De la nullité de mes 3ème

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De la nullité de mes 3ème

Message par Esméralda le Mer 24 Fév 2010 - 20:35

3ème option DP3 avec qui ça se passe de pire en pire, souvent très pénibles en classe, bavard, bruyant, gamins, très fatigants, on n'avance pas comme je voudrais et ils ont de grosses lacunes... Bref je m'inquiète, moi, mais eux, pff ! J'ai corrigé un devoir type brevet, sur Jeune chanson du jeune temps de Hugo et je vous jure que pas un n'a compris que c'est Rose qui faisait des avances indirectes à Victor. Ils pensent que c'est lui qui est très amoureux, la suit, lui parle, mais elle ne veut pas de lui car ils ont une différence d'âge terrible... Vraiment, je suis désespérée. Je sais qu'on va me dire que je ne devrais pas mais je n'y peux rien. Ils ratent même les questions simples... Résultats : moyennes de 4,5 sur 10 en ortho et 5,8/ 15 aux questions...

Esméralda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la nullité de mes 3ème

Message par lulucastagnette le Mer 24 Fév 2010 - 20:40

Si ça peut t'apporter une (maigre) consolation, sache qu'à chaque fois que j'ai étudié ce poème avec des 3è (trois en tout), aucun élève n'avait compris que c'était Rose qui n'attendait "que ça"...

lulucastagnette
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la nullité de mes 3ème

Message par roxanne le Mer 24 Fév 2010 - 20:40

J'ai les mêmes .....Vais essayer de voir si une séquence poésie-slam fonctionne...

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la nullité de mes 3ème

Message par Esméralda le Mer 24 Fév 2010 - 20:41

Tu me diras Roxane, mais moi, le slam, ben bof ...

Esméralda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la nullité de mes 3ème

Message par roxanne le Mer 24 Fév 2010 - 20:42

ben moi aussi..mais bon ..au moins j'aurais essayé ..au moins pour les faire écrire.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la nullité de mes 3ème

Message par cristal le Mer 24 Fév 2010 - 20:42

Ne te mets pas dans cet état Esméralda, tu fais certainement ce que tu peux.

cristal
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la nullité de mes 3ème

Message par Celeborn le Mer 24 Fév 2010 - 20:45

C'est pas incroyable pour une 3e "de soutien". Avec les miens il y a deux ans, on conjuguait l'indicatif à fond les ballons et on faisait de la grammaire de base de chez base, du bon Bled des familles. On y allait doucement sur les oeuvres, même si on faisait en passant de beaux textes.

A mon sens, il faut diminuer le niveau d'exigence (ça ne veut pas dire être coulant et accepter n'importe quoi, mais leur demander un peu moins).

edit : et pour la poésie, si, comme moi, vous n'aimez pas le slam, je rappelle le mot magique : Prévert !

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la nullité de mes 3ème

Message par cristal le Mer 24 Fév 2010 - 20:52

"Jeune chanson du jeune temps" est pour moi un très bon choix, le poème n'est pas très difficile et aurait dû les intéresser. C'est dommage.

cristal
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la nullité de mes 3ème

Message par roxanne le Mer 24 Fév 2010 - 21:00

@Celeborn a écrit:C'est pas incroyable pour une 3e "de soutien". Avec les miens il y a deux ans, on conjuguait l'indicatif à fond les ballons et on faisait de la grammaire de base de chez base, du bon Bled des familles. On y allait doucement sur les oeuvres, même si on faisait en passant de beaux textes.

A mon sens, il faut diminuer le niveau d'exigence (ça ne veut pas dire être coulant et accepter n'importe quoi, mais leur demander un peu moins).

[i]edit : et pour la poésie, si, comme moi, vous n'aimez pas le slam, je rappelle le mot magique : Prévert ! [/i]
Mais j'y viendrais à Prévert même à Eluard ou Aragon.Ce que je veux dans un premier temps c'est casser ce qui est -hélas- devenu une habitude chez eux : entrer en classe en discutant et n'interrompre (momentanément) leur bavardage qu'a'près moult punitions et heures de colle pour s'interesser 5 minutes à ce que je raconte.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la nullité de mes 3ème

Message par MS le Jeu 25 Fév 2010 - 6:35

@lulucastagnette a écrit:Si ça peut t'apporter une (maigre) consolation, sache qu'à chaque fois que j'ai étudié ce poème avec des 3è (trois en tout), aucun élève n'avait compris que c'était Rose qui n'attendait "que ça"...

Pareil pour moi dans ma classe de 3° l'an dernier.

_________________
Pas de deuxième année d'IUFM!

MS
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la nullité de mes 3ème

Message par Mélu le Jeu 25 Fév 2010 - 10:44

Vieille chanson du jeune temps marche du feu de dieu à chaque fois que je l'étudie en 3°, mais les élèves ne comprennent JAMAIS que Rose fait des avances. Ca m'amuse toujours. Il faut vraiment insister lourdement, même avec de bons élèves pour que ça fasse tilt. Ne te mets pas martele en tête pour ça !

_________________
"Pourquoi sommes-nous au monde, sinon pour amuser nos voisins et rire d'eux à notre tour ?"
[ Jane Austen ] - Extrait de Orgueil et préjugés

Mélu
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la nullité de mes 3ème

Message par Esméralda le Jeu 25 Fév 2010 - 21:18

J'en ai discuté avec deux collègues qui ont fait le même constat - on avait fait le même devoir toutes les 3 - , donc maintenant, je l'étudierai en cours au lieu de le donner en devoir, ça permettra de voir l'implicite !

Sinon Roxane, les élèves qui discutent en rentrant en cours et font comme si tu n'étais pas là, eh bien j'ai les mêmes ...J'en ai un en particulier qui pourrit la classe, redoublant, qui ne fait rien, ne prends pas le cours ( revient en cours depuis peu ... hélas ...), est à la limite de l'illetrisme sur qui aucune remarque n'a de prise : il est grossier, se tient mal, il faut le reprendre parfois x fois ( et lui demander de remonter le pantalon dans les escaliers avant l'attentat à la pudeur), qui a un rictus provocateur, qui se fout de ma g... , qui a toujours l'air d'être en conversation avec un autre à distance de préférence, car je n'arrive pas trop à le faire taire durablement ... bref tu comprendras qu'il me hérisse. Ce matin, par exemple, il était hilare et bavard comme très souvent, et à un moment il a dit à travers la classe à une fille " je vais te baiser ( pas au sens propre, il était furax, je ne sais pas ce qu'il y avait au juste) , ta g..., ta g... !, avec doigt d'honneur. Et hop, encore un rapport. Cet après-midi, pourrissait tant le début de cours que je l'ai exclu chez leur PP avec une autre et un accompagnateur. Et ils ont trouvé le moyen d'être soi-disant ramassé par des surveillants, et ont échoué en perm", ben tiens ! Ce qui me tue, c'est que j'ai beaucoup de mal avec disons 4-5 zozos de cette classe, alors que j'ai vu plusieurs fois qu'ils se tenaient parfaitement calmes en cours de maths ( ma collègue est en face de ma salle, elle n'avait pas à pousser de gueulante, à faire des "chuts" à n'en plus finir, à pousser sa voix, bref, elle, ils l'écoutent.
Tout cela me complexe énormément et me fait mal, même : j'ai bien eu mal quand je suis passé devant la salle silencieuse, attentive, en descendant ce matin ( les pénibles trèèèèès calmes) Je me suis vraiment dit que ces élèves - pas tous hein ! - qui pourrissent mon cours, empêchent de bosser, ne me respectent pas et ne me prennent pas au sérieux. Pas facile à avaler car cela fait 10 ans que je suis dans ce collège, pff ! Bon je crois que je vais arrêter là pour ce soir ...

Esméralda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum