Parlons argent : votre niveau d'endettement

Page 3 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Etes-vous endetté ?

29% 29% 
[ 43 ]
41% 41% 
[ 60 ]
7% 7% 
[ 10 ]
3% 3% 
[ 5 ]
11% 11% 
[ 16 ]
5% 5% 
[ 8 ]
1% 1% 
[ 1 ]
1% 1% 
[ 2 ]
2% 2% 
[ 3 ]
 
Total des votes : 148

Re: Parlons argent : votre niveau d'endettement

Message par papillonbleu le Mar 23 Fév 2010 - 18:53

il peut même vendre un bien de famille sans accord des enfants
Ca c'est normal... Wink
Du reste, pour qu'on puisse parler de "bien de famille", il faudrait qu'il y en ait encore une, de famille... Neutral

papillonbleu
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons argent : votre niveau d'endettement

Message par Pierre_au_carré le Mar 23 Fév 2010 - 18:55

@CherCollègue a écrit:
@Pierre_au_carré a écrit:
myfarenier a écrit:
Mais je croyais qu'il était impossible d'être déshérité de nos jours ?
Je crains qu'il n'existe maintes astuces juridiques pour contourner cette interdiction.
Du reste, je me suis bien gardée de rien réclamer.

De parents à enfants, on ne peut pas déshériter : il y a une part réservée aux enfants en fonction de leur nombre. Part réservataire, je crois.

Oui, la "réserve légale" (pour les héritiers dits réservataires), c'est 50% du patrimoine transmissible. Mais en effet, il y a des astuces pour ne laisser que les vieux rogatons à ses enfants...

Ce n'est pas toujours 50 % : ça dépend du nombre d'enfants "héritiers".
La suite doit être du type 1/2, 2/3, 3/4 (ou 1-1/2, 1 - 2/3, 1-3/4 ...) etc., sauf en cas de mariages multiples où il peut y avoir des calculs encore plus complexes avec des coefficients de pondération.

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons argent : votre niveau d'endettement

Message par Invité le Mar 23 Fév 2010 - 19:11

Et quand il y a donation au dernier vivant , quand l'un des parents meurt , est ce que le ou les enfants ont droit à qque chose de suite ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons argent : votre niveau d'endettement

Message par Pseudo le Mar 23 Fév 2010 - 19:12

@Pierre_au_carré a écrit:
@Pseudo a écrit: Ce qui me met à 45% d'endettement... La loose totale...

Si l'appart' est encore à moitié à lui, effectivement.
Tout dépend du capital restant dû et de sa valeur, car là la situation est "exceptionnelle".

On a fait estimé le palace. Nous récupérerions de quoi payer le capital restant dû et les frais de remboursement anticipé. Pas plus. Notre apport et les travaux, on s'asseoie dessus. Alors j'ai décidé d'attendre un peu pour voir, et parce que je suis bien dans cet appart... Mais je vais devoir prendre une décision dans les mois à venir, je le sens bien. Et je dis "je" parce que si j'attends que mon mari se mouille dans une quelconque décision, ou même pour un avis, je peu me gratter... J'ai pris un abonnement aux couilles molles ou bien ?

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons argent : votre niveau d'endettement

Message par zabriskie le Mar 23 Fév 2010 - 19:18

morgane9513 a écrit:Et quand il y a donation au dernier vivant , quand l'un des parents meurt , est ce que le ou les enfants ont droit à qque chose de suite ?

Non, sauf si le "dernier vivant" vend le bien en question.

zabriskie
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons argent : votre niveau d'endettement

Message par CherCollègue le Mar 23 Fév 2010 - 19:22

Pierre au carré : 50 % du patrimoine est nécessairement réservé à la ... réserve ! (pour les héritiers). On peut librement disposer du reste. Mais si l'on touche à la réserve, les enfants peuvent attaquer en justice, avant même la mort du parent (c'est d'ailleurs l'intérêt même de la notion de réserve !)
Mais je le répète, il y a des moyens juridiques pour "dépouiller" ses enfants. Voyez votre notaire !

_________________
"Vous me comprendrez après la prochaine guerre des nations" Nietzsche.

CherCollègue
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons argent : votre niveau d'endettement

Message par papillonbleu le Mar 23 Fév 2010 - 19:28

En fait, j'ai lancé cette enquête parce que la situation de mon beau-frère (et de son épouse) n'est pas sans m'inquiéter.
Ils ont 25 ans tous les deux ; ils sont mariés et ont deux (très jeunes) enfants.
Lui est fonctionnaire catégorie B ; elle contractuelle dans le public, à mi-temps.
En aditionnant leurs salaires et les allocations dont ils bénéficient, on obtient environ 2000 euros/mois.
Tout irait bien s'ils avaient les pieds sur terre... seulement voilà...
Pour l'instant, ils sont locataires (leur loyer se monte à 600 euros/mois)... dans le privé, bien qu'ils auraient pu prétendre à un logement social.
Ils ont déjà contracté un crédit à la consommation ; en effet, ils ont récemment acquis une berline d'occasion pour... 17.000 euros.
Dès qu'ils parviennent à mettre de l'argent de côté, ils le claquent en bidules technologiques ou en sorties. Ils sont restés de grands ados.
Pour leur mariage, il y a deux ans, alors que mon beau-frère était encore stagiaire, ils ont vu les choses en grand : mariage à l'église avec le tralala d'usage, photographe professionnel, voiture de location, 400 personnes au vin d'honneur et une bonne centaine pour le dîner ; heureusement, ils ont pu compter sur la générosité de leurs familles (ma belle-mère a réglé les frais de traiteur), de la paroisse et du quartier tout entier.
Récemment, ils sont partis en voyage à la Réunion avec leurs deux filles ; les billets d'avion ont été payés par Belle-Maman.
Belle-Maman, par ailleurs, se démène pour les aider au quotidien, leur offrant des légumes de son potager, cuisinant pour eux, gardant les petites pendant la journée. Mon mari les soutient aussi, en leur faisant des cadeaux ou en leur donnant de l'argent.
Malgré tout, à la fin du mois, ils sont souvent à découvert. A cela s'ajoute qu'à terme ma belle-soeur voudrait arrêter de travailler pale .
Depuis un mois, nouvelle toquade : ils VEULENT acheter une maison, là, tout de suite, avec zéro apport et un crédit auto flambant neuf sur le dos.
Ils en ont déjà repéré une, à la campagne, pour 100.000 euros. Ils ont frappé à toutes les portes pour dénicher des aides. Et sont près de céder aux sirènes du prêt immo sur 30 ans - leur gentil banquier leur ayant fait une jolie simulation.
Il n'y a que moi pour trouver que c'est, sinon dangereux, du moins prématuré ? scratch

papillonbleu
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons argent : votre niveau d'endettement

Message par Pseudo le Mar 23 Fév 2010 - 19:35

Ma soeur et mon bof sont un peu sur le même modèle. Ils en sont à l'étape supérieure puisqu'ils ont acheté et se ruine en travaux (et ruine certainement ma mère par la même occasion qui se met en quatre depuis toujours pour les "dépanner", les "aider", les "sortir de la merde").

Mais il y a une grosse différence : je m'en contrefous, ils sont adultes et responsables de leurs choix.

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons argent : votre niveau d'endettement

Message par Ruthven le Mar 23 Fév 2010 - 19:37

100 000 euros sur trente ans, cela doit leur faire un remboursement autour de 700/750 euros, un peu plus que leur loyer... Tout dépend ensuite de la manière dont ils gèrent le reste de leur budget (c'est peut-être un moyen d'investir sans craquer l'argent dans des gadgets).

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons argent : votre niveau d'endettement

Message par papillonbleu le Mar 23 Fév 2010 - 19:40

Certes, mais à terme, ils rembourseront plus d'intérêts que de capital. Neutral

papillonbleu
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons argent : votre niveau d'endettement

Message par Pseudo le Mar 23 Fév 2010 - 19:44

myfarenier, ça te plairait que ton bof et sa copine mettent le nez dans tes affaires et se permettent des jugements sur la pertinence de tes choix et dépenses ?
Le jour où ils viendront te demander des ronds, tu sera en droit de te poser des questions sur leur capacité à te rembourser et tu leur dira "non, je ne prête pas à perte", mais sinon...

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons argent : votre niveau d'endettement

Message par Invité24 le Mar 23 Fév 2010 - 19:51

oh, je crois qu'elle a le droit de se questionner pour elle même, et même de donner son avis qui est loin d'être irrationnel....

ce que dit ruthven n'est pas idiot, mais il est vrai qu'ils devraient peut être aussi épargner un peu pour se constituer un petit apport, quand même....
leur banquier n'est pas très éclairé....

Invité24
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons argent : votre niveau d'endettement

Message par papillonbleu le Mar 23 Fév 2010 - 19:53

C'est vrai, tu as raison, Pseudo, je ferais mieux de m'occuper de mes oignons... c'est plus fort que moi... ceci dit, je me suis bien gardée d'exprimer mon opinion devant eux. C'est mon mari qui m'a parlé de ça, son frère l'ayant appelé à plusieurs reprises pour lui demander son avis.

papillonbleu
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons argent : votre niveau d'endettement

Message par papillonbleu le Mar 23 Fév 2010 - 19:54

leur banquier n'est pas très éclairé.....
Je pense que c'est un commercial habile... je suis toujours étonnée de la confiance que les gens accordent à leur banquier.

papillonbleu
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons argent : votre niveau d'endettement

Message par Invité24 le Mar 23 Fév 2010 - 19:56

myfarenier a écrit:C'est vrai, tu as raison, Pseudo, je ferais mieux de m'occuper de mes oignons... c'est plus fort que moi... ceci dit, je me suis bien gardée d'exprimer mon opinion devant eux. C'est mon mari qui m'a parlé de ça, son frère l'ayant appelé à plusieurs reprises pour lui demander son avis.

mais c'est bien aussi d'avoir l'avis de quelqu'un qui n'a pas la meme culture "de gestion" que soi!

donne ton avis...ils prendront ce qu'ils voudront!

Invité24
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons argent : votre niveau d'endettement

Message par Invité24 le Mar 23 Fév 2010 - 19:58

myfarenier a écrit:
leur banquier n'est pas très éclairé.....
Je pense que c'est un commercial habile... je suis toujours étonnée de la confiance que les gens accordent à leur banquier.

disons que c'est rare d'avoir quelqu'un d'honnete et d'intègre, qui vous connaisse vraiment bien....c'est comme un bon médecin quoi.... Neutral

Invité24
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons argent : votre niveau d'endettement

Message par papillonbleu le Mar 23 Fév 2010 - 20:00

donne ton avis...ils prendront ce qu'ils voudront!
Mon mari va leur donner le sien... il travaille dans la banque, alors il sait de quoi il retourne.

papillonbleu
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons argent : votre niveau d'endettement

Message par Pierre_au_carré le Mar 23 Fév 2010 - 21:44

morgane9513 a écrit:Et quand il y a donation au dernier vivant , quand l'un des parents meurt , est ce que le ou les enfants ont droit à qque chose de suite ?

Idem, le conjoint est "protégé", mais il y a toujours cette part réservée pour les enfants.
C'est le parent qui reste qui choisit le partage dans ce cas : soit la totalité en usufruit pour lui et la nue-propriété à partager entre les enfants ou, un % d'usufruit (*) et un % de la nue-propriété (**) pour le parent et les % restants de chacun à partager avec les enfants.

(*) : 3/4
(**) : 1/4
Il me semble...
Dans tous les cas, le conjoint survivant garde majoritairement l'usufruit des biens.
Et les sommes d'argent/placement/etc. restent au conjoint survivant j'imagine.

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons argent : votre niveau d'endettement

Message par Pierre_au_carré le Mar 23 Fév 2010 - 21:51

@CherCollègue a écrit:Pierre au carré : 50 % du patrimoine est nécessairement réservé à la ... réserve ! (pour les héritiers). On peut librement disposer du reste. Mais si l'on touche à la réserve, les enfants peuvent attaquer en justice, avant même la mort du parent (c'est d'ailleurs l'intérêt même de la notion de réserve !)
Mais je le répète, il y a des moyens juridiques pour "dépouiller" ses enfants. Voyez votre notaire !

Oui, on a tous les deux raison :
http://www.linternaute.com/pratique/vos-droits/argent/transmission-de-patrimoine/312/reserve-hereditaire-et-quotite-disponible.html

En présence de descendants, le taux de la réserve dépend du nombre
d'enfants de la personne décédée. Elle représente : la moitié des biens
de la personne décédée s'il a un enfant à son décès, les 2/3 des biens
s'il a deux enfants, ou les 3/4 des biens s'il a laissé trois enfants
ou plus à son décès.


Elle varie en fonction du nombre d'enfants et est au moins de 50 %.

Je ne veux pas encore dépouiller mes enfants : le plus grand n'a pas encore 4 ans. Je vais attendre un peu.

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons argent : votre niveau d'endettement

Message par liliepingouin le Mar 23 Fév 2010 - 21:54

myfarenier a écrit:
Il n'y a que moi pour trouver que c'est, sinon dangereux, du moins prématuré ? scratch

Je suis comme toi, je trouve que c'est un peu prématuré à cause du crédit auto qui est déjà en cours. En même temps je comprends, s'ils ont craqué sur la maison, qu'ils soient tentés. Mais je pense que dans leur situation ils devraient rester encore un peu locataires, parce que s'il y a des réparations à faire c'est leur propriétaire qui s'en charge alors que s'il y a un problème dans la maison... ils risquent de se retrouver dans une situation très difficile.

liliepingouin
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons argent : votre niveau d'endettement

Message par Pierre_au_carré le Mar 23 Fév 2010 - 21:57

@Ruthven a écrit:100 000 euros sur trente ans, cela doit leur faire un remboursement autour de 700/750 euros, un peu plus que leur loyer... Tout dépend ensuite de la manière dont ils gèrent le reste de leur budget (c'est peut-être un moyen d'investir sans craquer l'argent dans des gadgets).

Je dirais plutôt 500 €/mois environ, mais 30 ans pour 100 000 € : . Beaucoup d'intérêts en effet...

Après, ce n'est pas dit que ça passe, même si le banquier a fait la simulation.

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons argent : votre niveau d'endettement

Message par papillonbleu le Mar 23 Fév 2010 - 22:31

En même temps je comprends, s'ils ont craqué sur la maison, qu'ils soient tentés.
Ils n'ont pas "craqué"... la maison de leur rêve, elle n'est pas dans leurs prix.
C'est seulement que ça leur pèse d'être locataires et qu'ils veulent un jardin pour les petites.
Ils ont aussi pensé à transformer en maison la grange de la ferme familiale... mais les travaux coûteraient les yeux de la tête.
Sinon, j'ai commis une erreur, le prêt qu'on leur a proposé est sur 25 ans, pas 30 (mais cela ne changerait rien à l'affaire : ils rembourseraient toujours davantage d'intérêts que de capital).
Leur crédit auto court encore sur 5 ans (avec des mensualités d'environ 200 euros/mois).
Bon, je retourne m'occuper de mes oignons. boulet

papillonbleu
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons argent : votre niveau d'endettement

Message par Pierre_au_carré le Mar 23 Fév 2010 - 22:50

myfarenier a écrit:
Bon, je retourne m'occuper de mes oignons. boulet

Qu'est ce que tu as à leur reprocher, à tes oignons ?

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons argent : votre niveau d'endettement

Message par miss terious le Mar 23 Fév 2010 - 23:52

Mais comment faites-vous ?? J'ai dû faire un prêt étudiant de 9000 € pour aider mes parents pdt mes études ; prêt que j'ai dû rembourser d'un coup - ou presque - quand il m'a fallu acheter une voiture. Et, comme je n'avais pas d'économies (famille d'ouvrier et petit fonctionnaire), mon prêt auto ne m'a été accordé que sur 6 ans. je ne finirai de le payer que cet été ! Quand j'ai commencé, il a bien fallu que j'achète le minimum (meubles, électro-ménager) et comme la banque m'avait déjà accordé (difficilement) un prêt auto, j'ai dû faire un crédit revolving (dans la même banque) que je continue de rembourser chaque mois !! (avec bien sûr un taux d'intérêt hallucinant). Quand je suis arrivé sur mon poste actuel, je démarrais avec 0 euros. Je ne commence à pouvoir mettre de l'argent de côté que cette année, et encore peu... Je suis locataire et mon appartement est une "ruine" énergivore (ce mois-ci, j'en suis à plus de 300 euros d'électricité !!). J'ai fait une simulation pour acheter auprès de mon cousin banquier, et, même en me faisant une fleur sur le taux, je ne peux emprunter que 100 000 €, et avec ça, je ne peux acheter qu'une grange avec tout à faire à l'intérieur. Je suis dans l'impasse. Donc, aucun extra pour moi. Les vacances, je ne connais pas. Je rentre deux fois l'an chez ma mère ; point. Je ne veux pas jouer ma Cosette, mais les situations que vous décrivez... vraiment... ça m'étonne. Je me répète : comment faites-vous ?

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS

miss terious
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons argent : votre niveau d'endettement

Message par papillonbleu le Mer 24 Fév 2010 - 0:04

Je me répète : comment faites-vous ?
Certains ont pu bénéficier d'un "coup de pouce" de leurs parents (sous des formes diverses : donations, héritage, prêt sans intérêt...)
D'autres ont la "chance" d'avoir un conjoint qui gagne bien sa vie...
Sinon, c'est clair, un salaire de prof certifié en début de carrière, c'est la misère... surtout en région parisienne.
J'ai dû faire un prêt étudiant de 9000 €
Tu n'étais pas boursière ? ou bien la bourse ne suffisait-elle pas à couvrir tes dépenses ?

papillonbleu
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons argent : votre niveau d'endettement

Message par miss terious le Mer 24 Fév 2010 - 0:09

Et non, je n'ai pas pu bénéficier des bourses ; parents qui gagnaient "trop" pour entrer dans les cadres ! Je suis même passé à coté de la bourse pour la prépa agreg à cause d'une pét**** qui avait fait son mémoire de maîtrise avec la chargé des dossiers qui l'a pistonnée alors qu'elle n'a pas suivi la formation et se l'est coulé douce avec son homme qui habitait à perpète mais qu'elle pouvait aller voir quand elle voulait avec cette bourse. Ca m'a fait enrager !!

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS

miss terious
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum