L'évaluation des enseignants en discussion au ministère de l'Education

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'évaluation des enseignants en discussion au ministère de l'Education

Message par InvitéN le Mer 31 Mar 2010 - 12:05

Le ministère de l'Education va ouvrir dans les "prochains jours" le chantier de l'évaluation des professeurs du premier et du second degré, a-t-il annoncé lors d'une réunion avec les syndicats enseignants mardi, selon les deux parties.


Les syndicats avaient rendez-vous mardi pour une réunion sur le thème des carrières, pendant laquelle le ministre Luc Chatel et ses services ont notamment détaillé les mesures de revalorisation salariales pour les débutants et les débuts de carrière annoncées dimanche par le ministre.
"Nous avons dit que nous allions ouvrir, dans les prochains jours, le chantier de l'appréciation de la valeur professionnelle des enseignants, autrement dit de l'évaluation", a déclaré à l'AFP Josette Théophile, directrice générale des ressources humaines au ministère, à l'issue de la réunion.
Le système actuel (une notation pédagogique dans le premier degré, une double notation administrative et pédagogique dans le second degré) sera remis à plat, avec pour première étape "la définition d'une méthode de travail" sur ce sujet, a-t-elle dit.
Il faudra voir "quels critères objectifs, transparents et partagés mettre en place pour que l'appréciation professionnelle soit le reflet de l'investissement des enseignants. Cette nouvelle appréciation comptera pour la progression de carrière", a-t-elle expliqué.
"Les choses devraient se concrétiser d'ici quelques mois", a déclaré le SE-Unsa, soulignant que ce sujet était "compliqué et très sensible". Le syndicat craint notamment "des injustices flagrantes" dans l'évaluation.
Selon ce syndicat, le ministère a refusé de mettre en place un plan pluriannuel de revalorisation de l'ensemble des personnels. Il a cependant fait une petite "ouverture" sur la question d'une éventuelle revalorisation salariale des enseignants ayant entre 8 et 10 ans d'ancienneté.
Selon Mme Théophile, cette discussion est "possible mais ne concernera pas l'année 2010-2011. Il faut réunir les conditions de financement avant d'engager un calendrier", a-t-elle dit.
Enfin, pour l'avancement de carrière, a été confirmée la création prochaine d'un "grade fonctionnel", dès que la discussion sur ce sujet, en cours dans la fonction publique, aura abouti.

Source : VousNousIls

_________________
Plus on partage, plus on possède !

InvitéN
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants en discussion au ministère de l'Education

Message par henriette le Mer 31 Mar 2010 - 12:13

Eh ben, ça promet d'être épique...

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants en discussion au ministère de l'Education

Message par Celeborn le Mer 31 Mar 2010 - 12:27

nateka a écrit: Il faudra voir "quels critères objectifs, transparents et partagés mettre en place pour que l'appréciation professionnelle soit le reflet de l'investissement des enseignants.

Mais pourquoi de l'investissement ? Pourquoi pas de la qualité ? Ca m'énerve, cette vulgate comme quoi ce qui permettrait de nous évaluer serait notre unique investissement. Mais on peut s'investir à fond dans des conneries, et faire juste cours tranquillement dans sa classe de façon efficace.

Je sens que ça va encore m'énerver, cette histoire...

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants en discussion au ministère de l'Education

Message par Daphné le Mer 31 Mar 2010 - 12:32

@Celeborn a écrit:
nateka a écrit: Il faudra voir "quels critères objectifs, transparents et partagés mettre en place pour que l'appréciation professionnelle soit le reflet de l'investissement des enseignants.

Mais pourquoi de l'investissement ? Pourquoi pas de la qualité ? Ca m'énerve, cette vulgate comme quoi ce qui permettrait de nous évaluer serait notre unique investissement. Mais on peut s'investir à fond dans des conneries, et faire juste cours tranquillement dans sa classe de façon efficace.

Je sens que ça va encore m'énerver, cette histoire...

+1

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants en discussion au ministère de l'Education

Message par InvitéN le Mer 31 Mar 2010 - 12:43

Oui on voit bien ce que celà peut donner ...Des critères transparents et objectifs : nombre d'heures sups consentis ? Nombre de participation aux réunions ? Nombre d'heures d'accompagnement éducatif ? ...C'est inquiétant en effet pour la qualité des cours !!

_________________
Plus on partage, plus on possède !

InvitéN
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants en discussion au ministère de l'Education

Message par kensington le Mer 31 Mar 2010 - 12:48

Le grade fonctionnel, c'est quoi ?

_________________
"A trop privilégier la langue du quotidien et des faits, à trop vouloir faire parler avant d’avoir fait comprendre, le professeur risque de laisser l’élève en situation de handicap linguistique et cognitif; il risque de faillir dans sa mission d’émancipation du sujet."
A. Lhérété, "Cultiver le plaisir du texte: une compétence presque oubliée en Langue 2", NewStanpoints déc. 2014


kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants en discussion au ministère de l'Education

Message par Daphné le Mer 31 Mar 2010 - 13:03

Le grade fonctionnel remplacerait la hors classe.
La hors classe est un grade sommital pérenne.
Ca les emm...........

Ils veulent nous tenir sous leur coupe toute la carrière, d'où ce grade fonctionnel à l'étude, grade qui dépendrait d'une "fonction" et qui ne serait pas pérenne mais remis en cause chaque année selon la fonction qu'on occuperait ( tuteur, membre du conseil pédagogique, investissement TICE etc.......)

Ce grade existe déjà dans la fonction publique territoriale.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants en discussion au ministère de l'Education

Message par Adri le Mer 31 Mar 2010 - 13:23

Qu'est-ce qu'on s'amuse à l'EN !
Agitons-nous, agitons-nous !

Adri
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants en discussion au ministère de l'Education

Message par Invité le Mer 31 Mar 2010 - 13:43

injustice flagrante: je fais déjà les frais de cette évaluation unique puisque mon cde s'est fondé sur un rapport de visite pour me baisser ma note admin alors que je m'investis énormément. Mon cde est aussi un de ceux qui expérimentent dès cette année les "rdv de carrière".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants en discussion au ministère de l'Education

Message par coco le Mer 31 Mar 2010 - 14:14

"investissement" à "mettre les élèves en activité" dans le cadre de"projets" : beau brassage de vent : ce sera à qui sautera le premier sur les opé de communication . bonjour l'ambiance, la version latine, c'est pas très vendeur...

coco
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants en discussion au ministère de l'Education

Message par Jane le Mer 31 Mar 2010 - 14:15

@Daphné a écrit:
@Celeborn a écrit:
nateka a écrit: Il faudra voir "quels critères objectifs, transparents et partagés mettre en place pour que l'appréciation professionnelle soit le reflet de l'investissement des enseignants.

Mais pourquoi de l'investissement ? Pourquoi pas de la qualité ? Ca m'énerve, cette vulgate comme quoi ce qui permettrait de nous évaluer serait notre unique investissement. Mais on peut s'investir à fond dans des conneries, et faire juste cours tranquillement dans sa classe de façon efficace.

Je sens que ça va encore m'énerver, cette histoire...

+1

+1 aussi

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants en discussion au ministère de l'Education

Message par Jane le Mer 31 Mar 2010 - 14:18

@Daphné a écrit:Le grade fonctionnel remplacerait la hors classe.
La hors classe est un grade sommital pérenne.
Ca les emm...........

Ils veulent nous tenir sous leur coupe toute la carrière, d'où ce grade fonctionnel à l'étude, grade qui dépendrait d'une "fonction" et qui ne serait pas pérenne mais remis en cause chaque année selon la fonction qu'on occuperait ( tuteur, membre du conseil pédagogique, investissement TICE etc.......)

Ce grade existe déjà dans la fonction publique territoriale.

Tu veux dire que la note baisserait de façon artificielle ? Il suffirait par exemple d'avoir des problèmes de santé oudes soucis familiaux pour voir sa note baisser ? D'ici à ce que cette baisse s'accompagne d'une baisse salariale, il n'y a qu'un pas (du style suppression d'une prime d'intéressement, sans vouloir faire de mauvais jeu de mots)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants en discussion au ministère de l'Education

Message par Invité le Mer 31 Mar 2010 - 14:27

@Jane a écrit:
@Daphné a écrit:Le grade fonctionnel remplacerait la hors classe.
La hors classe est un grade sommital pérenne.
Ca les emm...........

Ils veulent nous tenir sous leur coupe toute la carrière, d'où ce grade fonctionnel à l'étude, grade qui dépendrait d'une "fonction" et qui ne serait pas pérenne mais remis en cause chaque année selon la fonction qu'on occuperait ( tuteur, membre du conseil pédagogique, investissement TICE etc.......)

Ce grade existe déjà dans la fonction publique territoriale.

Tu veux dire que la note baisserait de façon artificielle ? Il suffirait par exemple d'avoir des problèmes de santé oudes soucis familiaux pour voir sa note baisser ? D'ici à ce que cette baisse s'accompagne d'une baisse salariale, il n'y a qu'un pas (du style suppression d'une prime d'intéressement, sans vouloir faire de mauvais jeu de mots)

pas la note, mais la rémunération.
Ex: année n = je suis tutrice, donc je suis placée dans un grade "spécial" qui me vaut des sous en plus.
année n+1 = je ne suis plus tutrice pour x raison, je perds ma place dans le grade spécial, et donc les sous qui allaient avec.

Enfin, c'est comme ça que je comprends les choses.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants en discussion au ministère de l'Education

Message par Zarko le Mer 31 Mar 2010 - 14:55

Bah, tout cela s'appelle de la caporalisation. No C'était déjà le cas, ça empire... affraid

_________________
Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort. (Gandhi)
La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. (Albert Einstein)

Tout ce qui ne tue pas rend plus fort...ou bien très malade ! (Nietzsche...et moi, mais pas malade !)

Zarko
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants en discussion au ministère de l'Education

Message par Daphné le Mer 31 Mar 2010 - 15:16

@Jane a écrit:
@Daphné a écrit:Le grade fonctionnel remplacerait la hors classe.
La hors classe est un grade sommital pérenne.
Ca les emm...........

Ils veulent nous tenir sous leur coupe toute la carrière, d'où ce grade fonctionnel à l'étude, grade qui dépendrait d'une "fonction" et qui ne serait pas pérenne mais remis en cause chaque année selon la fonction qu'on occuperait ( tuteur, membre du conseil pédagogique, investissement TICE etc.......)

Ce grade existe déjà dans la fonction publique territoriale.

Tu veux dire que la note baisserait de façon artificielle ? Il suffirait par exemple d'avoir des problèmes de santé oudes soucis familiaux pour voir sa note baisser ? D'ici à ce que cette baisse s'accompagne d'une baisse salariale, il n'y a qu'un pas (du style suppression d'une prime d'intéressement, sans vouloir faire de mauvais jeu de mots)

Je n'ai jamais parlé de note mais de grade qui serait lié à une fonction, une sorte de bonification indiciaire non pérenne qu'on aurait quand on excerce ladite fonction mais qu'on perdrait quand on ne l'exercerait plus, une carotte qu'on nous agiterait sous le nez en permanence.
Il faudra en brasser du vent !!

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants en discussion au ministère de l'Education

Message par InvitéN le Mer 31 Mar 2010 - 15:17

De toute façon dans ton exemple, actuellement quand tu es tutrice, tu touches une rémunération et quand tu ne l'es pas non, donc celà ne change rien à l'affaire il me semble...

_________________
Plus on partage, plus on possède !

InvitéN
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants en discussion au ministère de l'Education

Message par Daphné le Mer 31 Mar 2010 - 15:18

Lorica a écrit:
@Jane a écrit:
@Daphné a écrit:Le grade fonctionnel remplacerait la hors classe.
La hors classe est un grade sommital pérenne.
Ca les emm...........

Ils veulent nous tenir sous leur coupe toute la carrière, d'où ce grade fonctionnel à l'étude, grade qui dépendrait d'une "fonction" et qui ne serait pas pérenne mais remis en cause chaque année selon la fonction qu'on occuperait ( tuteur, membre du conseil pédagogique, investissement TICE etc.......)

Ce grade existe déjà dans la fonction publique territoriale.

Tu veux dire que la note baisserait de façon artificielle ? Il suffirait par exemple d'avoir des problèmes de santé oudes soucis familiaux pour voir sa note baisser ? D'ici à ce que cette baisse s'accompagne d'une baisse salariale, il n'y a qu'un pas (du style suppression d'une prime d'intéressement, sans vouloir faire de mauvais jeu de mots)

pas la note, mais la rémunération.
Ex: année n = je suis tutrice, donc je suis placée dans un grade "spécial" qui me vaut des sous en plus.
année n+1 = je ne suis plus tutrice pour x raison, je perds ma place dans le grade spécial, et donc les sous qui allaient avec.

Enfin, c'est comme ça que je comprends les choses.

Oui en gros c'est ça.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants en discussion au ministère de l'Education

Message par Daphné le Mer 31 Mar 2010 - 15:20

nateka a écrit:De toute façon dans ton exemple, actuellement quand tu es tutrice, tu touches une rémunération et quand tu ne l'es pas non, donc celà ne change rien à l'affaire il me semble...

Ça serait un peu plus complexe que ça.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants en discussion au ministère de l'Education

Message par Cath le Mer 31 Mar 2010 - 15:20

C'est déjà le cas avec les tuteurs qui pont +10 points de nbi l'année où ils ont un stagiaire, non?

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants en discussion au ministère de l'Education

Message par Amely le Mer 31 Mar 2010 - 15:55

Tout ça, ça me rappelle un collègue syndicaliste qui raconte qu'il a dû batailler à une réunion de CAPA sur les notations administratives contre un CDE qui n'avait pas augmenté la note admin. d'un enseignant sous le prétexte "Se contente de faire son travail"...
Si déjà tout le monde se contentait de faire son travail...

Amely
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants en discussion au ministère de l'Education

Message par Invité le Mer 31 Mar 2010 - 15:59

cath5660 a écrit:C'est déjà le cas avec les tuteurs qui pont +10 points de nbi l'année où ils ont un stagiaire, non?

j'ai donné la fonction de tuteur comme exemple, mais on pourrait en imaginer plein d'autres. Plus ou moins laissées à l'appréciation des CdE. J'imagine.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants en discussion au ministère de l'Education

Message par InvitéN le Mer 31 Mar 2010 - 16:13

Si déjà tout le monde se contentait de faire son travail...

+ 1 !!!

_________________
Plus on partage, plus on possède !

InvitéN
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants en discussion au ministère de l'Education

Message par Daphné le Mer 31 Mar 2010 - 16:40

Lorica a écrit:
cath5660 a écrit:C'est déjà le cas avec les tuteurs qui pont +10 points de nbi l'année où ils ont un stagiaire, non?

j'ai donné la fonction de tuteur comme exemple, mais on pourrait en imaginer plein d'autres. Plus ou moins laissées à l'appréciation des CdE. J'imagine.
Oui, il y a aussi le conseil pédagogique, les TICE, les projets divers et variés.........

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants en discussion au ministère de l'Education

Message par InvitéN le Mer 31 Mar 2010 - 17:00

En même temps que quelqu'un qui s'investisse plus pour son travail soit mieux rémunéré me choque de moins en moins quand je constate toutes les inégalités créées par notre actuel système d'évaluation ...et ce n'est pas contradictoire avec mon propos précédent ...
On pourrait accentuer la prime en ZEP dans les endroits où personne n'a envie d'enseigner et où pourtant des collègues souffrent au quotidien ( voilà qui remonte le moral : 90 euros par mois de plus en ZEP, faut pas abuser quand même ! ) et comme c'est déjà le cas favoriser ceux qui font l'effort de continuer à se former et à évoluer ( je sais on l'a déjà avec la différence agrég, capes et bientôt master ou non master ...) ...
Le débat risque d'être chaud !!

_________________
Plus on partage, plus on possède !

InvitéN
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évaluation des enseignants en discussion au ministère de l'Education

Message par Daphné le Mer 31 Mar 2010 - 17:58

S'investir et être récompensé OK mais le problème c'est qu'on ne reconnaitra pas forcément ton investissement comme tu le souhaiterais/l'entendrais et qu'on te tiendra la dragée haute comme on voudra.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum