Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Lilypims
Doyen

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Lilypims le Mar 17 Jan 2012 - 14:56
@Libellune a écrit:Dwarf, je suppose que ta concession concerne ma précision du terme "précocité".
Tu as raison de dire que le décalage est moins marqué avec l'âge, du fait de ce qu'on appelle dyssynchronie : chez les enfants, la différence entre la maturité intellectuelle et affective est énorme, alors que chez les adultes, elle se voit moins puisqu'ils ont appris à "faire comme les autres".
Mais comme tu le signale quand même, un adulte HPI ne fonctionne pas tout à fait de la même façon. Et effectivement, risques de souffrances, surtout chez des adultes non-dépistés, qui se sentent marginaux, et qui ne savent pas pourquoi, se dépréciant alors, forcément.

Est-ce que ça apporte quelque chose à un adulte d'être diagnostiqué HPI? Je veux dire, pas dépisté alors qu'il était enfant mais arrivé à l'âge adulte.
Comment peut-on savoir si on est HPI ou simplement névrosé? Et est-ce que ça apporte vraiment quelque chose d'être l'un plutôt que l'autre? Est-ce que c'est moins douloureux ?
avatar
Kensei
Niveau 8

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Kensei le Mar 17 Jan 2012 - 15:20
@lilypims a écrit:Est-ce que ça apporte quelque chose à un adulte d'être diagnostiqué HPI? Je veux dire, pas dépisté alors qu'il était enfant mais arrivé à l'âge adulte.
Comment peut-on savoir si on est HPI ou simplement névrosé? Et est-ce que ça apporte vraiment quelque chose d'être l'un plutôt que l'autre? Est-ce que c'est moins douloureux ?
Oui, ça apporte énormément, car justement ça permet de comprendre un certain nombre de caractéristiques qui nous rend différents et qui peuvent faire souffrir, et précisément de faire la différence entre un problème psy et des caractéristiques intrinsèques aux HPI. C'est salutaire quand toute sa vie on s'est demandé pourquoi on fonctionnait à ce point différemment de la plupart des gens. Ca évite à certains de se croire fous. Ca ne résoud jamais tout, mais c'est une première étape primordiale à l'acceptation de soi et cela permet de mieux comprendre ses particularités.
avatar
Lilypims
Doyen

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Lilypims le Mar 17 Jan 2012 - 15:47
Tu l'as vécu personnellement, Kensei?
Qu'est-ce qui t'a fait soupçonner que tu pouvais être HPI?

Je comprendrais que tu ne veuilles pas répondre. Mes questions sont, tout de même, assez indiscrètes. Smile

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
avatar
Kensei
Niveau 8

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Kensei le Mar 17 Jan 2012 - 17:31
@lilypims a écrit:Tu l'as vécu personnellement, Kensei?
Qu'est-ce qui t'a fait soupçonner que tu pouvais être HPI?
Oui, et complètement par hasard, en m'intéressant au sujet à cause d'élèves surdoués. Je me suis rendue compte que je collais à 99% des caractéristiques et que la plupart de mes comportements que je jugeais bizarres, voire pathologiques parfois, pouvaient s'expliquer en étant HPI. Pour être sûre que ne me faisais pas des idées, j'ai passé un test avec un spécialiste.
Ceci dit, je n'en parle quasiment jamais, car ça me fatigue à l'avance d'avoir à lutter contre les idées reçues et les préjugés sur le sujet.
avatar
Lilypims
Doyen

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Lilypims le Mar 17 Jan 2012 - 17:36
Ce spécialiste, c'était un psy ou un psy spécialisé HPI?

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
avatar
sorceress
Niveau 9

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par sorceress le Mar 17 Jan 2012 - 17:54
Mon fils est en CP, et sa maîtresse lui fait un programme personnalisé de Ce1, ils ont la chance d'être 17 et c'est une excellente maîtresse.
J'ai fait une première séance psy pour déceler une éventuelle précocité (il a appris à lire et à écrire seul en un mois cet été sur son ordi), je dois faire la seconde avec bilan la semaine prochaine. Le psy a trouvé un grand décalage entre son développement affectif et son développement intellectuel, ce qui est un frein selon lui pour passer une classe. D'un autre côté , s'il fait le ce1 actuellement , refaire un ce1 de nouveau...bof....
avatar
Kensei
Niveau 8

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Kensei le Mar 17 Jan 2012 - 18:22
@lilypims a écrit:Ce spécialiste, c'était un psy ou un psy spécialisé HPI?
Psy spécialisé.
avatar
Lilypims
Doyen

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Lilypims le Mar 17 Jan 2012 - 18:23
Merci, Kensei. Smile

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
avatar
gelsomina31
Grand Maître

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par gelsomina31 le Mar 17 Jan 2012 - 18:24
@Jane a écrit:voilà, c'est justement pour ça que je suis en colère ! on sait dépister le HPI, on sait comment ça fonctionne (et aussi pourquoi ça ne fonctionne pas à l'école notamment), on sait ce qu'il faut faire pour faire en sorte que les précoces se sentent bien dans leurs pompes à l'école et on ne fait rien. Non pas parce qu'on ne saurait pas faire, mais parce qu'on ne peut pas faire...
Ca me met en pétard

ou parce qu'on en veut pas faire... et pour moi, le "on" désigne le ministère de l'éducation nationale qui supprime des postes à tout va.

En tant que professeur des écoles, et même si je suis curieuse de savoir comment gérer des élèves HPI, j'estime que ce n'est pas mon travail tant que je n'ai pas reçu une formation sérieuse à ce sujet.
J'avoue que je commence à en avoir assez de lire de plus en plus de post sur la gestion des élèves HPI avec comme unique solution notre auto-formation... Encore une fois, je n'ai rien contre l'auto-formation en générale. Je veux bein m'autoformer pour enseigner mieux au plus grand nombre. Pour les élèves HPI ou en très grandes difficultés, cela n'est plus de mon ressort mais bien celui du RASED ou d'enseignants formés pour ça.
Enfin, je ne dis pas ça pour les nombreux élèves HPI dont vous parlez, mais je commence à ne plus supporter que les parents, mon IEN ou le RASED établissent un diagnostique de HPI dès lors qu'un enfant insolent et incapable de rester tranquille 30 secondes montre un peu de jugeote.
Excusez moi d'avance si mon message vous choque mais je commence à ne plus supporter l'actuelle épidémie de HPI dans ma circo et la campagne (parents et inspection) de dénigrement envers les enseignants (qui n'ont aucune formation) qui ne savent pas prendre en charge les Monchéri-Moncoeur HPI.

je peux comprendre qu'une élève HPI s'ennuie en classe ou souffre de sa différence mais cela n'excuse pas des comportements irrespectueux et la bâclage du travail.
avatar
Lilypims
Doyen

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Lilypims le Mar 17 Jan 2012 - 18:27
@gelsomina31 a écrit:
@Jane a écrit:voilà, c'est justement pour ça que je suis en colère ! on sait dépister le HPI, on sait comment ça fonctionne (et aussi pourquoi ça ne fonctionne pas à l'école notamment), on sait ce qu'il faut faire pour faire en sorte que les précoces se sentent bien dans leurs pompes à l'école et on ne fait rien. Non pas parce qu'on ne saurait pas faire, mais parce qu'on ne peut pas faire... Ca me met en pétard

ou parce qu'on en veut pas faire...et pour moi, le "on" désigne le ministère de l'éducation nationale qui supprime des postes à tout va.

En tant que professeur des écoles, et même si je suis curieuse de savoir comment gérer des élèves HPI, j'estime que ce n'est pas mon travail tant que je n'ai pas reçu une formation sérieuse à ce sujet.
J'avoue que je commence à en avoir assez de lire de plus en plus de post sur la gestion des élèves HPI avec comme unique solution notre auto-formation... Encore une fois, je n'ai rien contre l'auto-formation en générale. Je veux bein m'autoformer pour enseigner mieux au plus grand nombre. Pour les élèves HPI ou en très grandes difficultés, cela n'est plus de mon ressort mais bien celui du RASED ou d'enseignants formés pour ça.
Enfin, je ne dis pas ça pour les nombreux élèves HPI dont vous parlez, mais je commence à ne plus supporter que les parents, mon IEN ou le RASED établissent un diagnostique de HPI dès lors qu'un enfant insolent et incapable de rester tranquille 30 secondes montre un peu de jugeote.
Excusez moi d'avance si mon message vous choque mais je commence à ne plus supporter l'actuelle épidémie de HPI dans ma circo et la campagne (parents et inspection) de dénigrement envers les enseignants (qui n'ont aucune formation) qui ne savent pas prendre en charge les Monchéri-Moncoeur HPI.
je peux comprendre qu'une élève HPI s'ennuie en classe ou souffre de sa différence mais cela n'excuse pas des comportements irrespectueux et la bâclage du travail.

Oui ça me gêne aussi. humhum
avatar
Carabas
Vénérable

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Carabas le Mar 17 Jan 2012 - 19:39
J'ai un élève descolarisé précoce. Il a 2 ans d'avance.

Il a des lacunes énoooooooooooooooooooooooormes!

Donc mon avis personnel : c'est gentil de faire sauter des classes à des élèves, mais si après ils doivent combler des lacunes aussi incommensurables, c'est un peu dommage. Il prépare le bac français alors qu'il n'a pas du tout le niveau.

En espagnol, il ne comprend pas la structure de "gustar" (niveau 4e, quoi!)

Alors oui, il roule en sciences. Mais franchement il devrait être en 2nde, pas en 1ere...

Je précise qu'il vient d'un hors contrat soi-disant spécialisé pour les enfants précoces (là, je me gausse).
Et je me dis que si ses parents étaient moins fortunés, ils auraient fait moins de bêtises avec lui. Là, le gamin se tape cours particuliers + CNED alros qu'il n'est pas autonome et que nous ne sommes pas formés non plus. Cela dit, le cours particuliers lui convient mieux, apparemment, mais bon, est-ce vraiment une solution?

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett
avatar
anthinéa
Guide spirituel

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par anthinéa le Mar 17 Jan 2012 - 19:49
Moi de même ...

Pourtant diagnostiquée. Hpi à 20 ans ...
Pourtant forte présomption sur loupiot ....

Surtout que beaucoup de parents n'attendent même pas une quelconque demande des enfants et decretent qu'ils s'ennuient ....

En cp je savais déjà lire , et bien soit je lisais à la recré et à la garderie à mes petits camarades non lecteurs ....

au collège je savais le programme de grammaire du niveau auquel j'étais , soit je m'amusais à faire des exercices de manuels différents au cdi...
je lisais l'oeuvre au programme trop rapidement, soit je prenais le plus gros tome du même auteur au cdi .... Germinal en sixiemes , avec fiche de lecture au prof , éducation sentimentale en 3 eme ( 5/4 me souviens plus)

Au lycée. Je faisais mon commentaire composé en 1h ... Soit je m'amusais à "aider" les autres et à le refaire plusieurs fois .... Ou je faisais ceux de mes copines en s et es....

Mais tout ça dans les établissements ... Mon arrogance m'a fait devenir feignasse en chef ...

Et jamais je ne me suis plainte , pourtant que c'était dur d'être differente , si seule , si mature et si immature à la fois .... Très très loin de leur crise d'adolescence ....

Bon faut dire qu' on a abusé de moi WinkWinkWinkWink

il y a autant de cas que de surdoué donc je pense qu'on doit se tourner vers le gosse et le laisser faire , venir se nourrir ....

Cette année j'ai un hpi en 4 eme limite autiste et 2 hpis en 6 emes ....
3 profils différents :
L'autiste est d'une arrogance rare mais vient se nourrir de moi, nous ( relation très privilégiée je suis pp)
Le hpi garçon 6 eme est le cliché : gros bébé, écriture heurtée, concentration difficile et exaltation ...
La hpi (thpi ) fille est d'une maturité. Et d'une humilité exemplaire ....

Aucun ne s'ennuie ou se plaint .... Ils se nourrissent "tout seul" au cdi, en bibliotheque, sur internet ....
avatar
anthinéa
Guide spirituel

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par anthinéa le Mar 17 Jan 2012 - 19:51
Non carabas non ....
Mais est il vraiment celui qu'on prétend qu'il est ?
Un test Qi vaut cher , très cher ....
avatar
Carabas
Vénérable

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Carabas le Mar 17 Jan 2012 - 19:54
@anthinéa a écrit:Non carabas non ....
Mais est il vraiment celui qu'on prétend qu'il est ?
Un test Qi vaut cher , très cher ....
Ecoute, je n'ai jamais vu le papier certifiant qu'il était précoce, mais apparemment, il a vraiment été testé.
Et puis les parents ont probablement payé. La mère est space, hein.

De mon côté, je m'adapte à lui comme je m'adapte à chacun de mes élèves. Je vois qu'il percute vite, mais il a un mal fou à passer à l'écrit.
Quant à l'orthographe affraid !
Il ne sait pas analyser un texte (même s'il le comprend).

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett
avatar
Mufab
Esprit sacré

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Mufab le Mar 17 Jan 2012 - 20:06
@Sapotille a écrit:
@CHOUCROUTE a écrit:Mais pour les enfants qui sautent une classe, il y a bien un moment où ils "doivent apprendre" ce qu'ils n'auront pu étudier dans la classe "sautée"?
Ma fille vient d'être diagnostiquée par une psy clinicienne (à notre demande, dans le privée, car problèmes de comportement en classe ... mais pas méchants) "enfant à haut potentiel" ... sans avoir un QIT de 145 ... je dois bientôt voir la maîtresse. Et je m'interroge: faut-il que je demande un saut de classe? Mais cela m'effraie un peu ...

N'oublie pas qu'un CE2 est un CE1 "renforcé", c'est à dire qu'on y revoit en l'approfondissant beaucoup toutes les nouveautés du CE1.
Hou la non !

Le Ce2 est la première année du cycle 3 : sont mis en place les concepts abstraits en grammaire, de façon systématique (terminé, l'implicite); l'histoire et la géographie, également. Finie, la "Découverte du Monde".

Voir les programmes !

En sautant ce niveau, il va entrer de plain pied dans un fonctionnement CM qui considère ces matières comme habituelles. Mieux vaut sauter un Ce1 (qui est une année ou numération et lecture sont approfondies - avec beaucoup d'hétérogénéité : c'est aussi à ce niveau qu'ont lieu les orientations vers le spé), ou un Cm2.

Mais tout se décide au cas par cas, avec les enseignants concernés, et selon la configuration de l'école. Effectivement, j'ai eu le cas d'un élève en Ce1-Ce2 que j'ai basculé vers le Ce2 en cours d'année : ainsi, il ne quittait pas sa classe. Le double niveau peut-être une solution : on commence en ce2, par exemple; et hop, on suit aussi le Cm1; comme ça on passe en Cm2 l'année d'après, si les résultats se confirment.

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Sapotille le Mar 17 Jan 2012 - 20:16


Bon, ben voilà, j'ai tout faux !

Je suis née trop tôt dans un monde qui va trop vite,

Je n'ai jamais travaillé en cycles.

J'ai fait passer le CE1 puis le collègue le CM1 au même gamin qui a fini par passer son bac avec 2 ans d'avance et 19,65 de moyenne...

Cela , personne ne me l'avait dit ;

Le Ce2 est la première année du cycle 3 : sont mis en place les concepts abstraits en grammaire, de façon systématique; l'histoire et la géographie, également.
avatar
Mufab
Esprit sacré

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Mufab le Mar 17 Jan 2012 - 20:22
Ben moi je veux bien que l'on fasse du Ce2 un Ce1 renforcé... (Et comme ça je n'aurais plus d'histoire-géo : jusqu'à la fin du moyen-âge, en histoire, quand même. Bof, c'est pas très important, la préhistoire... Mais c'est la seule année où ils en entendront parler, non ?).

Et je ne ferais pas toute l'année de la grammaire explicite. On révisera les graphèmes jusqu'en janvier... On leur apprendra à lire...

Mais alors il faut revenir avant 89, et modifier les programmes...

Je n'ai pas ce pouvoir.

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")
avatar
Mufab
Esprit sacré

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Mufab le Mar 17 Jan 2012 - 20:27
Mais je maintiens que le Ce2 est une année hyper importante. On ne "renforce" pas grand-chose : on prépare vraiment le terrain.

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")
avatar
sorceress
Niveau 9

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par sorceress le Mar 17 Jan 2012 - 20:29
Bon, personne n'a rebondi sur le post au sujet de mon fils Wink
Mais je n'en prendrai pas ombrage.
Je vais parler de mon cas alors, ma mère m'a appris à lire l'heure très tôt , donc j'étais un amusement pour les instits en maternelle. Zola, ben je l'ai lu bien avant la 6eme, pour autant, je n'ai pas passé une classe. Je n'ai aucunement souffert de cela, parce que j'avais envie de travailler.
avatar
Dwarf
Grand Maître

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Dwarf le Mar 17 Jan 2012 - 20:34
@lilypims a écrit:
Est-ce que ça apporte quelque chose à un adulte d'être diagnostiqué HPI? Je veux dire, pas dépisté alors qu'il était enfant mais arrivé à l'âge adulte.
Comment peut-on savoir si on est HPI ou simplement névrosé? Et est-ce que ça apporte vraiment quelque chose d'être l'un plutôt que l'autre? Est-ce que c'est moins douloureux ?

L'inverse est tout aussi vrai : j'ai été diagnostiqué à sept ans et ce n'est pas pour autant que cela a fait de moi un adulte épanoui jusqu'à récemment car on ne m'avait pas pour autant donné les clés de fonctionnement de ma propre machine. Je savais que j'étais différent, mais ni pourquoi ni vraiment comment dans le fond puisque c'est un mode de fonctionnement naturel. Et puis j'ai lu un petit bouquin très éclairant, même si j'avais déjà potassé le sujet mais de manière parcellaire : une intéressante synthèse qui m'a permis de comprendre beaucoup de choses. Donc oui, on gagne toujours à la savoir, quel que soit l'âge du diagnostic!

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Sapotille le Mar 17 Jan 2012 - 20:36

J'ai toujours utilisé des bouquins scolaires "en vente libre " dans le commerce,
j'allais même assez loin dans le programme d'histoire-géo puis mon collègue complétait, et le collège du secteur répandait des bruits plus que flatteurs sur nos élèves.

Pourquoi a-t-on tellement complexifié les choses qui maintenant font s'arracher les cheveux aux profs de collège???
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Sapotille le Mar 17 Jan 2012 - 20:40
@sorceress a écrit:Mon fils est en CP, et sa maîtresse lui fait un programme personnalisé de Ce1, ils ont la chance d'être 17 et c'est une excellente maîtresse.
J'ai fait une première séance psy pour déceler une éventuelle précocité (il a appris à lire et à écrire seul en un mois cet été sur son ordi), je dois faire la seconde avec bilan la semaine prochaine. Le psy a trouvé un grand décalage entre son développement affectif et son développement intellectuel, ce qui est un frein selon lui pour passer une classe. D'un autre côté , s'il fait le ce1 actuellement , refaire un ce1 de nouveau...bof....

Effectivement, il a bien de la chance de pouvoir profiter de cette enseignante idéale...

Fais-lui confiance, elle saura t'aider à prendre la bonne décision le moment venu...

avatar
gelsomina31
Grand Maître

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par gelsomina31 le Mar 17 Jan 2012 - 21:42
@sorceress a écrit:Mon fils est en CP, et sa maîtresse lui fait un programme personnalisé de Ce1, ils ont la chance d'être 17 et c'est une excellente maîtresse.
Classe avec un nombre relativement bas d'élèves, maîtresse reconnue, appréciée et qui a surement beaucoup d'expérience. Tout bénef! Wink

@sorceress a écrit:J'ai fait une première séance psy pour déceler une éventuelle précocité (il a appris à lire et à écrire seul en un mois cet été sur son ordi), je dois faire la seconde avec bilan la semaine prochaine. Le psy a trouvé un grand décalage entre son développement affectif et son développement intellectuel, ce qui est un frein selon lui pour passer une classe. D'un autre côté , s'il fait le ce1 actuellement , refaire un ce1 de nouveau...bof....
Peut être pourra-t-il passer directement en CE2 à la fin de l'année... à supposer qu'il ait la maturité pour s'intéresser à l'histoire, la géo et le reste du programme de CE2, qui n'est pas un CE1 bis mais, à mon avis, le pont entre le cycle 2 et le cycle 3 avec quand même un avantage pour le cycle 3.
avatar
Lilypims
Doyen

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Lilypims le Mar 17 Jan 2012 - 22:07
@Dwarf a écrit:
@lilypims a écrit:
Est-ce que ça apporte quelque chose à un adulte d'être diagnostiqué HPI? Je veux dire, pas dépisté alors qu'il était enfant mais arrivé à l'âge adulte.
Comment peut-on savoir si on est HPI ou simplement névrosé? Et est-ce que ça apporte vraiment quelque chose d'être l'un plutôt que l'autre? Est-ce que c'est moins douloureux ?

L'inverse est tout aussi vrai : j'ai été diagnostiqué à sept ans et ce n'est pas pour autant que cela a fait de moi un adulte épanoui jusqu'à récemment car on ne m'avait pas pour autant donné les clés de fonctionnement de ma propre machine. Je savais que j'étais différent, mais ni pourquoi ni vraiment comment dans le fond puisque c'est un mode de fonctionnement naturel. Et puis j'ai lu un petit bouquin très éclairant, même si j'avais déjà potassé le sujet mais de manière parcellaire : une intéressante synthèse qui m'a permis de comprendre beaucoup de choses. Donc oui, on gagne toujours à la savoir, quel que soit l'âge du diagnostic!

C'était quel bouquin, Dwarf?
avatar
Dwarf
Grand Maître

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Dwarf le Mer 18 Jan 2012 - 0:08
@lilypims a écrit:
@Dwarf a écrit:
@lilypims a écrit:
Est-ce que ça apporte quelque chose à un adulte d'être diagnostiqué HPI? Je veux dire, pas dépisté alors qu'il était enfant mais arrivé à l'âge adulte.
Comment peut-on savoir si on est HPI ou simplement névrosé? Et est-ce que ça apporte vraiment quelque chose d'être l'un plutôt que l'autre? Est-ce que c'est moins douloureux ?

L'inverse est tout aussi vrai : j'ai été diagnostiqué à sept ans et ce n'est pas pour autant que cela a fait de moi un adulte épanoui jusqu'à récemment car on ne m'avait pas pour autant donné les clés de fonctionnement de ma propre machine. Je savais que j'étais différent, mais ni pourquoi ni vraiment comment dans le fond puisque c'est un mode de fonctionnement naturel. Et puis j'ai lu un petit bouquin très éclairant, même si j'avais déjà potassé le sujet mais de manière parcellaire : une intéressante synthèse qui m'a permis de comprendre beaucoup de choses. Donc oui, on gagne toujours à la savoir, quel que soit l'âge du diagnostic!

C'était quel bouquin, Dwarf?

http://www.amazon.fr/gp/product/2883538603

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu
avatar
Lilypims
Doyen

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Lilypims le Mer 18 Jan 2012 - 1:05
Merci pour le lien!

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
Contenu sponsorisé

Re: Elèves précoces : comment les gérer ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum