Face à un chef d'établissement qui pose problème

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par fgers le Lun 22 Fév 2010 - 13:38

Beaucoup de jeunes collègues, et parfois de moins jeunes, se trouvent désarmés voire même en souffrance face à un chef d'établissement problématique. Dans problématique, j'englobe de nombreuses pratiques: autoritarisme, propos déplacés, non respect des textes réglementaires,infantilisation des personnels, clientélisme, absence de prise en compte des difficultés des enseignants... la liste n'est pas exhaustive. Cela peut aller jusqu'à provoquer une réelle souffrance au travail qu'il ne faut en aucun cas sous-estimer.

Je mutualise donc quelques conseils (liste bien entendu complétable):

- éviter de rencontrer seul le CDE. Vous avez toujours le droit d'être accompagné, d'un collègue ou si vous le souhaitez d'un représentant syndical qu'il soit de l'établissement ou non. Cela veut dire aussi qu'il faut éviter de se rendre ventre à terre aux convocations du CDE. "Je souhaite être accompagné d'un représentant syndical départemental, je vous demande de bien vouloir fixer une date qui lui permette d'être présent. Je vous propose le.... "

La présence d'une personne extérieure, surtout si elle a l'habitude de ce type de rencontre, permet la plupart du temps d'éviter les dérapages verbaux.

- Si vous vous êtes fait "coincé" par le CDE et que le CDE dérape (vocabulaire inadmissible, propos déplacés, etc.): "je vous demande de mettre par écrit ce que vous venez de me dire et je vous informe que je refuse d'entendre tout ce que vous ne seriez pas suceptible de pouvoir écrire". Sortez en cas de cris ou autres crise caractérielle et prenez l'initiative de demander un rendez-vous accompagné d'un représentant syndical.

- De votre côté restez toujours courtois et respectueux de la fonction du CDE. Il ne faut pas tendre le dos pour se faire battre. Cela ne veut pas dire tout accepter. Un "non monsieur le proviseur" n'est pas discourtois mais peut être ferme. Être respectueux ne doit pas vous empêcher de dire les choses.

- Restez toujours factuel et sur le terrain strictement professionnel. Si le différent concerne un élève dire "il perturbe mon cours par son comportement " n'est pas la même chose que "c'est une tête à claque". Pas de remarques sur les collègues ou sur leur travail.

-Ne cédez pas sur le terrain du vocabulaire. Par exemple, si le conflit porte sur votre emploi du temps et que le CDE parle "confort personnel", répondez "conditions de travail" "nécessités familiales". Ne pas hésiter à utilisez quand c'est possible "l'intérêt des élèves".

- Dans le cadre du CA vous êtes représentant des personnels et administrateur, le CDE est le président du CA. Il n'est donc pas votre supérieur hiérarchique.
Si le CDE vous convoque après un CA houleux: refusez! On ne convoque pas un administrateur, on propose un rendez-vous. Le CDE ne convoque pas les représentants des parents. Le CDE est a cheval sur ses prérogatives, vous aussi!

- Si vous avez un doute ou que vous contestez la légalité de ce que le CDE vous enjoint de faire, demandez lui sur quel texte il s'appuie. C'est à lui de connaître les textes, de les respecter et de les faire respecter. Ce n'est pas à vous de trouver le texte qui montre qu'il a tort. Cela l'oblige a sortir de l'arbitraire et à se justifier. Cela renverse donc un peu les rôles. Attention: le vadémécum du chef d'établissement est une simple interprétation des textes. En cas de doute, se tourner vers un responsable syndical.
La lecture de la presse et des mémos syndicaux est quand même bien utile pour savoir dans quelle direction aller.

- Si vous considérez qu'il faut critiquer par écrit l'action de la direction, cela doit passer par le canal syndical (inattaquable sauf diffamation ou injure... ce n'est pas une raison pour se laisser aller à écrire n'importe quoi), panneau syndical ou courrier syndical dans les casiers. Le syndicat vous protège et il a les épaules plus large que vous. Pas de signature individuelle. Si le CDE attaque un courrier syndical, faites répondre un responsable départemental ou académique si besoin.
Remarque: le CDE n'a pas à juger du caractère syndical ou non de ce qui se trouve sur le panneau syndical. La jurisprudence est formelle, ce qui compte c'est la provenance syndicale.

- L'action collective est capitale. Un problème: envoyez une délégation rencontrer le CDE et faites tourner les délégations de manière que le CDE ne puisse se "venger" sur un petit nombre de collègues. L'action est beaucoup plus efficace que le ronchonnage ou que la débrouille individuelle mais il faut avoir à l'esprit que le rapport de force se construit petit a petit.

- En cas de problèmes graves, la grève d'établissement est une arme véritable. Elle nécessite une forte majorité de collègues décidés à le faire. Elle a toujours du retentissement dans la presse locale et est l'occasion de demander audience à l'IA. Attention toutefois à ne pas trop attendre de ce dernier. C'est bien rare qu'il déjuge un CDE, même si celui-ci est inexcusable.
Cela sert aussi et surtout a construire un rapport de force en interne. Le CDE ne peut plus ignorer la réaction collective des collègues.

- Le délit de harcèlement moral existe aussi dans le cadre de la fonction publique. la procédure est à mon avis trop peu utilisée. Il faut dire que les chances d'aboutir sont minces car le fait est difficile à prouver(c'est la répétition des faits plus que la gravité qui importe).
Pour autant, si vous estimez n'avoir rien à perdre, cela peut tout simplement stopper le phénomène et le seul fait de la procédure construit le rapport de force. A mon avis: à ne pas utiliser à la place mais en plus de l'action syndicale et avec un appuis du secteur juridique de votre syndicat préféré (le SNES pour moi).


Dernière édition par fgers le Lun 22 Fév 2010 - 15:53, édité 2 fois

_________________
Le courrier de S1 est ton meilleur ami

fgers
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par Invité le Lun 22 Fév 2010 - 13:46

Que j'aurais voulu que qqun me soutienne quand lors de ma première année d'enseignement mon chef d'établissement m'a démolie...avec le silence complice de tous les collègues.
J'étais tellement écrasée par mes problèmes persos et mon jeune âge que finalement , je n'ai pas réagi.
Y a t-'il prescription pour harcèlement moral ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par fgers le Lun 22 Fév 2010 - 13:53

morgane9513 a écrit:
Y a t-'il prescription pour harcèlement moral ?

Oui, 5 ans. En plus si c'est ancien il faudrait prouver que tu as des séquelles, des dommages durables. Pas simple.

_________________
Le courrier de S1 est ton meilleur ami

fgers
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par papillonbleu le Lun 22 Fév 2010 - 15:23

Merci beaucoup pour ces infos !
Moi aussi, je me laisse facilement avoir.

papillonbleu
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par Carmilla le Lun 22 Fév 2010 - 17:06

Merci ! Ca tombe à point. Quand vous dites "pas de signature individuelle", qu'entendez-vous par là? Si un courrier est fait pour critiquer la direction et supervisé par un syndicat, ne doit figurer aucune signature individuelle même s'il y en a 30??? Dans ce cas, que mettre à la fin ? J'espère que je me suis fait comprendre

Carmilla
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par Invité le Lun 22 Fév 2010 - 17:15

"les personnels de l'établissement"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par Carmilla le Lun 22 Fév 2010 - 17:26

Lorica a écrit:"les personnels de l'établissement"
Mais si tout le monde n'a pas envie de cautionner ce courrier...

Carmilla
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par Invité le Lun 22 Fév 2010 - 17:34

j'ai toujours connu ça.
sinon, il y a "les personnels de l'établissement réunis en AG le ../../...."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par Carmilla le Lun 22 Fév 2010 - 17:39

Lorica a écrit:j'ai toujours connu ça.
sinon, il y a "les personnels de l'établissement réunis en AG le ../../...."

Merci bien.

Carmilla
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par fgers le Lun 22 Fév 2010 - 18:44

Le but de la manoeuvre est de ne pas exposer individuellement un collègue comme enseignant. Un ou plusieurs logos syndicaux sont déjà une garantie.
Après la signature cela dépend. Les personnels réunis en AG bien sur, mais s'il n'y a pas eu d'AG, la section SNES (ou autre), l'intersyndicale SNES / SNALC / CGT... , etc.

Si le secrétaire de S1 ou d'un autre syndicat a les épaules un peu larges, il peut bien entendu signer es qualité. Tout dépend aussi du CDE et de l'effet souhaité.

J'écris ceci après avoir vu des collègues s'en prendre plein la figure et avoir eu des difficultés à assumer.

_________________
Le courrier de S1 est ton meilleur ami

fgers
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par susannah_283 le Lun 22 Fév 2010 - 18:53

Merci pour ces renseignements. J'ai subi des reproches injustifiés de mon CDE. Il pète complètement les plombs en ce moment, et c'est moi qui ai pris. Du coup, je me syndique et j'ai demandé ma mut' (pas uniquement pour cette raison, je précise!) et s'il lui prend l'envie de recommencer, je serai prête !

susannah_283
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par Carmilla le Lun 22 Fév 2010 - 20:25

Merci à fgers pour ses précisions.
Est-ce qu'une AG suppose un cadre strict ? Par exemple, une simple réunion de professeurs à laquelle assiste aussi le représentant syndical peut-elle s'appeler une AG ?

Carmilla
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par fgers le Lun 22 Fév 2010 - 21:19

Une AG c'est quand tout le monde est invité et que tout le monde peut prendre la parole. Ce n'est pas une appellation labellisée. Par exemple, une AG à l'occasion d'une heure d'info syndicale. Même sans syndicaliste c'est une AG.

De mon point de vue, sans syndicaliste c'est dommage quand même.

_________________
Le courrier de S1 est ton meilleur ami

fgers
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par Carmilla le Lun 22 Fév 2010 - 22:14

Donc nous avons bien fait une AG ( avec syndicalistes !!). Un grand merci. J'y vois plus clair.

Carmilla
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par Galipette le Lun 9 Avr 2012 - 12:37

.


Dernière édition par Galipette le Lun 9 Avr 2012 - 22:25, édité 1 fois

Galipette
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par MelanieSLB le Lun 9 Avr 2012 - 13:09

Merci, fgers.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par jemima le Dim 15 Avr 2012 - 8:58

Je viens de tomber sur ton sujet, fgers. Merci beaucoup! J'aurais bien aimé avoir ce pense-bête quand j'ai débuté, au lieu de devoir apprendre sur le tas! Wink

jemima
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par sorceress le Dim 15 Avr 2012 - 10:19

C'est très instructif effectivement.
Par contre Galipette, ne le prends pas mal, mais il me semble que l'on peut effacer ses messages complètement , plutôt que de laisser un point.

sorceress
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par Jul le Dim 15 Avr 2012 - 13:14

Merci pour tous ces conseils.

Jul
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par Clarianz le Dim 15 Avr 2012 - 22:00

je l'afficherai en salle des profs à mon retour de vacances!

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par galaad le Ven 9 Oct 2015 - 11:31

Bonjour,

Je suis également victime d'un proviseur tyrannique. Apparemment, il envisage de nous convoquer moi et ma collège (nous venons d'être mutée dans l'établissement) séparément pour un entretien de "carrière". Du moins, c'est le discours tenu à notre délégué syndical.
J'ai bien sûr demandé à celui-ci s'il m'accompagnerait si j'étais convoquée. Surprise! Apparemment, pour les entretiens de carrière, on ne peut pas être accompagné(e). Cela dit, j'ai cherché partout et je n'ai trouvé aucun texte relatif à ce fameux entretien. Apparemment, cela n'a rien à voir avec la note administrative. D'après mon délégué, il s'agit de savoir ce que je veux faire plus tard dans l'Education Nationale.
Cependant, après 10 ans de métier, je n'ai JAMAIS eu d'entretien.
Alors que faire? Qu'est-ce que cet entretien? Comment faire pour ne pas y aller seule?

galaad
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par Cath le Ven 9 Oct 2015 - 11:53

Ben rien de grave et je crois que ça n'est même pas obligatoire...Il y en a aussi un proposé à 20 ans de carrière par exemple : je n'y avais pas eu droit car j'avais plus de 20 ans d'ancienneté quand ça a été mis en place, du coup j'en ai réclamé un.
C'est l'occasion de papoter avec le cde, de parler de ton parcours et de ce que tu envisages éventuellement.
Ne t'en fais pas, ça n'a rien de disciplinaire.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par Al-qalam le Ven 9 Oct 2015 - 11:54

Bonjour Galaad, je n'ai malheureusement pas de réponse à ta question, mais ça ne va sans doute pas tarder. En attendant, peux-tu te présenter comme il est d'usage sur le forum ? (Par ici : http://www.neoprofs.org/f26-votre-presentation )

Al-qalam
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par dita le Ven 9 Oct 2015 - 11:59

Les CDE ont de plus en plus la maine de se prendre pour des DRH. Merci pour les conseils.

dita
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par Tatane78 le Ven 9 Oct 2015 - 12:39

Un bon chef d'établissement est un chef qui reste dans son bureau et qui se cantonne à un travail administratif. Et je pense ce que je dis. Je ne supporte pas les commentaires de certains, leurs intrusions. Si j'ai un problème pédagogique, je parle à mes collègues. Si j'ai un problème disciplinaire, je parle au CPE. Point.

Tatane78
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum