poème en lien avec les métamorphoses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

poème en lien avec les métamorphoses

Message par gautier le Lun 1 Mar 2010 - 11:00

Bonjour,

Je cherche un poème à donner en récitation aux élèves dans une séquence sur les métamorphoses.

Que me suggérez-vous?

gautier
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: poème en lien avec les métamorphoses

Message par Abraxas le Lun 1 Mar 2010 - 12:18

Mais quoi ! c'est trop chanté, il faut tourner les yeux
Éblouis de rayons dans le chemin des cieux.
C'est fait, Dieu vient régner, de toute prophétie
Se voit la période à ce point accomplie.
La terre ouvre son sein, du ventre des tombeaux
Naissent des enterrés les visages nouveaux :
Du pré, du bois, du champ, presque de toutes places
Sortent les corps nouveaux et les nouvelles faces.
Ici les fondements des châteaux rehaussés
Par les ressuscitants promptement sont percés ;
Ici un arbre sent des bras de sa racine
Grouiller un chef vivant, sortir une poitrine ;
Là l'eau trouble bouillonne, et puis s'éparpillant
Sent en soi des cheveux et un chef s'éveillant.
Comme un nageur venant du profond de son plonge,
Tous sortent de la mort comme l'on sort d'un songe.
Les corps par les tyrans autrefois déchirés
Se sont en un moment en leurs corps asserrés,
Bien qu'un bras ait vogué par la mer écumeuse
De l'Afrique brûlée en Tylé froiduleuse.
Les cendres des brûlés volent de toutes parts ;
Les brins plus tôt unis qu'ils ne furent épars
Viennent à leur poteau, en cette heureuse place
Riants au ciel riant d'une agréable audace.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: poème en lien avec les métamorphoses

Message par jehanne le Lun 1 Mar 2010 - 14:23

Chacun a toujours en lui
De quoi devenir autrui
Et peut par vent défavorable
naviguer vers d'autres fables.
Le lapin rêvant d'un zèbre
Finit par se déployer
Même hors de ses ténèbres
En petit cheval rayé.
L'éléphant léger de trompe
Tourne au plus pur papillon
Dans son coeur que ne détrompe
Une volage raison
Et son désir est si fort
Qu'il finit en son modèle
Par faire battre des ailes
Un corps peu fait pour l'envol.
Le serpent rêve de l'aigle
Qui finit par le saisir
Et le furet se dérègle
À vouloir toujours courir.
sur l'arbre il devient la branche
Vers laquelle il vient d'aller
Changé en bois il se penche
Sur un coeur tout enfeuillé.
(Supervielle, "Métamorphose" in "Légendaires")

Du même: "Naissance d'un palmier":

L'âme invisible et tout de même lourde
On se veut palme en son intimité,
Et l'on est un désir aux belles courbes,
Fourmillement de pressantes fiertés,
On ne peut plus dissimuler sa face
On va bondir dans sa réalité
Et tout d'un coup emplissant son espace
Fuse un palmier ivre de vérité,
Le tronc bien pris de taille et le bouquet
Illuminé d'un luxe perspicace,
Bien accroché de racines voraces
Il vibre encore de sa témérité
Quand un oiseau vérifiant la palce
Y fait son nid et sa félicité.

jehanne
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: poème en lien avec les métamorphoses

Message par Abraxas le Lun 1 Mar 2010 - 21:45

LA CHATTE MÉTAMORPHOSÉE
EN FEMME (*)




Un Homme chérissait éperdument sa Chatte,
Il la trouvait mignonne, et belle, et délicate,
Qui miaulait
d'un ton fort doux :
Il était plus
fou que les fous.
Cet Homme donc, par prières, par larmes,
Par sortilèges
et par charmes, (1)
Fait tant
qu'il obtient du Destin
Que sa Chatte
en un beau matin
Devient femme, et le
matin même,
Maître sot (2) en fait
sa moitié.
Le voilà fou d'amour
extrême,
De fou qu'il était
d'amitié.
Jamais la
Dame la plus belle
Ne charma
tant son Favori
Que fait cette
Épouse nouvelle
Son hypocondre
(3) de Mari.
Il l'amadoue
(4), elle le flatte ;
Il n'y trouve
plus rien de Chatte,
Et poussant
l'erreur jusqu'au bout,
La croit femme
en tout et partout,
Lorsque quelques Souris qui rongeaient de la natte (5)
Troublèrent le plaisir des nouveaux mariés.
Aussitôt la
Femme est sur pieds.
Elle manqua
son aventure.
Souris de revenir, Femme d'être en posture (6).
Pour cette fois, elle accourut à point
;
Car ayant changé de
figure,
Les Souris
ne la craignaient point.
Ce lui fut
toujours une amorce (7),
Tant le naturel
a de force.
Il se moque de tout, certain âge accompli.
Le vase est imbibé, l'étoffe a pris son pli.
En vain de
son train ordinaire
On le veut
désaccoutumer.
Quelque chose
qu'on puisse faire,
On ne saurait le
réformer.
Coups de fourche ni
d'étrivières (8)
Ne lui font changer de
manières ;
Et, fussiez-vous
embâtonnés (9),
Jamais vous n'en serez
les maîtres.
Qu'on lui
ferme la porte au nez,
Il reviendra par les
fenêtres.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: poème en lien avec les métamorphoses

Message par gautier le Lun 1 Mar 2010 - 22:50



Merci pour les propositions et pour le lien. J'ai trouvé mon bonheur.

gautier
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum