Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Odalisq
Neoprof expérimenté

Commentaire en 1ère

par Odalisq le Mar 16 Fév 2010 - 10:29
Quels défauts/difficultés observez-vous le plus souvent dans les copies de vos élèves?

_________________
"There is nothing like staying at home for real comfort." Jane Austen
avatar
Artémis
Fidèle du forum

Re: Commentaire en 1ère

par Artémis le Mar 16 Fév 2010 - 10:36
La paraphrase, les notions techniques du cours plaquées sans rapport, l'absence de sens au bout du compte...
Rien que d'en parler, ça me déprime ! Et j'ai un paquet qui m'attend...
avatar
nuages
Doyen

Re: Commentaire en 1ère

par nuages le Mar 16 Fév 2010 - 10:39
oui la paraphrase! les élèves racontent le texte ou plutôt ils radotent dessus
avatar
Abraxas
Doyen

Re: Commentaire en 1ère

par Abraxas le Mar 16 Fév 2010 - 10:41
L'incapacité à admettre que tout est fait exprès, en littérature. Comme sur un tableau ou une sculpture : il n'y a pas un coup de pinceau, un coup de ciseau qui n'ait un sens.
Et que si c'est là, c'est dans un but précis.
Ils sont persuadés que Flaubert (par exemple) écrit comme eux — pour passer le temps, ou, pire, pour "transmettre un message"…
avatar
Artémis
Fidèle du forum

Re: Commentaire en 1ère

par Artémis le Mar 16 Fév 2010 - 10:47
Ah oui, "transmettre un message"... en poésie... l'horreur !
avatar
Camélity Jane
Banni

Re: Commentaire en 1ère

par Camélity Jane le Mar 16 Fév 2010 - 10:47
Pour autant, Abraxas, sans remettre un instant en question le fait que rien n'est dû au hasard dans l'écriture, sais-tu quels écrivains se sont particulièrement illustrés par leur capacité à arriver au résultat final sans un énorme travail d'écriture et de réécriture du brouillon. J'ai envie de dire presque instinctivement.
Ca existe?
avatar
Odalisq
Neoprof expérimenté

Re: Commentaire en 1ère

par Odalisq le Mar 16 Fév 2010 - 12:14
J'observe la même chose que vous, surtout la paraphrase et l'art de tourner autour du pot.
L'utilisation des exemples, des citations du texte également qui ne sont guère analysés. Au final, les contenus sont assez superficiels, s'il y a de bonnes idées, ces dernières sont simplement pressenties...
Donc à part développez vos idées et approfondissez, je sèche sur les remarques permettant aux élèves d'avancer...

_________________
"There is nothing like staying at home for real comfort." Jane Austen
avatar
Mauvette
Expert

Re: Commentaire en 1ère

par Mauvette le Mar 16 Fév 2010 - 12:26
@Odalisq a écrit:
Donc à part développez vos idées et approfondissez, je sèche sur les remarques permettant aux élèves d'avancer...

Je me retrouve tout à fait dans tes propos Odalisq...
Je dirais que le principal problème, c'est le manque d'analyse des citations. Pour eux, la citation, c'est pour faire joli, au pire, pour faire plaisir à la prof qui ne cesse de répéter qu'il en faut dans un commentaire.
Mais, le problème, c'est que la citation ou le procédé sans analyse de sens, ça ne sert à rien. Ca aussi, je ne cesse de le répéter, mais...
avatar
Abraxas
Doyen

Re: Commentaire en 1ère

par Abraxas le Mar 16 Fév 2010 - 12:27
@Camélity Jane a écrit:Pour autant, Abraxas, sans remettre un instant en question le fait que rien n'est dû au hasard dans l'écriture, sais-tu quels écrivains se sont particulièrement illustrés par leur capacité à arriver au résultat final sans un énorme travail d'écriture et de réécriture du brouillon. J'ai envie de dire presque instinctivement.
Ca existe?

Eh non, ça n'existe pas.
Mais il y en a qui ont tâché de le faire croire.
Mallarmé, par exemple, ne conservait aucun brouillon, sauf le dernier état — sans ratures. Comme si le poème avait jailli tout armé de son cerveau.
Maupassant écrivait très vite — parce que la syphilis, la certitude de mourir, le mettait sous pression. Mais il se désolait lui-même de ne pas arriver à la cheville de son cher Flaubert.
Sinon, on cite toujours les mêmes — les précoces en particulier, Rimbaud ou Radiguet. Mais là aussi, les brouillons, lorsqu'on les a conservés, attestent d'un vrai travail de détail — la dentelle, en quelque sorte.
Musset écrivait très vite les choses légères — mais il peinait comme les autres dès qu'il voulait faire une œuvre plus fouillée — Lorenzaccio, par exemple.
Sand, d'après divers témoins, écrivait 50 pages tous les matins. Qu'est-ce qu'il en reste ?
avatar
ysabel
Devin

Re: Commentaire en 1ère

par ysabel le Mar 16 Fév 2010 - 15:23
de la paraphrase, évidemment... des commentaires sans citations (ça me tue ça...) et quand il y a citation c'est juste pour faire beau ou un commentaire qui se transforme en étude générale quand il s'agit d'un DM. Des tropes relevés sans aucun commentaire.
Un travail qui n'est pas progressif où les élèves balancent quand une idée leur vient. Etc.

et évidemment "l'auteur veut faire passer un message" ça m'énneeeerve ! d'autant que je passe mon temps à dire qu'un auteur écrit mais qu'il ne passe rien, même pas les plats !

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
Contenu sponsorisé

Re: Commentaire en 1ère

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum