Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Emeraldia
Érudit

Re: Le débat sur les TZR, les remplacements et les vacataires

par Emeraldia le Mar 8 Déc 2009 - 18:19
@Adri a écrit:Etre affecté en AFA dans un très bon établissement, sur un bmp qui devrait correspondre à un poste spécifique s'il y avait assez d'heures et une vraie volonté : c'est très gratifiant.
MAIS, ça demande un investissement sans faille, un travail de titan qu'on aimerait pouvoir réutiliser, au moins en partie l'année suivante...
L'aspect gratifiant s'estompe ensuite quand on constate en juillet qu'on s'est fait jeter, qu'on se retrouve ailleurs pour l'année (alors que le besoin demeure). Et ça n'est même pas parce qu'on n'a pas fait l'affaire, d'ailleurs, on y retourne l'année suivante ! (un peu moins motivé cette fois, on sait qu'on n'est là que de manière très temporaire)
Ce genre d'AFA ne justifie pas de prime particulière, mais ça n'est pas non plus forcément le paradis...

Je ne suis pas d'accord (quoique de tte façon, être à l'année dans un seul établissement, je n'ai JAMAIS connu !). Pendant que les collègues font tranquillement leur conseil d'enseignement et savent quelle classe (quel niveau et quels élèves) ils auront, le TZR attend septembre pour savoir où il sera, avec quel niveau. Il ne peut dc pas s'organiser comme les autres en été.

Ca mérite une compensation, sinon on nie toutes les corvées des remplaçants.
avatar
Adri
Monarque

Re: Le débat sur les TZR, les remplacements et les vacataires

par Adri le Mar 8 Déc 2009 - 18:55
Pour les organisations et les conseils d'enseignement, je suis bien d'accord avec toi, j'ajouterais aussi les EdT...

Pour l'impossibilité de préparer qqc pendant les vacances d'été, j'en ai pris mon parti : vacances, vacances !

Je ne souhaitais pas du tout nier les corvées du TZR, loin de moi cette idée ! Simplement, pour ne connaître que des AFA, j'imagine que les remplacements courts sont pires encore.
Dans mon message précédent, je voulais surtout dire que les aspects positifs de l'AFA dans un bon étab ne sont que fugaces.

Le pire, le stress du mois de juillet, au moment des affectations...

Stress ici, stress par là.
avatar
Emeraldia
Érudit

Re: Le débat sur les TZR, les remplacements et les vacataires

par Emeraldia le Mar 8 Déc 2009 - 19:56
@Adri a écrit:Pour les organisations et les conseils d'enseignement, je suis bien d'accord avec toi, j'ajouterais aussi les EdT...

Pour l'impossibilité de préparer qqc pendant les vacances d'été, j'en ai pris mon parti : vacances, vacances !

Je ne souhaitais pas du tout nier les corvées du TZR, loin de moi cette idée ! Simplement, pour ne connaître que des AFA, j'imagine que les remplacements courts sont pires encore.
Dans mon message précédent, je voulais surtout dire que les aspects positifs de l'AFA dans un bon étab ne sont que fugaces.

Le pire, le stress du mois de juillet, au moment des affectations...

Stress ici, stress par là.

Oui les remplacements de courtes durée sont pires encore. Tu as bien raison de profiter de tes vacances, je fais pareil mais pour mieux cavaler à la rentrée...
Je voulais juste soumettre les façons de rendre cette situation plus juste et plus "attractive"...
Contenu sponsorisé

Re: Le débat sur les TZR, les remplacements et les vacataires

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum