Progression spiralée

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par Celeborn le Sam 27 Fév 2010 - 1:37

ça vient d'où, cette merveille ?

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par EveW le Sam 27 Fév 2010 - 1:41

Quelle belle illustration d'un travail en spirale !

_________________
Pour réviser, même si vous pensez que cela ne vous sert à rien dans votre vie !
Les MATHS sont partout ! ! !

(a + b)² = a² + 2ab + b²
(a - b)² = a² - 2ab + b²
(a + b)(a - b) = a² - b²

EveW aime THALES et PYTHAGORE ! ! !

EveW
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par fgers le Sam 27 Fév 2010 - 6:19

Ce n'est pas uniquement le vocabulaire qui est en cause, c'est aussi le fait que les corps d'inspection sont en train de se réfugier dans l'idéologie, sans ce recul absolument nécessaire par rapport aux théories qui s'impose dans l'art d'enseigner.

Deux exemples tirés de mon établissement. L'inspecteur vie scolaire fustige les documentalistes de ne pas être totalement investies dans le tout numérique. Il n'a que les mots ENT et cartable numérique à la bouche et leur lance "je vous interdit d'acheter des livres".
Deux inspectrices de langue (anglais et espagnol) ont démoralisé les collègues concernés avec un discours sur l'évaluation déconnecté de toute réalité. Il faut évaluer, évaluer tout et tout le temps. "Mais madame l'inspectrice, cela va prendre un temps fou". Et elle sans sourcilier "mais mon ça prend 5 mn".

Parfois ils se laissent avoir et c'est instructif. L'IPR de math vient évangéliser les profs du Gers. Sujet de la réunion: les nouveaux programmes de seconde. Inquiétude des collègues face à la baisse des exigences balayée d'un revers de main. L'un d'entre eux pose la bonne question "Et à Fermat - NB grand lycée de Toulouse à CPLG" - ils vont mettre en place le nouveau programme?" Réponse énervée de l'IPR "Mais vous savez bien que non!"

Les IPR ont toujours fait leur travail mais je prétends qu'il y a encore quelques années ils avaient encore - majoritairement - les pieds sur terre. C'est de moins en moins vrai.

_________________
Le courrier de S1 est ton meilleur ami

fgers
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par V.Marchais le Sam 27 Fév 2010 - 7:36

@Zarko a écrit:Tiens,une approche pédagogique pseudo-spiralée :



Ah ! C'est beau, tout de même, l'élève au centre de son ego et tout ce déploiement de "moi je" !
Et après, on s'étonne que tant de nos élèves soient incapables d'entendre les autres, en particulier les adultes, enfermés dans l'auto-suffisance, incapables de sortir de leur petit univers ("La seconde Guerre Mondiale ? C'est vieux ! Maupassant ? On s'en fout !")...
Dans une société qui ne cesse d'exiger davantage de "flexibilité", on impose sans cesse à l'école, lieu de formation de l'élève (quoique je commence à me demander sérieusement si tout ce dispositif n'est pas un vaste alibi pour nous rééduquer nous, les profs... C'est pour ça qu'on commence à rémunérer les élèves ?), on lui imposer, disais-je, de s'adapter à l'élève. C'est le monde à l'envers. On n'exige plus de l'élève qu'il se transforme, se dépasse, "s'élève" par la contrainte et l'effort. Tout doit être ludique, proche de lui, gravitant autour de lui éternellement contraint au même. Quelle souffrance sera celle de ces jeunes gens quand, au sortir de l'école, ils seront implacablement confrontés au principe de réalité, cette dimension de la vie que l'école semble bien décidée à occulter quelles que soient les conséquences ? Vous avez dit Éducation ? Laughing

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par Abraxas le Sam 27 Fév 2010 - 8:09

@CherCollègue a écrit:
J'ai commencé ma carrière avec un IPR d'HG qui expliquait que notre rôle était de faire passer l'élève d'une vision horizontale à une vision zénithale euclidienne

Ca c'est très bon !

Cher Collègue, j'avais dans l'idée que les positions horizontales avec les élèves n'étaient pas exactement recommandées par l'administration. lol!
Quant à la position zénithale euclidienne, il n'y a pas ça dans mon Kama Soutra…

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par Violet le Sam 27 Fév 2010 - 8:13



John m'a fait bien rire aussi avec l'évocation de sa "tutrice bête" !(John, je compatis !)

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par CherCollègue le Sam 27 Fév 2010 - 8:18

@Abraxas a écrit:
@CherCollègue a écrit:
J'ai commencé ma carrière avec un IPR d'HG qui expliquait que notre rôle était de faire passer l'élève d'une vision horizontale à une vision zénithale euclidienne

Ca c'est très bon !

Cher Collègue, j'avais dans l'idée que les positions horizontales avec les élèves n'étaient pas exactement recommandées par l'administration. lol!
Quant à la position zénithale euclidienne, il n'y a pas ça dans mon Kama Soutra…

Je maintiens que l'idée est bonne. Même si elle est exprimée, je vous le concède, de façon grotesque. C'est un IPR !... Il ne faut pas s'attendre non plus à un bonheur de style...

_________________
"Vous me comprendrez après la prochaine guerre des nations" Nietzsche.

CherCollègue
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par mymoune le Sam 27 Fév 2010 - 8:19

@V.Marchais a écrit:

Ah ! C'est beau, tout de même, l'élève au centre de son ego et tout ce déploiement de "moi je" !
Et après, on s'étonne que tant de nos élèves soient incapables d'entendre les autres, en particulier les adultes, enfermés dans l'auto-suffisance, incapables de sortir de leur petit univers ("La seconde Guerre Mondiale ? C'est vieux ! Maupassant ? On s'en fout !")...
Dans une société qui ne cesse d'exiger davantage de "flexibilité", on impose sans cesse à l'école, lieu de formation de l'élève (quoique je commence à me demander sérieusement si tout ce dispositif n'est pas un vaste alibi pour nous rééduquer nous, les profs... C'est pour ça qu'on commence à rémunérer les élèves ?), on lui imposer, disais-je, de s'adapter à l'élève. C'est le monde à l'envers. On n'exige plus de l'élève qu'il se transforme, se dépasse, "s'élève" par la contrainte et l'effort. Tout doit être ludique, proche de lui, gravitant autour de lui éternellement contraint au même. Quelle souffrance sera celle de ces jeunes gens quand, au sortir de l'école, ils seront implacablement confrontés au principe de réalité, cette dimension de la vie que l'école semble bien décidée à occulter quelles que soient les conséquences ? Vous avez dit Éducation ? Laughing

Ces quelques phrases traduisent parfaitement ma pensée !

mymoune
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par doctor who le Sam 27 Fév 2010 - 10:20

Moi ce qui m'énerve, c'est les gens qui démolissent l'école d'avant la nouvelle pédagogie (grosso modo, tout ce qui précède les sixties) et qui lui réemprunte ce qu'elle avait de plus chouette, sans le dire, en faisant semblant de progresser et d'utiliser les résultats des sciences de l'éducation. Une vraie escroquerie.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par henriette le Sam 27 Fév 2010 - 10:25

Oui, au final, c'est l'art d'enfoncer les portes ouvertes, ce truc : on fait tous ça, revoir pour réinvestir et avancer, non ?

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par CherCollègue le Sam 27 Fév 2010 - 10:49

@doctor who a écrit:Moi ce qui m'énerve, c'est les gens qui démolissent l'école d'avant la nouvelle pédagogie (grosso modo, tout ce qui précède les sixties) et qui lui réemprunte ce qu'elle avait de plus chouette, sans le dire, en faisant semblant de progresser et d'utiliser les résultats des sciences de l'éducation. Une vraie escroquerie.

Rhooo... mais il ne faut pas le prendre comme ça !

Pensez aux postes ! Les postes ! Les postes ! Tous ces postes à l'université, qui ne sont pas supprimés (voire qui sont créés ! si ! si !) ....... et les parts du gâteau que l'on se partage... hummmm...

Pas plus tard qu'il y a quelques jours, j'ai mangé le meilleur homard de ma vie à l'IUFM du Mans. Ces gens-là ne savent peut-être pas enseigner, mais je vous garantis qu'ils savent recevoir !...
Et je ris à gorge déployée chaque fois que l'un d'entre vous (il y a des spécialistes, sur Neoprof) nous prophétise la mort prochaine des apparatchiks pédagogistes ! Ah ! ah ! ... si vous saviez !!! ...

_________________
"Vous me comprendrez après la prochaine guerre des nations" Nietzsche.

CherCollègue
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par doctor who le Sam 27 Fév 2010 - 10:54

D'autant que la forme "spiralée" ne garantit pas une véritable progression, finalement, de même qu'elle est compatible avec beaucoup de méthode constructivistes.

Prenons l'exemple du rock acrobatique.

Un bon prof commencera par le début, la base nécessaire à tout le reste : les pas. Et il n'irfa pas jusqu'à attendre des pas parfaitement exécutés, ni même les pas très rapide avec jambe levée (je ne sais pas le nom de ce pas), mais une exécution suffisamment solide pour permettre de passer à l'étape suivante : comment tenir la partenaire. Et ce faisant, dans les exercices, il liera très légitimement (et très facilement, c'est pas si compliqué de "réinvestir") la danse en couple et les pas. Puis viendront les figures, et ensuite les sauts.

Imaginons une progression spiralaire possible, et "pédagogiquement" correcte.

Pour motiver les élèves, je commence par le plus spectaculaire : les sauts. Bien sûr, ils en sont incapables. Je crée donc un ersatz de saut, bien accessible, mais bien éloigné de l'original. Ensuite, je me dis que tout de même, il faudrait voir les pas. Je les fais, mais en réinvestissant les pseudo-sauts vus précédemment. Puis vient le maintien, pour que ça aie de la gueule, et cela dans les sauts, et les pas. Etc.

Bref, la spirale peut être ascendante et vous conduire au Paradis de la connaissance, ou vous faire tomber au fond du trou, des toilettes...

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par Ruthven le Sam 27 Fév 2010 - 11:12

40 postes au moins au recrutement de MCF dans la 70ème section du CNU, et 14 de PR.

Cela donnerait presque envie de faire une thèse vite bouclée... "De l'éveil des TICE aux TICE de l'éveil", "Le jeune et l'élève : l'unité derrière une dualité dysmorphique" ...

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par CherCollègue le Sam 27 Fév 2010 - 11:16

Ah mais ce n'est surtout pas la 70e section qu'il faut regarder, Ruthven !!!
Et puis même pour eux, rassurez-vous : ils ont eu le temps de s'organiser*. Croyez-moi...

* : je parle de la réforme des IUFM.

_________________
"Vous me comprendrez après la prochaine guerre des nations" Nietzsche.

CherCollègue
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par Ruthven le Sam 27 Fév 2010 - 11:24

40 postes, c'est pourtant énorme ... Cela fait même saliver quand je vois qu'il n'y en a même pas un dans ma spécialité.

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par CherCollègue le Sam 27 Fév 2010 - 11:31

Le plus drôle, c'est que l'intégration des IUFM dans les fac a permis à certains enseignants de la 70e (beaucoup !) d'obtenir des postes soit de pur chercheur, soit des postes (intéressants !) de responsables administratifs/politiques.
Parce que vous comprenez, à ce niveau-là, avoir des étudiants et préparer des cours, ça craint ! ...

Vive le gâteau !

_________________
"Vous me comprendrez après la prochaine guerre des nations" Nietzsche.

CherCollègue
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par doctor who le Sam 27 Fév 2010 - 15:02

Je continue parce que le sujet est intéressant.

Une progression spiralée séparée d'une réflexion analytique sur les éléments du savoir à transmettre revient en fait à faire revoir de manière mécanique les cours précédents. En effet, rien ne justifie dans ce cas de figure qu'une connaissance précède ou suive une autre connaissance. Rien, donc, dans l'ordre des savoirs étudiés, pour aider à la réflexion, pour préparer la compréhension du point suivant par l'étude du point précédent.
C'est donc du rabâchage, du bourrage de crâne... Tout ce que ceux qui parelnt de cette notion rejettent...

En revanche, quand l'ordre des éléments de la matière est cohérent, chaque connaissance prépare l'étude de la suivante, et permet de réutiliser la précédente.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par CherCollègue le Sam 27 Fév 2010 - 16:20

Il s'agit de la méthode Assimil pour l'apprentissage des langues par répétition des acquis, Doctor Who. Oui, c'est du rabâchage. Et ça ne date pas d'hier ! Mais je ne trouve pas que ce soit forcément mauvais (pour les langues, en tout cas).

_________________
"Vous me comprendrez après la prochaine guerre des nations" Nietzsche.

CherCollègue
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par Abraxas le Sam 27 Fév 2010 - 17:30

@CherCollègue a écrit:Le plus drôle, c'est que l'intégration des IUFM dans les fac a permis à certains enseignants de la 70e (beaucoup !) d'obtenir des postes soit de pur chercheur, soit des postes (intéressants !) de responsables administratifs/politiques.
Parce que vous comprenez, à ce niveau-là, avoir des étudiants et préparer des cours, ça craint ! ...

Vive le gâteau !

Je l'ai annoncé depuis deux ans — je l'avis même dit à Darcos, qui, fataliste, m'avait expliqué qu'on ne pouvait se débarrasser de ces gens-là, comme d'habitude, qu'en les propulsant cers le haut, de façon à ce qu'ils n'enseignent plus. Mais ça se paye…

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par CherCollègue le Sam 27 Fév 2010 - 17:34

Je confirme avoir entendu la même chose, non pas de Darcos (je n'ai pas vos relations, cher Abraxas ! ), mais d'un de ses conseillers.

Propulsion vers le haut !

_________________
"Vous me comprendrez après la prochaine guerre des nations" Nietzsche.

CherCollègue
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par doctor who le Sam 27 Fév 2010 - 17:36

C'est la progression spiralée appliquée aux carrières.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par Thalie le Sam 27 Fév 2010 - 17:40

Moi qui pensais que tous les planqués des IUFM allaient enfin se retrouver dans de vraies classes avec de vrais élèves, je me suis donc trompée ??? heu Ecoeurée à nouveau.
Peut-on en savoir un peu plus ? Je ne sais pas ce qu'est la 70e section...

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par CherCollègue le Sam 27 Fév 2010 - 17:48

La 70e section du CNU réunit les enseignants spécialistes des sciences de l'éducation (comme Philippe Meirieu, par exemple). Mais... et je rejoins la remarque que je faisais à Ruthven, il y a aujourd'hui des spécialistes de la pédagogie dans toutes les sections du CNU, c'est-à-dire dans tous les domaines du savoir enseigné à l'université.

Par exemple, dans la 9e section du CNU (langue et littérature françaises), vous allez trouver des spécialistes de la didactique du français... La charité chrétienne ne m'autorise pas à vous citer des noms... Et pourtant !

_________________
"Vous me comprendrez après la prochaine guerre des nations" Nietzsche.

CherCollègue
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par doctor who le Sam 27 Fév 2010 - 17:53

C'est pas la 70ème section, mais la 5è colonne.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par Celeborn le Sam 27 Fév 2010 - 17:54

C'est aussi un peu la 7e compagnie, non ?
Au fait, Chercollègue, de la charité chrétienne, vous ? Allons allons...


Dernière édition par Celeborn le Sam 27 Fév 2010 - 18:06, édité 1 fois

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par CherCollègue le Sam 27 Fév 2010 - 18:01

Sachez qu'il y a des gens très bien, à la 70e ! et qui cuisinent le homard avec art...

_________________
"Vous me comprendrez après la prochaine guerre des nations" Nietzsche.

CherCollègue
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum