"trop gentille"

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "trop gentille"

Message par Marlou.Bassboost le Ven 18 Déc 2009 - 17:54

J'aurai pu écrire ton témoignage il y a quelques années en arrière.
Nous avons chacun notre personnalité, et nous évoluons aussi.
Il faut savoir qui on est, ce qu'on veut et surtout, ce qu'on peut et ce qu'on ne peut pas faire, en fonction de notre tempérament..
J'ai vécu des moments difficiles, à vouloir faire l'autoritaire, et je ne savais pas comment me défaire de certaines situations.
Un élève a bavardé, une fois, très chiant, le gamin, je lui ai mis une punition, qu'il a refusé en bloc, sa mère a contesté. Le chef s'en est mêlé, m'a soutenue, aidé...j'ai pas lâché, mais
ensuite, j'étais mal...mal dans cette classe, mal avec ces gamins...puis je pensais qu'à partir car j'étais enceinte.
Je suis devenue autoritaire, dans le sens où j'ai moi même pris de l'assurance, où je maitrise mon sujet, où je leur autorise qques libertés ( échanges limite travaux de groupe lors de recherche d'exercices ) mais en contrepartie j'ai des exigences de silence quand j'explique ou corrige quelque chose.
je ne mets quasi jamais de punition, je suis arrivée à instaurer une relation de respect mutuel et maintenant que je suis depuis longtemps dans mon bahut je n'ai pas trop de soucis à régler...Je me remets aussi souvent en question, et les élèves connaissent mes règles, que je répète assez souvent, d'ailleurs.
on dit de moi que je suis gentille, aussi,et dans ton cas comme dans tous, je pense que cette étiquette de "gentille" vient peut etre du fait qu'ils ressentent ta disponibilité, ton implication, l'amour de ton métier...c'est important , ça aussi...

Marlou.Bassboost
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "trop gentille"

Message par bebe le Ven 18 Déc 2009 - 18:17

Moi aussi, mes élèves disent de façon unanime que je suis la plus gentille de leur prof et pourtant, ce n'est jamais le bazar. Règles strictes dès le départ, auxquelles je me tiens toujours.Beaucoup de punitions en 6e jusqu'à la Toussaint et quasiment plus à présent. Alors qu'avec d'autres profs, pourtant pas sympas selon leurs dires, ça peut être un bor*** monstrueux.
Cela fait à présent 5 ans que j'enseigne. Lorsque j'ai commencé, j'ai eu des soucis de discipline: j'étais jeune (23 ans), très blonde (ça aide pas!), très fashion et très peu sûre de moi devant les élèves. Peu à peu, j'ai pris confiance. J'ai toujours le même style vestimentaire mais je suis sûre de mes dires et je pense que ça change tout. Beaucoup de bienveillance également envers les élèves: voici ma botte secrète!


Dernière édition par bebe le Ven 18 Déc 2009 - 22:39, édité 1 fois

bebe
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "trop gentille"

Message par Plume le Ven 18 Déc 2009 - 20:38

Merci à tous pour vos réponses.
Je vais réfléchir à tout ça...

Il est normal après tout de se remettre en question :
j'arrive dans un nouvel établissement, il faut que je trouve ma place et que je prenne mes marques.

Le point positif, c'est que je trouve que ça se passe de mieux en mieux au fil du temps, et non de pire en pire comme ça peut arriver.
Mon établissement est beaucoup mieux que le précédent.
Les bavardages qui me restent sont gérables, je pense en venir à bout.
Sur mes 4 classes, il n'y en a qu'une qui peut se montrer récalcitrante...

Lorsque j'aurai trouvé le "comment", je reviendrai poster Wink !

Mais je crois que le principal peut se résumer à ça :
- savoir ce que l'on accepte et ce que l'on n'accepte pas
- être sûr(e) d'être dans son bon droit lorsqu'on donne un ordre
- faire appliquer l'ordre donné ou punir, sans céder

Après, chacun sa personnalité...
C'est certainement aussi une question de confiance en soi.

Plume
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: "trop gentille"

Message par Invité14 le Sam 16 Jan 2010 - 15:31

Je remonte le sujet car je ne m'étais pas exprimée là dessus ( les vacances approchant,sans doute)

Moi aussi, je suis gentille.
j'impressionne les timides mais il y a si peu d'élèves qui ont encore peur du prof ( surtout en lycée)

mais avec les années (10 ans ), je pense m'améliorer, trèèèèèèèès lentement!

J'ai essayé, à chaque rentrée de changer ma personnalité mais je n'y arrive pas!
Alors, je me remets sans cesse en cause quand cela s'est mal passée avec une classe et cela me "pourris" des soirées et des week end.
je sais qu'il ne le faut pas car ma santé y passera à la longue.
mais c'est mon caractère : manque de confiance et d'estime aussi.

Quand cela va bien avec une classe, je me dis que je suis géniale ( si si!!) mais quand cela se passe mal , je suis la prof la plus nulle!

Mais bon, cela se passe très bien dans 2 classes sur 4 , un peu moins dans une autre ( ils sont 37 et des STG mais sont sympas) . par contre, moins bien dans une classe de 1ES avec qui je ne m'entends pas tellement, je crois.Ils ne bossent pas .

Invité14
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "trop gentille"

Message par Gryphe le Sam 16 Jan 2010 - 15:54

chanig a écrit:Moi aussi, je suis gentille.
Bon, dites, une petite question : les profs chez qui "ça marche", vous croyez vraiment qu'ils sont "méchants" ?

Associée à, quand même, une petite dose de fermeté, la "gentillesse" peut aussi être très appréciée des élèves (je parle en connaissance de cause, là) : quand ils se rendent compte qu'avec lui (elle), le cours se passe dans une bonne ambiance, que le prof est attentif à chaque élève tel qu'il est, qu'il veille aux progrès de chacun, que l'injustice n'est pas permise, ni les gros mots, justement parce que "gentillesse", eh bien, ils viennent en cours avec plaisir et deviennent eux aussi agréables.
(Non, je ne vis pas dans le monde des Bisounours.)
Simplement, faut faire avec son caractère, et c'est là que ça marche.

Bon week-end à tous !!!

Gryphe

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "trop gentille"

Message par MS le Sam 16 Jan 2010 - 16:01

Effectivement Gryphe, la gentillesse n'est pas synonyme d'absence d'autorité.

_________________
Pas de deuxième année d'IUFM!

MS
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "trop gentille"

Message par Celeborn le Sam 16 Jan 2010 - 16:12

Généralement, l'expression "trop gentil" recouvre la perception d'un manque de sévérité et de cadrage. En tant qu'élève, j'ai eu des profs extrêmement humains, proches des élèves, mais dont on n'aurait jamais songé à dire qu'ils étaient "trop gentils". Le prof "trop gentil", c'est celui qui se fait bouffer, dans l'idée, et je comprends les angoisses de ceux qui s'expriment ici et reçoivent ce genre de messages.

Je rejoins Gryphe : la gentillesse, c'est tout autant l'humanité que la justice, ça va avec.Mais pour être juste, il faut être ferme, et respecté, et que les limites soient clairement posées et paraissnt infranchissables aux élèves. Ce n'est pas toujours évident. Je crois qu'il ne faut pas avoir peur et ne pas hésiter à suivre son instinct du moment dès que l'on voit que ça ne va pas : punition, plan de classe, gueulante. Je ne dis pas que j'y arrive forcément non plus comme je le voudrais, hein ^^


Dernière édition par Celeborn le Sam 16 Jan 2010 - 16:29, édité 1 fois

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "trop gentille"

Message par Jane le Sam 16 Jan 2010 - 16:20

Je suis une "gentille" aussi. La gentillesse n'exclut pas pour autant la fermeté; même s'il m'arrive rarement de punir, quand ça tombe, ça tombe, et ce n'est pas négociable.

Finalement, c'est peut-être pour ça que la punition les touche. Certains de mes collègues crient, s'agitent, punissent, excluent, font des rapports (je ne vais pas passer en revue tout l'arsenal), et pourtant, c'est le bazar dans leur cours; les élèves ne les craignent pas, et pour certains même les méprisent, voyant dans ces accès d'autorité un signe de leur "faiblesse".

Cette réputation de gentille me convient tout à fait; elle me permet d'avoir avec les gamins d'excellents rapports, même si, bien évidemment, on ne fait jamais l'unanimité.

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "trop gentille"

Message par grace atwood le Sam 16 Jan 2010 - 16:22

Si je puis me permettre, en quelques mots, il me parait essentiel d'être sévère, juste, bienveillant, sûr de son savoir. Et ça fonctionne même en ZEP.
Et il faut rester soi. Je ne crois pas au "personnage du prof". Je suis spontanée, directe, un peu maladroite, je cherche des craies perpétuellement, et mon bureau est vite désorganisé, ça fait partie de moi.
après il y a : carnet sur la table, mot à la 2ème reprise et même pour les "gentils", et je ne tolère aucun bavardage dès qu'il franchisse le pas de la porte. J'appelle les parents à la première difficulté.

voilà
bon week-end à vous

grace atwood
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: "trop gentille"

Message par Angela le Sam 16 Jan 2010 - 16:41

@Evariste a écrit:Trop de sévérité, de distance, tue le contact, pas assez interdit d’enseigner. L’équilibre n’est pas simple et il change constamment.

Oui, je vois des collègues qui, au bout de plusieurs mois de cours, ne connaissent toujours pas leurs élèves -connaître dans le sens de percevoir leur personnalité, leur tempérament, leur bien-être/mal-être - et apparemment, ça ne les gêne pas... Comme s'il y avait une cloison de verre, pour se protéger je suppose... C'est peut-être ça aussi qui crée la "catégorie" des "gentils"/"méchants" (lol pour le vocabulaire!)

Angela
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum