Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Jane
Guide spirituel

Elèves précoces : comment les gérer ?

par Jane le Mar 29 Déc 2009 - 13:04
Avez-vous déjà eu, en classe, des enfants précoces, voire très précoces ? Comment les avez-vous gérés ?
Que pensez-vous de la gestion de la précocité par l'éducation nationale ?
avatar
Isia
Vénérable

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Isia le Mar 29 Déc 2009 - 13:40
bonjour,

Je me sais pas si je vais t'aider d'une quelconque manière : j'ai 6 élèves qui ont un an d'avance en sixième... et je les gère comme les autres !!
Ceux qui sont demandeurs, je leur prête des livres.. certains ont ainsi déjà lu 5 romans jeunesse !! Mais je fais ça pour tous les élèves : précoces ou pas...
avatar
Jane
Guide spirituel

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Jane le Mar 29 Déc 2009 - 13:45
merci pour ta réponse on procède de la même façon, sauf qu'avec un de mes petits précoces, ça ne marche pas... Il me semble que le saut de classe soit la seule solution envisagée pour les enfants précoces. Le système a quand même des limites en cas de trop grand décalage âge réel/âge "intellectuel". Faire sauter 2, 3 ou 4 classes et maintenir les enfants dans une structure scolaire classique n'est-il pas incompatible ?
Quid des enfants précoces qui, faute de solutions proposées par l'EN décrochent scolairement ?
avatar
littleJulie
Niveau 10

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par littleJulie le Mar 29 Déc 2009 - 14:54
J'ai une élève en 3ème qui a 2 ans d'avance, et à qui l'inspection/le rectorat a refusé de sauter encore une classe. Elle a 18 de moyenne chez moi, en physique.
Elle fait très mûre pour son jeune âge, et mis à part sa petite taille (et encore certains 3ème d'âge normal sont à peine plus grands), rien ne la distingue du reste de la classe, elle y est très bien intégré.

Je ne fais rien de spécial pour elle.
avatar
Jane
Guide spirituel

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Jane le Mar 29 Déc 2009 - 15:08
J'ai un p'tit gars qui a 2 ans d'avance (et qui est de la fin de l'année). En 3°, il est à peine plus âgé que certains de mes 6°, puisqu'il vient juste d'avoir 12 ans. Outre sa petite taille, c'est un gros bébé, et est en réel décalage avec ses camarades de classe. S'il s'avère être excellent à l'oral (il est d'une pertinence rare), il manque d'organisation, écrit à la vitesse de l'escargot,se distrait d'un rien (une mouche qui vole est susceptible de déclencher un fou-rire tonitruant). Il est seul la plupart du temps car rejeté par ses camarades, et pour s'attirer leur sympathie fait le zouave en cours, ce qui lui vaut régulièrement des sanctions. Et pour couronner le tout, il est en train de décrocher scolairement
avatar
Invité31
Grand sage

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Invité31 le Mar 29 Déc 2009 - 15:16
j'en ai deux dans ma 6e et je vais leur donner du travail personnalisé sinon ils s'ennuient beaucoup car j'ai pas mal d'élèves très faibles.
J'étais "précoce" et je me suis beaucoup ennuyée à l'école, ma mère ayant refusé le saut de classe au motif que le sien (elle en avait sauté deux) l'avait traumatisée en raison du décalage affectif.
Notre aînée est apparemment "précoce" selon la maîtresse de l'année dernière et la pédiatre. Elle est en double niveau et ne se plaint plus de devoir aller à l'école et écrit de plus en plus en attaché (elle vient d'avoir 4 ans), a tous les acquis de la MS depuis la fin de l'an dernier.
Bref je crois qu'il est important d'être à l'écoute de ces enfants si on veut éviter qu'ils ne décrochent.
avatar
proustinette
Niveau 5

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par proustinette le Mer 30 Déc 2009 - 14:48
bonjour il y a qq années j'ai eu un élèves surdoué en maths mais complètement fermé aux autres matières. même en maths ça ne se passait pas bien pacq il donnait des leçons au professeur, vous voyez le genre... il avait peu d'amis mais n'était pas non plus isolé. il était "incapable" de rédiger, j'avais l'impression qu'il avait un frein intérieur qui l'empêchait de s'exprimer autrement qu'en résolvant des problèmes de maths! et savez vous ce qu'il fait maintenant comme études? psycho!!!
avatar
Dwarf
Grand Maître

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Dwarf le Mer 30 Déc 2009 - 19:20
Tout dépend du profil comportemental du gamin, en vérité. S'il n'est pas à tendance caractérielle ou surexcitée, ok, tout va bien : attention à ne pas le laisser s'ennuyer, en revanche. Pour ceux qui nécessitent un travail plus impliqué humainement, c'est délicat au sein d'une classe. Et pour ce qui concerne les structures de l'EN pour ces enfants-là : le vent... (à moins que quelqu'un ait connaissance de quoi que ce soit d'officiel dans ce domaine!).

Et au passage, non, avoir un an d'avance n'est pas automatiquement signe de précocité. Il faut savoir que 40% des surdoués connaissent l'échec scolaire à un moment de leur parcours. Et je sais de quoi je parle... Donc, c'est une question plus complexe qu'il n'y paraît de toute façon...

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu
avatar
Kira
Niveau 3

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Kira le Mer 30 Déc 2009 - 19:49
Ça fait trois ans que je "gère" avec plus ou moins de succès (plutôt moins que plus, d'ailleurs) un élève diagnostiqué précoce.

C'est un gamin attachant, cultivé, intéressant et plein d'humour mais qui "ne rentre pas dans le moule de l'EN", si je puis dire : refus de travail ("A quoi ça sert de faire un contrôle de lecture, puisque, de toute façon, il a compris le livre"), bavardages constants pour attirer l'attention sur lui... Et pour couronner le tout, un redoublement demandé par les parents qui n'a servi qu'à l'ennuyer encore plus et à lui faire perdre tous ses amis…

Bref, un gros gâchis plus ou moins limité en français cette année (après deux ans à ne pas savoir par où le prendre) parce qu'il m'aime bien et qu'il sait que la réciproque est vraie. Et encore, il travaille mais vu qu'il est capable d'évaluer sa copie, il fait de quoi avoir la moyenne et refuse d'aller plus loin...

Et je ne parle même pas du problème de son orientation en fin d'année : il est en 3e…
avatar
Jane
Guide spirituel

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Jane le Mer 30 Déc 2009 - 20:46
merci pour toutes vos réponses
mon opinion est qu'on abandonne purement et simplement ces gamins à leurs problèmes. Dans mon académie, un établissement prend en charge partiellement les précoces en échec scolaire (c'est-à-dire pas sur la totalité des 4 années de collège, et que dans quelques matières). Pour autant il n'y a pas d'autre alternative, dans le public, pour les précoces ayant de bons résultats que le saut de classe... enfin, pas à ma connaissance ! Rien de spécial pour eux, pour les motiver, pour leur donner envie, pour approfondir leurs connaissances... Décevant !
avatar
Dwarf
Grand Maître

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Dwarf le Mer 30 Déc 2009 - 23:20
Exactement, à l'abandon, c'est le mot : je sais que je réussis à les intéresser et à les contenter quand ils ont un profil un minimum scolaire (et même moins, d'ailleurs), mais que ce n'est pas le cas pour eux dans toutes les matières... Mais bon, étant passé par là en mon temps, je sais aussi ce qu'ils attendent et prends sur moi de le leur donner... Mais avec une classe entière à côté, ce n'est pas évident, tout particulièrement avec ceux qui ont le profil "classique"...

Et je connais au moins un cas parmi mes anciens élèves avec qui ça n'a PAS DU TOUT marché (mais c'est un gamin qui a de GROS problèmes relationnels, aussi).

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu
avatar
Lora
Neoprof expérimenté

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Lora le Jeu 31 Déc 2009 - 9:28
@Kira a écrit:C'est un gamin [...] qui "ne rentre pas dans le moule de l'EN", si je puis dire : refus de travail ("A quoi ça sert de faire un contrôle de lecture, puisque, de toute façon, il a compris le livre"), bavardages constants pour attirer l'attention sur lui... [...]

Et je ne parle même pas du problème de son orientation en fin d'année : il est en 3e…
Ca me fait peur pour mon fils (il a 8 ans) ! Il est comme cet élève. Je ne sais plus quoi lui dire pour lui faire comprendre qu'il doit faire le travail demander par le maître, point !
Je ne sais pas pourquoi les parents ont demandé un redoublement, mais la psy qui suivait mon fils disait qu'un échec (comme un redoublement) le ferait peut-être réagir car pour l'instant, son refus de travailler n'a aucune conséquence ! Il n'y a pas de notes en primaire. Donc, en géographie, par exemple, il a "non-acquis" car il n'a pas copié sa leçon (et, donc, pas appris !). Mais qu'est-ce que ça peut faire ?!
avatar
Libé-Ration
Guide spirituel

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Libé-Ration le Jeu 31 Déc 2009 - 10:46
Il me semble que faire redoubler un enfant précoce "pour le faire réagir" est la PIRE chose à faire : non seulement il se persuadera qu'il est nul, mais en plus il ne fera rien pour se sortir de là, et au contraire, risque de se mutiler intellectuellement (cf. Jean-Claude Terrassier).

Au contraire, il faut souvent stimuler les précoces qui s'ennuient, en leur montrant qu'i y a beaucoup plus difficile, et ensuite, leur proposer de suivre les étapes nécessaires pour y arriver. Mais à l'envers : du plus difficile vers le plus simple.

Attention aussi à l'appellation "précoce" qui est trompeuse, en laissant supposer qu'ils seront rattrapés un jour. On dit aujourd'hui "haut potentiel intellectuel" : en fait le problème est de comprendre que ces enfants ne sont "plus intelligents" ou "plus rapides" mais intelligents différemment. Et c'est encore vrai une fois adulte.

Pour tous ceux que la question intéresse :
Jean-Claude Terrassier, Guide pratique de l'enfant surdoué / Les enfants surdoués ou la précocité embarrassante
Jeanne Siaud-Facchin, L'enfant surdoué

Rappel: il existe des associations pour les enfants HPI, qui leur propose des activités adaptées (sans se substituer à l'école), des camps de vacances à thèmes, etc.
avatar
Dwarf
Grand Maître

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Dwarf le Jeu 31 Déc 2009 - 11:25
Certes, Lunelaure, mais cela se lisse un peu malgré tout avec l'âge :

1 ) Le décalage (qui reste réel malgré effectivement des modes de fonctionnement fondamentalement différents) reste un fait - c'est même ce qui permet de mesurer l'amplitude du QI, techniquement - et l'âge avançant rend ce dernier moins marqué avec les années.

2 ) L'un des enjeux pour ces profils est précisément de tâcher de s'adapter, la maturité (concept très relatif dans ces cas-là) aidant : bon, Herrelis vous dira sans doute que ce n'est jamais possible à 100%, j'imagine, vu le principal reproche qu'elle me fait depuis dix ans ("c'est vraiment si dur que ça d'essayer de faire les choses simplement ???!!!")... Mais il n'en reste pas moins qu'il faut travailler sur soi pour au moins tâcher d'y parvenir... Sinon, une vie de souffrance à la clé, ni plus ni moins...

Et il m'est déjà arrivé d'orienter des élèves de ce type vers l'association locale, car dans notre établissement, ils souffraient bien trop...

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu
avatar
Libé-Ration
Guide spirituel

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Libé-Ration le Jeu 31 Déc 2009 - 11:29
Dwarf, je suppose que ta concession concerne ma précision du terme "précocité".
Tu as raison de dire que le décalage est moins marqué avec l'âge, du fait de ce qu'on appelle dyssynchronie : chez les enfants, la différence entre la maturité intellectuelle et affective est énorme, alors que chez les adultes, elle se voit moins puisqu'ils ont appris à "faire comme les autres".
Mais comme tu le signale quand même, un adulte HPI ne fonctionne pas tout à fait de la même façon. Et effectivement, risques de souffrances, surtout chez des adultes non-dépistés, qui se sentent marginaux, et qui ne savent pas pourquoi, se dépréciant alors, forcément.
avatar
Dwarf
Grand Maître

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Dwarf le Jeu 31 Déc 2009 - 11:34
Oui, et à tout ce que tu viens de dire!

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu
avatar
Libé-Ration
Guide spirituel

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Libé-Ration le Jeu 31 Déc 2009 - 11:42
avatar
Jane
Guide spirituel

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Jane le Jeu 31 Déc 2009 - 12:00
voilà, c'est justement pour ça que je suis en colère ! on sait dépister le HPI, on sait comment ça fonctionne (et aussi pourquoi ça ne fonctionne pas à l'école notamment), on sait ce qu'il faut faire pour faire en sorte que les précoces se sentent bien dans leurs pompes à l'école et on ne fait rien. Non pas parce qu'on ne saurait pas faire, mais parce qu'on ne peut pas faire...
Ca me met en pétard
avatar
Libé-Ration
Guide spirituel

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Libé-Ration le Jeu 31 Déc 2009 - 12:07
Heu, ben non, dans l'EN, on ne sait PAS dépister un HPI... Le dernier BO en parle - enfin ! Mais d'ici à ce qu'il y ait des répercussions concrètes ! Quelques établissements les prennent en compte, à Nice, au Vésinet... Ils se comptent sur les doigts.

Mais c'est vrai qu'on pourrait...

Seulement, la réaction, souvent, dans l'EN, face à un enfant diagnostiqué HPI, c'est "ah, les parents s'imaginent qu'ils ont un petit génie !"
Je me suis battue auprès de la mairie pour inscrire en maternelle ma fille de 25 mois en septembre... mais à l'école, ils ne savent rien. Et ma grenouille s'épanouit, en TPS / PS !
avatar
Jane
Guide spirituel

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Jane le Jeu 31 Déc 2009 - 12:39
je ne parlais pas de l'EN Nous n'avons aucune accréditation ni aucune formation d'ailleurs, mais la précocité est suffisamment connue au plan médical et psychologique pour que l'EN (pas les profs, hein, le ministère) prenne en charge le pb non ?

en ce qui me concerne, j'ai 3 HPI diagnotisqués à la maison... un grand de 10 ans en 6° (sauté le CE2 grâce à son instit formidable), mais à qui on a fait redoubler la MS parce qu'il lisait, écrivait, mais ne s'exprimait pas de façon satisfaisante pour intégrer la GS...
Tout ça pour dire que tu as raison et tort à la fois, que tout dépend des profs
avatar
Libé-Ration
Guide spirituel

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Libé-Ration le Jeu 31 Déc 2009 - 14:22
Absolument ! Evil or Very Mad
avatar
CHOUCROUTE
Niveau 9

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par CHOUCROUTE le Mar 17 Jan 2012 - 9:09
Mais pour les enfants qui sautent une classe, il y a bien un moment où ils "doivent apprendre" ce qu'ils n'auront pu étudier dans la classe "sautée"?
Ma fille vient d'être diagnostiquée par une psy clinicienne (à notre demande, dans le privée, car problèmes de comportement en classe ... mais pas méchants) "enfant à haut potentiel" ... sans avoir un QIT de 145 ... je dois bientôt voir la maîtresse. Et je m'interroge: faut-il que je demande un saut de classe? Mais cela m'effraie un peu ...
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Sapotille le Mar 17 Jan 2012 - 10:05
@CHOUCROUTE a écrit:Mais pour les enfants qui sautent une classe, il y a bien un moment où ils "doivent apprendre" ce qu'ils n'auront pu étudier dans la classe "sautée"?
Ma fille vient d'être diagnostiquée par une psy clinicienne (à notre demande, dans le privée, car problèmes de comportement en classe ... mais pas méchants) "enfant à haut potentiel" ... sans avoir un QIT de 145 ... je dois bientôt voir la maîtresse. Et je m'interroge: faut-il que je demande un saut de classe? Mais cela m'effraie un peu ...

N'oublie pas qu'un CE2 est un CE1 "renforcé", c'est à dire qu'on y revoit en l'approfondissant beaucoup toutes les nouveautés du CE1.

Les classes à triple niveau et en zone rurale sont vraiment une solution pour ces enfants-là !
Yolatengo
Habitué du forum

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Yolatengo le Mar 17 Jan 2012 - 14:17
Ma fille est passée en CE1 l'an dernier en janvier; son instit de CP l'a prise en accompagnement personnalisé quelques séances pour travailler ce qui lui manquait et faire le lien avec le CE1.
avatar
Lilypims
Doyen

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Lilypims le Mar 17 Jan 2012 - 14:56
@Libellune a écrit:Dwarf, je suppose que ta concession concerne ma précision du terme "précocité".
Tu as raison de dire que le décalage est moins marqué avec l'âge, du fait de ce qu'on appelle dyssynchronie : chez les enfants, la différence entre la maturité intellectuelle et affective est énorme, alors que chez les adultes, elle se voit moins puisqu'ils ont appris à "faire comme les autres".
Mais comme tu le signale quand même, un adulte HPI ne fonctionne pas tout à fait de la même façon. Et effectivement, risques de souffrances, surtout chez des adultes non-dépistés, qui se sentent marginaux, et qui ne savent pas pourquoi, se dépréciant alors, forcément.

Est-ce que ça apporte quelque chose à un adulte d'être diagnostiqué HPI? Je veux dire, pas dépisté alors qu'il était enfant mais arrivé à l'âge adulte.
Comment peut-on savoir si on est HPI ou simplement névrosé? Et est-ce que ça apporte vraiment quelque chose d'être l'un plutôt que l'autre? Est-ce que c'est moins douloureux ?
Contenu sponsorisé

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum