Mais Mme X, l'exclusion de cours est interdite !

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Mais Mme X, l'exclusion de cours est interdite !

Message par Invité le Sam 8 Jan 2011 - 11:28

Accessoirement, je trouve le socle commun très utile pour les sanctions disciplinaires: la compétence 1 - Écrire nous invite ainsi à faire copier des textes aux élèves...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais Mme X, l'exclusion de cours est interdite !

Message par Sessi le Sam 8 Jan 2011 - 11:45

Eh bien Juliet affraid ! C'est vraiment n'importe quoi!! On croit r^ver, vraiment!

De mon côté, rien de semblable, mais je suis dans un bahut où je sais qu'on n'a pas le droit d'exclure sans motif grave (mise en péril du cours, de la classe, etc.), mais hier j'ai voulu frapper fort. J'ai une classe de 6° vraiment chiante. Très bavarde, très lente, très bruyante, avec un ou deux électrons libres très casse-pied. Hier, je n'étais pas très en forme. Je leur explique que je n'écrirai pas au tableau aujourd'hui, je voulais limiter mes déplacements. Les gamins comprennent très bien et se tiennent à carreau. Là-dessus mes électrons libres commencent à s'activer, tout heureux de ne pas être autant surveillés qu'à l'ordinaire. Ils se mettent à bavarder, à interpeller leurs camarades à l'autre bout de la classe sous mon nez sans aucune gêne, ne tiennent pas compte de mes rappels à l'ordre.
Comme je n'étais pas d'humeur à faire la police, j'ai décidé d'en faire sortir un, celui qui en temps normal me pose le plus de problème, celui qui ne repart JAMAIS sans sa punition ou sans un mot dans le carnet. C'est al première fois que j'exclus un élève depuis que je suis dans ce bahut (novembre). C'était presque la fin du cours (il devait rester une vingtaine de minutes). Je l'envoie en perm avec du travail qu'il devra aussi terminer à la maison. Après ça, le cours s'est déroulé dans un calme exemplaire. Je précise que c'est un gamin avec qui j'ai passé un "contrat" à mon arrivée, contrat qui n'a du coup pas été respecté, hier. En temps normal avec ce papier, j'ai une prise sur le gosse, mais là hier, je n'étais vraiment pas en forme et j'en avais marre de me répéter. Ca a fait un exemple pour la classe (c'est horrible de dire ça...) et ça m'a permis de finir mon cours tranquillement.
Je n'ai eu aucune retombée de la CPE, aucun écho du CDE. Je ne sais pas pourquoi, je le sens venir gros comme une maison pour lundi!

_________________
- Tout ce que nous pouvons faire est d'ajouter à la création, le plus que nous le pouvons, pendant que d'autres travaillent à la destruction. C'est ce long, patient et secret effort qui a fait avancer réellement les hommes depuis qu'ils ont une histoire.-
Albert Camus

Sessi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais Mme X, l'exclusion de cours est interdite !

Message par Celeborn le Sam 8 Jan 2011 - 11:49

@Sessi a écrit:. Ca a fait un exemple pour la classe (c'est horrible de dire ça...)

Non non, c'est normal. C'est même l'un de mes arguments traditionnels en conseil de classe quand un élève très très chiant risque d'échapper à l'avertissement conduite bien mérité grâce au célèbre "oui, mais vous savez, il a pas une vie facile, le pauvre petit". Quel exemple va-t-on donner aux autres si lui n'est pas sanctionné ?

Je trouve que tu as bien fait, Sessi Smile

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais Mme X, l'exclusion de cours est interdite !

Message par roxanne le Sam 8 Jan 2011 - 12:00

Une anecdote restée célèbre dans mon collège il y a 4 ans .le CDE de l'époque et la CPE (beaucoup plus agréable depuis l'arrivée du nouveau CDE)arrivent dans le couloir et assistent à l'engueula de en règle d'un gamin de 4° (que j'ai eu l'immense joie d'avoir eu deux ans et qui était caractériel)par un prof devant la classe rangée.Ils reprennent aussitôt le collègue en disant (toujours devant tout le mode) qu'il ne doit pas parler à un élève comme ça .Ni une ni deux , le collègue prend sa sacoche dans sa salle et déclare" Si vous savez faire mieux que moi,allez-y , moi je m'en vais " et il joint le geste à la parole et se casse.Ils l'ont rattrapé sur le parking et se sont excusés.Le collègue en question était à 4 ans de la retaite , tzr d'arts plastiques sur 3 bahuts donc rien à foutre.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais Mme X, l'exclusion de cours est interdite !

Message par Provence le Sam 8 Jan 2011 - 12:08

@Sessi a écrit:. Ca a fait un exemple pour la classe (c'est horrible de dire ça...)

L'année de mon stage, j'ai exclu une élève parce qu'elle avait oublié son manuel. La classe commençait à partir en vrille et j'ai choisi de taper fort. Ça a marché, je ne regrette rien. Il n'y a rien d’horrible à faire des exemples: ils ne sont pas injustes et ont valeur d'enseignement pour les autres.


@roxanne a écrit:Une anecdote restée célèbre dans mon collège il y a 4 ans .le CDE de l'époque et la CPE (beaucoup plus agréable depuis l'arrivée du nouveau CDE)arrivent dans le couloir et assistent à l'engueula de en règle d'un gamin de 4° (que j'ai eu l'immense joie d'avoir eu deux ans et qui était caractériel)par un prof devant la classe rangée.Ils reprennent aussitôt le collègue en disant (toujours devant tout le mode) qu'il ne doit pas parler à un élève comme ça .Ni une ni deux , le collègue prend sa sacoche dans sa salle et déclare" Si vous savez faire mieux que moi,allez-y , moi je m'en vais " et il joint le geste à la parole et se casse.Ils l'ont rattrapé sur le parking et se sont excusés.Le collègue en question était à 4 ans de la retaite , tzr d'arts plastiques sur 3 bahuts donc rien à foutre.

Ta collègue a bien réagi.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais Mme X, l'exclusion de cours est interdite !

Message par Lornet le Sam 8 Jan 2011 - 12:10

Happy Flower a écrit:La principale est venue me voir suite à l'exclusion de trois élèves qui empêchaient la classe de travailler (bavardages permanents, cours non notés, mots grossiers). Elle m'a dit que l'exclusion de cours était interdite ! J'aimerais trouver le texte de loi sur le sujet.... Ca m'énerve ces supérieurs (principaux, cpe...) qui rejettent la faute de l'exclusion sur le prof avant même de blâmer les élèves fautifs !!

Ici, elle était interdite...hier pour cause de permanence surchargée.
Toutefois, ce sont toujours les mêmes que je mets à la porte, et devant la porte quand on ne les accepte pas en bas. Les autres élèves veulent travailler : pourquoi leur faire subir le chahut d'élèves qui sont là en attendant leurs seize ans, ne font rien, rendent des copies blanches, lancent des bouts de gomme, ne semblent là que pour empêcher les autres de bosser dans le calme ? On me dit que ce sont des cas lourds et qu'ils resteront quatre ans au collège : mais quel est l'intérêt ? scratch On me dit de leur sourire, mais ça ne va pas calmer M. Sarbacane qui m'a dit que j'étais un prof de merde avant les vacances et continue de jouer avec sa sarbacane.

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais Mme X, l'exclusion de cours est interdite !

Message par Sessi le Sam 8 Jan 2011 - 12:22

Provence et Celeborn: merci! Si le père du jeune vient g... comme un putois lundi, j'aurais de quoi lui répondre je crois (le gars est déjà venu enguirlander la CPE il y a quelques semaines parce qu'on avait mal parlé à Monchérimoncoeurmonintouchabletrésor)!

_________________
- Tout ce que nous pouvons faire est d'ajouter à la création, le plus que nous le pouvons, pendant que d'autres travaillent à la destruction. C'est ce long, patient et secret effort qui a fait avancer réellement les hommes depuis qu'ils ont une histoire.-
Albert Camus

Sessi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais Mme X, l'exclusion de cours est interdite !

Message par Chocolat le Sam 8 Jan 2011 - 12:36

Si les parents ne souhaitent pas leurs enfants soient punis, ils n'ont qu'à faire leur boulot de parents correctement, avant de venir critiquer!

Parce que bon, un gamin qui ne sait ou ne veut pas savoir qu'on vient à l'école pour bosser, tout en respectant les autres élèves et les adultes encadrants, il a un problème; et ce problème, les parents sont censés nous aider à le résoudre.
Certains le font, et c'est très bien; d'autres nous disent clairement qu'ils ne savent plus quoi faire, et s'en remettent à nous; c'est moins bien, mais c'est humainement compréhensible avec des gamins difficiles; puis il y a ceux qui n'ont aucun respect pour l'école et les enseignants, qui pensent tout savoir sur tout, qui refusent de reconnaître qu'ils ont raté des marches, au niveau de l'éducation de leur gamin tout en contestant toute décision qui sanctionne le comportement de leur enfant; là, c'est pas bien du tout; c'est même carrément inconscient!

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais Mme X, l'exclusion de cours est interdite !

Message par ysabel le Sam 8 Jan 2011 - 12:38

C'est quand même marrant, la seule année (TZR dans un collège) où j'ai eu des pb de discipline c'est dans un établissement où on ne pouvait exclure (on ramenait l'élève en cours) et où les heures de colles devaient correspondre aux heures de permanence...

Ce que je remarque aussi c'est qu'il est rarissime d'exclure dans les sections générales. un peu en seconde et le plus souvent en techno.

J'exclus quand trop d'élèves n'ont pas leur matériel (une fois la moitié de la classe). L'an passé j'excluais systématiquement un élève en STL qui faisait le clown (alors lui ne faisait aucun bruit mais les autres riaient devant ses mimiques) en Général au bout de 10 minutes il était dehors. un jour il me dit :" Ouais, c'est même pas la peine que je vienne". Bonne idée lui dis-je.

J'exclus peu mais à chaque fois ça sert d'exemple.


Dernière édition par ysabel le Sam 8 Jan 2011 - 12:51, édité 1 fois

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais Mme X, l'exclusion de cours est interdite !

Message par Augustin le Sam 8 Jan 2011 - 12:46

Il n'y a pas de questions à se poser : ne pas exclure un élève rétif à l'autorité empêchant délibérément le bon déroulement du cours est irresponsable. C'est en ne le faisant pas immédiatement qu'on s'expose à devoir en exclure 10 le mois suivant.

Quant aux CDE, CPE et tutti quanti qui s'y opposent et ramènent les élèves dans les classes, sachez qu'ils s'opposent aussi (par conviction ou par inconscience) à la transmission des savoirs, à la discipline (donc à nos disciplines) et à ce que nous représentons en tant que professeurs. Les plus extrémistes d'entre eux sont tout simplement nos ennemis et les ennemis de l'instruction des classes populaires. Mettez vous ça dans le crâne les petits jeunes et prenez vos responsabilités.

Augustin
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais Mme X, l'exclusion de cours est interdite !

Message par ysabel le Sam 8 Jan 2011 - 12:52

Ce qui est certain c'est que si aujourd'hui on me ramenait un élèe après l'avoir exclu, je prends mes clics et mes clacs et je pars...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais Mme X, l'exclusion de cours est interdite !

Message par Jean le Sam 8 Jan 2011 - 13:02

@Augustin a écrit:Il n'y a pas de questions à se poser : ne pas exclure un élève rétif à l'autorité empêchant délibérément le bon déroulement du cours est irresponsable. C'est en ne le faisant pas immédiatement qu'on s'expose à devoir en exclure 10 le mois suivant.

Quant aux CDE, CPE et tutti quanti qui s'y opposent et ramènent les élèves dans les classes, sachez qu'ils s'opposent aussi (par conviction ou par inconscience) à la transmission des savoirs, à la discipline (donc à nos disciplines) et à ce que nous représentons en tant que professeurs. Les plus extrémistes d'entre eux sont tout simplement nos ennemis et les ennemis de l'instruction des classes populaires. Mettez vous ça dans le crâne les petits jeunes et prenez vos responsabilités.

J'approuve !

Jean
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais Mme X, l'exclusion de cours est interdite !

Message par Daphné le Sam 8 Jan 2011 - 13:52

@Augustin a écrit:Il n'y a pas de questions à se poser : ne pas exclure un élève rétif à l'autorité empêchant délibérément le bon déroulement du cours est irresponsable. C'est en ne le faisant pas immédiatement qu'on s'expose à devoir en exclure 10 le mois suivant.

Quant aux CDE, CPE et tutti quanti qui s'y opposent et ramènent les élèves dans les classes, sachez qu'ils s'opposent aussi (par conviction ou par inconscience) à la transmission des savoirs, à la discipline (donc à nos disciplines) et à ce que nous représentons en tant que professeurs. Les plus extrémistes d'entre eux sont tout simplement nos ennemis et les ennemis de l'instruction des classes populaires. Mettez vous ça dans le crâne les petits jeunes et prenez vos responsabilités.
Tu as parfaitement raison Augustin ! Mais pour faire appliquer ça il faut lutter contre la bêtise crasse et l'incompétence de l'administration, et là ça ne me donne même pas une petite idée de l'infini furieux
Je crois que nous avons tous notre anecdote à raconter sur ce sujet.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais Mme X, l'exclusion de cours est interdite !

Message par Augustin le Sam 8 Jan 2011 - 14:47

C'est vrai que c'est de l'énergie, un peu de courage et beaucoup d'aplomb mais en même temps, si on ne se laisse ni influencer ni culpabiliser et que l'on fait régner l'ordre dans ses classes, même l'administration fini par vous manger dans la main puisqu' "il n'y a pas de problèmes de discipline avec vous". En effet, on voit bien que le cercle est vicieux : d'abord on sape directement ou indirectement votre autorité et ensuite on vous le reproche.

Augustin
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais Mme X, l'exclusion de cours est interdite !

Message par Augustin le Sam 8 Jan 2011 - 14:52

@ysabel a écrit:Ce qui est certain c'est que si aujourd'hui on me ramenait un élèe après l'avoir exclu, je prends mes clics et mes clacs et je pars...

Que nenni ! Tu envoies péter devant toute la classe le CPE/CDE qui a osé faire ça d'un simple : "non, non, cet élève a été exclu de mon cours donc vous le gardez... on règle ça ensemble après".

Augustin
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais Mme X, l'exclusion de cours est interdite !

Message par Kroko le Dim 9 Jan 2011 - 10:40

1ere semaine : j'exclue un élève, accompagné d'un autre, ils s'en vont au super U.
J'ai compris la leçon n°1, ne pas faire accompagner d'un élève, mais envoyer chercher un surveillant. Évidemment ça fait perdre du temps.
Une fois, j'ai exclu deux élèves de cours : ils se battaient. 3 autres ont suivi : ils s'auto-excluent. -5 élèves dans une classe, d'un coup, ça fait vide, mais du coup, tous les autres étaient contents, ils ont pu travailler dans une bonne ambiance.
J'ai appris cette semaine qu'un collègue arrive à exclure jusqu'à 7 élèves. Hallucinant.

_________________
fools, said I, you do not know, silence like a cancer grows

Kroko
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais Mme X, l'exclusion de cours est interdite !

Message par Invité le Dim 9 Jan 2011 - 11:18

@Kroko a écrit: ils s'auto-excluent.

Certains font tout pour se faire exclure. J'avoue que je rentre dans leur jeu, ça m'arrange, je peux faire cours tranquillement avec le reste de la classe (qui au fond ne demande que ça). Je ne suis pas assistante sociale, éducatrice ou psychologue, ce n'est pas à moi de comprendre pourquoi :
1. ils ne veulent pas aller en cours
2. ils ne supportent pas l'autorité
3. ils ne veulent pas travailler
4. autre raison
(cocher la bonne réponse)
Nous avons assez de travail avec les cours à préparer, les devoirs à corriger, le socle commun, les modules, le B2I, etc. Nous ne sommes pas là pour faire du sentiment ou de la psychologie de comptoir, mais pour transmettre un savoir. Marre d'avoir à endosser 36 000 rôles qui n'ont aucun rapport avec l'instruction!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais Mme X, l'exclusion de cours est interdite !

Message par Reine Margot le Dim 9 Jan 2011 - 11:25

@Al a écrit:
@Kroko a écrit: ils s'auto-excluent.

Certains font tout pour se faire exclure. J'avoue que je rentre dans leur jeu, ça m'arrange, je peux faire cours tranquillement avec le reste de la classe (qui au fond ne demande que ça). Je ne suis pas assistante sociale, éducatrice ou psychologue, ce n'est pas à moi de comprendre pourquoi :
1. ils ne veulent pas aller en cours
2. ils ne supportent pas l'autorité
3. ils ne veulent pas travailler
4. autre raison
(cocher la bonne réponse)
Nous avons assez de travail avec les cours à préparer, les devoirs à corriger, le socle commun, les modules, le B2I, etc. Nous ne sommes pas là pour faire du sentiment ou de la psychologie de comptoir, mais pour transmettre un savoir. Marre d'avoir à endosser 36 000 rôles qui n'ont aucun rapport avec l'instruction!

+1000.

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais Mme X, l'exclusion de cours est interdite !

Message par Kroko le Dim 9 Jan 2011 - 11:40

je suis bien d'accord avec vous.

_________________
fools, said I, you do not know, silence like a cancer grows

Kroko
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais Mme X, l'exclusion de cours est interdite !

Message par Igniatius le Dim 9 Jan 2011 - 12:11

@Augustin a écrit:Il n'y a pas de questions à se poser : ne pas exclure un élève rétif à l'autorité empêchant délibérément le bon déroulement du cours est irresponsable. C'est en ne le faisant pas immédiatement qu'on s'expose à devoir en exclure 10 le mois suivant.

Quant aux CDE, CPE et tutti quanti qui s'y opposent et ramènent les élèves dans les classes, sachez qu'ils s'opposent aussi (par conviction ou par inconscience) à la transmission des savoirs, à la discipline (donc à nos disciplines) et à ce que nous représentons en tant que professeurs. Les plus extrémistes d'entre eux sont tout simplement nos ennemis et les ennemis de l'instruction des classes populaires. Mettez vous ça dans le crâne les petits jeunes et prenez vos responsabilités.


Je suis entièrement d'accord, mais je pense que pour avoir cette forme d'aplomb, il faut d'abord avoir un peu d'expérience (quand on débute, on ne sait pas bien ce que l'on a le droit de faire) et surtout il faut avoir une certaine force de caractère, et cette dernière qualité n'est pas également partagée dans la population (profs ou autres) : c'est pourquoi, statistiquement, c'est l'administration qui gagne.
Mais je partage l'analyse à 100%.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais Mme X, l'exclusion de cours est interdite !

Message par Augustin le Dim 9 Jan 2011 - 13:12

C'est clair. Je me doute qu'il sera difficile pour les débutants qui nous lisent de s'affirmer de la sorte dès la première année mais mon idée est de leur montrer la voie à suivre. Après c'est vrai aussi qu'il y a un bon nombre de collègues plus expérimentés qui sont de vraies carpettes et qui le justifient par la peur d'une mauvaise notation. Or, non seulement il est très peu honorable de ramper dans l'espoir de gagner 50 balles de plus par mois 6 mois plus tôt, mais en plus il n'est même pas sûr que ce soit rentable car comme je l'ai dit, quelque part, en résistant à l'administration, il est possible de gagner leur respect, sinon leur crainte (mais l'un ne va pas sans l'autre). Bref, même si on manque de caractère je pense que ça vaut quand même le coût de se faire violence.

Augustin
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais Mme X, l'exclusion de cours est interdite !

Message par Igniatius le Dim 9 Jan 2011 - 14:03

En ce qui me concerne, je suis plutôt d'accord avec toi, mais je pense que c'est illusoire de croire qu'une majorité de profs peut agir comme cela : tu leur demandes quand même d'être a priori opposés par essence à leur hiérarchie !
Je te trouve un peu dur de traiter certains collègues de "carpettes" : je ne nie pas qu'il en existe, mais il faut quand même faire avec la nature humaine ; une majorité de gens sont des suiveurs, et pas par intérêt réfléchi (i.e. pas pour améliorer ses dates de changements d'échelon). C'est malheureusement comme ça !

Et, finalement, tu te contredis : quand on manque de caractère, on n'arrive pas à se faire violence...

Ceci dit, je te rejoins sur l'attitude de l'administration face aux emmerdeurs : j'en ai régulièrement l'expérience personnelle.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais Mme X, l'exclusion de cours est interdite !

Message par Augustin le Dim 9 Jan 2011 - 15:38

Tu as raison, on ne va pas refaire la nature humaine mais c'est passablement démoralisant car à mon sens l'école meurt de ça. Une espèce de lâcheté généralisée à tous les niveaux : des bureaux de la rue de Grenelle jusqu'au dernier maillon de la chaîne, nous ; en passant, par les chefs et autres inspecteurs divers et variés. C'est toujours le même jeu de la patate chaude qu'on se refile les uns les autres, que ce soit dans le fonctionnement interne d'un établissement ou, plus largement, du sommet à la base de la pyramide EN.


Augustin
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais Mme X, l'exclusion de cours est interdite !

Message par patrichka le Dim 9 Jan 2011 - 16:18

moi aussi mon CDE me l'a déjà dit. Comment faire ?

_________________
en sourdine...

patrichka
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais Mme X, l'exclusion de cours est interdite !

Message par Igniatius le Dim 9 Jan 2011 - 17:29

@patrichka a écrit:moi aussi mon CDE me l'a déjà dit. Comment faire ?


Bonjour Patrichka,

J'ai lu ta situation sur un autre post, donc je sais que ce n'est pas facile pour toi -comme pour bcp d'autres stagiaires - en ce moment.
Si tu t'en sens la force, il faut refuser avec aplomb que l'on te renvoie un élève que tu as exclu : tu peux tjrs arguer qu'il t'empêche de faire cours correctement, et dérange tous les autres. Et tu n'as pas à te justifier : c'est ton estimation personnelle. Peu importe ce qu'en pensent d'une part les CPE ou CDE, d'autre part les élèves (si tu es dans un bahut vraiment tendu, ils risqueraient de prétendre que leur camarade exclu ne les gêne pas).
Et surtout ne cède pas à la culpabilisation : ce n'est pas un échec de ta part que de virer un élève (évidemment il ne faut pas en abuser, mais lorsque c'est exceptionnel dans une classe, on ne peut te le reprocher objectivement). C'est ce qu'on te dira le plus souvent pourtant.
Après, il faut que tu sois prête à tenir bon selon que ton CDE te soutient ou pas (il me semble que non dans ton cas) : en cas de clash, ne pas hésiter à lui proposer de te montrer comment faire, en général, cela dégonfle les plus grandes gueules. Mais s'il est autoritaire, il faut avoir le caractère pour faire face.
Voilà, j'ai bien conscience que cette solution n'est pas adaptée à tous les caractères, et surtout que ta qualité de stagiaire doit quand même t'amener à rester prudente, mais je ne sais pas quoi conseiller d'autre.

Bon courage quoi qu'il en soit !

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais Mme X, l'exclusion de cours est interdite !

Message par Lornet le Dim 9 Jan 2011 - 21:30

@Daphné a écrit:
@Augustin a écrit:Il n'y a pas de questions à se poser : ne pas exclure un élève rétif à l'autorité empêchant délibérément le bon déroulement du cours est irresponsable. C'est en ne le faisant pas immédiatement qu'on s'expose à devoir en exclure 10 le mois suivant.

Quant aux CDE, CPE et tutti quanti qui s'y opposent et ramènent les élèves dans les classes, sachez qu'ils s'opposent aussi (par conviction ou par inconscience) à la transmission des savoirs, à la discipline (donc à nos disciplines) et à ce que nous représentons en tant que professeurs. Les plus extrémistes d'entre eux sont tout simplement nos ennemis et les ennemis de l'instruction des classes populaires. Mettez vous ça dans le crâne les petits jeunes et prenez vos responsabilités.
Tu as parfaitement raison Augustin ! Mais pour faire appliquer ça il faut lutter contre la bêtise crasse et l'incompétence de l'administration, et là ça ne me donne même pas une petite idée de l'infini furieux
Je crois que nous avons tous notre anecdote à raconter sur ce sujet.

Ce qui m'ennuie le plus, c'est que quand j'excluais un lycéen l'an dernier, il se tenait calme le cours suivant.
Quand j'exclus un 6e hurlant, se baladant dans la classe, ne faisait rien hormis hurler, il recommence son cirque le cours suivant, afin d'être à nouveau exclu. Bien entendu, cela conduit l'administration à me dire que l'exclusion n'est pas une solution, qu'ensuite les élèves exclus veulent toujours l'être, etc. donc à laisser les gamins perturbateurs (et perturbés) dans la classe. Mais il ne vient jamais à l'idée de cette même administration que si l'exclusion de cours est si bien vécue par les élèves qu'ils en redemandent, de même que les retenues ("de façon, consignez-moi, je m'en fous : c'est pendant les heures de perm', alors !"), c'est parce que les CDE, CPE et tutti quanti ne savent pas gérer ! Nous, notre taff, c'est d'enseigner : eux, leur taff, logiquement, ça serait de nous permettre d'enseigner. Mais là, très souvent, ça bloque.
C'est ubuesque, kafkaïen, mais tellement courant. (Encore qu'ils ont une excuse valable : à force de faire des économies, il y a tout juste assez de surveillants pour garder les permanences...et encore, il y en a tout juste assez quand certains profs gardent les élèves en surnombre grâce aux remplacements de Robien ! Parce que sinon, c'est le bin's. Alors les élèves exclus, les élèves qui se bagarrent, et tutti quanti, qui s'en occupe ?) Quand est-ce qu'il y a des manifs pour dénoncer tout ça ? Ils vont encore sucrer des postes et nous ligoter face à nos forcenés : vous ne savez pas tenir votre classe où il y a des élèves qui ont des problèmes psychiatriques reconnus (mais il n'y a plus de place en institut, les parents s'opposent à la SEGPA, ils seront là jusqu'en 3e...) ? C'est que vous n'avez pas d'autorité !


Dernière édition par Lornet le Dim 9 Jan 2011 - 21:34, édité 1 fois

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum