le merveilleux dans les récits de chevalerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le merveilleux dans les récits de chevalerie

Message par Elly le Mar 9 Fév 2010 - 17:57

Je ne sais pas trop comment m'y prendre pour expliquer cette notion aux elèves de 5eme. Je compte leur faire étudier un texte (Extrait d'Yvain ou le chevalier au lion) dans lequel Calogrenant raconte son aventure pasée et notamment l'extrait de la fontaine, mais je ne sais pas si cela est très clair pour les élèves.

de plus, cette étude va se poursuivre sur une autre activité dont l'objectif principal sera la description de la forêt de brocéliande travaersée par un chevalier de leur choix.

je compte partir de leurs impressions et de cette question : en quoi, à votre avis, la forêt est propice à l'aventure chevalesresque ?

c'est peut-être trop compliqué ??? Peut-être vont ils me répondre la forêt c'est calme (l'image qu'ils ont eux!)

bref, je ne sais pas trop où je vais...
Alors si quelqu'un a déjà fait travaillé les élèves sur ce lieu ou bien comment êtes vous arrivé à leur faire comprendre cette notion de merveilleux?

Elly
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: le merveilleux dans les récits de chevalerie

Message par nuages le Mar 9 Fév 2010 - 18:08

je ne pense pas que que la notion de merveilleux soit si difficile à comprendre pour des enfants qui ont lu des contes de fées ou qui ont vu des dessins animés merveilleux. Peut-être peux-tu commencer par évoquer les objets magiques, les animaux merveilleux

nuages
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: le merveilleux dans les récits de chevalerie

Message par Kiki le Mar 9 Fév 2010 - 18:08

En 6e et même en 5e, je donne un synonyme : le merveilleux est magique, étonnant. En quoi la fontaine est-elle merveilleuse (magique, étonnante) ? A chaque fois que l'on verse de l'eau sur le perron, une tempête se produit. Ce n'est pas un phénomène naturel (dû à la météo) mais un phénomène surnaturel.
Dans la forêt de Brocéliande, on y trouve des objets magiques, un enchanteur (Merlin) et des créatures bizarres (le vilain à tête de chouette, le serpent qui crache du lion, le lion qui se comporte comme un chevalier).
Quand leur chevalier va traverser la forêt de Brocéliande, les élèves devront imaginer que la forêt s'anime ( à la version Blanche-neige), décrire une créature bizarre (pourquoi pas un géant comme le géant de Harpin ou un diable comme ceux du Nétin ?). Pour les diables, montre-leur une image biblique des enfers (extrait du Livre d'Heures du duc de Berry). Il devra affronter cette créature ou cette créature lui fera passer une épreuve.

Kiki
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: le merveilleux dans les récits de chevalerie

Message par Nestya le Mar 9 Fév 2010 - 18:16

Normalement, en 5e, ils savent ce qu'est le merveilleux puisque c'est étudié en 6e. En 5e, ça ne doit être qu'un rappel.

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum