Heureusement que les vacances sont arrivées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Heureusement que les vacances sont arrivées

Message par ysabel le Sam 13 Fév 2010 - 21:48

Il faut quand même que je vous raconte ces dix derniers jours… heureusement que les vacances sont arrivées car je crois que j’aurais fini par assommer vraiment un élève…



Déjà depuis quelques semaines des petits pépins physiques mais rien de bien grave cependant depuis une quinzaine avec les températures en montagnes russes (-10 ; 10) le taux d’humidité très élevé mon genou droit me lâche progressivement (entorse dessus il y a environ 16 mois) et la douleur persistante m’empêche de dormir, de marcher correctement et pire de monter à cheval… et ça me met les nerfs à vif de ne pas pouvoir me défouler physiquement tous les jours.



Je ne vous fais pas le tableau des élèves à cette époque de l’année, vous connaissez.



Mercredi dernier, classe de 1ère S ; Un garçon que j’ai depuis l’an passé (où j’avais déjà eu une altercation avec lui) a une attitude provocatrice depuis quelques semaines. Bon, je le connais, je l’ignore surtout car c’est ce qui l’ennuie le plus. (qq exemples : on passe une mise en scène de Phèdre : « Meuh, c’est pourri » ; il fait du découpage dans les photocopies que je distribue [rien à cirer, c’est lui qui devra réviser après tout] ; blagues vaseuses etc.) Mais bon, ce jour il passe la limite et devient insolent et persiste à me répondre – oh pas d’insultes ou de choses comme cela (autrement je n’aurais pu me retenir) – mais sans jamais me regarder (sinon il n’aurait pu continuer) ; je sens la tension qui monte très fort, la moutarde me monter au nez alors je prends son carnet… et j’ai été très violente verbalement avec lui tandis que je luttais de toute mes forces intérieurement pour empêcher ma main gauche de percuter son visage ; plusieurs fois j’ai senti mon bras partir et j’ai réussi à le coincer si bien que j’ai fini par faire le tour de la classe car j’avais peur de l’assommer ; Bref, il a fini par se taire d’autant que les autres lui disaient de la fermer. C’était quelques minutes avant la récréation, ouf !

Je vois aussitôt son PP et j’en parle. La collègue d’anglais arrive aussi et elle avait été ennuyée avec le frère aîné l’année passé et maman était venue taper un scandale… Je colle le marmot 4h et je préviens aussi la pro adjoint. Toujours est-il qu’il n’a pas émis un mot le reste de la journée (ce qui semblait impossible) d’après les collègues et je ne l’ai pas vu le lendemain. A priori je l’ai vraiment secoué. Depuis je ne l’entends plus… (Et puis je n’ai pas vu la môman ; c’est bizarre les parents ne viennent jamais me voir )



Lundi après-midi… 2 heures avec mes boulets de STL. Je leur apprends que le lundi de la rentrée je récupère les 2 heures que libère la prof de math pour faire un DS de 4h, ils tentent de me faire un scandale. Je fus très méchante… la révolte tuée dans l’œuf.

Le lendemain je les récupère les 2 dernières heures de la journée. Le garçon qui m’avait dit la veille que ce n’était pas légal de les prendre deux heures de plus me chauffe encore les oreilles… je l’accroche par son écharpe et le tire sur presque 2 mètres avec sa chaise… il est devenu rouge, puis blanc… mais je ne l’ai plus entendu de la séance.

Un peu plus tard un autre commence à me gonfler… je l’avais déjà mis tout seul devant, juste devant le mur (un autre était tout seul au fond le nez dans le mur) mais il s’était reculé et n’arrêtait pas de parler – et hop je vois rouge je m’emballe j’arrive derrière lui il se remet en place mais j’attrape la chaise et la pousse contre la table, elle bute contre le joint du carrelage et bascule en avant et voici le gamin le nez sur la table (bon, c’est pas une crevette, il fait du rugby et doit faire presque 2 têtes de plus que moi)…

Bref, calme plat le reste de la séance. La pro-adjoint passe un peu plus tard chercher un papier, elle a dû être soufflée du silence studieux qui régnait (on aurait entendu un moustique voler) car la réputation de cette classe est… hum !



Dernier épisode : classe de seconde vendredi matin… des petits morveux me gonflent depuis quelques jours. Un veut se déplacer, je lui dis non et il passe outre… argh ! je lui saute dessus et le chope par le cou et le ramène à sa place ainsi, son cou coincé entre mon pouce et mon index sous les quolibets de ses camarades. Quand je l’ai lâché sur sa table il était rouge, rouge… mes doigts imprimés sur sa peau et pour enfoncer le clou je lui dis que la prochaine fois je serre les doigts…

Un ange est resté dans la salle le reste de la séance…





Mais bon, il était vraiment temps que les vacances arrivent car quand je ne parviens plus à canaliser ma violence c’est vraiment mauvais signe.





Bon plus amusant… jeudi on travaille (1ère S) sur un extrait d’Andromaque ; je leur explique l’histoire et pour qu’ils comprennent mieux j’écris les noms au tableau, fais des petits schémas etc. J’entoure le nom des troyens, oublie Astyanax qui est sous ses parents donc rajoute une boucle en dessous. Et j’entends mes élèves qui sont morts de rire… interloquée, je me retourne, recule d’un pas et regarde de nouveau mon tableau et là, j’éclate aussi de rire : avec la boucle que j’avais rajoutée on aurait dit un sexe masculin de profil en érection… Pfff ! C’est tout moi ça… j’ai effacé rapidement mais il nous a fallu au moins 5 minutes pour reprendre notre sérieux. Enfin j’ai un garçon qui ne s’en est pas remis au point qu’à la fin de la séance, ma voix déraille, je dis « mince j’ai un chat dans la gorge » et le voici qui repart de plus belle, évidemment…



C'est épique la vie de professeur quand même...

j'ai changé le format


Dernière édition par ysabel le Sam 13 Fév 2010 - 22:17, édité 4 fois

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Heureusement que les vacances sont arrivées

Message par frimoussette77 le Sam 13 Fév 2010 - 21:55

Bon, je vais devoir faire un copier coller et aggrandir pour pouvoir te lire. Quand je vois ton message je me dis qu'il va falloir que j'aille chez l'ophtalmo.... le bien vite est en trop parce qu'il y a un délai de six mois entre le moment où on appelle et le rendez-vous.

J'ai lu
Repose-toi bien et j'espère que tu pourras remonter un peu pendant les vacances pour te détendre

frimoussette77
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Heureusement que les vacances sont arrivées

Message par zabou le Sam 13 Fév 2010 - 22:10

Eh bah! moi qui croyais que les gamins étaient plus matures au lycée...On dirait des collégiens...

Bonnes vacances

zabou
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Heureusement que les vacances sont arrivées

Message par frimoussette77 le Sam 13 Fév 2010 - 22:14

@ysabel a écrit:Il faut quand même que je vous raconte ces dix derniers jours… heureusement que les vacances sont arrivées car je crois que j’aurais fini par assommer vraiment un élève…



Déjà depuis quelques semaines des petits pépins physiques mais rien de bien grave cependant depuis une quinzaine avec les températures en montagnes russes (-10 ; 10) le taux d’humidité très élevé mon genou droit me lâche progressivement (entorse dessus il y a environ 16 mois) et la douleur persistante m’empêche de dormir, de marcher correctement et pire de monter à cheval… et ça me met les nerfs à vif de ne pas pouvoir me défouler physiquement tous les jours.



Je ne vous fais pas le tableau des élèves à cette époque de l’année, vous connaissez.



Mercredi dernier, classe de 1ère S ; Un garçon que j’ai depuis l’an passé (où j’avais déjà eu une altercation avec lui) a une attitude provocatrice depuis quelques semaines. Bon, je le connais, je l’ignore surtout car c’est ce qui l’ennuie le plus. (qq exemples : on passe une mise en scène de Phèdre : « Meuh, c’est pourri » ; il fait du découpage dans les photocopies que je distribue [rien à cirer, c’est lui qui devra réviser après tout] ; blagues vaseuses etc.) Mais bon, ce jour il passe la limite et devient insolent et persiste à me répondre – oh pas d’insultes ou de choses comme cela (autrement je n’aurais pu me retenir) – mais sans jamais me regarder (sinon il n’aurait pu continuer) ; je sens la tension qui monte très fort, la moutarde me monter au nez alors je prends son carnet… et j’ai été très violente verbalement avec lui tandis que je luttais de toute mes forces intérieurement pour empêcher ma main gauche de percuter son visage ; plusieurs fois j’ai senti mon bras partir et j’ai réussi à le coincer si bien que j’ai fini par faire le tour de la classe car j’avais peur de l’assommer ; Bref, il a fini par se taire d’autant que les autres lui disaient de la fermer. C’était quelques minutes avant la récréation, ouf !

Je vois aussitôt son PP et j’en parle. La collègue d’anglais arrive aussi et elle avait été ennuyée avec le frère aîné l’année passé et maman était venue taper un scandale… Je colle le marmot 4h et je préviens aussi la pro adjoint. Toujours est-il qu’il n’a pas émis un mot le reste de la journée (ce qui semblait impossible) d’après les collègues et je ne l’ai pas vu le lendemain. A priori je l’ai vraiment secoué. Depuis je ne l’entends plus… (Et puis je n’ai pas vu la môman ; c’est bizarre les parents ne viennent jamais me voir )



Lundi après-midi… 2 heures avec mes boulets de STL. Je leur apprends que le lundi de la rentrée je récupère les 2 heures que libère la prof de math pour faire un DS de 4h, ils tentent de me faire un scandale. Je fus très méchante… la révolte tuée dans l’œuf.

Le lendemain je les récupère les 2 dernières heures de la journée. Le garçon qui m’avait dit la veille que ce n’était pas légal de les prendre deux heures de plus me chauffe encore les oreilles… je l’accroche par son écharpe et le tire sur presque 2 mètres avec sa chaise… il est devenu rouge, puis blanc… mais je ne l’ai plus entendu de la séance.

Un peu plus tard un autre commence à me gonfler… je l’avais déjà mis tout seul devant, juste devant le mur (un autre était tout seul au fond le nez dans le mur) mais il s’était reculé et n’arrêtait pas de parler – et hop je vois rouge je m’emballe j’arrive derrière lui il se remet en place mais j’attrape la chaise et la pousse contre la table, elle bute contre le joint du carrelage et bascule en avant et voici le gamin le nez sur la table (bon, c’est pas une crevette, il fait du rugby et doit faire presque 2 têtes de plus que moi)…

Bref, calme plat le reste de la séance. La pro-adjoint passe un peu plus tard chercher un papier, elle a dû être soufflé du silence studieux qui régnait (on aurait entendu un moustique voler) car la réputation de cette classe est… hum !



Dernier épisode : classe de seconde lundi matin… des petits morveux me gonflent depuis quelques jours. Un veut se déplacer, je lui dis non et il passe outre… argh ! je lui saute dessus et le chope par le cou et le ramène à sa place ainsi, son cou coincé entre mon pouce et mon index sous les quolibets de ses camarades. Quand je l’ai lâché sur sa table il était rouge, rouge… mes doigts imprimés sur sa peau et pour enfoncer le clou je lui dis que la prochaine fois je serre les doigts…

Un ange est resté dans la salle le reste de la séance…





Mais bon, il était vraiment temps que les vacances arrivent car quand je ne parviens plus à canaliser ma violence c’est vraiment mauvais signe.





Bon plus amusant… jeudi on travaille (1ère S) sur un extrait d’Andromaque ; je leur explique l’histoire et pour qu’ils comprennent mieux j’écris les noms au tableau, fais des petits schémas etc. J’entoure le nom des troyens, oublie Astyanax qui est sous ses parents donc rajoute une boucle en dessous. Et j’entends mes élèves qui sont morts de rire… interloquée, je me retourne, recule d’un pas et regarde de nouveau mon tableau et là, j’éclate aussi de rire : avec la boucle que j’avais rajoutée on aurait dit un sexe masculin de profil en érection… Pfff ! C’est tout moi ça… j’ai effacé rapidement mais il nous a fallu au moins 5 minutes pour reprendre notre sérieux. Enfin j’ai un garçon qui ne s’en est pas remis au point qu’à la fin de la séance, ma voix déraille, je dis « mince j’ai un chat dans la gorge » et le voici qui repart de plus belle, évidemment…



C'est épique la vie de professeur quand même...

[size=16]j'ai changé le format[/size]


J'ai cru à une amélioration de ma vue

Merci c'est bien plus net

frimoussette77
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Heureusement que les vacances sont arrivées

Message par ysabel le Sam 13 Fév 2010 - 22:19

plus besoin d'ophtalmo !

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Heureusement que les vacances sont arrivées

Message par roxanne le Sam 13 Fév 2010 - 22:40

Moi aussi ces dernières semaines , je me suis sentie m'enerver et me retenir physiquement , chose qui ne m'était jamais arrivée avant .... Crying or Very sad

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum