comment gérez-vous les très bons élèves ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

comment gérez-vous les très bons élèves ?

Message par Passerose le Sam 3 Avr 2010 - 9:19

Je me suis accrochée hier avec un élève de 4ème qui avait rangé dans son sac la fiche bilan que nous étions en train de lire (je la leur avais préparée moi-même, cette fois-ci). Il m'a donné ses explications, peu convaincantes : "il la lit chez lui, et s'il ne trouve pas ça utile en classe une semaine avant le contrôle, en quoi est-ce qu'il dérange ?" Gonflé quand même ! D'autant plus qu'il était à moitié allongé sur ses bras.
En y réfléchissant, je m'aperçois du fait que depuis trois ans environ, je n'ai pas de problème, notamment en 4e-3e, avec des élèves faibles ou moyens (parce qu'eux je les fais progresser sans doute) mais avec de bons élèves, voire très bons. Je ne pense pas que le niveau de mes cours soit insuffisant, je suis exigeante, mais quoi ?
Autre problème avec ces élèves : les corrections d'exercices. Ils ont fini avant tout le monde et ne voient pas pourquoi tu ne passerais pas en personne corriger leur travail. Résultat : je finirais par ne voir qu'eux individuellement.
Sont-ils simplement plus égocentriques par éducation ? Est-ce moi qui n'ai pas compris quelque chose ?
Je pense, pour les exercices par exemple, prévoir l'auto-correction pour ceux qui ont fini plus vite. Avez-vous d'autres astuces pour faire travailler ce type d'élève sans qu'ils dérangent les autres ?

_________________
Si tes paroles ne valent pas mieux que le silence, alors mieux vaut le silence.
(Kwai Chang Caine)

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment gérez-vous les très bons élèves ?

Message par Marlou.Bassboost le Sam 3 Avr 2010 - 9:38

la difficulté de l'hétérogénéité d'une classe...
pour ma part, en maths cela m'arrive fréquemment d'avoir des exos plus complexes sous réserve, des genre de défi, qu'ils peuvent alors faire et leur donner une correction pour qu'ils s'évaluent.
mais je t'avoue que ce n'est pas toujours simple.

Marlou.Bassboost
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment gérez-vous les très bons élèves ?

Message par sand le Sam 3 Avr 2010 - 9:42

On peut demander à ces élèves de combler les vides en lisant. Ton élève de 4ème a fait preuve d'arrogance, ne te remets pas en cause !
Parfois certains piétinent dans nos classes très hétérogènes, tandis que d'autres se noient.

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment gérez-vous les très bons élèves ?

Message par minnie le Sam 3 Avr 2010 - 9:43

J'ai le même problème avec qq très bons élèves de 5e. Ma bonne 5e.
L'une d'elle me répond toujours de haut et est de plus en plus insolente. Quand je l'interroge, elle daigne me répondre, la dernière fois je l'ai reprise 3 fois en train de faire autre chose. L'autre jour elle a levé la main (fait devenu très rare) en disant "pitié interrogez-moi qu'on en finisse) (et effectivement, chauqe élève interrogé butait, je devais faire réciter la leçon à chaquun, bref, on ramait)

Pourtant, elle finit par avoir des résultats plutôt décevants à force de se croire au-dessus. 14/20 au dernier devoir de fin de séquence alors qu'elle devrait avoir au moins 17.


Par comparaison, dans ma 5e très faible, j'ai un bon élève, très bon. Il ne me pose aucun problème et pourtant il est 5-6 points au dessus du 2e de la classe, tout le temps. Il a eu 17/20 au même devoir.

minnie
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment gérez-vous les très bons élèves ?

Message par Nell le Sam 3 Avr 2010 - 9:45

Question délicate.
J'autorise les très bons à faire davantage d'exercices que je corrige derrière (je passe dans les rangs pour vérifier l'avancée du travail vu que j'ai toujours qq glandeurs qui ne foutent rien!) au fur et à mesure.
Si vraiment, je veux les freiner (parce qu'exercices pour toute la classe ou autre), je les fais "chaperonner" leur voisin: chez nous, les très bons sont souvent à côté d'élèves en difficulté (pour "booster" ces derniers). En fonction de la personnalité, je leur demande un "coup de main".
Mais une réponse comme celle que t'as sortie ton affreux ne serait pas passée non plus!

_________________
Impose ta chance, sers ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront. (R. Char)

Nell
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment gérez-vous les très bons élèves ?

Message par hermione le Sam 3 Avr 2010 - 10:07

comme Neil, je fais régulièrement un plan de classe où je place un bon élève qui doit coacher un plus faible, et en général ça marche. Si le bon élève se bute et se montre réfractaire, je n'hésite pas à lui faire plusieurs remarques devant tout le monde sur son comportement égoïste, et son arrogance en prend un coup. aam

_________________
Il faut toujours un coup de folie pour bâtir un destin.
Marguerite Yourcenar

hermione
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment gérez-vous les très bons élèves ?

Message par Passerose le Sam 3 Avr 2010 - 10:32

Je précise que j'ai donné à l'élève en question une observation écrite, et que j'ai refusé d'entendre ses "arguments".
(Merci pour ta remarque, sand, j'ai effectivement trop tendance à m'en vouloir une fois que la colère retombe.)
Je retiens l'idée des exos un peu difficiles, mais cela demande de l'envie de leur part. Ils veulent bien de bonnes notes, mais quand ce n'est pas noté, ce n'est pas toujours évident de leur en faire faire plus.
Nell, c'est intéressant ce système de tutorat : quand tu dis "nous", est-ce que c'est une volonté de ton établissement ? J'avais hésité à faire ça, sauf ponctuellement (correction de dictée, par exemple), car je craignais de stigmatiser aux yeux de la classe les élèves étiquetés "faibles". Pourtant, il est vrai qu'ils le sont bien même sans cela !

_________________
Si tes paroles ne valent pas mieux que le silence, alors mieux vaut le silence.
(Kwai Chang Caine)

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment gérez-vous les très bons élèves ?

Message par Nell le Sam 3 Avr 2010 - 10:36

Lorsque j'étais PP (dans mon ancien établissement en somme), je me chargeais du plan de classe et c'était ma façon de faire. Que mes collègues se "servent" ou non des bons pour aider les moins bons, à eux de voir. C'était ma façon à moi.
Dans mon nouvel établissement, ça dépend aussi des PP. en l'occurence, ça fonctionne dans une de mes deux 6èmes...

_________________
Impose ta chance, sers ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront. (R. Char)

Nell
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment gérez-vous les très bons élèves ?

Message par yasyas le Sam 3 Avr 2010 - 10:53

Moi aussi je les nomme "coach" d'un autre élève, je précise souvent que l'élève coaché pourra sûrement rendre la pareille (dans une autre matière ou dans un autre domaine)
Par contre ceux qui se la jouent prétentieux je leur rabats leur caquet sans pitié... et je leur explique qu'ils ne sont pas tout seuls.

yasyas
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment gérez-vous les très bons élèves ?

Message par hermione le Sam 3 Avr 2010 - 11:02

+1 aau

_________________
Il faut toujours un coup de folie pour bâtir un destin.
Marguerite Yourcenar

hermione
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment gérez-vous les très bons élèves ?

Message par lene75 le Sam 3 Avr 2010 - 11:19

Et la technique de mon prof de maths de 3e, ça ne marche plus ? "Dans un devoir, il faut donner à manger à tout le monde" (i.e. faire des exercices faciles pour ceux qui ont du mal, que les bons feront rapidement, mais aussi des exercices difficiles sur lesquels les bons vont suer et qui vont les occuper un bout de temps).
Trouver des solutions ponctuelles pour "gérer" les bons qui s'ennuient de temps en temps, c'est important, mais il ne faut pas non plus oublier de les prendre en compte sur le long terme, c'est-à-dire 1) de leur donner les moyens d'exploiter leurs capacités au maximum, sans quoi c'est un énorme gâchis et ils risquent de travailler de moins en moins voire de voir leurs résultats chuter et de perturber le cours puisqu'ils s'ennuient, 2) de s'occuper d'eux, on est souvent pris par les autres et on a tendance à les oublier ou à se dire qu'ils peuvent bien se débrouiller seuls (voire s'occuper des autres), alors qu'eux aussi ont besoin d'attention, 3) de prendre en compte leur souffrance quand ils sont en souffrance, ce qui est plus courant qu'on ne le pense.

J'ai de plus en plus de bons élèves en souffrance dans mon entourage, essentiellement au primaire, mais ça commence à se répandre au collège, et ça m'attriste vraiment. En l'occurrence, il ne s'agit pas d'élèves qui posent problème, mais d'élèves "modèles", loués par leurs profs aussi bien pour leurs résultats que pour leur comportement, parfois juste un peu trop "réservés" en classe... et qui somatisent.
J'en suis d'autant plus affectée que j'ai vécu cet enfer (car c'en est un) en primaire.

Après, il faut aussi faire la différence entre les vrais bons élèves qui s'ennuient et les soi-disant bons élèves qui ne sont en fait que des élèves moyens+ arrogants.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment gérez-vous les très bons élèves ?

Message par Dwarf le Sam 3 Avr 2010 - 12:02

Je leur file du boulot en plus le temps que les autres aient fini. Et d'ordre général, je leur donne à manger, tout simplement. Je fais le cours pour eux en m'efforçant de ne laisser personne sur le bord de la route - quitte à répéter et reformuler plusieurs fois, ce qui fait du bien à tout le monde - (et de toute façon, ceux qui sont en difficulté ne le sont souvent que de leur fait aujourd'hui, que parce qu'ils ne VEULENT pas travailler, donc je n'ai plus d'états d'âme à ce niveau-là) Et rien que pour cela ils me respectent, m'estiment et m'obéissent. Mais bon, je suis dans un établissement en or de ce point de vue, aussi.

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment gérez-vous les très bons élèves ?

Message par minnie le Sam 3 Avr 2010 - 12:06

Mouais, et quand ils ne veulent pas en faire plus?

minnie
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment gérez-vous les très bons élèves ?

Message par Celeborn le Sam 3 Avr 2010 - 12:26

Je n'ai jamais eu de problèmes avec les bons élèves. J'essaye toujours de leur montrer que j'en sais beaucoup + qu'eux. Et je case toujours une ou deux choses un peu compliquées dans mes études de texte. Le meilleur élève que j'aie jamais eu jusqu'à présent (19,7 de moyenne au 3e trimestre en 5e l'année dernière) m'a remercié en fin d'année. je crois que le fait de prendre 5 minutes dans le cours pour apporter de la bonne grosse culture des familles, de l'anecdote de la mort, de l'intertextualité à travers les âges, même simplement à l'oral, leur plaît beaucoup.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment gérez-vous les très bons élèves ?

Message par Passerose le Sam 3 Avr 2010 - 12:35

C'est vrai, je peux le constater aussi, pour les études de textes. Je rencontre davantage le problème en grammaire. Tu trouves des anecdotes en grammaire ?

_________________
Si tes paroles ne valent pas mieux que le silence, alors mieux vaut le silence.
(Kwai Chang Caine)

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment gérez-vous les très bons élèves ?

Message par Nell le Sam 3 Avr 2010 - 12:35

@Celeborn a écrit:Je n'ai jamais eu de problèmes avec les bons élèves. J'essaye toujours de leur montrer que j'en sais beaucoup + qu'eux. Et je case toujours une ou deux choses un peu compliquées dans mes études de texte. Le meilleur élève que j'aie jamais eu jusqu'à présent (19,7 de moyenne au 3e trimestre en 5e l'année dernière) m'a remercié en fin d'année. je crois que le fait de prendre 5 minutes dans le cours pour apporter de la bonne grosse culture des familles, de l'anecdote de la mort, de l'intertextualité à travers les âges, même simplement à l'oral, leur plaît beaucoup.

Là, je plussoie!
ça donne le sentiment aux faibles qu'ils apprennent/savent qqch.
et pour les "meilleurs" (que je n'aime pas ce terme!), ça les enrichit et ils se sentent grandis (ils ne ressortent pas comme ils sont entrés!)

_________________
Impose ta chance, sers ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront. (R. Char)

Nell
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment gérez-vous les très bons élèves ?

Message par Celeborn le Sam 3 Avr 2010 - 12:38

@Passerose a écrit:C'est vrai, je peux le constater aussi, pour les études de textes. Je rencontre davantage le problème en grammaire. Tu trouves des anecdotes en grammaire ?

les temps surcomposés, ça marche du tonnerre !

Sinon, une petite référence à certaines discussions qu'on a eues ici avec V.Marchais et les autres peut toujours faire son effet ("alors vous savez, les universitaires discutent beaucoup de cette notion de complément circonstanciel..." )

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment gérez-vous les très bons élèves ?

Message par Nell le Sam 3 Avr 2010 - 12:39

et étrangement, ils adorent savoir que les grammairiens ne sont pas d'accord entre eux!

_________________
Impose ta chance, sers ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront. (R. Char)

Nell
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment gérez-vous les très bons élèves ?

Message par Herrelis le Sam 3 Avr 2010 - 15:05

Moi ça ne marche pas du tout avec mes zozos... :'(. Les faibles s'en fichent, trouvent ça inutile et se mettent donc à bavarder et les bons, ils ne voient pas non plus l'intérêt du truc... et se mettent à bavarder (bon ok pas tous, mais deux sur 25, ça déprime... Sad). C'est là que je réalise que mon publique, absolument pas difficile au demeurant, est un publique de petit m***x... pffff.

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment gérez-vous les très bons élèves ?

Message par Amaliah le Sam 3 Avr 2010 - 15:59

Je me réjouis d'avoir des classes de niveau jusqu'en 4° (collège zep)...
En 3° ma classe est hétérogène, mais la mayonnaise a bien pris, les faibles essaient de travailler au moins en classe, les très bons voire brillants restent patients quand je réexplique une énième fois une règle. Bref une super classe.
Malgré tout je fais en sorte d'avoir un moment particulier où je nourris les meilleurs aussi et je donne des exos supplémentaires, des cas plus difficiles, des consignes supplémentaires, bref je les occupe.

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment gérez-vous les très bons élèves ?

Message par Passerose le Sam 3 Avr 2010 - 16:37

C@ro a écrit:Je me réjouis d'avoir des classes de niveau jusqu'en 4° (collège zep)...
En 3° ma classe est hétérogène, mais la mayonnaise a bien pris, les faibles essaient de travailler au moins en classe, les très bons voire brillants restent patients quand je réexplique une énième fois une règle. Bref une super classe.
Malgré tout je fais en sorte d'avoir un moment particulier où je nourris les meilleurs aussi et je donne des exos supplémentaires, des cas plus difficiles, des consignes supplémentaires, bref je les occupe.

Je pense que tu résumes bien ce qui marche, et je vais m'y employer, Caro (tu as de la chance au passage pour ta classe ).
Là où je rejoins Herrelis c'est que lorsque le public de bons élèves (mes 3ème de l'an dernier par exemple, latinistes et basques, pourtant pas du tout sympa) ne te donne pas envie d'en faire beaucoup plus, c'est dur !

_________________
Si tes paroles ne valent pas mieux que le silence, alors mieux vaut le silence.
(Kwai Chang Caine)

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum