Vous avez dit "socle" ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vous avez dit "socle" ?

Message par Abraxas le Ven 4 Déc 2009 - 8:39

Vient de paraître au BO le récapitulatif des connaissances exigeables fin Troisième — le fameux "socle" inscrit dans la loi Fillon de 2005.
Vous trouverez ça sur
http://media.education.gouv.fr/file/45/67/9/attestation-maitrise-connaissances-socle-commun-palier3_128679.pdf

Or, il se trouve que mercredi prochain, je suis convoqué par une commission parlementaire sur l'utilité et les modalités dudit socle. Plutôt que de sortir mes niaiseries habituelles, je préfère encore faire de la démocratie directe, et vous demander votre vis — d'autant que je n'enseigne pas en collège, et qu'entre les ambitions que nous avons tous légitimement pour les élèves, et les réalités, j'ai l'impression que le fossé s'est un peu creusé, ces dernières années… Shocked

Si donc vous avez des idées, des récriminations, des suggestions, ou simplement des humeurs, n'hésitez pas. La République vous en sera reconnaissante… humhum

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit "socle" ?

Message par alinette le Ven 4 Déc 2009 - 8:45

Réunion ce midi à ce sujet au collège.. je reviens sur le topic ce soir.

alinette
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit "socle" ?

Message par Celeborn le Ven 4 Déc 2009 - 9:21

Je crois qu'on sait ce que j'en pense ^^.

Mais il faut savoir qu'avec mon équipe de lettres, nous avons préparé, hier, la réunion sur le socle qui nous arrive desus (enfin... qui m'arrive dessus, en tant que coordonnateur). Nous sommes tous contre, nous trouvons tous ça débile, inutile, et demandant un travil spplémentaire que nous ne sommes pas prêts à fournir.

Nous avons évoqués plusieurs modalités de mise en pratique (on gueule qu'on veut pas le fare, on met "oui" partout, on demande des journées banalisées pour cocher les cases...) pour finalement en arriver (pour le moment) à l'idée de cocher systématiquement "non" car aucun élève (sauf cas exceptionnel) ne peut prétendre tout maîtriser parfaitement des les attendus du socle (nous en proposons une interprétation très rigoureuse, quoi).

Dernier point : nous sommes d'accord pour ne nous consacrer (en cochant NON, donc) qu'au pilier 1 et au petit morceau du pilier 5 (le truc sur le oeuvres littéraires) qui nous concernent directement. Les autres piliers ne relèvent selon nous pas de notre compétence (haha !), de nos pratiques, etc.

Mais je suis très intéresé par les différentes prises de positions des différents collègues/équipes de lettres sur le sujet, afin de nourrir ma réflexion. Je plussoie donc l'invitation d'Abraxas à nous exprimer sur le sujet.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit "socle" ?

Message par Reine Margot le Ven 4 Déc 2009 - 10:42

Le socle, c'est quand même viser le minimum pour les élèves, donc je suis contre, sans compter les heures passées à cocher des cases pour valider les compétences.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit "socle" ?

Message par Pseudo le Ven 4 Déc 2009 - 11:57

Tu trouves, Marquise, que le socle, c'est le minimum ?

En fait, je suis plutôt de l'avis ce Celeborn : aucun élève de 3eme de ma connaissance n'a les compétences mentionnées. Enfin, selon mon interprétation des dites compétences. Et tout le problème est là, à mon sens.

Quel bahut voudra avoir 100% d'échec au socle (et donc au brevet) ?

Nous avons aussi des réunions à la con prévues pour ce fameux socle. Et tout l'enjeu est de définir à partir de quel seuil on valide la compétence globale. A partir de 100% de réussite des différentes micro-compétences ? 80% ? 50% ? Moins peut-être...

Et surtout, quelle exigence en face de la compétence ? Par exemple pour "manifester sa compréhention de textes variés, documentaires ou littéraires", est-ce qu'un gamin qui est capable de lire 5 lignes d'une encyclopédie scolaire et de me dire de quoi il retourne globalement, c'est bon ? Quelle "manifestation" de sa compréhention attend-on ? Sur quel texte ? Quel degré de compréhention ?

Je crois que les compétences du socle peuvent être interprétées de façon exigente. Ou pas. Et vu le niveau des élèves et les contraintes institutionnelles, je ne doute pas que plus de 80% des élèves ne valident leur socle. Sans pour autant ne "manifester", manifestement, aucune des compétences attendues.

Bref, encore une occasion de passer pour des rigolos.

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit "socle" ?

Message par Reine Margot le Ven 4 Déc 2009 - 12:02

Je pensais à la différence entre culture commune et socle commun. le socle c'est définir le minimum exigible pour un élève de CM2, puis 3e, etc. Mais comme tu le soulignes, certains n'auront pas le minimum du minimum, donc...on continue gentiment à niveler par le bas. Et en effet on se débrouillera toujours pour que les pauvres gamins de ZEP aient leur socle.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit "socle" ?

Message par Cath le Ven 4 Déc 2009 - 12:09

Contre aussi, car en Lp, ça fait déjà 1 an qu'on nous demande de réfléchir à un livret de compétences pour les entrants en2°. On a dit non pour l'instant car ce n'était qu'expérimental, mais on sait que ça va nous tomber dessus.

Et pour avoir vécu le contrôle continu, je peux dire que passer son temps à cocher des cases c'est affreux, ça n'amène rien aux élèves qui préfèrent de bonnes vieilles notes sur 20. Ça demande beaucoup plus de boulot pour aucune amélioration au bout du compte.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit "socle" ?

Message par sand le Ven 4 Déc 2009 - 12:58

Adopter l'évaluation par compétences, c'est faire comme à l'école primaire. Pour mes deux enfants, c'était merveilleux à la fin de chauqe niveau : toutes les compétences étaient considérés comme acquises. Et en 6ème, voilà que je découvre des lacunes en grammaire et en orthographe !!!
Si je n'avais pas été prof, j'aurais pu m'étonner mais je n'étais pas dupe. Cocher des cases permettra juste de voiler les difficultés et le refus de travail grandissant chez nos élèves. La note, accompagnée d'une appréciation juste, est un très bon reflet de ce qui est acquis, et de ce qui ne l'est pas.

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit "socle" ?

Message par Pseudo le Ven 4 Déc 2009 - 13:12

@sand a écrit:Adopter l'évaluation par compétences, c'est faire comme à l'école primaire. Pour mes deux enfants, c'était merveilleux à la fin de chauqe niveau : toutes les compétences étaient considérés comme acquises. Et en 6ème, voilà que je découvre des lacunes en grammaire et en orthographe !!!
Si je n'avais pas été prof, j'aurais pu m'étonner mais je n'étais pas dupe. Cocher des cases permettra juste de voiler les difficultés et le refus de travail grandissant chez nos élèves. La note, accompagnée d'une appréciation juste, est un très bon reflet de ce qui est acquis, et de ce qui ne l'est pas.

Pour rebondir sur le témoignage de Sand, il existe un énorme fossé entre les livrets d'évaluation fournis par les instits (pardon, professeurs des écoles) et les compétences des gamins qui arrivent en 6eme chez nous. A croire les livrets, tous les élèves ont les compétences requises en juin. Et quand on les touchent en septembre, ils ne savent plus rien.
Lors des réunions CM2/6eme, il s'est avéré que les exigences des profs de 6eme concernant telle ou telle compétence n'étaient pas tout à fait les mêmes (c'est un euphémisme) que celles qui avaient présidées à la validation d'icelle l'année précédente.
Je passe sur la stupeur des parents qui découvrent que leur chéri qui avait toutes ses compétences validées en CM2 se prend des tôles en 6eme...

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit "socle" ?

Message par kensington le Ven 4 Déc 2009 - 13:50

L'idée du socle ce n'est pas seulement mettre des croix sur des listes d'items. Ce n'est pas seulement évaluer, c'est d'abord enseigner ce qui est considéré comme indispensable de savoir avant de quitter le système scolaire. Ce qu'on attend de l'école c'est d'enseigner à tous au moins le contenu du socle et si on le lit convenablement, on ne peut pas dire qu'il manque d'ambition si c'est ce que tous doivent acquérir.

Le fossé s'est en effet creusé entre les ambitions et la réalité, on a des tas d'élèves de 3e qui en effet ne maîtrisent pas grand chose de ce que décrit le texte actuel du socle (qui est sans doute perfectible, c'est autre chose). Et je ne pense pas seulement aux élèves de ZEP, loin de là.

Personnellement, même si je pense qu'il ne faut pas se contenter du socle (et ne pas se focaliser uniquement sur les compétences, c'est aussi un socle de connaissances), je trouve très ambitieux qu'on nous demande de faire acquérir à tous ce socle commun. Je pense même que ce sera une tâche très difficile et la sempiternelle revendication de "plus de moyens" qui sonne parfois comme un refrain mécanique, se trouverait pleinement justifiée s'il s'agissait de faire du vrai soutien, du véritable accompagnement éducatif par les gens compétents que sont les profs pour permettre par exemple à tel groupe d'élèves d'acquérir telle compétence ou de "rattraper" telle autre. Puisqu'on ne veut plus faire redoubler, qu'on ait les moyens de faire travailler et valider les compétences qui n'ont pas été validées dans un premier temps et que les élèves aient au moins acquis cela même s'il n'ont pas acquis le reste.

En l'état actuel des choses, on s'arrange presque d'un système qui marche très mal, laisse beaucoup de gens sur le carreau et fait réussir médiocrement les autres. On ne peut pas juste déplorer l'échec du collège unique (c'est un fait) et vouloir le résoudre uniquement en se débarrassant de ceux qui n'y réussissent pas et le quittent sans rien.

Il faudrait cependant que les modalités de validation soit très claires et nationales (par exemple au bout de combien de "réussites" d'une compétence décide-t-on de la valider?). Il faudrait que la validation du socle soit réellement exigée en fin de collège ou de scolarité (pour pouvoir passer au lycée par exemple) et que ça ne soit pas une mascarade en effet, c'est le vrai risque. Pas de validation en douce par un jury qui passe par derrière, reconnaissance des compétences des enseignants à évaluer et de notre part évaluation rigoureuse.

kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit "socle" ?

Message par Reine Margot le Ven 4 Déc 2009 - 14:22

Oui mais on sait bien que quantité d'élèves n'aquérront pas ce minimum...définir le mini c'est le risque. Et en plus comme on l'a dit tout le monde est validé puisque ce sont les objectifs et c'est ça le problème. Encore un truc qui rend l'école semblable à une entreprise, soumise à un marché et à des objectifs.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit "socle" ?

Message par John le Ven 4 Déc 2009 - 16:16

Ce socle est idiot : d'abord en fin de troisième je ne l'aurais pas maîtrisé, ensuite je connais bon nombre d'étudiants qui ne le maîtrisent pas non plus.

Et regrouper au sein d'une même compétence à valider par oui ou non des éléments aussi disparates que les suivants, c'est complètement insensé :
Lire à haute voix, de façon expressive, un texte en prose ou en vers
Analyser les éléments grammaticaux d’une phrase afin d’en éclairer le sens
Dégager l’idée essentielle d’un texte lu ou entendu
Manifester sa compréhension de textes variés, qu’ils soient documentaires ou littéraires
Comprendre un énoncé, une consigne
Lire des oeuvres littéraires intégrales, notamment classiques, et rendre compte de sa lecture

C'est de la bouillie pour bureaucrates, totalement inapplicable sur le terrain.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit "socle" ?

Message par kensington le Ven 4 Déc 2009 - 17:01

@John a écrit:Ce socle est idiot : d'abord en fin de troisième je ne l'aurais pas maîtrisé, ensuite je connais bon nombre d'étudiants qui ne le maîtrisent pas non plus.

Et regrouper au sein d'une même compétence à valider par oui ou non des éléments aussi disparates que les suivants, c'est complètement insensé :
Lire à haute voix, de façon expressive, un texte en prose ou en vers
Analyser les éléments grammaticaux d’une phrase afin d’en éclairer le sens
Dégager l’idée essentielle d’un texte lu ou entendu
Manifester sa compréhension de textes variés, qu’ils soient documentaires ou littéraires
Comprendre un énoncé, une consigne
Lire des œuvres littéraires intégrales, notamment classiques, et rendre compte de sa lecture

C'est de la bouillie pour bureaucrates, totalement inapplicable sur le terrain.


Tu reconnais donc une certaine ambition à ce socle? Ambition démesurée? Faudrait-il l'alléger? C'est sûr que s'il est plus difficile à obtenir que le bac (vu ce que le lycée va devenir...), il ne fera pas long feu.

Chaque composante de la compétence est à évaluer séparément. C'est là qu'un cadrage national est nécessaire pour savoir quand on valide: toutes les composantes? un certain nombre? quel seuil?

L'application sur le terrain peut être problématique en effet. En même temps tout ça ne sort pas d'un chapeau de magicien, la plupart des éléments découle des activités de classe que l'on mène déjà dans nos cours sans toujours forcément l'évaluer formellement. Et l'ensemble de l'évaluation du socle doit être répartie sur l'ensemble des quatre années de collège.

kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit "socle" ?

Message par V.Marchais le Ven 4 Déc 2009 - 17:16

Abraxas, votre analyse, l'APL l'a déjà faite. Elle est ici :
http://www.aplettres.org/
Je crois qu'il n'y a pas grand chose à ajouter, si ce n'est que, comme la validation de tels items va être redoutablement chronophage, on va, une fois de plus, valider au rouleau à papier peint...
Ah, çà ! on n'aura jamais eu autant de compétents dans une nation !

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit "socle" ?

Message par kensington le Ven 4 Déc 2009 - 17:26

Un point de vue très intéressant sur le blog de JP Brighelli:

Je suis assez partagé sur cette histoire de socle commun des connaissances et des compétences (je me réfère ici au BO fixant ses exigences, pas au questionnaire mentionné dans la note).
Je pense qu'il peut être lu (et appliqué) de deux façons : l'une pédagogiste et l'autre républicaine. La première dénaturant le mot "compétence" pour en faire un simple "savoir-faire" coupé de toute culture commune. La seconde pouvant aussi revendiquer le terme de "compétence" pour lutter contre la dérive de "l'élève au centre du système". Le "tout se vaut" (la parole de l'élève comme celle du professeur) peut en effet très bien être considérée comme une mise en cause depuis trente ans de la compétence de l'enseignant pour transmettre le savoir. C'est ainsi que la doxa envahit la salle de classe, et c'est le mal dont meurt l'école.

Or, le socle commun des connaissances et des compétences réaffirme par exemple que tout élève doit maîtriser la langue, tant à l'oral qu'à l'écrit. Il réhabilite explicitement l'apprentissage du vocabulaire et le recours à la dictée... Il se réfère à la culture humaniste... C'est pourquoi il me semble que, bien utilisé, il peut au contraire servir de point d'appui pour lutter contre le discours pédagogiste qui a abouti à ce qu'on n'apprenne plus rien à l'école.
Le Lycée Professionnel est un point d'observation idéal pour voir tous les naufragés du système qui après 10 ans de scolarisation ne maîtrisent pas 300 mots. S'ils connaissaient le quart de ce qui est préconisé dans le socle commun, on avancerait enfin...
Du reste, la réforme du Bac Professionnel (désormais en 3 ans), sur le plan des programmes de français et d'histoire, est intéressante : les cours sur la Renaissance, l'humanisme, les Lumières, etc, sont réhabilités et permettent de renouer avec la transmission d'une culture commune.

Il me semble qu'à vouloir rejeter, par réflexe, ce qui vient du ministère (et de l'Europe), on risquerait de se priver d'une chance contribuant à mette un coup d'arrêt à la dérive de l'école. Je vois plutôt ce recentrage sur les fondamentaux comme un anti-"séquence pédagogique" et "l'élève doit construire lui-même ses propres savoirs"...

Sur le questionnaire lui-même. Celui-ci me laisse en revanche sceptique : comment peut-on juste cocher des cases "oui/non" pour évaluer l'acquisition des compétences et des savoirs (surtout sur des points aussi larges)? Il est probable que les professeurs eux-mêmes s'autocensureront, ou cèderont à la pression de leur hiérarchie, pour se contenter des miettes et cocher "oui", histoire d'arriver à un "80 % des élèves maîtrisent, et tout va très bien, circulez, il n'y a rien à voir"...

En somme, le socle commun me semble une bonne redéfinition des règles du jeu de l'école républicaine, mais le questionnaire qui l'accompagne déjà le moyen de le truquer dans un sens pédagogiste.

Ecrit par : Daniel Arnaud | 04 décembre 2009

Et aussi:

Le BO de 2006 sur le socle commun :

http://www.education.gouv.fr/bo/2006/29/MENE0601554D.htm

Rien que sur le point 1, je prends tout : maîtrise de l'orthographe, listes de vocabulaires (donc répertoire et par coeur), réhabilitation des "textes patrimoniaux" (quand Meirieu nous conseillait les "modes d'emploi"), etc.
Pour moi ce texte est une arme anti-pédagogiste, et il me semble que les professeurs qui ont subi cette secte depuis 30 ans devraient s'en saisir.
La "culture humaniste" est une formule que certains veulent vider de leur sens? La belle affaire! Aux professeurs eux-mêmes, notamment de lettres et d'histoire, de les prendre au mot et de redonner aux mots leur vrai sens... Au quotidien, dans les établissements, en investissant les conseils de classe et les conseils pédagogiques... Ce BO nous en donne les moyens.

Ecrit par : Daniel Arnaud | 04 décembre 2009

kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit "socle" ?

Message par V.Marchais le Ven 4 Déc 2009 - 17:31

Il est gentiment naïf, ce monsieur, à penser qu'un tel type d'évaluation va permettre de "mettre un coup d'arrêt à la dérive de l'école". Sans notes, les constats seront encore plus difficiles à établir. Bien sûr que les chefs d'établissement, qui auront la main sur ces livrets, vont valider à tour de bras. Et tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit "socle" ?

Message par kensington le Ven 4 Déc 2009 - 17:39

C'est ce qu'il faut éviter justement.

_________________
"A trop privilégier la langue du quotidien et des faits, à trop vouloir faire parler avant d’avoir fait comprendre, le professeur risque de laisser l’élève en situation de handicap linguistique et cognitif; il risque de faillir dans sa mission d’émancipation du sujet."
A. Lhérété, "Cultiver le plaisir du texte: une compétence presque oubliée en Langue 2", NewStanpoints déc. 2014


kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit "socle" ?

Message par V.Marchais le Ven 4 Déc 2009 - 17:47

Sur ce point, je suis très pessimiste. Nous pouvons nous dérober à un certain nombre de pratiques débiles au nom de notre liberté pédagogique, mais l'évaluation fait partie de nos obligations de service, et l'organisation de sa mise en oeuvre dans le respect des textes en vigueur fait partie des prérogatives du CDE. Et ça, ça va pas aller en s'arrangeant, sauf changement radical de politique (déconcentration, autonomie des établissements, augmentation du pouvoir du chef...).
Le rouleau à papier peint, je le vois venir gros comme un maison. On pourra (très difficilement) refuser de tenir le manche, mais ça ne changera pas grand chose au badigeon final...

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit "socle" ?

Message par Reine Margot le Ven 4 Déc 2009 - 17:59

+ 1!

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit "socle" ?

Message par harry james le Ven 4 Déc 2009 - 18:03

Tout cela est bien joli sauf que le socle sera tout sauf commun puisque la mise en oeuvre (l'évaluation des compétences) doit se faire localement, établissement par établissement en fonction et pour le bassin. (source: mon IPR)
Bref tout change pour que rien ne change.
Si l'on veut vraiment mettre le nez dans le caca et bien utilisons le ce socle, la compétence devenant le centre de l'enseignement (la séquence aux chiottes, c'est la compétence qui fait le cours Source: mon IPR), refusons de noter (oui oui, bonjour madame, voici les compétences de votre mon-chéri : acquises-non acquises- en voie de- oui madame, c'est le prof de musique qui a validé la compétence "utiliser les règles d'orthographe...")...

Ainsi le chronophage nous rend du temps et nous respectons la loi émanation d'une directive européénne qui doit tous nous transformer en finlandais gracieux et compétents.

banzai!

(quand on voit déjà le nombre de réunions pour se mettre d'accord juste sur qui fait quoi quand où...c'est plaisant. le bon fonctionnaire s'évalue au nombre de réunions non?)

_________________
Merdre lachez tout! Partez sur les routes!


Out of sorrow entire worlds have been built
Out of longing great wonders have been willed
[...]
Outside my window, the world has gone to war
Are you the one that I've been waiting for?

harry james
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit "socle" ?

Message par doctor who le Sam 5 Déc 2009 - 0:01

Je colle des liens que j'avais déjà cités ailleurs.


Un gros dossier de Nico Hirtt sur la question, qui fait le tour des problèmes, depuis la Belgique, où le problème est encore plus urgent qu'en France :
http://www.skolo.org/IMG/pdf/APC_Mystification.pdf

Et un dépassement dialectique possible, par Gilbert Molinier : http://michel.delord.free.fr/molinier/gm-competence-nicohirtt1.pdf

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit "socle" ?

Message par Marlou.Bassboost le Sam 5 Déc 2009 - 10:22

marquisedemerteuil a écrit:Le socle, c'est quand même viser le minimum pour les élèves, donc je suis contre, sans compter les heures passées à cocher des cases pour valider les compétences.

idem...que faire de nos programmes et de la formation vers la seconde.
je crois que je vais boycotter ...

Marlou.Bassboost
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit "socle" ?

Message par roxanne le Sam 5 Déc 2009 - 10:40

Mais moi je découvre tout cela , on ne nous en a parlé ..(ou alors j'avais piscine ce jour-là)

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit "socle" ?

Message par V.Marchais le Sam 5 Déc 2009 - 10:52

Très vite parce que pas le temps ce matin...
Notre statut ne nous permettra pas de boycotter les livrets d'évaluation. Par contre, je mets ma main à couper que, très bientôt, nos chers IPR exigeront de nous que nous construisions nos "séquences" autour non plus d'objectifs généraux mais de compétences : tous nos cours vont devoir s'articuler autour de ces compétences visées et c'est là que ça risque de sérieusement déraper en termes de contenus. S'il peut (doit) y avoir une résistance de notre part, c'est là qu'elle se situera : dans le refus de subordonner le contenu de nos cours, c'est-à-dire des connaissances dispensées, aux compétences du socle. Et pour cela, il va falloir prendre appui vigoureusement sur les nouveaux programmes.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit "socle" ?

Message par snow le Sam 5 Déc 2009 - 10:56

Quand je vois ce que donne le socle commun dans les matières scientifiques, j'en frémis d'horreur... c'est tout ce que je déteste: des tableaux vides de sens, une perte de temps abyssale, et sans déclencher le moindre progrès chez l'élève.
Il est hors de question que pour chacune de mes évaluations, je coche ces petites cases. Je préfère passer du temps, beaucoup de temps, sur l'essentiel (dénicher le texte qui fera mouche, l'anecdote qui les accrochera, peaufiner l'analyse d'un extrait...mon boulot quoi).

J'ai l'impression qu'on file tout droit vers une liste d'items complètement creuse qui cherche à bercer l'élève, ses parents et l'institution de douces illusions bien rassurantes.

Maintenant, quand j'ai exprimé ce point de vue en réunion, mes collègues scientifiques ont crié au scandale. Vraiment crié...

snow
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum