il a osé le dire (ou le faire)

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

il a osé le dire (ou le faire)

Message par roxanne le Jeu 8 Avr 2010 - 17:20

Il existe dans Marianne une vignette "il a osé le dire" où ils reprennent une phrase ,certes sortie de son contexte,d'une personnalité , phrase en général de mauvaise foi ou particulièrement stupide.Et j'ai pensé faire pareil ici avec les phrases du même genre de nos chers élèves ( quoi, des ados de mauvaise foi ? ! un scoop!) ou m^me de nos collègues ou chefs.Je commence avec une phrase prononcée par un de mes 3° zoos; élève particulièrement perturbateur, ce qui dans cette classe est un pléonasme , mais lui pour reprendre l'expression d'une collègue "caracole largement en tête".Il passe son temps à discuter , contester et à chantonner , voir même à chanter se désintéressant totalement de mes pauvres cours de français.Histoire de changer un peu, je leur propose d'écrire une chanson engagée et de la mettre en musique avec le prof de musique , activité qui aurait dû le motiver un minimum.Je les mets en groupes, il s'amuse sans rien écrire , et quand je lui en fais la remarque , voici ce qu'il a osé répondre " Mais ça sert à rien de faire ça , on ferait mieux de préparer le brevet." furieux furieux furieux furieux furieux

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: il a osé le dire (ou le faire)

Message par Nestya le Jeu 8 Avr 2010 - 17:24

Je crois que je l'avais raconté sur le forum l'année dernière. Je surprends un élève de 6ème en train de déchirer le poly de sa voisine. Je lui passe un savon. Il me soutient qu'il n'a rien fait. Je lui dis que ça ne sert à rien de mentir puisque je l'ai vu faire. Et là, il me sort: "Madame, faut arrêter de boire!"

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: il a osé le dire (ou le faire)

Message par Frisouille le Jeu 8 Avr 2010 - 17:30

Rhô, le gonflé !!

J'aime l'idée de ton fil, Roxanne, je ne doute pas qu'il s'étoffe vite !

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: il a osé le dire (ou le faire)

Message par Frisouille le Jeu 8 Avr 2010 - 17:31

@Nestya a écrit:Je crois que je l'avais raconté sur le forum l'année dernière. Je surprends un élève de 6ème en train de déchirer le poly de sa voisine. Je lui passe un savon. Il me soutient qu'il n'a rien fait. Je lui dis que ça ne sert à rien de mentir puisque je l'ai vu faire. Et là, il me sort: "Madame, faut arrêter de boire!"
Oui, je me rapplele de ça... (moi aussi, je crois que je passe trop de temps sur le forum... )
Quel culot de dire ça !

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: il a osé le dire (ou le faire)

Message par Reine Margot le Jeu 8 Avr 2010 - 17:36

mes bac pro cette année, alors que je demande de lever la main: "je n'ai jamais levé la main, je ne vais pas commencer maintenant" et " on est en lycée maintenant" furieux furieux

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: il a osé le dire (ou le faire)

Message par Finrod le Jeu 8 Avr 2010 - 17:39

J'ai donné des travaux dirigé à l'ENAC, une école d'ingénieurs, à une époque.

J'avais donc des elèves qui venait de quitter le lycée (enfin la prépa). Un des élèves, s'est levé, est parti,puis revennu sans un mot. (un petit pipi préssé)

Ce sont tous les "tete de classes" alors plusieurs ont pris un air choqué. Meme a ce niveau ça ne se fait pas.

C'est très gentillet comme "débordement" mais j'auais du mal à trouver mieux avec des élèves de 20 ans.

Aprés le TD, alors qu'ils discutaient en groupe, je me suis dirigé droit vers l'élève en question "excuse moi, ou sont les toilettes s'il te plait ? " (Je n'avais vraiment pas trouvé seul) le sous-entendu les a tous fait sourire.

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: il a osé le dire (ou le faire)

Message par lene75 le Jeu 8 Avr 2010 - 17:43

marquisedemerteuil a écrit:mes bac pro cette année, alors que je demande de lever la main: "je n'ai jamais levé la main, je ne vais pas commencer maintenant" et " on est en lycée maintenant" furieux furieux

Hi, hi, l'année dernière, sur le même sujet, j'ai eu : "Eh mais on n'est plus à la maternelle, madame", puis, "voilà, à cause de vous, avec vos histoires de lever la main, je ne sais plus ce que je voulais dire".

Mais la meilleure de l'année dernière, je dis à une fille qui faisait ses maths pendant mon cours : "Ça va, je ne vous dérange pas ?", elle "Bah si en fait, mais j'arrive à faire abstraction"

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: il a osé le dire (ou le faire)

Message par Mauvette le Jeu 8 Avr 2010 - 17:50

Une élève dont le portable s'est mis à sonner en cours : "Mais, madame, il a un problème. Je l'avais éteint, mais il se rallume tout seul !"

Mauvette
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: il a osé le dire (ou le faire)

Message par Tzipora le Jeu 8 Avr 2010 - 17:51

Fiche de vocabulaire sur le portrait, avec ma classe de 4ème : ils devaient trouver un mot (un adjectif, c'était précisé) commençant par "p..." et répondant à la définition "qui cherche à faire plaisir, qui va au- devant des désirs d'autrui". Le Kévin de la classe lève la main, je l'interroge... : "Prostituée ?"

Tzipora
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: il a osé le dire (ou le faire)

Message par harry james le Jeu 8 Avr 2010 - 17:57

alors que je leur demande de se procurer une édition de l'Avare pour la rentrée des vacances....
le lourdaud-bourrin-de-service : "et on va trouver ça où hein?" :marteau:

_________________
Merdre lachez tout! Partez sur les routes!


Out of sorrow entire worlds have been built
Out of longing great wonders have been willed
[...]
Outside my window, the world has gone to war
Are you the one that I've been waiting for?

harry james
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: il a osé le dire (ou le faire)

Message par Reine Margot le Jeu 8 Avr 2010 - 17:59

Ah si, un élève de 6e arrive en retard et je lui demande de repartir pour la vie scolaire afin de faire remplir son carnet pour retard, il revient avec son carnet rempli mais par lui même: "motif: j'étais aux toilettes pour faire quelques petites crottes" si, cest vrai.

Un élève assez illuminé et pas très fin... Razz

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: il a osé le dire (ou le faire)

Message par deya le Jeu 8 Avr 2010 - 18:56

Un élève de 3ème très paresseux qui vient de montrer en début d'heure qu'il a fait ses devoirs (fait exceptionnel). Je lui réponds sèchement: "Et alors, il faut organiser un feu d'artifice?". Il sourit de tout son appareil dentaire: "Non, mais ça vaut bien un petit bisou" Dans le même registre, l'année dernière, un élève d'une autre classe entre dans ma salle à la fin d'un cours; je lui demande de sortir; il se met à beugler qu'il veut m'inviter au resto (oui, ils sont un peu dragueurs dans mon établissement); je lui réponds: "Rappelle moi qui tu es et qui je suis." Lui, du tac au tac: "Kevin, Madame Deya...Maintenant que les présentations sont faites, vous venez au resto?"

deya
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: il a osé le dire (ou le faire)

Message par Invité le Jeu 8 Avr 2010 - 19:01

Je l'ai déjà raconté, mais j'avais un élève qui me draguait ouvertement en quatrième, et un jour à la fin du cours il est venue m'embrasser, j'ai réussi à éviter la bouche, mais il a atteint le cou.. bonjour la honte ! et surtout devant toute la classe qui sortait....
Enfin bref, le pire ça a été de prendre mon courage à deux mains et d'aller voir le principal pour lui raconter mon malheur !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: il a osé le dire (ou le faire)

Message par Sessi le Jeu 8 Avr 2010 - 20:10

La première année où j'enseignais, j'avais une classe de 4° qui faisait le boxon. Une collègue m'avait proposé de m'aider en laissant la porte intermédiaire de nos deux salles ouvertes. Evidemment ,pour les élèves, ça ne passait pas inaperçu. Un jour, une de mes élèves me sort: "Quand on sait pas tenir sa classe, on fait pas prof!"

L'an dernier, j'avais un élève de 3° très intelligent et cultivé mais dur à gérer. Un jour, je donne un travail à faire... Il le refuse... Je me mets à le pourrir bien comme il faut devant tout le monde et à lui faire la morale pour l'avoir à l'usure. Réaction du jeune: il met ses mains sur ses oreilles et me dit, l'air d'en avoir bien marre de la prof qui gueule: "Ouais, ouais, ouais, c'est bon, je vais le faire, mais s'il vous plaît, arrêtez de gueuler!" Ca m'a tellement surprise que j'ai fait un blanc le temps d'une seconde....pour recommencer de plus belle pour lui faire comprendre qu'on ne parlait pas comme ça à son prof. Il a quand même fait son exercice!

_________________
- Tout ce que nous pouvons faire est d'ajouter à la création, le plus que nous le pouvons, pendant que d'autres travaillent à la destruction. C'est ce long, patient et secret effort qui a fait avancer réellement les hommes depuis qu'ils ont une histoire.-
Albert Camus

Sessi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: il a osé le dire (ou le faire)

Message par Sessi le Jeu 8 Avr 2010 - 20:18

Ah oui, l'an dernier aussi, avec des 3° latinistes potaches. J'entre en cours, silence de mort, "Ouh, ça, c'est pas normal" me dis-je... Je regarde partout pour voir s'il n'y a rien d'alarmant, juste quelques absents. Non, rien... Bon, ben, je commence mon cours tranquillement. Au bout de 5 mn, je vais m'asseoir au bureau pour noter les absents. Quelques nez se lèvent,morts de rire. Je me penche et je trouve un de ces grands gaillards tout ratatiné sous le bureau, plié en 4 au propre comme au figuré...

_________________
- Tout ce que nous pouvons faire est d'ajouter à la création, le plus que nous le pouvons, pendant que d'autres travaillent à la destruction. C'est ce long, patient et secret effort qui a fait avancer réellement les hommes depuis qu'ils ont une histoire.-
Albert Camus

Sessi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: il a osé le dire (ou le faire)

Message par cristal le Jeu 8 Avr 2010 - 20:37

1er remplacement, 23,24 ans, avec des élèves de terminale Bac pro Equipement et Installations Electriques de 18, 19 ans. Elèves peu intéressés, qui ne travaillaient pas mais qui me fouttaient la paix. Un jour, en fin de cours, j'ouvre le cahier de textes pour le remplir et lis "String ou culotte?"

J'ai senti les regards, j'ai fait comme si de rien n'était et j'ai effacé. J'ai même pas osé me plaindre. C'était trop la honte.

cristal
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: il a osé le dire (ou le faire)

Message par arria le Jeu 8 Avr 2010 - 20:40

une année un élève ultra-contestataire (du genre: je dis "ouvrez le livre page 32", il répond "pourquoi pas à la page 33?"), que je ne pouvais plus supporter, et que je devais peut-être sanctionner plus sévèrement que les filles pertubatrices parce qu'il avait usé toute ma patience, m'a dit "si vous punissez plus les graçons c'est parce que vous aimez les filles" (avec un sourire qui en disait long)
je n'ai pas relevé une telle stupidité
ce que j'ai apprécié c'est que ses camarades n'ont pas relevé non plus

arria
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: il a osé le dire (ou le faire)

Message par ysabel le Jeu 8 Avr 2010 - 20:41



je crois bien que j'aurais dit : "mais rien du tout" mais je suis une ignoble provocatrice


Dernière édition par ysabel le Jeu 8 Avr 2010 - 20:41, édité 1 fois (Raison : je réponds à Cristal)

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: il a osé le dire (ou le faire)

Message par leyade le Ven 9 Avr 2010 - 20:35

Le printemps arrive, je sors la jupe (au genou), j'ouvre la porte pour faire rentrer les "petits" 6ème, et le 1er :
- "Ouah, la bombasse, la prof!"

Flatteur, quelque part, mais commencer un cours dans cette ambiance...

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: il a osé le dire (ou le faire)

Message par leyade le Ven 9 Avr 2010 - 20:40

Il y a quelques années, en 1ère.
A quelques jours de l'oral de français, les élèves se mettent à paniquer, sentant qu'il est un peu tard pour se réveiller. Enervée, la rebelle à 2 centimes d'euro replie l'huma, s'enroule dans son keffieh, se drape dans sa dignité, se lève et lance : "je vais pas au bac avec vos cours de merde!, je sors. Que tous ceux qui le pensent aussi me suivent!"
Et là, elle se croit intelligente.
Tout le monde la regarde comme une godiche, un élève se retourne vers moi et dit " bon, vous disiez?", et ils continuent tous à noter sagement.
Elle, blanche comme un linge, se ramasse et se rassied.

Ah, "qui m'aime me suive", c'est toujours un gros risque!

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: il a osé le dire (ou le faire)

Message par cristal le Ven 9 Avr 2010 - 20:47

Remplacement en LP, élèves de 3eme techno infectes. Un élève ne voulait pas retirer sa casquette avant de rentrer en classe, j'insiste plusieurs fois et il finit par me répondre en balançant sa casquette : " Alors vous, vous commencez vraiment à me fair'chier et de toute façon j'peux pas vous voir"
Je me suis demandé ce qu'il était plus judicieux de faire et j'ai choisi de le faire rentrer en classe en répondant bien gentiment : "Ben c'est vraiment dommage, d'autant plus qu'il va falloir que tu me supportes jusqu'à la fin de l'année"

cristal
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: il a osé le dire (ou le faire)

Message par Frisouille le Ven 9 Avr 2010 - 21:04

@leyade a écrit:Il y a quelques années, en 1ère.
A quelques jours de l'oral de français, les élèves se mettent à paniquer, sentant qu'il est un peu tard pour se réveiller. Enervée, la rebelle à 2 centimes d'euro replie l'huma, s'enroule dans son keffieh, se drape dans sa dignité, se lève et lance : "je vais pas au bac avec vos cours de merde!, je sors. Que tous ceux qui le pensent aussi me suivent!"
Et là, elle se croit intelligente.
Tout le monde la regarde comme une godiche, un élève se retourne vers moi et dit " bon, vous disiez?", et ils continuent tous à noter sagement.
Elle, blanche comme un linge, se ramasse et se rassied.

Ah, "qui m'aime me suive", c'est toujours un gros risque!

Un moment assez jouissif, somme toute !

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: il a osé le dire (ou le faire)

Message par leyade le Ven 9 Avr 2010 - 21:11

@Frisouille a écrit:
@leyade a écrit:Il y a quelques années, en 1ère.
A quelques jours de l'oral de français, les élèves se mettent à paniquer, sentant qu'il est un peu tard pour se réveiller. Enervée, la rebelle à 2 centimes d'euro replie l'huma, s'enroule dans son keffieh, se drape dans sa dignité, se lève et lance : "je vais pas au bac avec vos cours de merde!, je sors. Que tous ceux qui le pensent aussi me suivent!"
Et là, elle se croit intelligente.
Tout le monde la regarde comme une godiche, un élève se retourne vers moi et dit " bon, vous disiez?", et ils continuent tous à noter sagement.
Elle, blanche comme un linge, se ramasse et se rassied.

Ah, "qui m'aime me suive", c'est toujours un gros risque!

Un moment assez jouissif, somme toute !

C'est vrai c'est vrai, au final.
J'ai eu un coup d'angoisse, les secondes m'ont paru longues quand elle était debout, mais quand elle s'est rendue compte que tous les autres appréciaient mes cours, ou en tout cas voulaient bosser tranquille avec moi, ça m'a donné plus confiance en moi.

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: il a osé le dire (ou le faire)

Message par Passerose le Ven 9 Avr 2010 - 21:38

J'adore vos exemples ! Moi, c'est quand un 3ème l'an dernier m'a demandé "Madame, pourquoi les élèves qui veulent discuter ne peuvent pas le faire sans déranger le cours ?" Il voulait faire autre chose et que je fasse cours pour ceux qui le voulaient. Je l'ai envoyé promener et lui ai dit qu'il avait besoin du cours, lui aussi, mais ça m'a soufflée, même si je ne l'ai pas montré. En quinze ans d'anciennenté, ça ne m'était pas arrivé (sauf les deux premières années où j'avais du mal à les faire bosser).
Je sais depuis qu'il ne fiche plus rien en 2nde. Il tournait déjà mal, et ça ne venait pas de moi, en fait !

_________________
Si tes paroles ne valent pas mieux que le silence, alors mieux vaut le silence.
(Kwai Chang Caine)

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: il a osé le dire (ou le faire)

Message par roxanne le Sam 10 Avr 2010 - 10:17

En 3° en fin d'année dernière , classe qui avait -passé son année à discuter.Dernier jour , je les mets dehors, proposant à ceux qui veulent de réviser , les autres pouvant s'assoir dans l'herbe pour discuter...et bien là mes grandes bavardes , toutes contentes au début , reviennent vers moi "madame , on n'a rien à se dire !" forcément elles avaient tout dit pendant l'année !!!!
et dans le genre de l'histoire de Leyade il y a plusieurs années en LP avec des zozos (que des gars).Contrôle , et à la fin je leur distribue un travail à rendre pour la semaine suivante.Bon , ça râle un peu mais pas pas plus que ça .Et un certain Tony (quelque peu caractériel ) se lève en hurlant et vociférant que non c'est inadmissible "Les gars , on prend la feuille (ils le font ) et à trois on la déchire tous ensemble .Un , deux , trois ..." et il déchire sa feuille...seul....sous les ricanements de ses camarades.Quand il est venu m'en demander une autee , j'ai dit "trop tard ! 0 !" (il aimait bien avoir de bonnes notes !)
mais là aussi ça s''st joué à peu....

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum