Lettre à l'inspecteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lettre à l'inspecteur

Message par Tournesol le Sam 06 Fév 2010, 13:38

Parmi ceux qui ont suivi "Les malheurs de Tournesol" Wink , y aurait-il une âme charitable pour lire le mail que je m'apprête à envoyer à mon inspecteur, et me donner son avis ?...

Tournesol
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à l'inspecteur

Message par Adri le Sam 06 Fév 2010, 15:06

Si l'avis n'est pas trop urgent et peut attendre demain au plus tard, avec plaisir !

Adri
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à l'inspecteur

Message par Tournesol le Sam 06 Fév 2010, 15:18

MEEERCI ! C'est un peu toi, entre autres, que j'attendais !!! veneration
Je peux te l'envoyer en mp?

Tournesol
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à l'inspecteur

Message par Ruthven le Mer 10 Fév 2010, 14:25

Alors, tu en es où de tes histoires d'affectations multiples ?

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à l'inspecteur

Message par Tournesol le Mer 10 Fév 2010, 14:37

J'ai écrit (par mail, et c'est finalement peut-être maladroit...) à l'inspecteur : je n'ai toujours pas de réponse.
J'ai tenté de prendre contact avec la DRH au rectorat : elle n'est pas disponible, m'a-t-on dit...
Je vais donc envoyer un courrier, par voie postale, à l'un et à l'autre...

Ce sont les vacances, ce qui, sans doute, n'arrange rien... Le principal, en mon absence, a expliqué aux élèves - mes élèves - pourquoi je ne reviendrais pas à la rentrée. La contractuelle qui me succèdera (et qui, au passage, prépare le concours de doc, pas celui de lettres) s'est déjà présentée... J'ai plié bagages au collège.
Le SNES me dit qu'il n'y a rien à faire... Quelques parents ont appelé le collège, j'imagine très bien que le principal a su les rassurer et qu'ils n'iront pas voir plus loin... J'ai appris que deux collègues, de syndicats divers, étaient intervenus auprès du principal, sans succès, mais ça fait toujours plaisir !
Peut-être aurait-il été possible d'agir si nous n'avions pas été en vacances...
Maintenant, je me sens...seule ! titanic

_________________
J'habite près de mon silence
à deux pas du puits et les mots
morts d'amour doutant que je pense
y viennent boire en gros sabots
comme fantômes de l'automne
mais toute la mèche est à vendre
il est tari le puits, tari.

(G. Perros)

Vis comme si tu devais mourir demain, apprends comme si tu devais vivre toujours. (Gandhi)

Tournesol
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à l'inspecteur

Message par Ruthven le Mer 10 Fév 2010, 14:42

@Tournesol a écrit:J'ai écrit (par mail, et c'est finalement peut-être maladroit...) à l'inspecteur : je n'ai toujours pas de réponse.
J'ai tenté de prendre contact avec la DRH au rectorat : elle n'est pas disponible, m'a-t-on dit...
Je vais donc envoyer un courrier, par voie postale, à l'un et à l'autre...

Ce sont les vacances, ce qui, sans doute, n'arrange rien... Le principal, en mon absence, a expliqué aux élèves - mes élèves - pourquoi je ne reviendrais pas à la rentrée. La contractuelle qui me succèdera (et qui, au passage, prépare le concours de doc, pas celui de lettres) s'est déjà présentée... J'ai plié bagages au collège.
Le SNES me dit qu'il n'y a rien à faire... Quelques parents ont appelé le collège, j'imagine très bien que le principal a su les rassurer et qu'ils n'iront pas voir plus loin... J'ai appris que deux collègues, de syndicats divers, étaient intervenus auprès du principal, sans succès, mais ça fait toujours plaisir !
Peut-être aurait-il été possible d'agir si nous n'avions pas été en vacances...
Maintenant, je me sens...seule !

J'avais raté un épisode ... Tu as été désaffectée de tes heures d'AFA pour prendre le remplacement en lycée dans son intégralité ?

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à l'inspecteur

Message par Tournesol le Mer 10 Fév 2010, 15:01

OUI !!! Je me suis tellement plainte ces derniers jours que je croyais, en toute humilité, que le monde entier était au courant !!!

Effectivement, vendredi matin j'arrive au collège, mon principal me voit, me demande si ça va (vu que la veille je devais être au lycée), moi de fanfaronner et répondre que oui, puisque la veille j'étais en formation et non au lycée... Il me dit : "Ca va ? Et bien ça ne va pas durer ! (oui, il est drôle, mon principal...). Vous êtes affectée à plein temps au lycée jusqu'à la fin de l'année, on m'envoie une vacataire pour vous remplacer..."

Depuis, c'est le vide. Même si on ne vit pas que pour le boulot, on s'implique énormément, j'avais des projets avec mes classes, j'avais construit ma progression annuelle, j'étais contente de modifier certaines approches et de voir que ça commençait à fonctionner, bref, j'étais à l'aise avec mes classes, j'aimais devoir renouveler ma pratique parce que, pour la première fois, j'aurais les mêmes élèves jusqu'à la fin de l'année...
Et là, le vide. Plus rien. J'ai l'impression d'avoir été amputée (ça peut paraître excessif, mais c'est vraiment ce que je ressens...).

_________________
J'habite près de mon silence
à deux pas du puits et les mots
morts d'amour doutant que je pense
y viennent boire en gros sabots
comme fantômes de l'automne
mais toute la mèche est à vendre
il est tari le puits, tari.

(G. Perros)

Vis comme si tu devais mourir demain, apprends comme si tu devais vivre toujours. (Gandhi)

Tournesol
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à l'inspecteur

Message par Ruthven le Mer 10 Fév 2010, 15:10

@Tournesol a écrit:OUI !!! Je me suis tellement plainte ces derniers jours que je croyais, en toute humilité, que le monde entier était au courant !!!

Effectivement, vendredi matin j'arrive au collège, mon principal me voit, me demande si ça va (vu que la veille je devais être au lycée), moi de fanfaronner et répondre que oui, puisque la veille j'étais en formation et non au lycée... Il me dit : "Ca va ? Et bien ça ne va pas durer ! (oui, il est drôle, mon principal...). Vous êtes affectée à plein temps au lycée jusqu'à la fin de l'année, on m'envoie une vacataire pour vous remplacer..."

Tiens, elle est bonne celle-là ... Je crois malheureusement qu'il n'y a pas grand chose à faire (il m'est arrivé une histoire un peu équivalente en début d'année); dis-toi qu'il n'y en a plus que pour trois mois de cours au lycée, deux mois en BTS2, et qu'en tant que TZR tu n'es qu'un pion (on relativise ensuite vite l'intérêt du boulot et la nécessité de s'investir).

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à l'inspecteur

Message par roxanne le Mer 10 Fév 2010, 15:45

Et puis ce n'est que le début..Hier , un collègue formateur à l'IUFM nous a dit que l'année prochaine , les fameux stagiaires 18h seraient affectés en pririté sur les BMP 18 h et ils auront une formation de 3 semaines en début d'année où ils seront remplacés par des TZR...Super !

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à l'inspecteur

Message par Tournesol le Mer 10 Fév 2010, 15:56

@Ruthven a écrit:

dis-toi qu'il n'y en a plus que pour trois mois de cours au lycée, deux mois en BTS2, et qu'en tant que TZR tu n'es qu'un pion (on relativise ensuite vite l'intérêt du boulot et la nécessité de s'investir).

Je me dis mille et une chose, mais ça, non. C'est ce qu'ON me dit. Je ne pourrai sans doute rien faire qui change quoi que ce soit, mais je n'obtempèrerai pas, quitte à y laisser des plumes. J'ai suffisamment de talent pour entretenir la piètre opinion que j'ai de moi-même sans accepter que qui que ce soit d'autre me malmène, fût-ce l'administration.
On déplace un pion. Soit. Echec et mat. Pour tout le monde.
Je n'ai pas envie de relativiser. Je n'ai pas envie de courber l'échine. Je ne suis pas fière de mes intentions, mais la coupe est pleine !
Quelqu'un m'a dit fort justement, sur ce forum, qu'à force d'être acceptées, les exceptions finissaient par devenir la norme. Tout le monde s'accorde à dire que cette situation est injuste (mon principal, l'adjoint, le proviseur adjoint du lycée qui m'attend, les collègues, vous,...). Contre l'injustice, qui ne voudrait pas se défendre (à hauteur de mes modestes possibilités, bien évidemment...) ?

_________________
J'habite près de mon silence
à deux pas du puits et les mots
morts d'amour doutant que je pense
y viennent boire en gros sabots
comme fantômes de l'automne
mais toute la mèche est à vendre
il est tari le puits, tari.

(G. Perros)

Vis comme si tu devais mourir demain, apprends comme si tu devais vivre toujours. (Gandhi)

Tournesol
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum