Retour sur le coup de fil du MEN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Retour sur le coup de fil du MEN

Message par fgers le Mar 2 Mar 2010 - 7:50

Il y a quand même quelques éléments qui doivent faire réfléchir dans cette procédure.

- Ce n'est pas un coup de fil du MEN. L'opération est réalisée par une entreprise privée. Quel coût dans une période paraît-il de vaches maigres? J'aimerais avoir un chiffrage en équivalent nombre de postes supprimés. D'autre part cela veut dire que le MEN communique à un entreprise des données confidentielles sur nos collègues.

- les informations données sont partiellement fausses, tout le monde l'a compris. Il s'agit de cour-circuiter les syndicats de manière à montrer aux enseignants qu'ils ne servent pas à grand chose, y compris pour les mutations. Mais même dans cette optique on pouvait penser que le ministère ferait cette opération juste après les résultats définitifs de la CAPA. Alors pourquoi avant?

- Le but à terme de l'opération est de casser le fonctionnement paritaire des mutations. Cela fait longtemps que le ministère a compris qu'il fallait y aller pas étapes, avec le bon vieux principe du coin sur lequel on tape un peu plus tous les ans. Ce qui me fait penser cela? Le président de la République: " Il faut que l'on abandonne la composition strictement paritaire des instances de dialogue social. Que d'heures perdues à tant de formalisme" 19/09/2007.

On se demande bien pourquoi les syndicats enseignants sont tant attachés à perdre leur temps. La transparence, l'égalité de traitements des personnels, le respect de la règle commune... Vieilleries à l'heure des DRH toutes puissantes et parfaitement efficaces.

_________________
Le courrier de S1 est ton meilleur ami

fgers
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur le coup de fil du MEN

Message par Daphné le Mar 2 Mar 2010 - 8:20

@fgers a écrit:Il y a quand même quelques éléments qui doivent faire réfléchir dans cette procédure.

- Ce n'est pas un coup de fil du MEN. L'opération est réalisée par une entreprise privée. Quel coût dans une période paraît-il de vaches maigres? J'aimerais avoir un chiffrage en équivalent nombre de postes supprimés. D'autre part cela veut dire que le MEN communique à un entreprise des données confidentielles sur nos collègues.
Cela me semble en effet illégal, les élus des personnels commissaires paritaires sont eux tenus au devoir de réserve et il nous était interdit de divulguer le projet avant le mouvement !! Maintenant le MEN paye pour le faire !

- les informations données sont partiellement fausses, tout le monde l'a compris. Il s'agit de cour-circuiter les syndicats de manière à montrer aux enseignants qu'ils ne servent pas à grand chose, y compris pour les mutations. Mais même dans cette optique on pouvait penser que le ministère ferait cette opération juste après les résultats définitifs de la CAPA. Alors pourquoi avant?
Parce que ce dispositif a été conçu par un esprit malade et totalement ignorant des réalités du mouvement et du travail paritaire : ils sont complètement déconectés de la réalité au cabinet !!
Celui qui a fait ça a pensé que le projet sorti de l'algo était valable et qu'il n'y avait rien d'autre à faire. Ça a été fait pour nous ocuper l'herbe sous les pieds c'est tout, pas pour informer les collègues !

Et je ne parle pas du coût d'une entreprise aussi inutile, il paraît qu'il faut faire des économies


- Le but à terme de l'opération est de casser le fonctionnement paritaire des mutations. Cela fait longtemps que le ministère a compris qu'il fallait y aller pas étapes, avec le bon vieux principe du coin sur lequel on tape un peu plus tous les ans. Ce qui me fait penser cela? Le président de la République: " Il faut que l'on abandonne la composition strictement paritaire des instances de dialogue social. Que d'heures perdues à tant de formalisme" 19/09/2007.

On se demande bien pourquoi les syndicats enseignants sont tant attachés à perdre leur temps. La transparence, l'égalité de traitements des personnels, le respect de la règle commune... Vieilleries à l'heure des DRH toutes puissantes et parfaitement efficaces.

Bon je vais m'arrêter là parce que ça m'énerve !

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur le coup de fil du MEN

Message par Maissa le Mar 2 Mar 2010 - 10:31

@fgers a écrit:Il y a quand même quelques éléments qui doivent faire réfléchir dans cette procédure.

- Ce n'est pas un coup de fil du MEN. L'opération est réalisée par une entreprise privée. Quel coût dans une période paraît-il de vaches maigres? J'aimerais avoir un chiffrage en équivalent nombre de postes supprimés. D'autre part cela veut dire que le MEN communique à un entreprise des données confidentielles sur nos collègues.

- les informations données sont partiellement fausses, tout le monde l'a compris. Il s'agit de cour-circuiter les syndicats de manière à montrer aux enseignants qu'ils ne servent pas à grand chose, y compris pour les mutations. Mais même dans cette optique on pouvait penser que le ministère ferait cette opération juste après les résultats définitifs de la CAPA. Alors pourquoi avant?

- Le but à terme de l'opération est de casser le fonctionnement paritaire des mutations. Cela fait longtemps que le ministère a compris qu'il fallait y aller pas étapes, avec le bon vieux principe du coin sur lequel on tape un peu plus tous les ans. Ce qui me fait penser cela? Le président de la République: " Il faut que l'on abandonne la composition strictement paritaire des instances de dialogue social. Que d'heures perdues à tant de formalisme" 19/09/2007.

On se demande bien pourquoi les syndicats enseignants sont tant attachés à perdre leur temps. La transparence, l'égalité de traitements des personnels, le respect de la règle commune... Vieilleries à l'heure des DRH toutes puissantes et parfaitement efficaces.

Fgers, si j'ai bien compris, le projet communiqué par l'entreprise privée est celui reçu par les syndicats avant les commissions.
Ce que fait le SNES - communiquer le projet aux syndiqués - ne porte-t-il pas déjà atteinte au dispositif ? Si tous les syndicats communiquaient le projet à tous les enseignants ayant participé au mouvement, cela ne permettrait-il pas de rendre complètement inutile le recours à l'entreprise privée et donc de mettre fin à cette (coûteuse) opération ?
Deuxième point, je note que ce qui perturbe les collègues (et m'a perturbée moi-même l'année dernière) est le fait de ne pas savoir pourquoi le projet a été modifié. Pourquoi les syndicats ne donneraient-ils pas à chaque syndiqué (et, cette fois, uniquement à leurs syndiqués) les raisons pour lesquelles le projet a été modifié ?
Qu'en penses-tu ?

Maissa
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur le coup de fil du MEN

Message par Daphné le Mar 2 Mar 2010 - 10:50

Maissa :
D'abord tout le monde n'est pas syndiqué. Il y a pas mal de collègues qui ne sont syndiqués nulle part.

Ensuite le projet est communiqué aux collègues avant que toutes les demandes tardives soient parvenues au ministère, et ces demandes tardives viennent généralement de collègues qui ont de forts barèmes : RC et enfants (mutation tardive des conjoints)
Donc il faut les faire passer en fonction de leur barème, d'où ils chassent les barèmes inférieurs qui doivent obtenir un voeu moins bien placé, d'où ils chassent encore les collègues qui vont ailleurs et ainsi de suite par un effet de chaine. Ce qui concerne pas mal de monde.
Il y a ensuite les mutations simultanées non réalisées par l'algorythme mais qui sont faites à la main par les commissaires paritaires, travail de recherche assez long car on cherche entre les différentes disciplines et les différents corps (ex certifié ou agrégé conjoint d'un PLP ou PEPS ou CPE.....ce sont des mouvements distincts)
Toutes ces mutations simultanées qui peuvent être réalisées parce que les collègues ont la barre vont encore faire sortir des collègues des académies attribuées dans un premier temps qu'il faudra réaffecter ailleurs et là encore effet de chaîne avec des modifications en cascade.

D'où je le répète la stupidité de ce dispositif conçu par quelqu'un qui ne connait rien de rien aux réalités du terrain.

Ah j'allais oublier les erreurs du ministère portant sur des disciplines complètes !!

Quant à informer ses adhérents du pourquoi du changement, quel intérêt, on l'a fait avec ceux qui nous le demandaient, on leur a expliqué que d'autres avaint plus de points qu'eux et donc étaient passés avant, ce qu'ils ont parfaitement compris. Mais ils ont regretté d'avoir été pris pour des gogos à qui on avait donné de faux espoirs : la chute a été bien plus dure. Alors que si on ne leur avait rien fait miroité, il n'y aurait pas eu cette déception.

Et c'est encore pire pour l'intra !!

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum