Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
John
Médiateur

Baccalauréat bientôt en contrôle continu

par John le Jeu 11 Mar 2010 - 22:48
On commence par le bac pro :

Dès la rentrée prochaine,les élèves de Bac pro passeront quasiment toutes les épreuves en contrôle continu, en cours d'année. Seules les épreuves de français et d'histoire-géographie seront passées en juin. Le syndicat des professeurs de lycée professionnel Snuep-FSU dénonce ces nouvelles modalités d'évaluation envisagées pour la validation du baccalauréat professionnel qui seront présentées jeudi 11 mars 2010 lors du Conseil Supérieur de l'Education.

Encore un sujet de mécontentement dans l’Education nationale : cette fois, ce sont les profs des filières professionnelles qui ont décidé de partir en guerre contre un projet de réforme du bac pro. Projet inscrit à l’ordre du jour du conseil supérieur de l’éducation (organe consultatif présidé par le ministre) qui se réunit aujourd’hui.
Si cette réforme est adoptée, les élèves de terminale des lycées professionnels passeront leur bac en contrôle continu.

Terminé, l’examen général du mois de juin : les 120.000 candidats au bac pro ne passeront plus que deux épreuves à la veille des grandes vacances, le français et l’histoire géographie.
Les autres matières seront évaluées par leurs professeurs tout au long de l’année.

Les profs seront donc à la fois les concepteurs et les correcteurs des épreuves. Ce mode d’évaluation mettra en péril l’équité entre les élèves, selon les syndicats.

L’intérêt de cette réforme ? Il est purement financier, estiment les syndicats.
Ces nouvelles évaluations devraient être mises en place à la rentrée 2012 ; elles concerneront 120.000 élèves chaque année.

Par ailleurs, une grève nationale est prévue demain dans les collèges et lycées, à l’appel des principaux syndicats du second degré. Ils entendent protester contre la réforme du lycée (général) et contre les suppressions de postes dans l’éducation.

http://www.rtl.fr/fiche/5935122639/info-rtl-le-bac-professionnel-bientot-en-controle-continu.html

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
ysabel
Devin

Re: Baccalauréat bientôt en contrôle continu

par ysabel le Jeu 11 Mar 2010 - 23:38
Parfois je me dis, vivement le contrôle continu pour ne plus finir le 10/12 juillet, pour ne plus avoir 110 élèves à faire passer à l'oral en 8 jours.

de toute manière, à près de 90% de réussite au bac actuellement, qu'est-ce que cela changerait ?

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
caraboss
Niveau 3

Re: Baccalauréat bientôt en contrôle continu

par caraboss le Ven 12 Mar 2010 - 0:13
90 % tu exagères, je crois que c'est un peu plus autour de 80%. Mais le problème est ailleurs. Je travaille en lycée pro et le contrôle continu existe déjà pour les CAP ; c'est donc nous qui délivrons le diplôme et comment éviter de faire réussir les élèves ? Le caractère un peu solennel des épreuves finales a cédé la place à des épreuves qui s'assimilent plus à un contrôle préparé qu'autre chose. Par le jeu des coefficients, les profs du domaine professionnel ont un rôle prépondérant. C'est tellement formidable qu'à la rentrée, ils vont regrouper les classes de CAP (dont les effectifs étaient limités à 15 élèves dont de très nombreux proviennent de Segpa) à 30!!! dans les matières générales. C'est une pure folie pour les gamins et pour les profs. Comme toujours, ils y vont par tranches : les CAP, les bac pro et pour finir les bacs généraux. Sombres perspectives si on se bouge pas.
avatar
fgers
Niveau 9

Re: Baccalauréat bientôt en contrôle continu

par fgers le Ven 12 Mar 2010 - 5:59
@John a écrit:On commence par le bac pro :

Dès la rentrée prochaine,les élèves de Bac pro passeront quasiment toutes les épreuves en contrôle continu, en cours d'année. Seules les épreuves de français et d'histoire-géographie seront passées en juin. Le syndicat des professeurs de lycée professionnel Snuep-FSU dénonce ces nouvelles modalités d'évaluation envisagées pour la validation du baccalauréat professionnel qui seront présentées jeudi 11 mars 2010 lors du Conseil Supérieur de l'Education.

L’intérêt de cette réforme ? Il est purement financier, estiment les syndicats.
Ces nouvelles évaluations devraient être mises en place à la rentrée 2012 ; elles concerneront 120.000 élèves chaque année.


Je suis convaincu que c'est plus que cela. Plus de bac national c'est un pas de plus vers le passage des profs du professionnel vers la fonction publique territoriale comme les TOS. Les régions sont déjà en charge de la formation professionnelle, bref, cohérence, équité, efficience et tout le bla bla. Belle occasion d'enlever une cuisse au mammouth!

_________________
Le courrier de S1 est ton meilleur ami
avatar
sand
Esprit sacré

Re: Baccalauréat bientôt en contrôle continu

par sand le Ven 12 Mar 2010 - 6:50
Le contrôle continue...
Un IA auquel une délégation de profs demandait récemment quelques moyens supplémentaires leur a expliqué que la faiblesse des résultats des élèves s'expliquait aussi par la sévérité de leur contrôle continu. A eux de rejoindre la moyenne académique, en somme.
avatar
neo
Grand sage

Re: Baccalauréat bientôt en contrôle continu

par neo le Ven 12 Mar 2010 - 10:16
En collège, on y arrive : l'an prochain, validation obligatoire du p..... de socle commun obligatoire pour l'obtention du brevet. A terme, double emploi avec le brevet, donc suppression du brevet, et évaluation locale à 100% ! Le livret de compétences du collège zep aura-t-il la moindre valeur, face au livret de compétences du collège chicos de centre ville ??
Chez nous, conformément à la consigne nationale du SNES, nous avons signé un refus collectif de remplir ce livret de compétences cette année (il n'a rien d'obligatoire, contrairement à ce que laisse penser une circulaire au BO, qui n'a aucun caractère légal !)
avatar
guillaume.ransinan
Niveau 8

Re: Baccalauréat bientôt en contrôle continu

par guillaume.ransinan le Ven 12 Mar 2010 - 11:11
Dis, maitresse, tu me donnes une bonne note pour le bac, sinon je crève les pneus de ta voiture?
avatar
Aredius
Niveau 9

Re: Baccalauréat bientôt en contrôle continu

par Aredius le Lun 15 Mar 2010 - 12:57
Enfin ! finie l'hypocrisie ?
Quand Alexandre sera-t-il au programme ?
"
LA STATUE DU CLIENT


Le plaisir d'obéir pousse l'homme à faire des rois et le plaisir de
changer, à leur couper la tête. Ensuite, les rois lui manquent. Il célèbre
ceux des autres, leur femme, leur belle-soeur, leurs amours, leur
sentinelle, leur valet de chambre. Il publie les Mémoires de leur maître
d'hôtel. Il cite les bons mots de leur basset. Il en emplit les journaux
les plus lus. Il loue pour sa nuit de noces, dans le palais défraîchi de
quelque prince teuton, la chambre humide où mourut une vieille dame qui
était cousine de deux empereurs. Il cherche à se frotter aux idoles pour
que la dorure lui en reste aux doigts. Il chante l'égalité, sans doute,
mais le coeur n'y est pas : ce qu'il voudrait, c'est d'être plus égal que
les autres, ce qu'il aimerait, ce serait d'être roi. Pour pouvoir le
devenir, il veut que tout le monde le soit. Il crée des rois du poisson
sec, du rock'n roll, du bout dur et du chapeau mou, de la prose, des vers
et du n'importe quoi. Des monarques qui durent deux jours pour qu'un autre
leur succède plus vite ; des trônes accessibles à tout le monde, des prix
pour tous, des couronnes, des honneurs. Un prix Goncourt, au temps passé,
« faisait » quinze ans ; il « fait trois mois. On crée des rois avec des
gagnants de mots croisés, des vedettes avec le monsieur qui a cru voir
l'assassin, avec l'expert en chaises cannées, l'homme qui a mangé une tête
de veau en douze minutes, et celui qui a été guéri par les petites pilules
Kinétoi.

S'il est une chose insupportable au démocrate, c'est le plaisir de
l'égalité. Il veut des records, des stars, des personnages mythiques. Il
veut, à la limite, que son Premier ministre mange à la foire une vache en
sucre grandeur nature, comme dans la Cavalière Elsa. Et il aime les
records dans l'absurde parce que, en même temps, il les méprise, et qu'il
a l'espoir de succéder. Il faut que le champion passe vite, qu'il y en ait
d'autres et que son tour vienne, pour qu'il ait lui aussi sa photo dans le
journal. Il désire des rois de jeu de massacre. Parce qu'il vaut mieux que
le titre aille au mérite douteux ; autrement, ce ne serait pas juste ; le
même aurait tout, titre et mérite. Le mérite à l'un, la place à l'autre,
c'est une bonne loi. J'ai vu des gens attendre à leur fenêtre de voir
passer, pour s'esclaffer, tant ils trouvaient la chose bouffonne, le
député qu'ils avaient élu !

Parallèlement, on valorise le rien ; c'est une façon de multiplier les
rois. On appelle le collège lycée, collège l'école complémentaire. On
donne du galon au néant. Dans le vocabulaire communiste, le poinçonneur du
métro s'appelle un « travailleur » ; le chirurgien, qui a ouvert deux
ventres et quatre têtes dans sa journée et qui recommencera le lendemain,
n'a pas droit à ce titre éminent. Le valet de ferme s'appelle un
auxiliaire technique » (« auxiliaire technique agricole »). Pour quoi
faire ? Pour le rendre grotesque ? Le valet de ferme est un homme utile et
compétent ; pourquoi chercher à le rendre ridicule ?

Quant au bachot, on a donné son nom à une parodie d'examen qui ne réclame
même pas du gagnant la connaissance de l'orthographe. Un député a sagement
proposé une loi qui le donnerait à tout le monde, d'autorité, à l'âge de
dix-huit ans. Ce serait une grosse économie. Partout, c'est la haine de la
chose, et le culte de son apparence. On n'aime plus que la grenouille
parée des plumes du bœuf.

Ce qu'il y a de curieux, c'est que le public, qui connaît pourtant le
processus, qui l'a voulu, et qui en est responsable, finit par croire à la
grenouille qu'il a gonflée, à l'orthographe du bachelier qu'il a voulu
sans orthographie, à l'autorité générale de l'immense M. Testevuide qui
n'a pourtant son portrait dans le journal que pour avoir été sauvé de
l'engorgement du foie par le dépuratif Kiguéri. C'est lui qui atteste en
tout. Il fait autorité. Autrefois, on aurait demandé la publicité d'un
stylo à la marquise de Sévigné, d'un tailleur à Brummel (célèbre dandy
anglais), d'un fourneau à Landru. Maintenant, c'est à M. Testevuide. Il
est interchangeable, il est universel. C'est lui qui cautionne toutes les
gloires. C'est la perfection même de son anonymat qui lui confère toute
compétence. « Regardez bien cet homme, dit la publicité : c'est un expert
en chaises cannées. » On le regarde, on ne remarque rien. On cherche sur
son front la marque du génie, une lueur, je ne sais quoi, quelque
protubérance qui serait la bosse des chaises cannées. Ou du capsulage des
bouteilles. Mais rien ne distingue sa bonne physionomie de celle du
monsieur qui a appris les langues au moyen de disques, ou raffermi son
buste avec la « pierre de Lune », sinon parfois la légère calvitie qui
s'acquiert par le sérieux des préoccupations. C'est exactement le même
expert qui remercie M. Galuchot de lui avoir vendu sa table de cuisine: «
Merci, monsieur Galuchot, dit-il, ça, c'est du meuble. » C'est encore lui
qui achète le savon Chose. C'est sur sa tête que repoussent les cheveux,
grâce aux produits du Grand Laboratoire Machin, la montrant Avant et Après
et prouvant même par là que non seulement le grand produit fait repousser
la chevelure, mais qu'il rectifie le noeud de cravate, nettoie le col et
rase le menton, car, Après, toutes ces choses sont beaucoup mieux
qu'Avant. Oui, c'est lui le grand homme anonyme. C'est le roi du jour.
C'est l'Expert Inconnu. Comme on comprend que tout le monde s'incline
devant l'autorité de sa vaste insignifiance ! Ce n'est plus l'homme
quelconque, c'est le Client. Plus il est banal, plus il plaît, plus il
rassure, plus il pensera comme on pense soi-même. Et c'est là le point.

Il ne lui manquait que sa biographie. C'est une lacune qui vient d'être
comblée. Avec éclat. Par l'éditeur qui a fait le livre le plus cher du
monde : L'Apocalypse, illustrée par Dali. L'Apocalypse de Dali est en
vente pour deux cents millions. C'est un de ces livres qui font date. On
ne l'ouvre qu'avec un concierge. On n'en parle qu'avec des chiffres, comme
du Quid ', qui a nécessité l'exploration de huit mille volumes par deux
cent soixante-cinq auteurs pour répondre à toutes les questions qui
empêchent de dormir l'homme moderne telles que le nombre des jésuites et
le prix de l'hectare de terre arable dans le Loiret ; ou comme le Guinness
Book, le Livre des Extrêmes', qui sait la vérité sur l'âge du plus vieux
chat ; ou encore comme l'Histoire du Sud, le livre le plus grand du monde,
qui a plus de deux mètres de haut, et un moteur de douze chevaux pour
tourne-pages.

L'Apocalypse de Dali n'a que soixante-quinze centimètres de long, mais sa
seule couverture pèse quatre-vingts kilos ; elle est en bronze incrusté de
fourchettes. Le texte de l'ouvrage a été manuscrit par une dame
poliomyélitique, avec quatre-vingt-trois mille lettres, pas une rature et
deux années de travail. Pour ne rien laisser au hasard, Dali avait réalisé
en plâtre une grosse bombe, incrustée d'une montre, d'une croix, de clous
et de médailles de piété, qu'il avait lancée sur un cuivre où les objets
s'étaient gravés. Au Vélodrome d'Hiver. Et c'était sur ce cuivre qu'il
avait tracé sa Pietà.

Tels sont les progrès de l'Industrie.

On a d'ailleurs inventé, depuis, le pinceau à air comprimé, un pinceau
rotatif de mille cinq cents tours-minute, qui va sept cent
quatre-vingt-dix-huit fois virgule cinq plus vite que Michel-Ange
lui-même, et la peinture à la hache de bûcheron qui sera suivie très
prochainement, n'en doutons pas, de l'aquarelle au sabre d'abordage.

Quoi qu'il en soit, c'est l'éditeur Foret qui, misant à la fois sur le
talent, le travail, la qualité, la badauderie et le snobisme, le prestige
de l'ésotérisme et le succès des moustaches de Dali, a fait faire, à la
bombe, ce livre prodigieux qui se raconte avec des anecdotes, au prix
desquelles l'intérêt du texte n'est plus qu'un prétexte léger. On voit par
là qu'il connaît son siècle et son métier ; un siècle où ce qui passionne,
plutôt que l'information, c'est le nom du speaker qui annonce (d'une voix
aimable, avec quelque chose d'engageant!) la perte de quelque territoire
grand quinze ou vingt fois comme la France ; où le metteur en scène vous
explique qu'une pièce est une « proposition que l'auteur fait au metteur
en scène »... (c'est-à-dire que Molière, Shakespeare ou Euripide sont des
prétextes retouchables aux inventions de M. Durand, à ses humeurs et ses
enjolivures) : où Mlle Machin, célèbre pour son buste, a plus de droits
que l'auteur sur le texte d'une oeuvre qu'on veut adapter à l'écran ; où
le tailleur, autrement dit, a le droit de vous couper les jambes plutôt
que d'allonger le pantalon ; où ce n'est plus au peintre des décors de
faire valoir une oeuvre de Hugo, mais à Hugo de faire valoir le peintre ;
à M. Tartempion de raconter Racine, mais à Racine de raconter M.
Tartempion.

C'est du moins ce que j'apprends par une annonce de presse qui propose,
pour un prix d'ailleurs assez sérieux, à tout homme désireux d'avoir sa
biographie, de la commander aux Editions Foret, à quelque écrivain
distingué, avec portrait et illustrations. Elle lui sera livrée sans délai
« dans un emboîtage de haut luxe ».

Attendons-nous à voir bientôt paraître, sous la plume d'Henry de
Montherlant, de Jean Paulhan ou d'André Maurois, la Vie de M. Testevuide.
On y lira l'histoire de sa rougeole et de son certificat d'études,
peut-être même de ses oreillons. Leacock' avait prévu la chose en
écrivant, dans ses nouvelles, cette belle Vie de John Smith où le client
du métro et le parfait abonné du gaz peuvent mirer en eux-mêmes leur
grisante aventure.

C'est ainsi que la célébrité sera mise à la portée de tout le monde.
Il ne restera Plus qu'à faire faire par Rodin une statue de l'usager de
l'autobus. En bronze moulé. Très légèrement pensive. Et à la mettre dans
un square important.

Ne riez pas, mais saluez au passage. C'est le monument du roi de l'époque."
C'est la vraie statue du Client.

_________________
Aredius, Nantes,http://lefenetrou.blogspot.com
"Homo sum et nihil humani a me alienum puto" (Terence)
"Quis custodiet ipsos custodes? " (Juvenal)
avatar
fgers
Niveau 9

Re: Baccalauréat bientôt en contrôle continu

par fgers le Lun 15 Mar 2010 - 18:56
@caraboss a écrit:90 % tu exagères, je crois que c'est un peu plus autour de 80%. Mais le problème est ailleurs. Je travaille en lycée pro et le contrôle continu existe déjà pour les CAP ; c'est donc nous qui délivrons le diplôme et comment éviter de faire réussir les élèves ? Le caractère un peu solennel des épreuves finales a cédé la place à des épreuves qui s'assimilent plus à un contrôle préparé qu'autre chose. Par le jeu des coefficients, les profs du domaine professionnel ont un rôle prépondérant. C'est tellement formidable qu'à la rentrée, ils vont regrouper les classes de CAP (dont les effectifs étaient limités à 15 élèves dont de très nombreux proviennent de Segpa) à 30!!! dans les matières générales. C'est une pure folie pour les gamins et pour les profs. Comme toujours, ils y vont par tranches : les CAP, les bac pro et pour finir les bacs généraux. Sombres perspectives si on se bouge pas.

Pour ceux qui s'acharnent un peu c'est 96% en deux ans!
On va bientôt donner le bac. Tout y prépare. C'est effectivement une sombre perspective.

_________________
Le courrier de S1 est ton meilleur ami
avatar
guillaume.ransinan
Niveau 8

Re: Baccalauréat bientôt en contrôle continu

par guillaume.ransinan le Mar 16 Mar 2010 - 11:08
Puisque il parait que tout le monde est intelligent (entendu il y a peu encore dans un débat télévisé, de la part d'un bien pensant), il est normal que tout le monde ait le bac.
Contenu sponsorisé

Re: Baccalauréat bientôt en contrôle continu

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum