coup....
depuis cette inspectrice m'a mit au placard en effet elle ne répond pas à mes mails, ne me convoque jamais pour des réunions, refuse que je me représente sur la liste d'aptitude.....
voilà je ne sais pas si vous pourrez m'aider car j'ai bien compris que mon cas n'est pas facile et est "brulant" mais je suis tellement désespérée que j"en viens à me demander si je ne dois pas arreter l'enseignement.
merci de m'avoir lu en espérant une réponse de votre part, je vous souhaite une bonne journée


NELLARA
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se défendre face aux IPR

Message par Luz le Ven 4 Nov 2016 - 15:58

Bonjour NELLARA,

Je pense que des syndicats seront mieux renseignés pour t'aider.

Sinon pour répondre au topic, j'ai aussi subi une inspection au cours de laquelle la chargée de mission a dépassé les bornes :"Vous êtes une maman débordante d'hormones." Entre autre... )

Je pense que nous ne devons pas rester seul face à ce genre d'énergumène. Si cette bonne femme vient de nouveau m'inspecter je demande à être accompagnée par un représentant syndical pendant toute la durée de l'entrevue. Cours et surtout entretien. Si on connait déjà les agissements du phénomène, je demande même à enregistrer l'entretien, si elle refuse, je lui dis que je refuse l'entretien.

Marre d'être prise pour une idiote par des frustrés.

Luz
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se défendre face aux IPR

Message par menerve le Ven 4 Nov 2016 - 18:34

Hélas nos inspecteurs ont aussi des directives chiffrées: et en ces temps de crise ma chère dame, il faut faire des économies!
Donc on vous brosse dans le sens du poil quand vous êtes contractuels...manquerait plus que les élèves soient sans prof .... mais on ne veut pas vous augmenter et reconnaître vos compétences pédagogiques!

menerve
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se défendre face aux IPR

Message par NELLARA le Sam 5 Nov 2016 - 2:35

@Luz a écrit:Bonjour NELLARA,

Je pense que des syndicats seront mieux renseignés pour t'aider.

Sinon pour répondre au topic, j'ai aussi subi une inspection au cours de laquelle la chargée de mission a dépassé les bornes :"Vous êtes une maman débordante d'hormones." Entre autre... )

Je pense que nous ne devons pas rester seul face à ce genre d'énergumène. Si cette bonne femme vient de nouveau m'inspecter je demande à être accompagnée par un représentant syndical pendant toute la durée de l'entrevue. Cours et surtout entretien. Si on connait déjà les agissements du phénomène, je demande même à enregistrer l'entretien, si elle refuse, je lui dis que je refuse l'entretien.

Marre d'être prise pour une idiote par des frustrés.


oui mais les syndicats ne veulent pas prendre ce dossier"brulant" et ce avec 3 syndicats différent alors si j'en trouve un qui prend mon dossier en main j'adhère de suite

NELLARA
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se défendre face aux IPR

Message par lilith888 le Sam 5 Nov 2016 - 14:58

ça veut donc dire que tu demandes des services à des syndicats sans y être adhérente ?

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum