Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
gauvain31
Monarque

Re: Appréciations sur les bulletins

par gauvain31 le Sam 18 Nov 2017 - 18:40
@Caro a écrit:Le mot "bavardage" ne doit plus figurer sur les bulletins...

D'accord avec Danska : où est le texte de loi stipulant cette interdiction ? Et au nom de quoi d’ailleurs ne devrait-on pas signaler les bavardages, si le manque de concentration nuit à l'apprentissage ?
MC311
Niveau 7

Re: Appréciations sur les bulletins

par MC311 le Sam 18 Nov 2017 - 18:52
@Danska a écrit:Sans compter que la mention "bavardages" peut empêcher un élève d'obtenir les félicitations ou les encouragements, ce que je trouve tout à fait justifié : ça me ferait mal au coeur de voir un bavard impénitent décrocher les félicitations parce que nulle part sur son bulletin lesdits bavardages ne sont mentionnés.
Je suis d'accord et pourtant, dans mon établissement, il y a, souvent, des élèves félicités pour qui des bavardages sont signalés sur le bulletin. Les félicitations (et les autres récompenses, mais aussi les mises en garde) sont attribuées à la majorité des profs présents en conseil.
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: Appréciations sur les bulletins

par V.Marchais le Lun 28 Mai 2018 - 10:43
L'emploi que je fais du verbe "obérer" est-il impropre quand je déclare que l'absence totale d'apprentissage obère les résultats (malgré une intelligence déliée) ? Un collègue me dit que le terme ne convient pas. Je ne peux pas employer "plomber", je refuse "impacter" ; je trouve lourdes des formules comme "finit par avoir des conséquences sur" ou "fait baisser". "Grever" ?

C'est vraiment impropre, "obérer les résultats" ? Ça fait des années que j'utilise une formule inadéquate ?

Merci pour votre éclairage.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Fesseur Pro
Grand Maître

Re: Appréciations sur les bulletins

par Fesseur Pro le Lun 28 Mai 2018 - 10:58
Pour moi, c'est correct.

Sinon, "nuit aux résultats" ?

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: Appréciations sur les bulletins

par V.Marchais le Lun 28 Mai 2018 - 11:05
Merci Fesseur Pro. Le problème de "nuit aux résultats", c'est que ça me paraît plus léger. Je dis ça pour un élève qui a des résultats médiocres parce qu'il vit sur ses facilités, par exemple, alors qu'il pourrait exceller. Là, le gosse s'effondre littéralement à force de ne rien fiche : il mélange tout à force d'approximations et n'est plus capable de rien alors qu'il est normalement intelligent. "Nuit gravement" à la rigueur. Mais si ce n'est pas un emploi impropre, je préfère l'idée de ruine, d'anéantissement, qu'il y a dans le verbe obérer.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
ipomee
Doyen

Re: Appréciations sur les bulletins

par ipomee le Lun 28 Mai 2018 - 11:06
Pour moi aussi, c'est correct.
avatar
skindiver
Érudit

Re: Appréciations sur les bulletins

par skindiver le Lun 28 Mai 2018 - 11:55
Tu es sure que la famille comprendra?
avatar
Laverdure
Grand sage

Re: Appréciations sur les bulletins

par Laverdure le Lun 28 Mai 2018 - 12:45
+1 : c'est une belle formulation mais, pour ma part, je la trouve compliquée et il n'est pas certain que les parents (et l'élève lui-même) comprendront.

_________________
Cath
Bon génie

Re: Appréciations sur les bulletins

par Cath le Lun 28 Mai 2018 - 13:45
@V.Marchais a écrit:L'emploi que je fais du verbe "obérer" est-il impropre quand je déclare que l'absence totale d'apprentissage obère les résultats (malgré une intelligence déliée) ? Un collègue me dit que le terme ne convient pas. Je ne peux pas employer "plomber", je refuse "impacter" ; je trouve lourdes des formules comme "finit par avoir des conséquences sur" ou "fait baisser". "Grever" ?

C'est vraiment impropre, "obérer les résultats" ? Ça fait des années que j'utilise une formule inadéquate ?

Merci pour votre éclairage.

Je mets la même chose !
(alors ou on a faux toutes les des deux, ou bien..)
Cath
Bon génie

Re: Appréciations sur les bulletins

par Cath le Lun 28 Mai 2018 - 13:46
@Laverdure a écrit:+1 : c'est une belle formulation mais, pour ma part, je la trouve compliquée et il n'est pas certain que les parents (et l'élève lui-même) comprendront.

Bah, ils chercheront dans le dictionnaire, ça leur fera une activité familiale !
avatar
Honchamp
Expert

Re: Appréciations sur les bulletins

par Honchamp le Lun 28 Mai 2018 - 14:46
A propos des bavardages : perso, je signale même des "tentatives de bavardage" !
Chez nous, si on s'étonne qu'un élève ait des félicitations alors qu'il bavarde, le chef relit les appréciations et compte combien de professeurs le disent ! On a intérêt à l'avoir écrit !
Une mère déléguée , au 2ème trimestre, a demandé une fiche de suivi heure par heure pour sa fille, qui avait failli se voir refuser les félicitations à cause de quelques légers bavardages signalés (je pense que fifille a eu les félicitations parce maman a commencé à dire qu'il n'y avait pas eu de mots sur le carnet de correspondance, que nous n'avions pas...)

J'ai refusé de remplir ladite fiche, que la PP s'est dépêchée de mettre en place. Il me semble que les fiches de suivi doivent rester pour des cas "lourds" !
Mais cette mère est un cas. Pénible. Mais une exception dans nos parents d'élève, qui sont sans problème.

Sinon, je pense qu'il ne faut pas utiliser de vocabulaire compliqué pour les parents. Je ne crois pas que les parents iront chercher le terme dans un dictionnaire.
"Obére": j'utiliserais également "nuit gravement".

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: Appréciations sur les bulletins

par V.Marchais le Lun 28 Mai 2018 - 15:10
Bon. Vous me rassurez pour obérer. Néanmoins, si cela semble rare à ce point, je vais remplacer par : "a fini par provoquer un véritable effondrement des résultats". Je préfère cette périphrase, aussi longue soit-elle, à "nuit", même "gravement". Je tiens à être explicite.
(Et il me reste à espérer que notre satané logiciel accepte autant de caractères...)

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
DesolationRow
Grand Maître

Re: Appréciations sur les bulletins

par DesolationRow le Lun 28 Mai 2018 - 15:33
C'est bien sûr correct, mais joliment désuet Smile
avatar
Halybel
Niveau 8

Re: Appréciations sur les bulletins

par Halybel le Lun 28 Mai 2018 - 16:25
@Honchamp a écrit:A propos des bavardages : perso, je signale même des "tentatives de bavardage" !
Chez nous, si on s'étonne qu'un élève ait des félicitations alors qu'il bavarde, le chef relit les appréciations et compte combien de professeurs le disent ! On a intérêt à l'avoir écrit !
Une mère déléguée , au 2ème trimestre, a demandé une fiche de suivi heure par heure pour sa fille, qui avait failli se voir refuser les félicitations à cause de quelques légers bavardages signalés (je pense que fifille a eu les félicitations parce maman a commencé à dire qu'il n'y avait pas eu de mots sur le carnet de correspondance, que nous n'avions pas...)


J'ai refusé de remplir ladite fiche, que la PP s'est dépêchée de mettre en place. Il me semble que les fiches de suivi doivent rester pour des cas "lourds" !
Mais cette mère est un cas. Pénible. Mais une exception dans nos parents d'élève, qui sont sans problème.

Sinon, je pense qu'il ne faut pas utiliser de vocabulaire compliqué pour les parents. Je ne crois pas que les parents iront chercher le terme dans un dictionnaire.
"Obére": j'utiliserais également "nuit gravement".

Depuis qu'on a enlevé le système de récompenses (ce qui me parait normal puisqu'on a enlevé le système de "sanctions") on a plus du tout ce problème et nos conseils de classe sont très rapides.


_________________
Je soigne ma dyslexie pardon si elle ressort trop parfois.

Je reste fondamentalement persuadé, comme Mandela, que "l'éducation est l'arme la plus puissante qu'on puisse utiliser pour changer le monde".

"En temps de crise, le sage construit des ponts, tandis que le fou construit des murs"
avatar
kero
Grand sage

Re: Appréciations sur les bulletins

par kero le Lun 28 Mai 2018 - 16:45
@V.Marchais : "compromet [gravement] les apprentissages" ?
avatar
Franck059
Niveau 10

Re: Appréciations sur les bulletins

par Franck059 le Lun 28 Mai 2018 - 16:45
@Halybel a écrit:
@Honchamp a écrit:A propos des bavardages : perso, je signale même des "tentatives de bavardage" !
Chez nous, si on s'étonne qu'un élève ait des félicitations alors qu'il bavarde, le chef relit les appréciations et compte combien de professeurs le disent ! On a intérêt à l'avoir écrit !
Une mère déléguée , au 2ème trimestre, a demandé une fiche de suivi heure par heure pour sa fille, qui avait failli se voir refuser les félicitations à cause de quelques légers bavardages signalés (je pense que fifille a eu les félicitations parce maman a commencé à dire qu'il n'y avait pas eu de mots sur le carnet de correspondance, que nous n'avions pas...)


J'ai refusé de remplir ladite fiche, que la PP s'est dépêchée de mettre en place. Il me semble que les fiches de suivi doivent rester pour des cas "lourds" !
Mais cette mère est un cas. Pénible. Mais une exception dans nos parents d'élève, qui sont sans problème.

Sinon, je pense qu'il ne faut pas utiliser de vocabulaire compliqué pour les parents. Je ne crois pas que les parents iront chercher le terme dans un dictionnaire.
"Obére": j'utiliserais également "nuit gravement".

Depuis qu'on a enlevé le système de récompenses (ce qui me parait normal puisqu'on a enlevé le système de "sanctions") on a plus du tout ce problème et nos conseils de classe sont très rapides.  

Idem.

Quant aux bavardages, chez moi, ils occasionnent immanquablement une baisse des résultats puisque les élèves sont interrogés sur des exercices ou problèmes traités en classe.

Je mets assez souvent une appréciation du style :
"Du fait de bavardages fréquents, les notions et méthodes ne sont pas correctement assimilées, d'où la faiblesse des résultats"
avatar
Babarette
Doyen

Re: Appréciations sur les bulletins

par Babarette le Lun 28 Mai 2018 - 18:05
@V.Marchais a écrit:Bon. Vous me rassurez pour obérer. Néanmoins, si cela semble rare à ce point, je vais remplacer par : "a fini par provoquer un véritable effondrement des résultats". Je préfère cette périphrase, aussi longue soit-elle, à "nuit", même "gravement". Je tiens à être explicite.
(Et il me reste à espérer que notre satané logiciel accepte autant de caractères...)

J'avoue que je ne connaissais pas ce mot Embarassed
Mais enfin, en contexte, ça se comprend parfaitement. Si tu l'as utilisé pendant des années sans avoir de parents qui viennent t'avoiner parce que tu emploies des mots qu'ils ne comprennent pas, tu peux bien continuer.

@Halybel a écrit:
@Honchamp a écrit:A propos des bavardages : perso, je signale même des "tentatives de bavardage" !
Chez nous, si on s'étonne qu'un élève ait des félicitations alors qu'il bavarde, le chef relit les appréciations et compte combien de professeurs le disent ! On a intérêt à l'avoir écrit !
Une mère déléguée , au 2ème trimestre, a demandé une fiche de suivi heure par heure pour sa fille, qui avait failli se voir refuser les félicitations à cause de quelques légers bavardages signalés (je pense que fifille a eu les félicitations parce maman a commencé à dire qu'il n'y avait pas eu de mots sur le carnet de correspondance, que nous n'avions pas...)


J'ai refusé de remplir ladite fiche, que la PP s'est dépêchée de mettre en place. Il me semble que les fiches de suivi doivent rester pour des cas "lourds" !
Mais cette mère est un cas. Pénible. Mais une exception dans nos parents d'élève, qui sont sans problème.

Sinon, je pense qu'il ne faut pas utiliser de vocabulaire compliqué pour les parents. Je ne crois pas que les parents iront chercher le terme dans un dictionnaire.
"Obére": j'utiliserais également "nuit gravement".

Depuis qu'on a enlevé le système de récompenses (ce qui me parait normal puisqu'on a enlevé le système de "sanctions") on a plus du tout ce problème et nos conseils de classe sont très rapides.  


Ou alors, il faut remplacer "bavardages" par "communication verbale bruyante et intempestive".
Interdire la mention "bavardages" sur un bulletin.. Ben tiens. Même la nouille molle de chef que j'avais n'imposait pas des choses pareilles.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
Beniamino Massimo
Habitué du forum

Re: Appréciations sur les bulletins

par Beniamino Massimo le Lun 28 Mai 2018 - 18:05
En ce qui concerne obérer, je ne l'emploie pas personnellement : je le trouve inutilement savant sur un bulletin et, honnêtement, bien laid à la 3e personne — mais j'ai une dent contre la plupart des mots en -bère/bert, encore qu'ici l'homonymie avec une chaîne de magasins de puériculture m'amuse. Le collègue de V. Marchais avait peut-être en tête le sens le plus strict du mot, qui ne s'emploie pas tout à fait comme nuire à l'origine, puisqu'il signifie en premier lieu « accabler de dettes, d'une lourde charge », par extension « constituer une entrave à quelque chose » (TLFi). Pour certains puristes, on n'obère pas vraiment des résultats.

_________________
Et de ce peu de jours si longtemps attendus,
Ah ! malheureux ! Combien j'en ai déjà perdus !
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Appréciations sur les bulletins

par Sphinx le Lun 28 Mai 2018 - 18:10
@Beniamino Massimo a écrit:En ce qui concerne obérer, je ne l'emploie pas personnellement : je le trouve [...] bien laid à la 3e personne

Alors qu'à la première du pluriel, il est tout à fait féérique

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Beniamino Massimo
Habitué du forum

Re: Appréciations sur les bulletins

par Beniamino Massimo le Lun 28 Mai 2018 - 18:13
@Sphinx a écrit:
@Beniamino Massimo a écrit:En ce qui concerne obérer, je ne l'emploie pas personnellement : je le trouve [...] bien laid à la 3e personne

Alors qu'à la première du pluriel, il est tout à fait féérique
Royal, même.

_________________
Et de ce peu de jours si longtemps attendus,
Ah ! malheureux ! Combien j'en ai déjà perdus !
avatar
Isis39
Bon génie

Re: Appréciations sur les bulletins

par Isis39 le Lun 28 Mai 2018 - 18:26
@V.Marchais a écrit:Bon. Vous me rassurez pour obérer. Néanmoins, si cela semble rare à ce point, je vais remplacer par : "a fini par provoquer un véritable effondrement des résultats". Je préfère cette périphrase, aussi longue soit-elle, à "nuit", même "gravement". Je tiens à être explicite.
(Et il me reste à espérer que notre satané logiciel accepte autant de caractères...)

Le nombre de caractères peut se changer.
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: Appréciations sur les bulletins

par V.Marchais le Lun 28 Mai 2018 - 18:33
Je sais bien, mais ce n'est pas moi qui ai la main sur ce genre de paramètres...

Merci pour ta proposition, Kero.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
liskaya
Neoprof expérimenté

Re: Appréciations sur les bulletins

par liskaya le Lun 28 Mai 2018 - 18:42
@Halybel a écrit:
@Honchamp a écrit:A propos des bavardages : perso, je signale même des "tentatives de bavardage" !
Chez nous, si on s'étonne qu'un élève ait des félicitations alors qu'il bavarde, le chef relit les appréciations et compte combien de professeurs le disent ! On a intérêt à l'avoir écrit !
Une mère déléguée , au 2ème trimestre, a demandé une fiche de suivi heure par heure pour sa fille, qui avait failli se voir refuser les félicitations à cause de quelques légers bavardages signalés (je pense que fifille a eu les félicitations parce maman a commencé à dire qu'il n'y avait pas eu de mots sur le carnet de correspondance, que nous n'avions pas...)


J'ai refusé de remplir ladite fiche, que la PP s'est dépêchée de mettre en place. Il me semble que les fiches de suivi doivent rester pour des cas "lourds" !
Mais cette mère est un cas. Pénible. Mais une exception dans nos parents d'élève, qui sont sans problème.

Sinon, je pense qu'il ne faut pas utiliser de vocabulaire compliqué pour les parents. Je ne crois pas que les parents iront chercher le terme dans un dictionnaire.
"Obére": j'utiliserais également "nuit gravement".

Depuis qu'on a enlevé le système de récompenses (ce qui me parait normal puisqu'on a enlevé le système de "sanctions") on a plus du tout ce problème et nos conseils de classe sont très rapides.  


Chez nous c'est pour l'année prochaine ! J'en suis ravie !
avatar
Fesseur Pro
Grand Maître

Re: Appréciations sur les bulletins

par Fesseur Pro le Lun 28 Mai 2018 - 18:53
Je trouverais dommage de "priver" les bons élèves des félicitations et les méritants des encouragements.
Certains ( et leurs parents ) y sont attachés et c'est une juste récompense de leurs efforts, mot devenu de plus en plus rare en collège chez les élèves.
Enfin, ça permet de parler un tout petit peu des bons élèves, pour une fois...

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Appréciations sur les bulletins

par Jenny le Lun 28 Mai 2018 - 18:55
@Fesseur Pro a écrit:Je trouverais dommage de "priver" les bons élèves des félicitations et les méritants des encouragements.

Moi aussi.
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Appréciations sur les bulletins

par Sphinx le Lun 28 Mai 2018 - 18:55
On peut toujours les féliciter matière par matière.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

Contenu sponsorisé

Re: Appréciations sur les bulletins

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum