Début de semaine pourri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Début de semaine pourri

Message par Hope le Mer 20 Jan 2010 - 0:07

C'est marrant, c'est toujours vers janvier - février que je me mets à avoir de gros doutes sur ma vocation...

Lundi, en sortant du collège en voiture, je passe devant un groupe de 5e que je ne connais pas. Un garçon vide ses poches et jette tout par terre. Je m'arrête, je lui demande de ramasser et de jeter ses papiers à la poubelle. Il marmonne, ramasse, fait quelques pas et, le temps que je le dépasse, balance tout autour de lui. Je m'arrête de nouveau, je râle, je fais de la morale une minute. Il rigole et s'en va sans ramasser, ses copines rigolant avec lui.

Qu'est-ce que j'aurais dû faire ? J'ai menacé de trouver son nom, qu'il ne m'avait bien sûr pas donné, et je suis partie comme une idiote chercher ma fille chez sa nounou.

Aujourd'hui. D'abord, un de mes 6e, qui a un problème neuropsy probablement parce qu'il a été secoué bébé. Venu en cours sans son matériel, n'essaie même pas d'emprunter de quoi écrire, rigole bêtement pendant que les autres chahutent - ils sont chiants, en ce moment. Je le mets à la porte, je m'énerve. A la fin de l'heure, je le fais venir et je lui demande pourquoi il n'a pas son matériel (une habitude chez lui). Il me dit que sa mère l'a laissé dormir dehors, sur la table de la terrasse (bon, on est en Guadeloupe, il ne fait pas -5° mais quand même), parce qu'il avait des mots dans son carnet. Je lui demande s'il a mangé depuis. Non, il a juste eu droit à un verre de jus d'orange que son frère lui a donné en cachette le matin. Ni une, ni deux, je l'emmène à la vie scolaire. La CPE est déjà partie, il est 16h. Je cherche donc la deuxième CPE, celle des 4e-3e. Elle est absente jusqu'à la semaine prochaine. L'assistante sociale ? Elle ne vient qu'un jour par semaine ? Le principal adjoint ? Je mets une demi-heure à le trouver, je lui laisse l'enfant, je suis en retard chez la nounou, et elle compte chaque quart d'heure.

Je sors. Sur la route devant le collège, une 4e, pas une des miennes, se jette sous les roues de la voiture - je freine à temps - et se met à dandiner du croupion. J'ai à peine le temps d'essayer de dire quelque chose, elle se met à hurler "oui c'est ça, bla bla bla !" et s'en va tranquille avec sa bande.

J'en ai ras-le-bol. Ce job me saoule.

_________________
Omnia mutantur nihil interit (Ovide)

Hope
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de semaine pourri

Message par Raph le Mer 20 Jan 2010 - 0:35

Arf, difficile de trouver les mots après ce genre de journée.
Alors mets-ça à fond, moi les jours de m... ça me fait du bien. Couraaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaage fleurs2

Raph
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de semaine pourri

Message par liliepingouin le Mer 20 Jan 2010 - 0:39

je ne sais pas quoi te dire mais courage, accroche toi

liliepingouin
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de semaine pourri

Message par Hope le Mer 20 Jan 2010 - 0:41

Merci Raph Smile C'est vrai qu'elle fait du bien, cette chanson !

_________________
Omnia mutantur nihil interit (Ovide)

Hope
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de semaine pourri

Message par Raph le Mer 20 Jan 2010 - 0:43

@Hope a écrit:Merci Raph Smile C'est vrai qu'elle fait du bien, cette chanson !

topela

Raph
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de semaine pourri

Message par sand le Mer 20 Jan 2010 - 5:58

On n'a pas un métier facile, c'est vrai... Je te souhaite d'avoir quelques satisfactions aujourd'hui et les jours qui vont suivre !

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de semaine pourri

Message par Albertine le Mer 20 Jan 2010 - 6:17

Courage, apparemment même sous le soleil, janvier est un mois pourri; je n'en vois pas la fin.

Albertine
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de semaine pourri

Message par roxanne le Mer 20 Jan 2010 - 7:16

Moi j'ai passé hier la journée et surtout l'après_midi à crier , voir à hurler , mes mots parfois dépassant ma pensée même.Et en dehors même des bavardages , c'est cette insolence permanente , cette façon de parler aux adultes qui me sidère.Et plus j'avance en âge , plus j'ai du mal à me faire parler comme à un chien par des gamins de 13 ans .

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de semaine pourri

Message par Pseudo le Mer 20 Jan 2010 - 7:31

@roxanne a écrit:Moi j'ai passé hier la journée et surtout l'après_midi à crier , voir à hurler , mes mots parfois dépassant ma pensée même.Et en dehors même des bavardages , c'est cette insolence permanente , cette façon de parler aux adultes qui me sidère.Et plus j'avance en âge , plus j'ai du mal à me faire parler comme à un chien par des gamins de 13 ans .

Pareil. On ne s'habitue pas, c'est même l'inverse.

Et que dire des regards... Hier, face à un morveux de 6eme que je fais ranger avant d'entrer au CDI : "regarde moi quand je te parle !". Le mouflet daigne tourner lentement son regard vers moi et... J'aurais dû m'abstenir, je préférais finalement quand il ne me regardait pas. Heureusement il n'avait pas son classeur, j'ai donc eu une excuse pour le renvoyer avec l'autre demi-groupe avec le prof, parce que parti comme ça à 9h00 du mat je ne donnais pas cher de sa peau ou de la mienne.
Sans parler du vocabulaire fleuri qui m'écorche les oreilles (je ne suis pourtant pas bégueule, mais hier toujours, au troisième "combien y gagne ce batard !" d'un 4eme devant le site de l'onisep cherchant un métier qui rapporte, je me suis senti prête à soutenir un projet eugéniste, et à le commencer tout de suite).

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de semaine pourri

Message par Passerose le Mer 20 Jan 2010 - 9:00

Hope, j'espère qu'il va t'arriver de bonnes choses qui te relanceront sur la voie choisie. Finalement, il n'y a qu'une chose qui concerne à proprement parler ton travail de prof en cours : ton élève de 6ème en cours. Tu as été d'ailleurs super avec lui. Le reste, c'est du social ! Mais c'est vrai que parfois, cela paraît injuste que la fonction même de prof soit si peu considérée.
Je suis revenue de cours hier un peu abattue par mes 4èmes atones et les bavardages de mes 6èmes (ou leur manque d'intérêt). C'est ce qui me fait sortir de moi : le manque d'intérêt plus ou moins visible. Car je fais vraiment des efforts pour les intéresser, et c'est décevant. Je ne reviens bien et sûre de moi que lorsque j'ai rencontré l'intérêt d'une bonne partie de la classe, qu'ils ont suivi, participé (ça arrive, heureusement), alors que ça devrait être le contraire : je devrais être d'abord sûre de moi, et ensuite ça se passe bien ou non...
En tout cas, après les cours, laisse les élèves au collège, et fonce chez ta nounou. Je t'embrasse Hope !

_________________
Si tes paroles ne valent pas mieux que le silence, alors mieux vaut le silence.
(Kwai Chang Caine)

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de semaine pourri

Message par Herrelis le Mer 20 Jan 2010 - 10:32

Hope. Que dire... c'est hélas de plus en plus fréquent ce type de comportement de la part des gamins. Je rejoins Pseudo et Roxane... des fois ça me démange de les renvoyer vertement et violemment dans les cordes après un énième "ouais ouais" quand je demande de se mettre à bosser, et autres regards déplacés qui en disent parfois pire que les paroles. (je passe sur certains regards concupiscents de petits pisseux qui se prennent pour des mecs alors qu'ils sont des gosses immatures et mal dégrossis!)

Par contre j'ai appris un truc tout bête dernièrement (ayant démarré la nouvelle année de façon aussi épuisante que toi ta semaine) : laisse p*** le mérinos. On ne peut pas tout prendre sur nous. Ils décident de se fusiller eux-mêmes leurs chances de réussir et de vraiment "gagner plein de pognon", tant pis pour eux! Ils viendront pleurer après, mais ça ne sera pas notre faute. D'ailleurs je l'ai froidement expliqué à mes troisièmes qui depuis sont un poil moins casse pieds, même si les miracles n'existent pas!

Courage!

edit fautes de frappe... ouhlala... ^^


Dernière édition par Herrelis le Mer 20 Jan 2010 - 12:33, édité 1 fois

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de semaine pourri

Message par MS le Mer 20 Jan 2010 - 11:08

D'accord en partie avec Herrelis car malheureusement parvenus à l'âge adulte, ces gamins en échec diront justement que c'est notre faute. Bien sûr, nous, nous savons que ce n'est pas le cas, mais la société a de plus en plus tendance à faire croire le contraire.

_________________
Pas de deuxième année d'IUFM!

MS
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de semaine pourri

Message par InvitéN le Mer 20 Jan 2010 - 11:35

Je partage le point de vue de Roxanne et d'autres : c'est l'insolence et la prétention ( surtout des jeunes "coqs" souffrant d'une surestime d'eux-mêmes ) des élèves que je supporte de moins en moins dans ce métier.
Dans ma matière, l'EPS, il suffit qu'un jeune fasse du sport en dehirs de l'école ( je n'en rajouterai pas sur les footeux mais c'est mon métier qui m'a amenée à hair le foot ! ) pour qu'il méprise royalement son prof et se mette au dessus de lui ( et d'elle surtout ). Cette remise en cause permanente de mes compétences par des merdeux finira par me dégoûter de mon métier !

_________________
Plus on partage, plus on possède !

InvitéN
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de semaine pourri

Message par Herrelis le Mer 20 Jan 2010 - 12:35

@MS a écrit:D'accord en partie avec Herrelis car malheureusement parvenus à l'âge adulte, ces gamins en échec diront justement que c'est notre faute. Bien sûr, nous, nous savons que ce n'est pas le cas, mais la société a de plus en plus tendance à faire croire le contraire.

Bah vous n'avez pas entendu ce matin le retour du serpent de mer "absentéisme des profs"? Un élève perdrait en moyenne un an d'enseignement à cause des absences répétées des profs (tout confondu hein, de la maladie à la formation... -_-). Bah alors c'est notre faute hein s'ils se plantent à la fin, c'est sûr!!!

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de semaine pourri

Message par Adri le Mer 20 Jan 2010 - 13:40

Qui parviendra à leur faire comprendre que s'ils travaillaient vraiment le reste du temps, ils auraient des résultats bien meilleurs ?

Adri
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de semaine pourri

Message par julie3 le Mer 20 Jan 2010 - 14:07

Pour éviter ces affrontements lassants je les limite au maximum : dans le collège, j'interviens si un élève fait ou dit quelque chose qu'il ne devrait pas. Là, ils restent dans les limites du supportable.
En dehors du collège je considère désormais que cela relève de l'éducation qui devrait être donnée à la maison. Si l'élève agit de façon délibérée et ostensible j'interviens pour ne pas avoir l'air de me défiler mais en mode soft "vous devriez ramasser ces papiers (éviter de cracher, ne pas hurler...) : ce serait plus agréable pour tout le monde et en particulier pour vos proches qui fréquentent aussi ce trottoir, cette place, ... à vous de voir".... et je tourne les talons pour ne pas leur donner le temps de répondre.
Si l'élève ne me provoque pas, je le regarde avec un fusil dans les yeux et je passe mon chemin.
Il y a dix ou quinze ans un élève pris " en faute" était facile à recadrer. La plupart poussait la gentillesse jusqu'à s'excuser, certains rougissaient de honte... Les jeunes du forum n'ont pas connu cela.... c'était bien.
Ce n'est peut-être pas très éducatif et je crois que les adultes même s'il ne s'agit pas de leurs enfants ont un devoir d'éducation vis à vis des gosses... mais las...
Mais n'oublions pas que parmi tous nos devoirs il y a aussi celui de se protéger.
Passe ton chemin dans ces cas, Hope, et va chercher ta fille chez la nounou. ( je parle des m... sur les trottoirs, pas du petit maltraité)

julie3
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum