Face à un chef d'établissement qui pose problème

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par Tatane78 le Ven 9 Oct 2015 - 12:39

Un bon chef d'établissement est un chef qui reste dans son bureau et qui se cantonne à un travail administratif. Et je pense ce que je dis. Je ne supporte pas les commentaires de certains, leurs intrusions. Si j'ai un problème pédagogique, je parle à mes collègues. Si j'ai un problème disciplinaire, je parle au CPE. Point.

Tatane78
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par Gryphe le Ven 9 Oct 2015 - 12:43

@Tatane78 a écrit:Un bon chef d'établissement est un chef qui reste dans son bureau et qui se cantonne à un travail administratif.
C'est peut-être possible en lycée, mais en collège, même pas en rêve. Shocked

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par Daphné le Ven 9 Oct 2015 - 12:50

@Gryphe a écrit:
@Tatane78 a écrit:Un bon chef d'établissement est un chef qui reste dans son bureau et qui se cantonne à un travail administratif.
C'est peut-être possible en lycée, mais en collège, même pas en rêve. Shocked

Je me disais aussi Laughing
Et puis même en lycée, je ne trouve pas inutile la présence du CDE de temps en temps en SDP : je trouverais ahurissant d'être notée par quelqu'un qui ne m'a quasiment jamais vue si ce n'est en réunion /CC !

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par kero le Ven 9 Oct 2015 - 13:12

@Daphné a écrit:
@Gryphe a écrit:
@Tatane78 a écrit:Un bon chef d'établissement est un chef qui reste dans son bureau et qui se cantonne à un travail administratif.
C'est peut-être possible en lycée, mais en collège, même pas en rêve. Shocked

Je me disais aussi Laughing

Clairement.

En collège, une direction qui ne sort jamais de son bureau, est une direction qui ne fait pas son boulot. Généralement, ça va de pair avec un certain laxisme en matière disciplinaire.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par Jenny le Ven 9 Oct 2015 - 13:18

@kero a écrit:En collège, une direction qui ne sort jamais de son bureau, est une direction qui ne fait pas son boulot. Généralement, ça va de pair avec un certain laxisme en matière disciplinaire.

topela

Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par nitescence le Ven 9 Oct 2015 - 13:45

@Daphné a écrit:
@Gryphe a écrit:
@Tatane78 a écrit:Un bon chef d'établissement est un chef qui reste dans son bureau et qui se cantonne à un travail administratif.
C'est peut-être possible en lycée, mais en collège, même pas en rêve. Shocked

Je me disais aussi Laughing
Et puis même en lycée, je ne trouve pas inutile la présence du CDE de temps en temps en SDP : je trouverais ahurissant d'être notée par quelqu'un qui ne m'a quasiment jamais vue si ce n'est en réunion /CC !

Le CDE en SDP : même pas en rêve ! La SDP est la SDP et j'ai horreur des CDE qui viennent y laisser trainer leurs oreilles. Qu'un CDE y viennent ponctuellement pour des raisons précises, pourquoi pas, mais ça doit rester exceptionnel. En SDP on décompresse et le CDE a plein d'autres occasions de nous voir, ne serait-ce que dans les couloirs, les conseils de classe ou les multiples réunions...

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par Tamerlan le Ven 9 Oct 2015 - 13:55

@galaad a écrit:Bonjour,

Je suis également victime d'un proviseur tyrannique. Apparemment, il envisage de nous convoquer moi et ma collège (nous venons d'être mutée dans l'établissement) séparément pour un entretien de "carrière". Du moins, c'est le discours tenu à notre délégué syndical.
J'ai bien sûr demandé à celui-ci s'il m'accompagnerait si j'étais convoquée. Surprise! Apparemment, pour les entretiens de carrière, on ne peut pas être accompagné(e). Cela dit, j'ai cherché partout et je n'ai trouvé aucun texte relatif à ce fameux entretien. Apparemment, cela n'a rien à voir avec la note administrative. D'après mon délégué, il s'agit de savoir ce que je veux faire plus tard dans l'Education Nationale.

Comme les solutions d'évolution sont peu nombreuses peut-être veut-il vous convaincre d'embrasser une carrière de CDE ! Razz

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par kero le Ven 9 Oct 2015 - 14:12

@nitescence a écrit:
@Daphné a écrit:
@Gryphe a écrit:
@Tatane78 a écrit:Un bon chef d'établissement est un chef qui reste dans son bureau et qui se cantonne à un travail administratif.
C'est peut-être possible en lycée, mais en collège, même pas en rêve. Shocked

Je me disais aussi Laughing
Et puis même en lycée, je ne trouve pas inutile la présence du CDE de temps en temps en SDP : je trouverais ahurissant d'être notée par quelqu'un qui ne m'a quasiment jamais vue si ce n'est en réunion /CC !

Le CDE en SDP : même pas en rêve ! La SDP est la SDP et j'ai horreur des CDE qui viennent y laisser trainer leurs oreilles. Qu'un CDE y viennent ponctuellement pour des raisons précises, pourquoi pas, mais ça doit rester exceptionnel. En SDP on décompresse et le CDE a plein d'autres occasions de nous voir, ne serait-ce que dans les couloirs, les conseils de classe ou les multiples réunions...

M'en parle pas.

Dans mon bahut, le CDE passe systématiquement passer un moment en SDP à la récréation. Je le vois peu car je sors fumer, mais si j'étais là...

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par CarmenLR le Ven 9 Oct 2015 - 14:34

Toutes les récrés, c'est un peu poussif, mais de temps en temps, ce n'est pas si mal. Dans plein d'endroits (et pas seulement dans l'EN), les infos circulent et les problèmes se règlent à la machine à café...

CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par Tatane78 le Ven 9 Oct 2015 - 17:51

Tout le monde ne semble pas d'accord. Ce qui me plait dans l'enseignement et en particulier dans l'enseignement public c'est de ne pas avoir de chef pour me surveiller et de pas avoir de comptes à rendre trop régulièrement. Le métier, surtout en REP, est déjà suffisamment stressant comme ça sans qu'on ait en plus un garde-chiourme. Et comme je l'ai dit plus haut, je préfère me reposer sur le CPE (s'il est efficace) car il connaît très bien les élèves. En bref, il faut un CDE dans les cas extrêmes (conseil de dis.) et pour tout ce qui relève de l'administratif mais pour le reste non merci. Les CDE qui sont trop intrusifs sont généralement d'anciens CPE.

Tatane78
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par kero le Ven 9 Oct 2015 - 17:59

@Tatane78 a écrit:Tout le monde ne semble pas d'accord. Ce qui me plait dans l'enseignement et en particulier dans l'enseignement public c'est de ne pas avoir de chef pour me surveiller et de pas avoir de comptes à rendre trop régulièrement. Le métier, surtout en REP, est déjà suffisamment stressant comme ça sans qu'on ait en plus un garde-chiourme.  Et comme je l'ai dit plus haut, je préfère me reposer sur le CPE (s'il est efficace) car il connaît très bien les élèves. En bref, il faut un CDE dans les cas extrêmes (conseil de dis.) et pour tout ce qui relève de l'administratif mais pour le reste non merci. Les CDE qui sont trop intrusifs sont généralement d'anciens CPE.

Mouais...

Je croise mon CDE tous les jours, ici ou là dans l'établissement, je n'ai jamais eu l'impression qu'il me surveillait et jouait les gardes-chiourme.

Par contre j'apprécie de le voir passer dans la cour le matin pour accélérer la mise en ordre des élèves ou dans les couloirs lorsqu'ils montent pour s'assurer que tout se passe bien. C'est le genre de petits détails qui permet aux élèves de voir que tout le monde est là pour faire en sorte que ça tourne correctement.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par Fesseur Pro le Ven 9 Oct 2015 - 18:08

En collège, on a besoin de voir régulièrement nos chefs.
On a "protesté" l'année dernière car on ne les voyait pas assez et cette année, ils passent régulièrement en SDP.

J'ai du mal avec certaines remarques plus haut.
Je ne les considère pas comme des ennemis, nous sommes dans la même galère et c'est tellement mieux quand on peut travailler ensemble.
Mais il est vrai que les 2 nôtres sont "normaux".

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par kumran le Ven 9 Oct 2015 - 18:43

@kero a écrit:
@Daphné a écrit:
@Gryphe a écrit:
@Tatane78 a écrit:Un bon chef d'établissement est un chef qui reste dans son bureau et qui se cantonne à un travail administratif.
C'est peut-être possible en lycée, mais en collège, même pas en rêve. Shocked

Je me disais aussi Laughing

Clairement.

En collège, une direction qui ne sort jamais de son bureau, est une direction qui ne fait pas son boulot. Généralement, ça va de pair avec un certain laxisme en matière disciplinaire.

Clairement. Mon cde actuel ne sort quasiment jamais de son bureau si ce n'est pour aller aux réunions et le manque se ressent. Son implication est clairement insuffisante dans la vie de l'établissement (même si ça s'améliore un peu cette année).

Mieux vaut un cde trop investit que pas assez, tant que c'est fait dans l'interet commun.

_________________
- “Soit A un succès dans la vie. Alors A = x + y + z, où x = travailler, y = s'amuser, z = se taire.” Albert E.

- « Vouloir corriger ses erreurs est le début du pardon. Vouloir obtenir le pardon est le début de l’erreur ! »

kumran
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par CNFA le Ven 9 Oct 2015 - 18:54

@kumran a écrit:
@kero a écrit:
@Daphné a écrit:
@Gryphe a écrit:
C'est peut-être possible en lycée, mais en collège, même pas en rêve. Shocked

Je me disais aussi Laughing

Clairement.

En collège, une direction qui ne sort jamais de son bureau, est une direction qui ne fait pas son boulot. Généralement, ça va de pair avec un certain laxisme en matière disciplinaire.

Clairement. Mon cde actuel ne sort quasiment jamais de son bureau si ce n'est pour aller aux réunions et le manque se ressent. Son implication est clairement insuffisante dans la vie de l'établissement (même si ça s'améliore un peu cette année).

Mieux vaut un cde trop investit que pas assez, tant que c'est fait dans l'interet commun.
Sûrement pas ! Le nôtre est responsable de tout, "même de la pédagogie" et pour les EPI, il décidera "de qui fait quoi, quand et avec qui"! Il pique des colères et s'est déjà tapé la tête contre un mur parce qu'un collègue lui résistait ! Non, je préférerais mille fois un CDE peu investi : c'est la 4è année qu'on le supporte, des collègues se sont mis en maladie, d'autres ont choisi de muter! Nous, Super CDE, on n'en peut plus !

CNFA
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par nitescence le Ven 9 Oct 2015 - 19:00

Euh... il me semble que face à une équipe pédagogique soudée le CDE ne peut pas grand (un peu comme un prof isolé face à 30 élèves). Il a réussi à vous diviser ? Pour la pédagogie, c'est clair : c'est mon domaine et pas le sien et s'il n'est pas content, qu'il demande une inspection.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par kero le Ven 9 Oct 2015 - 19:31

@CNFA a écrit:Sûrement pas ! Le nôtre est responsable de tout, "même de la pédagogie" et pour les EPI, il décidera "de qui fait quoi, quand et avec qui"! Il pique des colères et s'est déjà tapé la tête contre un mur parce qu'un collègue lui résistait ! Non, je préférerais mille fois un CDE peu investi : c'est la 4è année qu'on le supporte, des collègues se sont mis en maladie, d'autres ont choisi de muter! Nous, Super CDE, on n'en peut plus !

Mouis enfin, évidemment que si tu prends comme contre-exemple un gars complètement frappé, qui s'occupe de ce qui ne le concerne pas...

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par Rendash le Ven 9 Oct 2015 - 20:11

@CNFA a écrit:
Il pique des colères et s'est déjà tapé la tête contre un mur parce qu'un collègue lui résistait !

Ben, au contraire, c'est pain bénit, ça Laughing

Titillez-le, agacez-le, énervez-le, et portez-lui desoranges après qu'il aura été hospitalisé pour une fracture du crâne.
Faites-le interner ensuite yesyes

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par cube le Ven 9 Oct 2015 - 20:33

@kero a écrit:
@CNFA a écrit:Sûrement pas ! Le nôtre est responsable de tout, "même de la pédagogie" et pour les EPI, il décidera "de qui fait quoi, quand et avec qui"! Il pique des colères et s'est déjà tapé la tête contre un mur parce qu'un collègue lui résistait ! Non, je préférerais mille fois un CDE peu investi : c'est la 4è année qu'on le supporte, des collègues se sont mis en maladie, d'autres ont choisi de muter! Nous, Super CDE, on n'en peut plus !

Mouis enfin, évidemment que si tu prends comme contre-exemple un gars complètement frappé, qui s'occupe de ce qui ne le concerne pas...

C'est peut-être un contre-exemple ... mais c'est le nôtre ! Je me doute qu'il n'est pas représentatif de tous les CDE mais on échangerait bien volontiers avec un plus "basique". Qui n'en veut de mon CDE ?

cube
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par micaschiste le Sam 30 Jan 2016 - 10:09

Que fairé face à un chef d'établissement qui ne fait pas son travail administratif ?

Une délégation de profs l'a rencontré pour évoquer tous les problèmes, mis par écrit lors d'une AG, aucun changement.
Que faire ?
Ne pas citer les différents problèmes, j'editerai dans un moment. Merci.
Édit :exemples édités.


Dernière édition par micaschiste le Dim 31 Jan 2016 - 7:51, édité 1 fois

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "

micaschiste
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par nitescence le Sam 30 Jan 2016 - 10:37

Vous pouvez demander une inspection vie scolaire du proviseur. Avec le soutien d'un syndicat. Je l'avais fait avec le snes.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par laMiss le Sam 30 Jan 2016 - 10:43

Mettez-vous en relation avec les syndicats.
Perso, je retenterais une dernière médiation interne, sur le mode "comment peut-on avancer ensemble", quatre profs calmes et constructifs max (et pas toujours les mêmes) avec trace écrite des problèmes soulevés et annotation des réponses apportées.
Pour la suite, si cela ne bouge toujours pas : courrier purement factuel au rectorat par voie hiérarchique avec demande d'audience ou d'inspection ? (+ un double aux syndicats).

_________________
Site d'info / réforme du collège : www.reformeducollege.fr

laMiss
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par User5899 le Sam 30 Jan 2016 - 10:44

@fgers a écrit:Beaucoup de jeunes collègues, et parfois de moins jeunes, se trouvent désarmés voire même en souffrance face à un chef d'établissement problématique. Dans problématique, j'englobe de nombreuses pratiques: autoritarisme, propos déplacés, non respect des textes réglementaires,infantilisation des personnels, clientélisme, absence de prise en compte des difficultés des enseignants... la liste n'est pas exhaustive. Cela peut aller jusqu'à provoquer une réelle souffrance au travail qu'il ne faut en aucun cas sous-estimer.

Je mutualise donc quelques conseils (liste bien entendu complétable):

- éviter de rencontrer seul le CDE. Vous avez toujours le droit d'être accompagné, d'un collègue ou si vous le souhaitez d'un représentant syndical qu'il soit de l'établissement ou non. Cela veut dire aussi qu'il faut éviter de se rendre ventre à terre aux convocations du CDE. "Je souhaite être accompagné d'un représentant syndical départemental, je vous demande de bien vouloir fixer une date qui lui permette d'être présent. Je vous propose le.... "

La présence d'une personne extérieure, surtout si elle a l'habitude de ce type de rencontre, permet la plupart du temps d'éviter les dérapages verbaux.

- Si vous vous êtes fait "coincé" par le CDE et que le CDE dérape (vocabulaire inadmissible, propos déplacés, etc.): "je vous demande de mettre par écrit ce que vous venez de me dire et je vous informe que je refuse d'entendre tout ce que vous ne seriez pas suceptible de pouvoir écrire". Sortez en cas de cris ou autres crise caractérielle et prenez l'initiative de demander un rendez-vous accompagné d'un représentant syndical.

- De votre côté restez toujours courtois et respectueux de la fonction du CDE. Il ne faut pas tendre le dos pour se faire battre. Cela ne veut pas dire tout accepter. Un "non monsieur le proviseur" n'est pas discourtois mais peut être ferme. Être respectueux  ne doit pas vous empêcher de dire les choses.

- Restez toujours factuel et sur le terrain strictement professionnel. Si le différent concerne un élève dire "il perturbe mon cours par son comportement " n'est pas la même chose que "c'est une tête à claque". Pas de remarques sur les collègues ou sur leur travail.

-Ne cédez pas sur le terrain du vocabulaire. Par exemple, si le conflit porte sur votre emploi du temps et que le CDE parle "confort personnel", répondez "conditions de travail" "nécessités familiales". Ne pas hésiter à utilisez quand c'est possible "l'intérêt des élèves".

- Dans le cadre du CA vous êtes représentant des personnels et administrateur, le CDE est le président du CA. Il n'est donc pas votre supérieur hiérarchique.
Si le CDE vous convoque après un CA houleux: refusez! On ne convoque pas un administrateur, on propose un rendez-vous. Le CDE ne convoque pas les représentants des parents. Le CDE est a cheval sur ses prérogatives, vous aussi!

- Si vous avez un doute ou que vous contestez la légalité de ce que le CDE vous enjoint de faire, demandez lui sur quel texte il s'appuie. C'est à lui de connaître les textes, de les respecter et de les faire respecter. Ce n'est pas à vous de trouver le texte qui montre qu'il a tort. Cela l'oblige a sortir de l'arbitraire et à se justifier. Cela renverse donc un peu les rôles. Attention: le vadémécum du chef d'établissement est une simple interprétation des textes. En cas de doute, se tourner vers un responsable syndical.
La lecture de la presse et des mémos syndicaux est quand même bien utile pour savoir dans quelle direction aller.

- Si vous considérez qu'il faut critiquer par écrit l'action de la direction, cela doit passer par le canal syndical (inattaquable sauf diffamation ou injure... ce n'est pas une raison pour se laisser aller à écrire n'importe quoi), panneau syndical ou courrier syndical dans les casiers. Le syndicat vous protège et il a les épaules plus large que vous. Pas de signature individuelle. Si le CDE attaque un courrier syndical, faites répondre un responsable départemental ou académique si besoin.
Remarque: le CDE n'a pas à juger du caractère syndical ou non de ce qui se trouve sur le panneau syndical. La jurisprudence est formelle, ce qui compte c'est la provenance syndicale.

- L'action collective est capitale. Un problème: envoyez une délégation rencontrer le CDE et faites tourner les délégations de manière que le CDE ne puisse se "venger" sur un petit nombre de collègues. L'action est beaucoup plus efficace que le ronchonnage ou que la débrouille individuelle mais il faut avoir à l'esprit que le rapport de force se construit petit a petit.

- En cas de problèmes graves, la grève d'établissement est une arme véritable. Elle nécessite une forte majorité de collègues décidés à le faire. Elle a toujours du retentissement dans la presse locale et est l'occasion de demander audience à l'IA. Attention toutefois à ne pas trop attendre de ce dernier. C'est bien rare qu'il déjuge un CDE, même si celui-ci est inexcusable.
Cela sert aussi et surtout a construire un rapport de force en interne. Le CDE ne peut plus ignorer la réaction collective des collègues.

- Le délit de harcèlement moral existe aussi dans le cadre de la fonction publique. la procédure est à mon avis trop peu utilisée. Il faut dire que les chances d'aboutir sont minces car le fait est difficile à prouver(c'est la répétition des faits plus que la gravité qui importe).
Pour autant, si vous estimez n'avoir rien à perdre, cela peut tout simplement stopper le phénomène et le seul fait de la procédure construit le rapport de force. A mon avis: à ne pas utiliser à la place mais en plus de l'action syndicale et avec un appuis du secteur juridique de votre syndicat préféré (le SNES pour moi).

Ce message est ancien, mais mérite de remonter. On peut ajouter qu'en cas de dysfonctionnements répétés, le conseil d'administration peut demander une inspection de l'établissement et des pratiques provisorales par un proviseur-vie scolaire du rectorat.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par User5899 le Sam 30 Jan 2016 - 10:46

@CNFA a écrit:Il pique des colères et s'est déjà tapé la tête contre un mur parce qu'un collègue lui résistait !

Hi hi hi Laughing

Je le veux ! lol!

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par Mathoune le Sam 30 Jan 2016 - 11:11

@micaschiste a écrit:Que fairé face à un chef d'établissement qui ne fait pas son travail administratif ?
(...)
Ne pas citer les différents problèmes, j'editerai dans un moment. Merci.

Là j'interviens en tant, non que candidate à un concours de l'EN, mais que parent d'élève (pas déléguée juste mère d'un lycéen) : à mon avis, ça doit se ressentir aussi au niveau organisation pour les élèves.
Dans ce cas, à mon avis, vous avez tout à gagner à agir simultanément avec les associations de parents d'élèves. Cette année, suite à des soucis du même ordre dans le lycée de mon fils les associations de parents d'élèves ont écrit au DASEN (et je suppose les profs aussi), et... Le proviseur a été changé (mi-septembre les assos de parents ont eu une réponse que le proviseur était muté sur une mission académique et qu'un remplaçant arrivait la semaine suivante) !

Mathoune
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par micaschiste le Sam 30 Jan 2016 - 11:35

@Mathoune a écrit:
@micaschiste a écrit:Que fairé face à un chef d'établissement qui ne fait pas son travail administratif ?
(...)
Ne pas citer les différents problèmes, j'editerai dans un moment. Merci.

Là j'interviens en tant, non que candidate à un concours de l'EN, mais que parent d'élève (pas déléguée juste mère d'un lycéen) : à mon avis, ça doit se ressentir aussi au niveau organisation pour les élèves.
Dans ce cas, à mon avis, vous avez tout à gagner à agir simultanément avec les associations de parents d'élèves. Cette année, suite à des soucis du même ordre dans le lycée de mon fils les associations de parents d'élèves ont écrit au DASEN (et je suppose les profs aussi), et... Le proviseur a été changé (mi-septembre les assos de parents ont eu une réponse que le proviseur était muté sur une mission académique et qu'un remplaçant arrivait la semaine suivante) !
Les parents sont au courant et de notre côté. Ils ont fait le même constat. Disons que jusqu'ici on ne voulait pas lui rentrer dans le lard dès le départ, on voulait lui laisser une chance de corriger ses erreurs. Il n'a pas l'air d'avoir saisi sa chance.
Merci beaucoup à tous ceux qui ont donné des pistes. On va pouvoir étudier ça avec les collègues et parents.
J'attends encore un peu avant d'éditer pour une raison évidente d'anonymat.

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "

micaschiste
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Face à un chef d'établissement qui pose problème

Message par Mathoune le Sam 30 Jan 2016 - 11:47

Dans le cas du lycée de mon fils, ils ont effectivement laissé passer une année avant d'agir.

Mathoune
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum