malheureuse...

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: malheureuse...

Message par Reine Margot le Mar 1 Déc - 13:35

@Carabas a écrit:Quand je vous lis tous, toutes, je me rends compte que je n'étais pas responsable de tous mes problèmes et surtout surtout que ce que l'on m'a reproché n'était pas justifié.

Ma tutrice croyait que je ne bossais pas assez, alors que j'y passais des heures et des heures, elle râlait quand je réutilisais des questions d'un manuel, des exercices, elle considérait que je ne lisais pas assez de critique littéraire (j'avais des 5e...) Pour elle, la cause de mes ennuis venait de mes cours "pas assez préparés" (alors qu'ils l'étaient, préparés. Pas forcément comme il faut, mais j'y passais du temps, même quand je réutilisais des questions ou des exos.) Elle a écrit dans son rapport que je me reposais trop sur des exercices tout prêts.

Du coup, je culpabilisais à mort, croyant que j'avais sous-estimé la charge de travail.

Mon vrai problème venait de moi, de ma façon d'être en cours et non de mon travail (même si mes cours étaient perfectibles), mais on m'a fait croire le contraire.

Je crois que très clairement tu n'as pas été aidée. passer du temps sur des cours ne veut pas dire qu'ils n'aient pas de défaut, non plus. Mais après il y a tout un aspect relationnel qui ne se transmet pas comme ça, que chacun doit apprendre seul. Seulement tu aurais eu droit à plus de soutien.
Sinon, tu ne sembles pas faire le deuil de ce métier. Il est possible aussi que tu ne sois pas faite pour être face à des élèves, mais rien ne dit que tu ne t'épanouiras pas ailleurs.

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: malheureuse...

Message par Carabas le Mar 1 Déc - 14:14

marquisedemerteuil a écrit:Je crois que très clairement tu n'as pas été aidée. passer du temps sur des cours ne veut pas dire qu'ils n'aient pas de défaut, non plus.
Bien sûr. Je ne défends pas à tout prix la qualité de mes cours. Je sais qu'ils étaient mal construits (surtout en début d'année) et perfectibles.
Mais vraiment elle croyait que je les bâclais, quoi.
J'ai plutôt la réputation d'être sérieuse et réglo, je n'ai jamais compris pourquoi elle me prenait pour une fumiste.
Mon tuteur de lycée n'était pas comme ça vis-à-vis de moi. Il était satisfait de mon travail, même s'il me conseillait de modifier telle ou telle chose (et je prenais bien ses critiques) mais trouvait que mon pb était avant relationnel.

mais rien ne dit que tu ne t'épanouiras pas ailleurs.
Possible, mais là je veux un boulot non pour m'épanouir mais pour gagner ma vie.
L'épanouissement, je epux le trouver ailleurs.

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: malheureuse...

Message par roxanne le Mar 1 Déc - 18:26

Tiens aujourd'hui j'ai dû aller chercher le principal parce que les 3° zoos étaient en train de me taper le boxon...Bon , c'est pas terrible , mais là on atteignait un point de non retour..Il les a pourris..J'ai 3 classes où les choses se passent normalement, voir bien et puis eux...Pourtant , je suis la même ..Un collègue me dit u'il faut lâcher prise , pas "vouloir les faire bosser"...!!! certes , alors on fait quoi 5 heures par semaine??

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: malheureuse...

Message par Marianne le Mar 1 Déc - 19:03

@roxanne a écrit:Tiens aujourd'hui j'ai dû aller chercher le principal parce que les 3° zoos étaient en train de me taper le boxon...Bon , c'est pas terrible , mais là on atteignait un point de non retour..Il les a pourris..J'ai 3 classes où les choses se passent normalement, voir bien et puis eux...Pourtant , je suis la même ..Un collègue me dit u'il faut lâcher prise , pas "vouloir les faire bosser"...!!! certes , alors on fait quoi 5 heures par semaine??

Roxanne, ton collègue applique-t-il ce conseil ? J'espère que ce n'est pas le cas ! Je me suis trouvée (et me trouve encore) confrontée à ce type de classe et les difficultés sont devenues difficilement surmontables justement parce que certains collègues avaient "lâché prise."

Marianne
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: malheureuse...

Message par albertmemmi le Mar 1 Déc - 19:19

Je bossais comme un fou quand j'étais en stage. En mai, j'ai arrêté de préparer mes cours. Je ne préparais RIEN, j'arrivais les mains dans les poches, et j'improvisais (et sans manuel). En juin je préparais "10 min pour 1 h".

Je n'ai pas vu la différence, ce n'était ni plus, ni moins satisfaisant. Bon une année entière comme ça ce n'est pas possible. Ca ne devait pas être génial comme cours. Mais quelle bouffée d'oxygène !

Or, c'est au cours de cette période que j'ai appris le plus de choses dans le métier...


Dernière édition par albertmemmi le Mar 1 Déc - 19:20, édité 1 fois

albertmemmi
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: malheureuse...

Message par Reine Margot le Mar 1 Déc - 19:19

Oui et ça rend les choses pires encore niveau discipline, parce qu s'ils intègrent qu'on ne bosse pas dans tel cours, alors pourquoi se taire et se calmer?

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: malheureuse...

Message par albertmemmi le Mar 1 Déc - 19:23

marquisedemerteuil a écrit:Oui et ça rend les choses pires encore niveau discipline, parce qu s'ils intègrent qu'on ne bosse pas dans tel cours, alors pourquoi se taire et se calmer?

Non, ils bossaient, je leur faisais faire n'importe quoi en français. Voyaient-ils la différence ? Une dictée, puis on discute sur la dictée, puis on dégage qques règles... on écrit, on écrit encore... c'était nul mais pour eux "c'était ça du français" (je sais c'est affligeant). Là j'ai progressé, énormément, dans la gestion, parce que c'était vraiment dur forcément : je n'avais plus le carcan de la préparation, j'avais les coudées franches... je ne sais comment dire, mais pour qqun qui prépare trop, ce peut être une solution.

PS : Pas en décembre.

albertmemmi
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: malheureuse...

Message par bebe le Mar 1 Déc - 19:34

Je crois que Marquise répondait à Marianne...

bebe
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: malheureuse...

Message par aposiopèse le Mar 1 Déc - 19:44

Ma tutrice croyait que je ne bossais pas assez, alors que j'y passais des heures et des heures, elle râlait quand je réutilisais des questions d'un manuel, des exercices, elle considérait que je ne lisais pas assez de critique littéraire
je trouve que ta tutrice abuse... La mienne ne regardait pas trop le contenu de mes cours, les rares fois où je lui montrais elle me disait que je me prenais trop la tête (il faut dire que je passais environ 5h de prépa pour 1h de cours !). Elle me conseillait de piocher dans des manuels par exemple pour me reposer un peu. J'avais une classe infecte et elle partait du principe que le contenu du cours n'était pas le plus important, que je devais me limiter à des choses simples et me concentrer sur la gestion de la classe. Car si le cours est bien construit mais que le prof est trop fatigué pour gérer les monstres et faire passer le cours, justement, tout ce qui a été préparé ne servira à rien.
je dis ça, mais j'ai toujours des scrupules à me coucher avant minuit... Quoi qu'il en soit, les formateurs qui disent que l'on a la classe que l'on mérite, ça m'exaspère au plus haut point.

aposiopèse
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: malheureuse...

Message par Carabas le Mar 1 Déc - 21:05

@aposiopèse a écrit:Quoi qu'il en soit, les formateurs qui disent que l'on a la classe que l'on mérite, ça m'exaspère au plus haut point.
Alors ça, c'est l'IPR qui me l'a sorti...

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: malheureuse...

Message par Reine Margot le Mar 1 Déc - 21:06

@bebe a écrit:Je crois que Marquise répondait à Marianne...

oui c'est ça.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: malheureuse...

Message par Ruthven le Mar 1 Déc - 21:19

@aposiopèse a écrit:Quoi qu'il en soit, les formateurs qui disent que l'on a la classe que l'on mérite, ça m'exaspère au plus haut point.

Il suffit de se mettre à faire un bordel monstre et de leur dire qu'ils l'ont mérité...

[J'étais dans un groupe IUFM qui a presque réussi à faire pleurer la formatrice le jour où elle nous a fait cours sur la gestion de groupe ; on en était à un point où je la plaignais presque.]

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: malheureuse...

Message par Reine Margot le Mar 1 Déc - 21:52

Dans quel but vouliez-vous arriver à la faire pleurer?

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: malheureuse...

Message par lina le Mar 1 Déc - 21:56

Moi c'est ce que vient de me sortir ma tutrice iufm lors de ma visite: si les mômes sont insupportables la dernière heure de la journée: ce n'est parce qu'ils sont fatigués, c'est juste de ma faute
(ou comment ne pas du tout se sentir soutenue....)

lina
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: malheureuse...

Message par Reine Margot le Mar 1 Déc - 21:59

Qaund on est stagiaire il y a plein de trucs qu'on ne sait pas, on tâtonne et les mômes en profitent. Le rôle du tuteur n'est pas de dire "c'est votre faute" mais de pointer les attitudes qui ne vont pas, (par exemple annoncer quelque chose et ne pas le faire, ou trop tard) afin de corriger les erreurs. Et aussi de rendre à césar ce qui appartient à césar, les impondérables: classe difficile, heure peu favorable, etc.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: malheureuse...

Message par roxanne le Mar 1 Déc - 22:03

@lina a écrit:Moi c'est ce que vient de me sortir ma tutrice iufm lors de ma visite: si les mômes sont insupportables la dernière heure de la journée: ce n'est parce qu'ils sont fatigués, c'est juste de ma faute
(ou comment ne pas du tout se sentir soutenue....)
ça c'est une énorme connerie parce que je sais que demain matin (normalement) mes affreux ils vont à peu prés bosser..et pourtant je suis la même , qui fait la m^me matière , et eux aussi sont les mêmes , aussi peu interssés..

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: malheureuse...

Message par lina le Mar 1 Déc - 22:07

Je pense comme vous, mais cette visite m'a quand même affectée: impression d'être une prof nulle, alors que je sais pertinemment que je suis dans une année de formation...

lina
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: malheureuse...

Message par Emeraldia le Mar 1 Déc - 22:40

@albertmemmi a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:Oui et ça rend les choses pires encore niveau discipline, parce qu s'ils intègrent qu'on ne bosse pas dans tel cours, alors pourquoi se taire et se calmer?

Non, ils bossaient, je leur faisais faire n'importe quoi en français. Voyaient-ils la différence ? Une dictée, puis on discute sur la dictée, puis on dégage qques règles... on écrit, on écrit encore... c'était nul mais pour eux "c'était ça du français" (je sais c'est affligeant). Là j'ai progressé, énormément, dans la gestion, parce que c'était vraiment dur forcément : je n'avais plus le carcan de la préparation, j'avais les coudées franches... je ne sais comment dire, mais pour qqun qui prépare trop, ce peut être une solution.

PS : Pas en décembre.
Excuse-moi, je comprends à quel point ils peuvent être pénibles mais je me refuse à faire ça et j'estime que d'autres profs en paient les pots cassés au centuple : moi par ex, cette année, je dois préparer au brevet une classe peu travailleuse qui me reproche de faire trop de textes !

Après réflexion et observation des collègues, ça n'est pas juste une remarque pour embêter la TZR : mes collègues ft de la grammaire à longueur de temps (tableaux de conjugaisons etc.) au lieux de donner des textes à lire !

On est prof de lettres, pas prof des écoles en CE1 pour faire réviser toutes les bases sans arrêt.

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: malheureuse...

Message par Ruthven le Mar 1 Déc - 22:50

marquisedemerteuil a écrit:Dans quel but vouliez-vous arriver à la faire pleurer?

On ne voulait pas la faire pleurer, on voulait simplement lui montrer que ce qu'elle proposait comme gestion de classe c'était du flan ; et quand elle a vu qu'elle était incapable de contrôler un groupe d'adultes diplômés et plutôt bons élèves, elle a dû en avoir gros sur le coeur. A notre décharge, on a quand même eu droit au pire du pire de l'IUFM : un élève lance une trousse. Solution : l'inviter à investir son énergie dans une activité créatrice (non, je ne lui ai pas lancé une trousse en pleine gueule pour voir si elle allait m'inviter à investir mon énergie). Dans ces conditions là, je trouve plutôt sain de l'ouvrir pour contester les âneries déversées au kilomètre. Le pire, c'est que les certifiés n'avaient même pas peur d'elle pour leur titularisation tellement ce qu'elle nous racontait était gros, d'où la pagaille. C'est pour cela que je suis souvent assez étonné lorsque les stagiaires évoquent la passivité de leur groupe à l'IUFM.

Critique permanente de nos préjugés à l'égard d'un enseignement passéiste avec des attaques permanentes sur les professeurs que nous avions eus et leurs supposées exigences. Et le pompon, pour moi en tout cas, c'est lorsqu'elle a soutenu qu'on n'était pas là pour transmettre l'amour de sa discipline (quand on est face à quelqu'un qui baigne dans Platon, c'est sûr que cela ne passe pas). Les cours de psycho de l'adolescent étaient aussi folkloriques, du Freud mal digéré et sans aucun intérêt.

Je ne sais pas comment elle a terminé l'année. Je suis parti à l'université entre temps.


Dernière édition par Ruthven le Mer 2 Déc - 8:40, édité 2 fois

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: malheureuse...

Message par romain le Mar 1 Déc - 23:01

Je suis d'accord avec Emeraldia.
j'estime que d'autres profs en paient les pots cassés au centuple
Je suis aussi TZR et l'an dernier, j'ai aussi eu des remarques du type : "Avec vous, on fait beaucoup de textes. L'an dernier, on n'en faisait jamais. Avec monsieur Untel, on faisait de la culture générale."

romain
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: malheureuse...

Message par Angua le Mar 1 Déc - 23:03

@lina a écrit:Je pense comme vous, mais cette visite m'a quand même affectée: impression d'être une prof nulle, alors que je sais pertinemment que je suis dans une année de formation...

Certes, ce devrait être le cas... mais c'est se leurrer que vouloir y croire! Une formation implique le droit à l'erreur et aux armes pour éviter de la recommencer, ce qui n'est pas le cas une année de stage en IUFM!
L'idée que j'étais en formation a bien failli me coûter mon année de stage (j'étais un peu trop véhémente dans un groupe apathique, justement), donc, méfie-toi vraiment de cette idée!

Et comme cela a déjà été souligné, il y a des heures maudites... et la dernière de la journée en fait partie. J'ai cette année une 6e d'adorables bosseurs qui se transforment en décérébrés hystériques le mardi 16h à 17h!

_________________
journalsemilitteraire.over-blog.com

Angua
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: malheureuse...

Message par Emeraldia le Mer 2 Déc - 0:27

@Angua a écrit:
@lina a écrit:Je pense comme vous, mais cette visite m'a quand même affectée: impression d'être une prof nulle, alors que je sais pertinemment que je suis dans une année de formation...

Certes, ce devrait être le cas... mais c'est se leurrer que vouloir y croire! Une formation implique le droit à l'erreur et aux armes pour éviter de la recommencer, ce qui n'est pas le cas une année de stage en IUFM!
L'idée que j'étais en formation a bien failli me coûter mon année de stage (j'étais un peu trop véhémente dans un groupe apathique, justement), donc, méfie-toi vraiment de cette idée!

Et comme cela a déjà été souligné, il y a des heures maudites... et la dernière de la journée en fait partie. J'ai cette année une 6e d'adorables bosseurs qui se transforment en décérébrés hystériques le mardi 16h à 17h!

Il y a des heures maudites comme des endroits, des classes ou des moments maudits.
On peut être un bon prof dans un endroit ou avec une classe et merder (ou subir ?) ailleurs, ou avec une autre classe. J'ai déjà eu des élèves qui m'adoraient et d'autres qui m'insultaient, pourtt j'étais la même, plus sévère avec les 2nds.

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: malheureuse...

Message par Hope le Mer 2 Déc - 1:44

Surtout, ne pas écouter les "formateurs".

A entendre le mien il y a cinq ans, mes élèves m'en voulaient, et c'était dû à ma personnalité. Trop intello, trop froide.

Aujoud'hui, j'ai caressé les cheveux d'une petite 6e qui pleurait parce qu'elle avait peur que son père la batte, j'ai poussé les 5e pour qu'ils rentrent dans la classe, j'ai blagué avec mes 3e sur les "joies" de la journée sida et des déplacements scolaires, et surtout, j'ai bien avancé avec tout le monde, eu l'impression qu'on progressait dans les programmes, qu'on progressait tout court.

L'année de stage est une vaste fumisterie. Evite juste de doubler ton année - briefe les profs principaux pour que les gamins se tiennent à carreau quand ton formateur débarque. On n'apprend ce boulot que par l'expérience, et elle ne vient pas en un an. Si tu as une visite au compte-rendu négatif, demande une contre-visite.

Dans tous les cas, ne te laisse pas abatttre, c'est beaucoup plus facile une fois qu'on est titularisé, et beaucoup plus facile aussi avec l'expérience (et elle vient des plantages, donc il en faut).

Tiens bon !

_________________
Omnia mutantur nihil interit (Ovide)

Hope
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: malheureuse...

Message par Reine Margot le Mer 2 Déc - 8:02

@Ruthven a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:Dans quel but vouliez-vous arriver à la faire pleurer?

On ne voulait pas la faire pleurer, on voulait simplement lui montrer que ce qu'elle proposait comme gestion de classe c'était du flan ; et quand elle a vu qu'elle était incapable de contrôler un groupe d'adultes diplômés et plutôt bons élèves, elle a dû en avoir gros sur le coeur. A notre décharge, on a quand même eu droit au pire du pire de l'IUFM : un élève lance une trousse. Solution : l'inviter à investir son énergie dans une activité créatrice (non, je ne lui ai pas lancé une trousse en pleine gueule pour voir si elle allait m'inviter à investir mon énergie). Dans ces conditions là, je trouve plutôt sain de l'ouvrir pour contester les âneries déversées au kilomètre. Le pire, c'est que les certifiés n'avaient même pas peur d'elle pour leur titularisation tellement ce qu'elle nous racontait était gros, d'où la pagaille. C'est pour cela que je suis souvent assez étonné lorsque les stagiaires évoquent la passivité de leur groupe à l'IUFM.

Critique permanente de nos préjugés à l'égard d'un enseignement passéiste avec des attaques permanentes sur les professeurs que nous avions eu et leurs supposées exigences. Et le pompon, pour moi en tout cas, c'est lorsqu'elle a soutenu qu'on n'était pas là pour transmettre l'amour de sa discipline (quand on est face à quelqu'un qui baigne dans Platon, c'est sûr que cela ne passe pas). Les cours de psycho de l'adolescent étaient aussi folkloriques, du Freud mal digéré et sans aucun intérêt.

Je ne sais pas comment elle a terminé l'année. Je suis parti à l'université entre temps.

Oui, je comprends que face à ce discours, vous vous soyiez révoltés...je me souviens aussi d'un séminaire débile d' "analyses de pratiques", où on était réunis autour d'une table façon "alcooliques anonymes" et où on devait parler de nos expériences, et personne ne parlait. On s'était bien fichus du formateur.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: malheureuse...

Message par Invité31 le Mer 2 Déc - 8:35

Même vécu que Ruthven sur l'IUFM...
Lina et Hope je suis effarée des propos tenus par vos tuteurs.
De mon côté quand j'ai été inspectée pour ma titularisation, on m'a dit que si ça se passait bien avec mes élèves, c'était parce que je leur faisais du charme. Je l'avais très mal pris.

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: malheureuse...

Message par Thalie le Mer 2 Déc - 9:03

marquisedemerteuil a écrit:


Je suis pour un collège pour tous, c'est l'orientation de mon syndicat, mais pas qu'ils puissent tout faire. mais quand on atteint les limites de notre capacité à juguler ces élèves, que reste-t-il? le prof est coupable. Il ne sait pas gérer, s'adapter aux nouvelles conditions du métier. On touche aux limites de la démocratisation scolaire, d'autant que ça pénalise l'ensemble des élèves, qui se plaignent de ne pouvoir travailler correctement.
CQFD on arrive aux limites du collège unique ! angedemon

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum