Je suis triste professionnellement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je suis triste professionnellement

Message par Hamlette le Sam 2 Jan 2010 - 13:41

Je suis triste parce que comme j'ai beaucoup de problèmes à régler dans ma vie personnelle, je ne suis plus assez disponible pour exercer mon métier avec un peu de coeur. Début 2008, alors que j'étais franchement déprimée, une psychiatre m'avait dit que mon rôle se bornait à faire obtenir de bonnes notes aux élèves pour le bac. Ca m'avait révoltée. Aujourd'hui, je me rends compte qu'inconsciemment, parce que je suis en pleine dépression, j'ai adopté cette posture, la seule possible pour l'instant.

Résultats : mes cours tiennent la route, ils sont même très "pratiques", mais je n'ai plus aucune compassion pour mes élèves, leurs maigres efforts pour cette EAF débile me font doucement rigoler, et je les traite de débiles dans ma tête entre chaque copie corrigée. La réforme ? Je m'en fous, parce qu'exercer ce métier dans ces conditions ou dans d'autres, je m'en fiche. Ce n'est pas malin je sais, mais ça fait justement partie de cette façon désincarnée de travailler que j'adopte en ce moment.

C'est une protection, un moyen de survie, mais ce n'est pas drôle du tout.


Dernière édition par Hamlette le Sam 2 Jan 2010 - 13:48, édité 1 fois

Hamlette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis triste professionnellement

Message par Nell le Sam 2 Jan 2010 - 13:45

J'imagine comment tu te sens Hamlette. cela transpire de ton message. J'avoue que je trouve cela très triste. Avec le métier que l'on a, que l'on fait, ce semblant de désillusion doit être dur à encaisser.

Je te souhaite de retrouver le coeur à l'ouvrage pour que tu te sentes mieux

_________________
Impose ta chance, sers ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront. (R. Char)

Nell
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis triste professionnellement

Message par Thalie le Sam 2 Jan 2010 - 13:48

Je te comprends Hamlette mais si cela te permet de te protéger et de mieux vivre ta vie perso dans un premier temps, continue ainsi.
Je ne pense pas que l'on puisse être toujours au top, super impliquée. Les conditions de notre métier sont difficiles et avoir la foi au milieu de tout cela ce n'est pas évident...
Bon courage en tout cas. fleurs

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis triste professionnellement

Message par Yolatengo le Sam 2 Jan 2010 - 13:56

C'est une période difficile à passer mais je pense que chacun, un jour, a fait son travail correctement mais sans enthousiasme, sans allant presque dans l'indifférence.

Si tu l'acceptais sans te poser de questions, en sachant que c'est transitoire et que ce n'est pas grave , peut-être en souffrirais-tu moins ?

Depuis 2007, durant les périodes où j'ai dû travailler , je l'ai fait correctement mais sans investissement particulier. Et puis cette année, je reprends goût à ce que je fais, je retrouve du plaisir dans mes préps, en cours. Et qu'est-ce que c'est agréable, stimulant! Mais avant cela, il a fallu que j'accepte cette période terne où le travail était loin d'être ma priorité et qui a fini par passer.

Courage ...

Yolatengo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis triste professionnellement

Message par InvitéN le Sam 2 Jan 2010 - 14:02

En psychologie sociale , on dirait que tu es atteinte de Pare désinvestissement ...un système de protection en effet .
A court terme ça permet de prendre de la distance et de s'économiser . A long terme dans les métiers de la relation celà introduit une tonalité dépressive . Pas facile de se couper de ses émotions dans un travail de l'humain . Tu pourrais travailler là dessus avec ton psy , non ?
Je précise que je ne me pose pas en moralisatrice donneuse de leçons car je suis passée par là...et je n'en suis pas encore sortie !
Bon courage !

InvitéN
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis triste professionnellement

Message par sand le Sam 2 Jan 2010 - 14:23

Que la situation ne t'enthousiasme pas, c'est plutôt bon signe. Tu es lucide sur ta pratique. Insatisfaite mais lucide.
Tu es mal mais tu travailles, tu as des relations sociales, tu n'es pas coupée du monde réel. Même si tu portes un regard très négatif sur ce que tu es à l'extérieur, tu affrontes cet extérieur. Chapeau !

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis triste professionnellement

Message par roxanne le Sam 2 Jan 2010 - 15:05

Ceci dit essayer de faire obtenir de bonnes notes à tes élèves au bac , est-ce en soi si terrible et culpabilisant ? On est aussi là pour ça(c'est à dire transmettre des connaissances).

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis triste professionnellement

Message par Clarianz le Sam 2 Jan 2010 - 15:08

Comme tu le dis, tu traverses des difficultés en ce moment, et se protéger sur le plan pro, en étant prof... ça se comprend tellement bien!
Ce n'est qu"une période! Dès que tu te sentiras mieux, tu pourras sans doute te re-consacrer plus sereinement à ton job et à nouveau re-prendre des risques professionnels sans nuire à ton équilibre.
Un temps pour chaque chose.

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis triste professionnellement

Message par minnie le Sam 2 Jan 2010 - 15:39

Je suis dans le même type de remise en cause professionnelle. Et mes soucis sont aussi liés à de gros problèmes perso. Je me dis qu'il faut que je me fasse à l'idée de faire ce métier comme n'importe quel autre métier de gratte-papier de la fonction publique. C'est une question de survie.
On ne peut pas faire ce métier quand on va mal par ailleurs. C'est terrible mais c'est comme ça.
Mon prof de prépa à qui je confiais mon désarroi m'a répondu que vouloir être "une bonne prof" est un projet anachronique.

Pour l'instant je ne sais pas encore si je dois aller dans son sesn ou lutter contre.

minnie
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis triste professionnellement

Message par Invité31 le Sam 2 Jan 2010 - 15:40

Je suis d'accord avec ce qui a été dit: pour le moment, c'est comme ça. Tu n'as rien à te reprocher, tes cours sont efficaces. C'est bien difficile j'imagine mais tu retrouveras ton enthousiasme premier quand tu auras réglé tes problèmes personnels. C'est très difficile de mettre des barrières étanches entre chaque pan de notre vie. Et puis nous sommes tellement dans une compétition que l'on culpabilise de ne pas être parfait... Je t'embrasse.

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis triste professionnellement

Message par Daphné le Sam 2 Jan 2010 - 15:40

@roxanne a écrit:Ceci dit essayer de faire obtenir de bonnes notes à tes élèves au bac , est-ce en soi si terrible et culpabilisant ? On est aussi là pour ça(c'est à dire transmettre des connaissances).

+ 1
On est en effet là pour transmettre des connaissances à nos élèves, les faire travailler pour qu'ils obtiennent de bons résultats aux examens, je ne vois pas ce que ça a de révoltant ou culpabilisant

Quant à les éveiller au plaisir de la litérature, de la culture..............on ne peut pas y arriver pour tous, il y en a qui y seront sensibles et qui liront et se cultiveront par et pour eux-mêmes, et puis il y aura les autres. L'essentiel étant de faire son travail correctement et d'avoir sa conscience professionnelle pour soi.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis triste professionnellement

Message par Kilmeny le Sam 2 Jan 2010 - 15:48

Je connais quelqu'un qui est dans le même cas et je ne sais pas comment l'aider. Cette personne envisage de changer de profession. Peut-être as-tu besoin d'une reconversion ? Ou d'un changement d'établissement (pour redonner des buts à ta carrière) ?

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1

Kilmeny
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis triste professionnellement

Message par Hamlette le Sam 2 Jan 2010 - 16:06

/


Dernière édition par Hamlette le Jeu 17 Fév 2011 - 14:54, édité 1 fois

Hamlette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis triste professionnellement

Message par roxanne le Sam 2 Jan 2010 - 16:26

Mais l'eaf n'est qu'un prétexte à faire étudier des textes , prends_le comme ça.En plus , en général , les premières sont motivés par le bac , donc suivent un peu.Toi , tu sais que ce n'est pas que ce but , mais juste un moyen.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis triste professionnellement

Message par kaori le Sam 2 Jan 2010 - 16:39

Je vais vous faire peur, mais je fonctionnais comme toi hamlette depuis un an ou deux, surtout en tant que tzr quand j'avais des rempla pas terribles comme une semaine. je fais mes heures, point, et des cours corrects, copies corrigés, élèves notés et on fait en sorte qu'ils s'en sortent à peu près. Et j'ai fini par craquer...

c'est dingue le nombre de gens qui sont mal dans ce boulot, je fais un sondage tiens.

_________________
Tu la vois ma massue tu la vois?

kaori
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis triste professionnellement

Message par roxanne le Sam 2 Jan 2010 - 16:53

Mais peut_être attendez_vous trop de ce métier : faire des bons cours , être consciencieux , faire progresser ses élèves , je trouve ça déjà très bien.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis triste professionnellement

Message par Daphné le Sam 2 Jan 2010 - 17:12

Mais bien sûr, et c'est ce qu'on nous demande.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis triste professionnellement

Message par Hamlette le Sam 2 Jan 2010 - 17:49

.


Dernière édition par Hamlette le Jeu 17 Fév 2011 - 14:54, édité 1 fois

Hamlette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis triste professionnellement

Message par roxanne le Sam 2 Jan 2010 - 18:14

On peut la comprendre , je ne suis pas un être insensible qui ne ressens rien et je peux te dire que mon parcours dans l'en est loin d'être un long fleuve tranquille.C'est une collègue qui m'a fait un peu comprendre ce que j'essaie de te dire , qu'on est là avant tout pour ça et non pour accomplir des miracles.C'est un rôle bien souvent ingrat , car on avance petit à petit.C'est pour cela que les supers-profs plein de projets , je me méfie , je pense qu'une grande partie de mon boulot se fait tous les jours avec les mêmes et interminables leçons sur l'imparfait , le passé simple et autres ( tu te plains du sentiment de vide en lycée , mais quand après avoir repassé deux heures à revoir les valeurs des temps, et que tu en as toujours un pour te dire que la valeur du présent c'est l'imprafait, là c'est plus que le vide..).Sauf que peu à peu , ils arrivent à mieux écrire , à avoir un peu plus de vocabulaire , enfin ils progressent.Et ce n'est pas spectaculaire , et ce n'est pas toujours super stimulant , mais je crois fondamentalement , que c'est ça notre métier.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum