Le Principal annule la punition collective que j'ai donnée

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le Principal annule la punition collective que j'ai donnée

Message par arria le Jeu 8 Avr 2010 - 20:29

marquisedemerteuil a écrit:Tu mets 0.5.


arria
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Principal annule la punition collective que j'ai donnée

Message par Cath le Ven 9 Avr 2010 - 11:23

@PAELLA a écrit:

D'après le Principal, donner un zéro à un élève pour un devoir non rendu est illégal (mais tout le monde le pratique!!!!!)


c'est faux, c'est aussi je crois dans le même BO de juillet 2000.

Ton cde se fout de toi, continue à ne pas te laisser faire.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Principal annule la punition collective que j'ai donnée

Message par PAELLA le Ven 9 Avr 2010 - 13:24

cath560 de quel BO s'agit-il exactement?

Merci

PAELLA
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Principal annule la punition collective que j'ai donnée

Message par Cath le Ven 9 Avr 2010 - 14:16

C'est la lettre du ministère de l'éducation nationale du 20 février 2001 signée de Jean-Paul gaudemar, lettre déjà citée ici.

La lettre du ministère de l'Education nationale du 20 février 2001 :

« Il semble qu'une des dispositions de ces textes, par ailleurs assez bien compris, dans l'ensemble, dans leurs intentions que dans leurs modalités de mise en oeuvre, suscite de vives réactions, voire des incompréhensions ou des inquiétudes, notamment de la part de certains enseignants.

« Il s'agit du paragraphe précisant « qu'il n'est pas permis de baisser la note d'un devoir en raison du comportement d'un élève ou d'une absence injustifiée. Les zéros doivent être proscrits. »

« Je souhaiterais lever toute ambiguïté sur le sens de ce paragraphe précis, qui ne vise en rien à réglementer les modes d'évaluation pédagogique ni à amoindrir l'autorité des enseignants.

« Cette disposition, qui établit une distinction claire entre évaluation pédagogique et domaine disciplinaire, ne signifie en aucune manière que les zéros doivent disparaître de l'évaluation du travail scolaire.

« Un devoir non remis sans excuse valable, une copie blanche rendue le jour du contrôle, une copie manifestement entachée de tricherie, ou encore un travail dont les résultats sont objectivement nuls, peuvent justifier qu'on y ait recours.

« L'évaluation du travail scolaire, domaine qui relève de la responsabilité pédagogique propre des enseignants, ne peut être contestée, car elle est fondée sur leur compétence disciplinaire.

« Toutefois, cette évaluation ne doit pas être altérée par des considérations tenant au comportement des élèves. En effet, un comportement en classe, inadapté ou perturbateur, ne peut être sanctionné par une baisse de note ou par un zéro entrant dans la moyenne de l'élève. Relevant du domaine disciplinaire, il doit cependant être sanctionné d'une autre manière, prévue dans la liste des punitions scolaires ou des sanctions disciplinaires.

« Pour ce qui est de l'absence à un contrôle de connaissances, si elle est justifiée, une épreuve de remplacement peut être mise en place ; si elle est injustifiée, elle implique une absence de notation qui aura une incidence sur la moyenne, calculée en fonction du nombre d'épreuves organisées au cours de la période de notation.

En tout état de cause, ce texte ne prévoit en rien de faire bénéficier un élève volontairement absentéiste d'une moyenne supérieure à celle qu'il mérite.

« Ces dispositions, expliquées et comprises, contribueront, j'en suis sûr, à asseoir la crédibilité et l'autorité des enseignants sur des bases claires et équitables, permettant ainsi aux élèves de disposer de repères établis en toute transparence par les adultes. »

Cette lettre est signée par Jean-Paul de Gaudemar (directeur de l'enseignement scolaire) et M. Daubresse (IA, directeur des services départementaux de l'EN)

(Je ne parviens pas à la retrouver sur le net (je l'avais imprimée sans le lien).

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Principal annule la punition collective que j'ai donnée

Message par Camélity Jane le Ven 9 Avr 2010 - 14:20

Je suis contre les punitions collectives.
Elles sont quasiment toujours injustes, vu qu'on a toujours au moins un élève calme dans un groupe qui ne mérite pas d'être puni.
Par ailleurs, leur seule efficacité consiste à créer ou à intensifier un conflit entre le prof et mes élèves.
Donc, à court terme, on semble résoudre le problème, mais on se rend compte très vite qu'il n'en est absolument rien, au contraire.

Camélity Jane
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Principal annule la punition collective que j'ai donnée

Message par Cath le Ven 9 Avr 2010 - 14:22

Heu, je crois que ce n'est pas tout à fait ça le sujet...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Principal annule la punition collective que j'ai donnée

Message par Camélity Jane le Ven 9 Avr 2010 - 14:31

Pardon, je n'ai pas été explicite.
Je voulais dire que, comme je suis contre ce genre de sanction, je peux comprendre que le directeur trouve que cette punition générale, par mesure de justice,doive être annulée.
Par contre, j'estime que s'il peut toujours en discuter avec le prof et tâcher de la convaincre de "commuer la peine" Wink , il n'a pas à lever la punition à sa place.

Camélity Jane
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Principal annule la punition collective que j'ai donnée

Message par Lornet le Ven 9 Avr 2010 - 15:11

Ce n'est pas une punition générale.
Si je donne à mes élèves un devoir à la maison, et que sur 30, j'en récupère cinq, je donne une punition aux vingt-cinq élèves qui ne me rendent rien, par mesure de justice.
Paëlla n'a pas puni toute la classe. Mais les fauteurs de trouble étaient nombreux et ont fait masse. Non seulement le CDE n'aurait pas dû annuler la sanction, mais il aurait dû aller devant les élèves punis et leur expliquer l'attitude qu'on attend d'eux en cours.

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Principal annule la punition collective que j'ai donnée

Message par PAELLA le Ven 9 Avr 2010 - 15:59

Merci Lornet.

Camélity Jane, moi je ne suis pas pour les punitions collectives, car cela dégrade la relation entre le prof et les élèves d'une classe ainsi que l'ambiance. Mais, lorsqu'il y a une perturbation il me semble qu'on ne peut pas laisser faire....
Je n'avais pas puni toute la classe, donc ce n'était pas une punition générale, mais les fauteurs de trouble étaient nombreux.

Je précise que la sanction que j'ai donnée n'a pas était annulée.

J'ai réussi à savoir en parlant avec un élève de cette classe que la plupart des impliqués ont été menacés par 2 élèves (de la classe) sous peine de subir des représailles s'ils ne participaient pas.

Je connais les noms de ces deux oiseaux. Le Principal et le CPE sont au courant aussi sur l'identité des vrais incitateurs et ils s'en fichent.
Voilà la suite.

PAELLA
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum