Le château de Kafka : les pires absurdités observées dans l'exercice de notre métier

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le château de Kafka : les pires absurdités observées dans l'exercice de notre métier

Message par John le Dim 28 Mar 2010 - 23:25

Continuez à remplacer même dans l'au-delà !!!

Ben oui : qui remplace Saint Pierre pour tenir les clés, et Belzébuth pour entretenir le feu ?

J'imagine le document... :

Convocation

S/c du vénéré Saint Pierre,
S/c de l'archange Saint Gabriel, saint patron des communications

Chère bonne âme,

Le jury de recrutement des nouveaux entrants en Enfer et au Paradis aura lieu autour de l'arbre de la connaissance lors de la fête des Rameaux. Vous êtes convoqué pour être membre de cette commission. Vous trouverez ci-joint le vade-mecum de membre de jury d'attribution de l'A.P.V. (Admission post-vitam) établi par les très respectables Saint Michel, Saint Jérôme et Saint Yves de Tréguier.

Cette convocation est prioritaire sur tout châtiment infernal ou toute activité édénique, y compris les chants de psaumes et cantilènes.

P.J. : Remboursement des frais de transport à adresser à Saint Christophe

Copie transmise par Saint Isidore de Séville, responsable du service informatique, au Roi des Enfers et à sa Seigneurie suprême.


Dernière édition par John le Dim 28 Mar 2010 - 23:40, édité 3 fois

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Kafka : les pires absurdités observées dans l'exercice de notre métier

Message par Mélu le Dim 28 Mar 2010 - 23:30

J'ai été convoquée en tant que T2 à une formation obligatoire concernant les T1. Autant dire que je me suis enuyée comme un rat mort, que je n'avais rien à y faire, mais que j'ai dû rester pour émarger parce que j'avais abandonné mes classes pour me taper 1h30 de route pour rien.

_________________
"Pourquoi sommes-nous au monde, sinon pour amuser nos voisins et rire d'eux à notre tour ?"
[ Jane Austen ] - Extrait de Orgueil et préjugés

Mélu
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Kafka : les pires absurdités observées dans l'exercice de notre métier

Message par Ruthven le Dim 28 Mar 2010 - 23:40

@Celeborn a écrit:
Ainsi, là, nous avons reçu pendant 2 semanes (je crois) 2 étudiants (non reçus au concours l'année dernière) qui ont effectué un stage dans l'établissement en se partageant les classes d'un collègue qui NE DEVAIT SURTOUT PAS les encadrer ou les tutorer, et qui n'avait donc plus de classes (et a donc pu rester chez lui).


Ces étudiants doivent être des M2 en stage en responsabilité (payés), ils n'ont donc pas d'encadrement. En revanche, ton collègue a accepté ? Si jamais il y a un pépin avec les classes, est-il sûr d'être couvert ?
Je ne vois pas quel type d'arrêté le rectorat peut envoyer pour suspendre le service pendant quinze jours.

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Kafka : les pires absurdités observées dans l'exercice de notre métier

Message par ysabel le Dim 28 Mar 2010 - 23:42

@John a écrit:
Continuez à remplacer même dans l'au-delà !!!

Ben oui : qui remplace Saint Pierre pour tenir les clés, et Belzébuth pour entretenir le feu ?

J'imagine le document... :

Convocation

S/c du vénéré Saint Pierre,
S/c de l'archange Saint Gabriel, saint patron des communications

Chère bonne âme,

Le jury de recrutement des nouveaux entrants en Enfer et au Paradis aura lieu autour de l'arbre de la connaissance lors de la fête des Rameaux. Vous êtes convoqué pour être membre de cette commission. Vous trouverez ci-joint le vade-mecum de membre de jury d'attribution de l'A.P.V. (Admission post-vitam) établi par les très respectables Saint Michel, Saint Jérôme et Saint Yves de Tréguier.

Cette convocation est prioritaire sur tout châtiment infernal ou toute activité édénique, y compris les chants de psaumes et cantilènes.

P.J. : Remboursement des frais de transport à adresser à Saint Christophe

Copie transmise par Saint Isidore de Séville, responsable du service informatique, au Roi des Enfers et à sa Seigneurie suprême.


j'adore ! C'est 10 000 fois mieux que mes copies de STL

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Kafka : les pires absurdités observées dans l'exercice de notre métier

Message par Jane le Dim 28 Mar 2010 - 23:43

heather a écrit:Une amie qui a reçu un arrêté d'affectation (remplacement) jusqu'en 2099. Donc affectation post-mortem.
J'adore !

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Kafka : les pires absurdités observées dans l'exercice de notre métier

Message par papillonbleu le Dim 28 Mar 2010 - 23:55

Je suis écroulée de rire ! elephantrose

papillonbleu
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Kafka : les pires absurdités observées dans l'exercice de notre métier

Message par Audrey le Dim 28 Mar 2010 - 23:58

grandiose John...

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Kafka : les pires absurdités observées dans l'exercice de notre métier

Message par Carabas le Lun 29 Mar 2010 - 0:02

myfarenier a écrit:Le TéZéRiat post-mortem !
Continuez à remplacer même dans l'au-delà !!!
Ben quoi? Le professeur d'histoire de la magie dans Harry Potter est bien un fantôme.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Kafka : les pires absurdités observées dans l'exercice de notre métier

Message par Cath le Lun 29 Mar 2010 - 12:00

Y a des collègues dont on a refusé la démission "pour raisons de service".
Alors on peut bien leur refuser de mourir! (feignants de tzr, tiens! tout est bon pour ne pas aller bosser...)

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Kafka : les pires absurdités observées dans l'exercice de notre métier

Message par papillonbleu le Lun 29 Mar 2010 - 12:13

Y a des collègues dont on a refusé la démission "pour raisons de service".
C'est vrai ??? mais c'est un vrai cauchemar !!! affraid

papillonbleu
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Kafka : les pires absurdités observées dans l'exercice de notre métier

Message par Daphné le Lun 29 Mar 2010 - 12:27

Alors là je me mettrais en congé maladie et si je n'obtiens pas le congé je n'y vais pas : ils font quoi, venir te chercher par la peau du dos chaque matin ??

PS : vous remarquez que je reste correcte dans mon vocabulaire

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Kafka : les pires absurdités observées dans l'exercice de notre métier

Message par Tournesol le Lun 29 Mar 2010 - 12:55

Une collègue en congé mater dès la rentrée de septembre ; moi, TZR rattachée au même établissement. Lettre au rectorat de ma part pour la phase d'ajustement, courrier de la part de la collègue de son côté, appel du principal du collège dès le mois de juin, le tout soulignant la pertinence (de notre point de vue) que je fasse ce remplacement.
Arrive le 1er septembre. Je suis sans affectation. Il n'y a personne face aux élèves, deux semaines durant.

Un remplacement annoncé en juillet pour toute l'année scolaire en collège, finalement interrompu la veille des vacances de février pour aller prendre le relai dans un lycée où manque un prof (congé mater) depuis janvier. L'histoire de Pierre et Paul qui s'échangent leurs fringues...

_________________
J'habite près de mon silence
à deux pas du puits et les mots
morts d'amour doutant que je pense
y viennent boire en gros sabots
comme fantômes de l'automne
mais toute la mèche est à vendre
il est tari le puits, tari.

(G. Perros)

Vis comme si tu devais mourir demain, apprends comme si tu devais vivre toujours. (Gandhi)

Tournesol
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Kafka : les pires absurdités observées dans l'exercice de notre métier

Message par yasyas le Lun 29 Mar 2010 - 14:14

2 collègues TZR affectées chacune sur deux remplacements : l'une au collège à Versailles et au lycée à St Cyr, l'autre au lycée à Versailles et au collège à St Cyr... pas moyen de s'arranger pour regrouper soit par ville, soit une au collège une au lycée...

L'année dernière j'ai fait de la figuration à la prérentrée dans mon collège de rattachement... j'ai attendu 4 jours pour que le lycée d'à côté : même nom, même cité scolaire m'appelle pour un remplacement.

La collègue que je remplaçais était en congé maternité (donc le rectorat était au courant depuis un moment), qu'elle enchainait avec un congé formation (absence prévue de longue date aussi) Le proviseur me reçoit en me disant que je suis là pour l'année, même si officiellement mon remplacement s'arrête aux vacances d'octobre, je débarque à la rentrée d'octobre, et on me demande de rentrer chez moi parce que le rectorat n'a pas "eu le temps" de faire mon nouveau contrat de remplacement jusqu'en juin...
J'ai eu une semaine de "vacances" tous frais payés par le MEN et mes élèves une semaine sans cours... (sans compter que je les avais croisés dans la cour et qu'ils n'ont pas bien compris ce qui se passait...)

Cette année l'espagnol devient obligatoire en bac pro pour les séries tertiaires... le plp lettres espagnol est fermé depuis plusieurs années, (j'ai vérifié pour cette année ils ne l'ont toujours pas réouvert), et les tzr certifiés ou agrégés sont envoyés en lp

Beaucoup des élèves qui arrivent en bac pro viennent de 3è DP6 ou insertion, où... ils ne faisaient plus espagnol vu qu'ils allaient en lp...

yasyas
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Kafka : les pires absurdités observées dans l'exercice de notre métier

Message par Aredius le Lun 29 Mar 2010 - 14:22

Je me souviens de l'époque où il y avait au Ministère une direction des moyens et une direction des objectifs. Elles ne se parlaient pas.
Et des chefs qui parlaient "systémique" blablaware as usual

_________________
Aredius, Nantes,http://lefenetrou.blogspot.com
"Homo sum et nihil humani a me alienum puto" (Terence)
"Quis custodiet ipsos custodes? " (Juvenal)

Aredius
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Kafka : les pires absurdités observées dans l'exercice de notre métier

Message par retraitée le Lun 29 Mar 2010 - 15:03

@Celeborn a écrit:
@Jane a écrit:
Et aussi, pas de remplaçant pour mon 2ème congé maternité (le truc qu'on ne prévoit pas du tout, hein ?)

Tu sais, nous, on n'avait pas de remplacement pour un départ à la retraite en décembre (dans la série des trucs vraiment pas du tout prévus)... On a embauché notre assistante pédagogique (Oh ! mais tu as un master d'hitoire ? Ca te dirait d'être prof ? )

La date de mon départ en retraite (31décembre) était fixée depuis 3 ans (j'étais en CPA). Eh bien, une semaine avant mon départ, personne pour me succéder. Pourtant dans le collège voisin, une collègue à mi-temps pouvait compléter. Pour cela, il aurait fallu harmoniser les EDP à la rentrée, mais non!
Alors, j'ai été remplacée par une brave gamine qui a fait ce qu'elle a pu!

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Kafka : les pires absurdités observées dans l'exercice de notre métier

Message par John le Lun 29 Mar 2010 - 16:05

Cette année l'espagnol devient obligatoire en bac pro pour les séries tertiaires... le plp lettres espagnol est fermé depuis plusieurs années, (j'ai vérifié pour cette année ils ne l'ont toujours pas réouvert), et les tzr certifiés ou agrégés sont envoyés en lp

Beaucoup des élèves qui arrivent en bac pro viennent de 3è DP6 ou insertion, où... ils ne faisaient plus espagnol vu qu'ils allaient en lp...

Ah oui, j'avais oublié ça ! On rend la LV2 obligatoire en PLP, mais on ouvre pas le concours de recrutement des profs de LV en PLP !

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Kafka : les pires absurdités observées dans l'exercice de notre métier

Message par retraitée le Lun 29 Mar 2010 - 16:33

@Fourchette a écrit:Quand j'étais TZR, avec une collègue TZR aussi sur la même zone, de même ancienneté, même échelon, même discipline cela nous aurait arrangées d'inverser nos remplacements (qui allaient commencer en même temps) pour simple commodité géographique. Ben non, impossible, jamais compris pourquoi...

Il fut un temps, lointain, où, quand le mouvement des mutations était national, on pouvait permuter.

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Kafka : les pires absurdités observées dans l'exercice de notre métier

Message par Scarabee15 le Lun 29 Mar 2010 - 18:19

Etant stagiaire 2ème année PLP CAB : Passer des journées à l'IUFM dans des cours de bureautique alors que ces connaissances étaient exigées pour passer le concours, que nous sommes profs de bureautique (si, si) et que nous enseignons les dites connaissances à nos élèves depuis la rentrée. Gros soupir

Scarabee15
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Kafka : les pires absurdités observées dans l'exercice de notre métier

Message par Dinaaa le Lun 29 Mar 2010 - 21:38

Recevoir une convocation à une réunion avec les IPR pour le 10 mars.
La lettre est datée du 13 mars.
La date d'arrivée dans l'établissement est tamponnée au 17 mars.
Recevoir le 24 mars une autre lettre demandant de justifier mon absence à la réunion du 10 mars.

Kafka, vous avez dit Kafka... ?

Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Kafka : les pires absurdités observées dans l'exercice de notre métier

Message par Gryphe le Lun 29 Mar 2010 - 21:44

@Scarabee15 a écrit:Passer des journées à l'IUFM dans des cours de bureautique alors que ces connaissances étaient exigées pour passer le concours, que nous sommes profs de bureautique (si, si)
J'aimerais bien avoir des cours de bureautique !

A force de demander... j'aurai bientôt une demi-journée Excel (un mercredi après-midi).

Mais pour le stage de publipostage, c'est mort : "non, il y a des secrétaires pour ça". - Notre secrétaire ne sait pas faire non plus. C'est dommage, ça m'aiderait bien. (J'apprendrai toute seule quand j'aurai le temps...)

Mon B2i : je l'aurai un jour, je l'aurai.


Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Kafka : les pires absurdités observées dans l'exercice de notre métier

Message par InvitéeHr le Lun 29 Mar 2010 - 22:28

@Dinaaa a écrit:Recevoir une convocation à une réunion avec les IPR pour le 10 mars.
La lettre est datée du 13 mars.
La date d'arrivée dans l'établissement est tamponnée au 17 mars.
Recevoir le 24 mars une autre lettre demandant de justifier mon absence à la réunion du 10 mars.

Kafka, vous avez dit Kafka... ?

J'adore

InvitéeHr
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Kafka : les pires absurdités observées dans l'exercice de notre métier

Message par Scarabee15 le Lun 29 Mar 2010 - 23:04

J'aimerais bien avoir des cours de bureautique !

A force de demander... j'aurai bientôt une demi-journée Excel (un mercredi après-midi).

Mais pour le stage de publipostage, c'est mort : "non, il y a des secrétaires pour ça". - Notre secrétaire ne sait pas faire non plus. C'est dommage, ça m'aiderait bien. (J'apprendrai toute seule quand j'aurai le temps...)

Mon B2i : je l'aurai un jour, je l'aurai.





Profite bien pour ta formation Excel et n'hésites pas à mitrailler ton formateur, faut la rentabiliser ta demi-journée !
Sinon, si tu as des questions (de publipostage, d'Excel... ) n'hésites pas
Tu utilises quelle version ?

Scarabee15
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Kafka : les pires absurdités observées dans l'exercice de notre métier

Message par Frisouille le Mar 30 Mar 2010 - 16:02

Être avertis le 30 juin de l'obligation de signer une feuille d'émargement justifiant notre participation ou non à la grève de février 2009 ; date limite de renvoi de nos signatures : le 2 juillet.
Information arrivée au moment de la correction du DNB...

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Kafka : les pires absurdités observées dans l'exercice de notre métier

Message par loute le Mer 31 Mar 2010 - 8:24

être envoyée faire un complément de service dans un établissement à 20 km pour 6 h, alors que les collègues ont été obligés d'accepter 6hsa, et s'apercevoir qu'une autre se rend dans le meme bahut, pour un complement de service de 12h, bref, qu'on pouvait ouvrir un poste là-bas, et que j'aurais pu rester dans mon bahut... pas moyen de changer ça!
devoir signer des certificats d'absence lors des grèves...
devoir enseigner l'image mobile sans télé, ou avec télé mais pas de magneto, disposer de 14 dicos pour l'ensemble d'un bahut de 300 élèves...mais avoir un super top TBI!

_________________

loute
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Kafka : les pires absurdités observées dans l'exercice de notre métier

Message par Jane le Mer 31 Mar 2010 - 8:29

- devoir subir une MCS parce qu'un ministère a décidé qu'il fallait faire des heures sups et que mon poste a été transformé en heures sup.
- voir une collègue subir une MCS parce qu'elle avait été nommée suite à mutation sur un poste fantôme (ou plutôt sur un poste occupé par une personne en délégation rectorale... pendant 8 ans )

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Kafka : les pires absurdités observées dans l'exercice de notre métier

Message par Pseudo le Mer 31 Mar 2010 - 8:39

Le truc qui me mine régulièrement : devoir donner les mêmes informations, les mêmes fiches, toujours complétées avec les mêmes infos, à chaque occasion.
La dernière en date : devoir compléter une fiche papier avec des informations aussi secrètes que ma date de naissance, mes états de service, mes notes administrative et pédagogique, etc... en recopiant i-prof , et devoir joindre un cv (qui reprend donc mon expérience pro). C'est pour faire des recoupements ?
Et le pompon, c'était quand les fiches idividuelles et familliale d'état civil existaient encore. Pas un papelard, pas une demande, qui ne devait être accompagné d'une ou l'autre de ces fiches. J'ai longtemps imaginé qu'il y avait quelque part des salles entières vouées uniquement à l'archivage de ces précieuses fifiches, avec un personnel pléthorique uniquement dédié à cette tâche fort utile...

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum