Semaine bizarre...

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Semaine bizarre...

Message par LM le Dim 13 Déc - 22:33

Bien évidemment, je ne "condamne" pas mes élèves faibles lecteurs ou non-lecteurs à de la littérature jeunesse...comme cela est sous-entendu plus haut!
Bien évidemment je fais des OI classiques aussi!



Je n'ai rien à dire de plus...je trouve cette conversation bien triste.
N'est-il pas possible de discuter plus sereinement et de faire la part des choses?

LM
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine bizarre...

Message par roxanne le Lun 14 Déc - 8:53

C'est difficile parce qu'il y a "ceux qui savent" , et les autres , qui doutent , s'interrogent , pour qui tout n''est pas tout blanc ou tout noir...

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine bizarre...

Message par Amaliah le Lun 14 Déc - 9:01

Mon post relatait une expérience pour rebondir sur les MOT mentionnés par LM! Jamais je ne me placerais en "prof qui sait"... Qui plus est mon bilan sur les MOT est mesuré, même si j'ai envie de recommencer!
Moi aussi je doute, je m'interroge, je glane des idées et j'évolue et c'est le propre du métier... C'est le cas de la plupart des profs, non?

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine bizarre...

Message par roxanne le Lun 14 Déc - 9:10

Je ne parlais pas de toi mais de quelques posts assez péremptoires ..

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine bizarre...

Message par V.Marchais le Lun 14 Déc - 9:15

Mais nous pensons tous savoir, Roxanne. Il y a ceux qui savent que la littérature jeunesse est nécessaire et ceux qui savent le contraire. Alors soit on se traite par le mépris, soit on discute, même vivement, convaincu que c'est possible.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine bizarre...

Message par roxanne le Lun 14 Déc - 9:23

De toute façon , je n'ai jamais fait de "littérature jeunesse" et n'y connais pas grand chose (mais je serais assez prête à le faire ).Même en 6° j'ai fait Alice , donc...Je maintiens simplement que dans une progression "classique" , il n'est pas indécent ou scandaleux de proposer un ouvrage contemporain , ne serait-ce que pour montrer qu'on ne s'est pas arrêté d'écrire des livres au XIX°.Point.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re : semaine bizarre...

Message par Claire-Hélène le Lun 14 Déc - 10:05

@V.Marchais a écrit:
Ceux qui étudient en classe (on ne parle pas le la LC, d'accord ?) des oeuvres marginales (trop contemporaines, pas de recul, litt jeunesse, etc.) se justifient en proclamant qu'ils étudient des classiques à côté. Je veux bien les croire. Mais voilà : vous, je sais pas, mais moi, j'ai déjà du mal à faire six chapitres par an (parfois un petit septième plié à la hâte en juin). Si on en extrait les GT, ça ne fait plus beaucoup de place pour des OI. J'en fais à peine deux ou trois par an (enfin, je ne compte pas comme OI réelle les contes ni les poèmes, même si je sais que les IO le font). Alors à mon avis, c'est déjà si peu que je ne peux pas me permettre d'en remplacer même un par de la litt jeunesse ou un titre contemporain qui ne viendra pas élargir la culture des élèves, leur connaissance d'un auteur patrimonial et leur éclairage de l'histoire littéraire.

Pour moi, c'est en ces termes que se pose le choix. La littérature classique aussi regorge de titres formidables... et accessibles. Je veux bien troquer le Bonheur des Dames contre des nouvelles du même auteur, mais pas contre Grimbert.

J'ai été frappée lorsque j'enseignais en Seine St Denis par les paroles de deux de mes anciennes élèves, excellentes, qui, ayant été prises à Louis Legrand en seconde, se sont retrouvées à devoir palier leurs manques culturels et littéraires : "Les seules oeuvres littéraires que nous connaissons, ce sont celles que nous avons lues et étudiées avec vous. Merci"
Il faut penser, comme le rappelle Véronique, que chaque Weurless ou Grimbert que nous étudions avec nos élèves vient à la place d'une oeuvre qui leur permettrait, à eux aussi, de découvrir et s'approprier notre patrimoine.

Claire-Hélène
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine bizarre...

Message par roxanne le Lun 14 Déc - 10:10

@Claire-Hélène a écrit:
@V.Marchais a écrit:
Ceux qui étudient en classe (on ne parle pas le la LC, d'accord ?) des oeuvres marginales (trop contemporaines, pas de recul, litt jeunesse, etc.) se justifient en proclamant qu'ils étudient des classiques à côté. Je veux bien les croire. Mais voilà : vous, je sais pas, mais moi, j'ai déjà du mal à faire six chapitres par an (parfois un petit septième plié à la hâte en juin). Si on en extrait les GT, ça ne fait plus beaucoup de place pour des OI. J'en fais à peine deux ou trois par an (enfin, je ne compte pas comme OI réelle les contes ni les poèmes, même si je sais que les IO le font). Alors à mon avis, c'est déjà si peu que je ne peux pas me permettre d'en remplacer même un par de la litt jeunesse ou un titre contemporain qui ne viendra pas élargir la culture des élèves, leur connaissance d'un auteur patrimonial et leur éclairage de l'histoire littéraire.

Pour moi, c'est en ces termes que se pose le choix. La littérature classique aussi regorge de titres formidables... et accessibles. Je veux bien troquer le Bonheur des Dames contre des nouvelles du même auteur, mais pas contre Grimbert.

J'ai été frappée lorsque j'enseignais en Seine St Denis par les paroles de deux de mes anciennes élèves, excellentes, qui, ayant été prises à Louis Legrand en seconde, se sont retrouvées à devoir palier leurs manques culturels et littéraires : "Les seules oeuvres littéraires que nous connaissons, ce sont celles que nous avons lues et étudiées avec vous. Merci"
Il faut penser, comme le rappelle Véronique, que chaque Weurless ou Grimbert que nous étudions avec nos élèves vient à la place d'une oeuvre qui leur permettrait, à eux aussi, de découvrir et s'approprier notre patrimoine.
c'est ça que j'appelle un post péremptoire : moi , je fais travailler mes élèves , moi je sais et heureusement que j'ai été là pour les sauver...Il me semble me souvenir , il y a quasiment 25 ans , ( affraid )lorsque j'étais collègienne avoir lu et étudié des classiques et quelques oeuvres plus récentes et ça ne m'a pas empêché d'apprécier la littérature.Je souligne et insiste : on peut faire les deux .Et je fais les deux .

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine bizarre...

Message par roxanne le Lun 14 Déc - 10:42

Allez juste pour finir..J'ai suivi ma classe de 4° en 3° cette année (privilège du poste fixe !).En 4° , en OI , on a étudié Maupassant , Hugo , Corneille (ils sont tous encore capables de me réciter le monologue de Don Diègue), Voltaire et une séquence sur la poèsie deRimbaud .Cette année , on a déjà travaillé Flaubert, on refera Hugo , plus Rostand .Et donc aussi Grimbert (ce qui n'empêchera pas de larges extraits de Rousseau).Donc , il me semble les "priver" de rien..

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine bizarre...

Message par Reine Margot le Lun 14 Déc - 11:31

Pareil que Roxanne. Je donne la priorité absolue aux classiques (Maupassant, Molière, lettres de Mme de sévigné...) mais je m'interdis pas de faire un ouvrage contemporain, quand je juge qu'il est bon et que je peux en tirer qqch. Notre travail en tant que prof c'est aussi de repèrer des oeuvres contemporaines de qualité. Mais je ne fais jamais de littérature de jeunesse en OI (il faut aussi définir la littérature de jeunesse, c'st vraiment large, on peut y caser Stevenson et Dumas)

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine bizarre...

Message par MS le Lun 14 Déc - 12:38

Le problème est justement de savoir ce que l'on met derrière la notion de littérature de jeunesse, on peut y trouver le pire comme le meilleur. Il m'est arrivé de lire quelques romans reçus gratuitement, c'est mal écrit, pas intéressant, ce n'est pas de la littérature mais juste des romans écrits pour que nous profs les fassions étudier, c'est du pur commerce, et quand on regarde les propositions de séquences, on a envie de pleurer.
Après peut aussi tomber sur de très beaux récits ou contes comme ceux de François Place.

_________________
Pas de deuxième année d'IUFM!

MS
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine bizarre...

Message par V.Marchais le Lun 14 Déc - 14:46

Je suis d'accord que la littérature contemporaine n'est pas à mettre sur le même plan que la littérature de jeunesse. La première pose souvent un problème de qualité. Bien sûr qu'il existe, dans la littérature contemporaine, des oeuvres magnifiques qui seront probablement les classiques de demain (j'adore Henri Bauchau, Max Rouquette, Paasilina... et Marjane Satrapi !). Mais je me méfie de mes enthousiasmes, qui ne sont pas un gage d'universalité. Par ailleurs, les oeuvres contemporaines ne font pas encore partie du patrimoine commun que nous avons à transmettre. Leur méconnaissance ne nuit pas à la culture des élèves. Et encore une fois, quand je vois tout ce qu'il y a à bâtir, relativement à cette culture, je ne trouve pas le loisir de m'ébattre dans les champs de la littérature contemporaine. Peut-être si nous avions huit heures de français par semaine ?

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine bizarre...

Message par Circé le Lun 14 Déc - 14:49

Hou ben tu ne serais pas copine avec celle qui s'occupe du théâtre chez nous, qui ne jure et crache que par le contemporain, considérant Corneille ou Hugo comme des vieux poussiéreux et partant du postulat que le théâtre, ce n'est pas de la littérature ("ça ne se lit pas le théâtre, lire c'est chiant" m'a-t-elle dit) mais de la mise en scène.

Mais je m'éloigne du sujet.

Circé
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine bizarre...

Message par Leil le Lun 14 Déc - 16:29

@V.Marchais a écrit:Par ailleurs, les oeuvres contemporaines ne font pas encore partie du patrimoine commun que nous avons à transmettre.

Mais toujours d'après les IO, il ne s'agit pas pour les œuvres contemporaines de transmettre un patrimoine, mais d'étudier avec les élèves ce que ces oeuvres apportent au monde contemporain : la notion de regard (ou de point de vue) est là.

Un exemple tiré de mon expérience.
L'an dernier, j'ai fait deux séquences autour du biographique.
L'une très académique, avec des textes classiques (Rousseau, Tolstoï, Chateaubriand, Leiris ...). Avec ces textes, les élèves ont pu définir quelles étaient les caractéristiques du genre biographique.
L'autre séquence portait sur un Secret de Grimbert. (Ah, le fameux Grimbert tant décrié. La pauvre homme doit avoir les oreilles qui sifflent ...) Il est venu dans mon établissement il y a quelques années et depuis nous avons une série de ce roman autobiographique au collège.
Dans cette séquence, je n'ai cessé d'établir des ponts avec la première séquence afin de montrer aux élèves comment avait évolué ce genre au fil du temps.
En quoi les ai-je lésés ? Au contraire, ils ont pu avoir une vision quasi panoramique du genre biographique.

_________________
http://www.bricabook.fr/

Leil
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum