Blues d'une prof ordinaire...

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Blues d'une prof ordinaire...

Message par leyade le Dim 31 Jan 2010, 19:35

Je me reconnais dans ton post, Audrey. Je passe aussi ma vie au boulot, j'ai de multiples charges et fonctions, qui me font crouler sous le boulot... J'en suis au même point que toi, quand tu écris à la fin de ta longue liste que quand tu en as le temps, tu prépares tes cours et corrige tes copies...
On est bouffés par toutes les tâches qui se rajoutent, (moi aussi je suis pp d'une classe "dure"...) et on est en train de se planter!
Je me dis depuis quelques jours qu'il faut que je me reconcentre sur "cours, copies", et que je ralentisse un peu tous les autres trucs de boulot.
Dis-toi que c'est pour ça aussi qu'on a de telles vacances : pour se reposer!
C'est peut-être un mauvais conseil, mais pour ma part, j'essaye de m'avancer pendant le mois d'aout, et les petites vacances, pour ne pas tomber au bord du 'burn out' , dont nous sommes proches toutes les deux....

Allez, plus que 2 semaines!

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Blues d'une prof ordinaire...

Message par cathemis le Dim 31 Jan 2010, 19:43

Je n'ai pas autant de RDV avec les parents, mais je me retrouve aussi dans ce portrait ! C'est sûr que si on a une famille, on voit les choses autrement. Moi aussi je suis célibataire, mais comment rencontrer qq quand on passe son temps à travailler ? C'est un cercle sans fin... Je te comprends.
Mais Audrey, il faut penser un peu à toi. Tu ne peux pas tenir tjs à ce rythme ! Je ne sais pas s'ils se rendent compte de la chance qu'ils ont de t'avoir ! Il faut te préserver. Mais je ne sais pas le faire moi-même, alors...

cathemis
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Blues d'une prof ordinaire...

Message par Invité14 le Dim 31 Jan 2010, 19:45

@Audrey a écrit:Ouais, tout ce que je vois, c'est qu'il me faut vite un mec pour avoir une bonne raison d'en faire moins au boulot....
c'est sur que si tu es comme moi célibataire, notre boulot a forcément une grande place dans notre vie.

Mais tu en fais beaucoup trop !A te lire, j'ai moi l'impression de ne rien faire!!

Je fais mes 18 h , prépare mes cours, corrige des copies mais ne m'investis pas dans des projets au lycée, ne suis pas PP, et ne vois jamais aucun parent.J'ai peut etre tort sur ce point là mais tant pis , je les ai vus en décembre lors des réunions annuelles.Je suis au lycée c'est sans doute différent.
Je dors, mange, fais du sport mais je pense quand même tout le temps boulot.

Invité14
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Blues d'une prof ordinaire...

Message par Invité14 le Dim 31 Jan 2010, 19:47

myfarenier a écrit:
c'est qu'il me faut vite un mec pour avoir une bonne raison d'en faire moins au boulot....
Il y a toujours quelque danger à faire de sa vie professionnelle le centre de sa vie. En te consacrant corps et âme à ton métier, tu risques de passer à côté d'une belle rencontre.

out à fait, moi je suis seule depuis que je fais ce métier ! 10 ans !!Je suis surement passée à côté de pleins de choses...mais j'ai du mal à changer...

Invité14
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Blues d'une prof ordinaire...

Message par leyade le Dim 31 Jan 2010, 19:48

chanig a écrit:Je dors, mange, fais du sport mais je pense quand même tout le temps boulot.

C'est vrai que là est une des racines du burn out : cette incapacité, dont nous sommes nombreuses/x à souffrir, à "couper" en rentrant du boulot.
De ce fait Audrey, donner davantage de ton temps à une passion, au piano te ferait sûrement beaucoup de bien!

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Blues d'une prof ordinaire...

Message par Artémis le Dim 31 Jan 2010, 19:48

Les filles
Vous êtes des perles ! alors vous avez mérité un peu de repos ! Enfin, je ne dis rien, je fais pareil... là je culpabilise parce que j'ai fait 2 grasses mat' ce we au lieu de corriger mes 2 paquets de copies... et demain je récupère des disserts de 1ère...
Cathemis, pas de charmants collègues dans ton petit collège ? Il faut venir à la "ville" !

Artémis
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Blues d'une prof ordinaire...

Message par Audrey le Dim 31 Jan 2010, 19:56

Artémis, y a peu de mecs dans notre job... et quand il y en a, à nos âges, en général, ils sont casés.

Et puis tant qu'à faire, si je pouvais pour ma part "éviter" un prof, je préfèrerais...

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Blues d'une prof ordinaire...

Message par Invité14 le Dim 31 Jan 2010, 19:56

moi c'est quand mes élèves ont des mauvaises notes que je vais très mal.
Je culpabilise et comme je sais qu'ils vont râler, cela me met mal à l'aise par avance.
D'autant que j'ai une classe râleuse et avec qui je ne m'entends pas : ils n'ont pas le niveau et m'accuse de donner des choses dures et de ne pas les aider mais ils n'apprennent pas leur cours,( cf l'interro de leçon que j'ai fait))

C'est un métier relationnel et les conflits sont inévitables mais j'ai du mal à m'en protéger.

Invité14
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Blues d'une prof ordinaire...

Message par Invité14 le Dim 31 Jan 2010, 19:57

@Audrey a écrit:Artémis, y a peu de mecs dans notre job... et quand il y en a, à nos âges, en général, ils sont casés.

Et puis tant qu'à faire, si je pouvais pour ma part "éviter" un prof, je préfèrerais...

oui et à notre âge, ils sont casés.
Et puis vivre avec une prof, je les plains!!!

Invité14
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Blues d'une prof ordinaire...

Message par frimoussette77 le Dim 31 Jan 2010, 20:01

chanig a écrit:
@Audrey a écrit:Artémis, y a peu de mecs dans notre job... et quand il y en a, à nos âges, en général, ils sont casés.

Et puis tant qu'à faire, si je pouvais pour ma part "éviter" un prof, je préfèrerais...

oui et à notre âge, ils sont casés.
Et puis vivre avec une prof, je les plains!!!

bah pourquoi

courage Audrey

frimoussette77
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Blues d'une prof ordinaire...

Message par Raph le Dim 31 Jan 2010, 20:02

On donne forcément plus de temps que les heures statutaires... Mais le ras-le-bol et l'écoeurement, c'est le signal que ta limite est franchie et c'est la seule chose à écouter pour le moment. Lorsque le résultat est si pesant au regard de l'investissement personnel, il faut apprendre à se préserver. Personne ne te sera reconnaissant d'y laisser trop de plumes. Celeborn a raison, tout est dans l'équilibre. Il faut savoir poser des limites à son propre bien-être mental: sans cela, on n'est plus efficace à rien, y compris à l'essentiel. Il faut parfois renoncer à certaines batailles pour ne pas y rester et ne plus pouvoir en mener aucune. Surtout si tu es toute seule à te battre, et presque contre les élèves ou parents d'élèves. Il y a un moment où il faut accepter qu'on ne peut rien faire de plus. Courage!

Raph
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Blues d'une prof ordinaire...

Message par Invité14 le Dim 31 Jan 2010, 20:04

enfin vivre avec moi, je parle.

Je parlerai tout le temps boulot, me plaindrais et en plus je culpabiliserais car j'aurais moins de temps pour faire mon boulot...
Mais bon peut etre qu'avec lui, je verrai les choses autrement.

Invité14
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Blues d'une prof ordinaire...

Message par mel93 le Dim 31 Jan 2010, 20:10

Audrey, STOP ! Tu vas droit dans le mur avec une telle attitude ! Certes, notre boulot ne vaut que s'il est fait avec conviction, mais il ne faut pas tout sacrifier au nom d'un sacerdoce.
Jusqu'à peu, je fonctionnais comme toi : beaucoup de travail en équipe, de projets, de soutien aux parents, j'étais élue au CA, etc. Ben, c'est simple, au bout de 5 ans, j'ai craqué et j'ai dû rester au fond de mon lit pendant 3 mois. Cette crise a été salutaire, j'ai remis de l'ordre dans mes priorités, et le boulot n'est plus en première position. J'ai demandé ma mutation et suis devenue TZR : et je suis une TZR ravie, en remplacements courtes durées, impossible de retourner dans mes anciens travers, mon boulot n'est plus ma vie, mais un moyen de gagner ma vie.
Je résumerais nos tâches ainsi : faire cours, évaluer les élèves, informer les parents. Je me concentre la dessus, je le fais correctement et honnêtement. Si les parents se foutent de leurs gamins, c'est triste, mais je n'essaie plus de les sauver à leur place.
Je rajoute que si tu veux venir te changer les idées et te faire plaisir dans la capitale, je te prépare un week-end aux petits oignons...

mel93
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Blues d'une prof ordinaire...

Message par Audrey le Dim 31 Jan 2010, 20:14

Je ne vois pas mon métier comme un sacerdoce, loin de là...

J'ai bien conscience de tout ce que tu dis, Mel, mais tu vois, si je n'assure pas avec l'aide de mes collègues tout le suivi et les projets que j'évoque, je n'arrive tout simplement pas à faire cours dans la classe d'affreux dont je parle. Et ma copine-collègue qui m'a appelée tout à l'heure, prof d'hg de cette classe, est malheureusement du même avis que moi...

Alors mes collègues et moi, on fait quoi? On se contente de rentrer dans la classe et de les observer se comporter comme des animaux morveux...? Pfff... marre.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Blues d'une prof ordinaire...

Message par mel93 le Dim 31 Jan 2010, 20:20

Où ils sont les parents des morveux ? La vie scolaire et la Direction prennent-elles aussi en charge leur part dans le suivi de cette classe ? Tu es PP, pas Dieu !

mel93
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Blues d'une prof ordinaire...

Message par Invité14 le Dim 31 Jan 2010, 20:23

je voulais savoir (peut etre que j'empiète sur ce post, Audrey et dans ce cas excuse moi ) : comment faites vous pour oublier vos soucis de boulot, une fois à la maison? Bon cela dépend du carctère , je sais.

Mais si un élève ou une classe a été pénible ( et vous en avez des pire que moi!), comment arrivez vous à ne pas culpabiliser? ne pas ruminer? ne pas y penser? ne pas appréhender le prochain cours? bref à vous en fo..tre!

J'essaie de me dire que j'ai de la chance , j'ai un boulot, la santé et un salaire qui arrive tous les mois ( que je fasse bien mon boulot ou que je le fasse mal d'ailleurs)

Bref j'aimerai être car même en vacances je pense boulot!

Invité14
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Blues d'une prof ordinaire...

Message par Audrey le Dim 31 Jan 2010, 20:24

Eh oui Mel, vie scolaire et direction prennent leur part là-dedans, et plutôt bien pour une fois...
On bosse en équipe. Et c'est suffisamment rare pour être apprécié...

Les parents... mon dieu.... c'est juste la misère. Gamins placés, en instance de l'être, en pré-délinquance, avec des problèmes psys et médicaux comme c'est pas permis...
Y a pas à dire, cette année, j'ai touché le pompon!

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Blues d'une prof ordinaire...

Message par Audrey le Dim 31 Jan 2010, 20:24

Non Chanig, t'es pile dans le sujet du post...lol

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Blues d'une prof ordinaire...

Message par MS le Dim 31 Jan 2010, 20:26

Dans la mesure où beaucoup de parents n'éduquent pas leurs enfants, dans la mesure où les élèves nous arrivent en 6° dans un état de décrépitude avancé, ce n'est pas à nous, pauvres profs,de sauver ceux qui ne le veulent pas vraiment. Et je ne suis pas aigrie en disant cela.

_________________
Pas de deuxième année d'IUFM!

MS
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Blues d'une prof ordinaire...

Message par Invité31 le Dim 31 Jan 2010, 20:36

Comme je me reconnais dans tes propos, Audrey ! Moi aussi PP d'une classe dure dans un bahut pas très facile... Et aussi coordo, et aussi à la tête d'un gros projet.
Heureusement que j'ai deux enfants encore petites, ça limite le temps passé au bahut et à recevoir des parents. Mais j'en passe, des heures là-bas ! Je ne vois pas comment faire autrement. Et encore, je ne fais pas tout ce que je voudrais, ni comme je voudrais.
Sinon je crois que je serais exactement comme toi.
Moi aussi je ne peux pas me permettre de "lâcher" un tant soit peu cette classe.
De mon point de vue, je dirais: prends de VRAIS pauses (de vraies récrés) et impose-toi de préserver ton piano. C'est essentiel. Pour ma part je deviendrais folle si je ne passais pas ici et si je n'avais pas ma thèse.

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Blues d'une prof ordinaire...

Message par Invité31 le Dim 31 Jan 2010, 20:37

Vous ne pensez pas, au fond, que le problème vient que d'un côté on se substitue aux parents qui ne font plus leur job et que d'un autre côté la gestion actuelle de l'EN font que nous sommes pris en étau entre deux exigences inconciliables ? A mes yeux, c'est d'abord ça, le malaise enseignant.


Dernière édition par Lynette le Dim 31 Jan 2010, 20:42, édité 1 fois (Raison : coquille)

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Blues d'une prof ordinaire...

Message par cristal le Dim 31 Jan 2010, 20:38

chanig a écrit:je voulais savoir (peut etre que j'empiète sur ce post, Audrey et dans ce cas excuse moi ) : comment faites vous pour oublier vos soucis de boulot, une fois à la maison? Bon cela dépend du carctère , je sais.

Mais si un élève ou une classe a été pénible ( et vous en avez des pire que moi!), comment arrivez vous à ne pas culpabiliser? ne pas ruminer? ne pas y penser? ne pas appréhender le prochain cours? bref à vous en fo..tre!

Pour ma part, j'y arrive pas (si ça peut te rassurer)

Allez, courage, Audrey

cristal
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Blues d'une prof ordinaire...

Message par cristal le Dim 31 Jan 2010, 20:39

Lynette a écrit: a mes yeux, c'est d'abord ça, le malaise enseignant.
Et quel malaise!

cristal
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Blues d'une prof ordinaire...

Message par Invité14 le Dim 31 Jan 2010, 20:41

alors cela doit être bien symptomatique de ce métier...

Invité14
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Blues d'une prof ordinaire...

Message par Invité31 le Dim 31 Jan 2010, 20:43

Moi non plus, Chanig, je n'y arrive pas. Mais si ça peut te rassurer, mon mari, qui bosse dans un tout autre domaine avec de grosses responsabilités, est pareil.

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Blues d'une prof ordinaire...

Message par sand le Dim 31 Jan 2010, 20:43

Et si tu tirais de tout cela que tu es droite, courageuse mais pas surhumaine ? Gare à l'épuisement, Audrey !

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum